Socialisez

FacebookTwitterRSS

Mayila peut-il sauvegarder la cohésion de l’ACR?

Auteur/Source: · Date: 1 Fév 2012
Catégorie(s): Politique

Les six prochains mois seront sans doute déterminants pour savoir si le nouveau président de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), Louis Gaston Mayila, sera à même de sauvegarder la sérénité au sein de ce groupement politique.

Six mois. Ce temps est jugé suffisant par beaucoup d’observateurs pour apprécier la capacité du nouveau président de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR) de sauvegarder la sérénité au sein de cette famille politique. Déjà deux partis politiques membres de ce groupement, à savoir le Parti socialiste gabonais (PSG) de Moussavou King et le Parti cercle Oméga (PCO) de Marcel Tchoréré estiment que l’ACR est devenue caduque. Connu pour son talent oratoire et son franc-parler, Me Louis Gaston Mayila a désormais la lourde responsabilité de conduire l’ACR à bon port. Mais une question taraude encore l’esprit de nombre d’observateurs : pourra-t-il gérer l’ACR dans la sérénité ? La situation pourrait être compliquée pour l’actuel président de l’ACR au regard de la détermination des anciens membres signataires de la charte de créer un autre groupement politique, notamment les ‘’Démocrates unis’’.

Plus encore, Pierre Mamboundou Mamboundou, ancien président de cette coalition, décédé, avait entamé les négociations avec le Parti démocratique gabonais (PDG) au nom de cette alliance. Il n’est pas certain que le PDG reprenne ces pourparlers avec celui qui a quitté le parti au lendemain du décès d’Omar Bongo Ondimba et qui est devenu transfuge du PDG et leader d’une opposition en reconstruction. Une chose que pourrait remettre en cause les autres partis et surtout dans un environnement marqué par une odeur de bicéphalisme au sein de l’Union du peuple gabonais (UPG). Louis Gaston Mayila aura-t-il les coudées franches pour faire valoir les attentes de cette opposition qui a résisté aux grands vents ? Qu’est-ce que l’ACR est en droit d’espérer de lui, alors que son parti, l’UPNR, a ouvertement violé les termes de la charte qui soulignent une démarche uniforme des partis signataires face à tout ce qui les engage ?De toute évidence, l’actuel président de l’ACR sait qu’un groupement politique ne se dirige pas comme un parti politique où une ligne directrice détermine le parti. Il a désormais en charge plusieurs partis politiques avec une multiplicité d’orientations.

C’est dire que le nouveau président de l’ACR devrait respecter le principe du groupe. Cette filiation à l’ACR passe par une distanciation de comportement dans les positions politiques. C’est d’ailleurs ce recul dans la vision de la chose politique qui aura caractérisé, durant sa vie, Pierre Mamboundou Mamboundou, et qui lui aura valu la force de fédérer les hommes. Certes, Louis Gaston Mayila est une forte personnalité mais sa trajectoire dans le paysage politique du Gabon pourrait ruiner la sérénité au sein de l’ACR.

