Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le Conseil de régulation du chemin de fer sur les rails

Auteur/Source: · Date: 1 Fév 2012
Catégorie(s): Economie,Société

La première rencontre des membres de l’Autorité de Régulation des Transports Ferroviaires (ARTF) a eu lieu dernièrement à son siège d’Owendo. Sous la direction de leur Président, Célestin Ndolia-Nhaud, ils ont recommandé, entre autres, la révision de l’ordonnance n° 0017 régissant leur institution.

En dépit de la lettre du ministre des Transports, interdisant aux membres du Conseil de régulation des transports ferroviaires d’ouvrir la discussion sur l’ordonnance n° 0017/PR/2010 du 25 février 2010, portant création, attributions, organisation et fonctionnement de l’Autorité de régulation des transports ferroviaires (ARTF), les administrateurs de cette institution qui tenaient leur première réunion dernièrement à leur siège situé dans la commune d’Owendo ont jugé opportune cette recommandation du ministre des Transports. Pour eux, toute l’activité de la nouvelle structure est régie par l’ordonnance n° 0017. À ce titre, la discussion afférente à cette ordonnance s’est intéressée aux attributions du Président du Conseil de régulation et à celles du Secrétaire exécutif, notamment en ses articles 7, 8, 10, 11 et 15. Tout en reconnaissant le caractère déséquilibré de l’ordonnance n° 0017, dont la refonte s’avère nécessaire, les membres du Conseil de régulation ont demandé qu’il soit appliqué en l’état. Leur décision a d’ailleurs constitué une des recommandations du Conseil. Pour ces premières retrouvailles, les membres du Conseil de l’ARTF se sont à tour de rôle.

Puis s’en est suivi la présentation de l’Autorité de régulation par le Secrétaire exécutif, M. Martin Ngoua Obame. De cette présentation, on retiendra que l’ARTF assure trois missions essentielles. Celles de conseil, de contrôle et d’arbitrage de l’activité ferroviaire au Gabon. L’Autorité est dotée de l’autonomie technique, administrative et financière. L’ARTF concourt, a-t-il fait savoir, au développement du secteur public ferroviaire. L’Autorité qui est sous la double tutelle technique et financière des ministères du Transport et du Budget emploie à l’heure actuelle 47 agents. En un an d’existence, l’ARTF a accompli un travail qui, selon les membres du Conseil, est admirable, si on s’en tient au rapport d’activité dressé par le secrétariat exécutif. Toutefois, ils ont relevé d’énormes difficultés financières que connaît l’Autorité de régulation. En dehors de la redevance que lui verse la SETRAG, ils ont déploré le fait que le budget de 2012 alloué à l’institution n’ait pas tenu compte malheureusement des besoins exprimés par cette dernière, du moins pour son fonctionnement.

Après avoir élaboré le projet du règlement intérieur de l’ARTF, les membres du Conseil évoqué pour l’avenir de leur de leur institution, des projets porteurs à court, moyen et long terme dans l’intérêt autant du matériel ferroviaire que de celui des usagers qui empruntent le chemin de fer. Ils ont, par l’entremise de leur Président, Célestin Ndolia-Nhaud, émis le vœu d’obtenir des plus hautes autorités de l’Etat, notamment le président de la République, Ali Bongo Ondimba et le Premier ministre, Paul Biyoghe Mba, le soutien nécessaire à leur action. Enfin, les membres du Conseil ont recommandé, entre autres, la révision de l’ordonnance n° 0017, la justification du budget 2011 aux fins de validation de celui de 2012, la reprise du rapport d’activités en y insérant des éléments chiffrés. Pour ce qui est de l’investissement, l’ARTF devra s’adresser à l’Agence nationale des grands travaux (ANGT) pour la réalisation d’un grand nombre de leurs projets.