Aimé Sancère Nzengui 


SUR LE MÊME SUJET
Louis Gaston Mayila porté à la tête d’un ACR en décadence
La conférence des présidents membres de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR) vient de porter à la tête de ce bloc de l’opposition, le leader de l’Union pour la nouvelle république (UPNR), Louis Gaston Mayila, candidat malheureux aux législatives de décembre dernier. Le leader de l’Union pour la nouvelle république (UPNR), Louis Gaston Mayila, candidat malheureux aux législatives du 17 décembre dernier, est le nouveau président de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), à l’issue d’un choix porté sur sa personne par les pairs de ce bloc de l’opposition. L’avenir de l’ACR suscite cependant des interrogations. La disparition ...
Lire l'article
L’UPNR, parti de l’opposition par la voix de son secrétaire général Pierre Marie Moukaga a accordé un entretien à GABONEWS afin de présenter leurs candidats et leurs ambitions pour le scrutin du 17 décembre prochain. Le secrétaire général de l’U.P.N.R (l’Union Pour la Nouvelle République) nous à livré la liste des candidats de son parti en lice pour le palais Léon Mba. Les candidatures en interne s’élevaient à 52 pour finalement revenir à 30 lors du dépôt des dossiers à la Cour Constitutionnelle qui n’en a validé que 23. Les 23 candidats de l’UPNR sont repartis sur les 9 provinces. ...
Lire l'article
L’union pour la nouvelle république (UPNR) de Louis Gaston Mayila participera aux législatives du 17 décembre prochain. L’annonce a été faite mardi dernier par Me Mayila lui-même, au cours d’une conférence de presse qu’il a donnée à sa résidence à Montagne Sainte, à Libreville. L’opposition gabonaise est totalement divisée sur la question de la participation ou non aux législatives du 17 décembre 2011. Alors que le secrétaire général du Congrès pour la Démocratie et la Justice (CDJ), Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé a réaffirmé mercredi la décision de son parti et ses alliés de ne pas prendre part au scrutin de décembre ...
Lire l'article
Le leader de l’Union pour la nouvelle République (UPNR, opposition) Louis Gaston Mayila, ancien baron du régime du président Omar Bongo Ondimba, a annoncé, mercredi à Libreville, que son parti allait participer aux élections législatives du 17 décembre prochain. "Nous avons décidé d’aller aux élections, nous UPNR, car tout bien considéré, la politique de la chaise vide n’a jamais été payante pour personne", a déclaré Me Mayila, au cours d’une conférence de presse. "Nous disons que c’est une profession de notre fois dans l’avenir, qui nous conduit à aller nous battre avec d’autres partis, pour que pendant les cinq ans à ...
Lire l'article
La Loi sur les caractère des données biométriques devrait être désormais appelée : « La Loi Pierre Mamboundou », a annoncé lors de la lecture de l’oraison funèbre Maître Louis Gaston Mayila, compagnon politique de l’illustre disparu. Selon lui, le défunt Pierre Mamboudou aura été l’initiateur de ce combat qui participe à l’amélioration du système électoral au Gabon. Pour Louis Gaston Mayila, parler de biométrie rappelle forcement le défunt qui s’était engagé dans ses derniers jours à accroitre la campagne de l’introduction de la biométrie au côté de la société civile et des partis politiques de l’opposition tous regroupés ...
Lire l'article
Au nom de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), une coalition de cinq partis politiques de l’opposition regroupés autour de Pierre Mamboundou, Louis Gaston Mayila a tenu une conférence de presse en début d’après-midi du 31 août, pour se prononcer sur les tendances des résultats fournis par les trois candidats favoris du scrutin de dimanche. © Static/gaboneco - Louis Gaston Mayila durant la conférence de presse du 31 août 2009 Le porte-parole de l’ACR, Louis Gaston Mayila, s’est exprimé depuis le siège de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) ...
Lire l'article
Mouila, 29 août (GABONEWS) – Après le ralliement de certains candidats à la présidentielle anticipée du 30 août prochain au profit d’André Mba Obame, le président de l’UNPR et membre de l’Alliance pour le Changement et la Restauration (ACR), Louis Gaston Mayila, a déclaré vendredi depuis Mouila que « l’alliance garde ses positions et n’est pas prête à négocier avec qui que ce soit », rapporte le correspondant de GABONEWS. Actualité du :29/08/2009 Monsieur Mayila a donné libre court à ceux qui veulent rallier les autres candidats en estimant que c’est le ...
Lire l'article
Deux partis politiques et un indépendant se lancent à l'assaut du siège de député laissé vacant par le président de la Commission de l'Union africaine, Jean Ping, au 1er siège du département d'Etimboué, à Omboué, dans l'Ogooué maritime. Si le Parti démocratique gabonais (PDG), souhaite préserver ce siège, l'Union pour la nouvelle République (UPNR) de Maître Louis Gaston Mayila espère entrer au parlement à travers ce siège. La course à la conquête du siège de député du premier siège du département d'Etimboué laissé vacant par Jean Ping, après son élection à la présidence de la Commission de l'Union africaine (UA) ...
Lire l'article
Après les recours introduits auprès de la Cour constitutionnelle qui a livré son rendu, la Commission Electorale nationale autonome permanente (CENAP), a publié samedi à Libreville, la liste additive des candidatures retenues pour les élections locales du 27 avril prochain, dont celle de Louis Gaston Mayila à Fougamou, dans le département de Tsamba-Magotsi, province de la Ngounié (sud). Toutefois, n’ayant pas encore obtenu du ministère de l’Intérieur la légalisation de son parti, l’Union pour la nouvelle république (UPNR) qu’il dit vouloir inscrire dans la majorité présidentielle, c’est en indépendant qu’il devra conduire sa liste. A noter aussi la présence sur cette liste ...
Lire l'article
Me Louis-Gaston Mayila effectue un nouveau départ après avoir contourné bien des embûches et pris à partie par certains de ses anciens collègues du gouvernement. Maître Louis Gaston Mayila est sorti du gouvernement alors qu’il y occupait le poste de Vice Premier Ministre, ministre de la Solidarité nationale, des Affaires sociales, du Bien-être et de la lutte contre la Pauvreté. Promu à ce poste, M. Mayila récoltait le fruit de ses efforts continus et sa détermination à œuvrer pour le bien-être des Gabonais afin qu’une meilleure distribution des ressources permettent à tout les citoyens de ce pays de participer ou d’être ...
Lire l'article
Louis Gaston Mayila porté à la tête d’un ACR en décadence
Législatives J-1 / Le parti de Louis Gaston Mayila prêt pour la bataille
Législatives 2011 au Gabon : l’opposition en ordre dispersé
Me Mayila annonce la participation de son parti aux élections législatives
Politique / La loi sur la biométrie devrait être rebaptisée loi Pierre Mamboundou
Gabon : Louis Gaston Mayila, «qu’Ali ne commette pas la folie de se déclarer vainqueur»
Gabon: Présidentielle 2009 / Louis Gaston Mayila: « l’Alliance tient sa position et ne veux pas choisir »
Gabon : L’UPNR de Mayila brigue la succession de Ping à Omboué
Gabon: Locales 2008: à Fougamou, Louis Gaston Mayila finalement dans la bataille
Gabon : Un nouveau départ pour Louis Gaston Mayila ?


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Fév 2012
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*