Guillaume CHOUKOU 


SUR LE MÊME SUJET
Les membres du Conseil national de la communication (CNC) et l’administration de cette institution, ont été formés lundi à Libreville sur la régulation du pluralisme au cours d’un colloque. Ce colloque dont le thème est "Régulation du pluralisme de l’information, de l’expression, des courants de la pensée et d’opinion", se tient sur un seul jour et est animé par le chargé des relations extérieurs du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), Gil Moureau. "C’est un partage d’expérience dans le domaine du pluralisme, tant hors période électorale ou en période électorale. Je dois parler de l’expérience française en la matière", a ...
Lire l'article
Les forêts du Bassin du Congo jouent un rôle primordial dans la régulation climatique, selon un haut responsable de l’Institut de recherche en écologie tropicale (IRET), basé à Makokou, chef-lieu de la province de l’Ogooué-Ivindo, dans le nord -est du Gabon. ‘’A l’échelle planétaire, nos forêts jouent un rôle primordial dans la régulation climatique’’, a affirmé, mardi à Libreville, le directeur de l’IRET, Alfred Ngomanda, à l’ouverture du 4ème séminaire-atelier ACP-Forenet/Afrique centrale sur la ‘’conservation et la gestion durable des forêts tropicales’’. ‘’La gestion durable des écosystèmes du Bassin du Congo impose désormais aux scientifiques africains d’acquérir une ...
Lire l'article
Les ministres de l’Energie, Régis Immongault, et de l’Economie, Magloire Ngambia, viennent de signer un protocole d’accord visant à réguler l’accès de toutes les substances radioactives au Gabon et de tous les appareils capables de produire des rayonnements ionisants quand ils sont électriquement alimentés. Un acte qui fait suite aux engagements politiques pris par le Gabon en avril 2010. Le ministre de l’Energie, Régis Immongault, et son collègue de l’Economie Magloire Ngambia, ont signé, le 6 janvier dernier à Libreville, un protocole d’accord sur les sources radioactives. Le document vise à réguler l’accès de toutes les substances radioactives au Gabon ...
Lire l'article
Le ministre gabonais des transports, Rémy Ossélé Ndong, a exhorté mercredi à Libreville, à plus de rigueur dans l’évaluation de la gestion de la Société d’exploitation du Transgabonais (SETRAG). S’exprimant au cours d’une rencontre avec le comité de suivi de la concession du chemin de fer, M. Ossélé Ndong a affirmé que le gouvernement avait pris l’engagement de financer la réhabilitation des ouvrages d’art du chemin de fer à hauteur de 10 milliards de FCFA, et que le travail devrait être exécuté par la SETRAG. La gestion de la SETRAG fait l’objet de nombreuses récriminations de la part des usagers, notamment ...
Lire l'article
Les activités de L’Agence Nationale des Grands Travaux (ANGT) du Gabon ont officiellement été lancées le 16 octobre avec la tenue de la réunion de son premier conseil d’administration, présidé par Ali Bongo. Le président Ali Bongo a présidé le 16 octobre le premier conseil extraordinaire de l’Agence Nationale des Grands Travaux (ANGT). Crée par l’Ordonnance 004/PR/2010 du 15 février 2010, l’ANGT sera au coeur de la programmation, de l’identification et de la maîtrise d’ouvrage des grands projets et travaux publics classés prioritaires par le Chef de l’Etat, a indiqué un communiqué de la présidence de la République. Au cours de ...
Lire l'article
Les travaux du séminaire de formation sur « Les opérations de contrôle, la vérification des stocks et les instruments de régulation du commerce extérieur » ouverts lundi à l’endroit des agents de la direction provinciale du Commerce de la Ngounié à Mouila se sont achevés mardi en présence du préfet du département de la Douya-Onoye, Albert Ondénot. La formation s’adressait non seulement au personnel du service provincial du Commerce, mais également aux opérateurs économiques, qui n’ont malheureusement pas pris part pour l’information non relayée. Comme à l’ouverture des travaux, le préfet central a demandé aux participants de ’’faire preuve de conscience ...
Lire l'article
Le Ministre de la Communication, de la Poste, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies de l’information, Laure Olga Gondjout, s’est rendu ce mercredi au siège de l’Agence de régulation et des Télécommunications (ARTEL) pour s’enquérir du fonctionnement de cette institution, a constaté GABONEWS. A l’ARTEL, le Ministre de la Communication a été instruit sur les objectifs et les missions (générale, juridique et réglementaire, administrative, technique, économique, investigation, contrôle et sanction) de l’institution. En ce qui est des objectifs, le directeur technique, Patrick Kombény, a expliqué les missions de l’organe régulateur sont d’ordre général, juridique et réglementaire, administrative, technique, économique, d’investigation, de contrôle ...
Lire l'article
Sur habilitation du président de la République Omar Bongo Ondimba, le vice président de la République, M. Didjob Divungi Di Nding a présidé un conseil des ministres ce jeudi à Libreville, a annoncé le porte parole du gouvernement par intérim, Josué Mbadinga. Un seul point était à l’ordre du jour, le projet de loi instituant le médiateur de la République. Cette institution, créée par décret N° 001133/07/PR du 16 juillet 1992, a pour mission de faciliter la résolution de certaines réclamations des personnes physiques et morales à l’encontre des services publics et des collectivités territoriales. Après quinze années d’existence, il apparaît ...
Lire l'article
Le ministre de l’Economie, des Finances, du Budget et de la Privatisation, Blaise Louembé, a présenté le 23 octobre au Conseil des ministres qui l’a adopté un projet de loi portant création et organisation d’un Comité national de l’endettement public (CNEP). Ce nouvel organe de régulation devrait permettre au gouvernement d’organiser et d’harmoniser la contraction des prêts auprès des organes de financements internationaux pour le financement des programmes de développement, afin de prévenir le surendettement et de mieux échelonner le paiement des créances. Un organe de régulation de l’endettement de l’Etat a été adopté par le gouvernement gabonais lors ...
Lire l'article
le ministre gabonais de la communication des postes, des télécommunications et des nouvelles technologies de l’information, Jean Boniface Assélé, a procédé jeudi à l’ouverture du 5ème forum du réseau francophone des régulateurs des télécommunications sous le thème « la régulation tarifaire et les méthodes de comptabilisation des coûts ». En effet, la démarche adoptée par l’ensemble des initiateurs, les experts, les consultants et les membres du Fratel, parmi lesquels M. Issakha Gueyeh qui consiste à échanger et confronter les différentes expériences afin de trouver des solutions adaptées et des réponses appropriées aux différentes questions liées à ce secteur d’activité. C’est donc en ...
Lire l'article
Le CNC à l’école de la régulation du pluralisme
Les forêts du Bassin du Congo jouent un rôle primordial dans la régulation climatique
Gabon : Pour une meilleure régulation des sources radioactives
Gabon : Plus de rigueur dans l’évaluation de la gestion du chemin de fer
Gabon : L’Agence Nationale des Grands Travaux sur rails
Ngounié-économie : Fin du séminaire sur les opérations de contrôle, la vérification des stocks et les instruments de régulation du commerce
Gabon: Le Ministre de la Communication à l’Agence de régulation et des Télécommunications
Gabon: Conseil des ministres sur habilitation expresse du président Omar Bongo Ondimba
Gabon : Louembé met au point la régulation de l’endettement public
Gabon: « La régulation tarifaire et les méthodes de comptabilisation des coûts » au cœur du 5ème forum des télécommunications à Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Fév 2012
Catégorie(s): Economie,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*