Socialisez

FacebookTwitterRSS

Nouveaux affrontements à Dakar après le décès d’un manifestant

Auteur/Source: · Date: 1 Fév 2012
Catégorie(s): Afrique

Les Sénégalais se rassemblent contre la candidature du chef de l’État sortant Abdoulaye Wade à l’élection présidentielle du 26 février.

Les forces de sécurité sénégalaises sont de nouveau intervenues mercredi pour disperser plusieurs centaines de manifestants à Dakar, au lendemain de la mort d’un étudiant lors d’un rassemblement contre la candidature du chef de l’État sortant Abdoulaye Wade à l’élection présidentielle du 26 février. Des jeunes manifestants qui criaient “Wade démission !” ont incendié un bus sur l’une des artères principales de la capitale puis ont lancé des pierres sur les policiers, qui ont riposté avec des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes. Les forces de l’ordre ont poursuivi les protestataires jusque sur le campus d’une université, ont précisé des témoins.

Par la voix de son ministre des Affaires étrangères Alain Juppé, la France, ancienne puissance coloniale et l’un des principaux investisseurs étrangers dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, a appelé toutes les parties à la retenue et souhaité un changement de génération dans la vie politique sénégalaise. Il y a actuellement 18 000 Français au Sénégal, dont la moitié possède également la nationalité sénégalaise.

Pays “ingouvernable”

Lundi, William Burns, secrétaire d’État adjoint américain, a déclaré que la candidature de Wade à un troisième mandat risquait de mettre en péril la démocratie et la stabilité au Sénégal. Le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Madicke Niang, a rejeté les critiques venues de l’étranger. “Si ces déclarations viennent vraiment des autorités citées par la presse, je voudrais dire à ces autorités que le Sénégal n’a rien à apprendre de personne en matière de démocratie”, a-t-il dit lors d’une conférence de presse. “Ce seront les Sénégalais qui éliront leur président d’une façon libre, souveraine et transparente. Le vote ne se déroule ni en France, ni aux États-Unis, ni ailleurs”, a-t-il ajouté.

La décision du Conseil constitutionnel, vendredi dernier, de valider la candidature du président sortant, âgé de 85 ans, a déclenché de violentes manifestations et quatre personnes, dont un policier, ont été tuées depuis lors. L’opposition a promis de rendre le pays “ingouvernable” si Wade persistait à vouloir se présenter. Mardi, un étudiant de trente ans a été écrasé par un camion alors que la manifestation de Dakar dégénérait.

Abdoulaye Wade, qui a été réélu en 2007, affirme que son premier mandat, qui a débuté en 2000, ne doit pas être pris en compte dans l’application de la règle introduite en 2001 dans la Constitution et limitant l’exercice du pouvoir suprême à deux mandats. Les “Sages” lui ont donné raison en considérant que la réforme constitutionnelle ne couvrait pas ce premier mandat.

Le Point.Fr – Source Reuters 


SUR LE MÊME SUJET
Sénégal : meetings de l’opposition et du parti au pouvoir au premier jour de la campagne présidentielle
Par RFI La campagne électorale pour la présidentielle a débuté ce dimanche 5 février 2012 au Sénégal. Les principaux candidats de l'opposition se sont retrouvés Place de l'Obélisque à Dakar, avec toujours le même objectif affiché : obtenir le retrait de la candidature d'Abdoulaye Wade. Le président qui était, lui, dans son fief de Mbacké, près de Touba, la ville sainte des Mourides. Au Sénégal, les principaux candidats d'opposition à l’élection présidentielle, membres du M23, le Mouvement du 23 juin, ont décidé de battre campagne ensemble pour pousser le président Abdoulaye Wade à renoncer à sa candidature. Parmi les militants réunis en ...
Lire l'article
Sénégal: Début de la campagne électorale
Le président sortant doit affronter 13 concurrents qui contestent son droit à être candidat à un troisième mandat. La campagne électorale a commencé au Sénégal à minuit le dimanche 5 février. Quatorze candidats vont parcourir le pays durant trois semaines pour proposer leurs programmes respectifs et solliciter les suffrages de leurs compatriotes. Le président Abdoulaye Wade compte sur son bilan et le soutien de sa coalition pour obtenir un troisième mandat à la tête de l’Etat. Il n’a pu obtenir de consignes de vote d’aucune des grandes confréries musulmanes. En revanche, certaines de ces familles lui ont conseillé de retirer sa candidature pour ...
Lire l'article
A Dakar, les étudiants sont contre Wade mais sans illusions
Ils sont les fers de lance de l'opposition à Abdoulaye Wade, mais ont peu d'espoir sur leur avenir et celui du pays... De notre envoyée spéciale à Dakar Un site merveilleux, à première vue. Le campus de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar n’est qu’à quelques encablures de la mer. Et même en plein mois de février, le soleil est là et la température douce. Mais à y regarder de plus près, le rêve a vite fait de prendre des allures de misère. Ici, 70 000 étudiants viennent quotidiennement fréquenter les bancs d’une faculté, qui devrait accueillir sept fois moins de monde. Les ...
Lire l'article
Sénégal/présidentielle : Juppé et Wade d’accord pour une alternance après 2012
Le ministre français Alain Juppé, qui a souhaité un passage de générations à la tête du Sénégal, est sur la même longueur d'ondes que le président Abdoulaye Wade car ils évoquent tous les deux une alternance après la présidentielle de 2012, a affirmé jeudi la présidence sénégalaise. Contrairement à l'angle qu'on a voulu donner à ses déclarations mercredi devant les députés français, M. Juppé, chef de la diplomatie française, a voulu dire : +à partir de 2012, il faut que le président Wade pense à l'alternance générationnelle+, a déclaré le porte-parole de la présidence Serigne Mbacké Ndiaye à l'antenne de la ...
Lire l'article
Sénégal: affrontements à l’université de Dakar, l’opposition promet une nouvelle stratégie
Des affrontements ont éclaté mercredi sur le campus de l'université de Dakar pour protester contre la mort d'un étudiant lors de la dispersion d'un rassemblement de l'opposition qui a promis une "nouvelle stratégie" face au président Abdoulaye Wade. La France a par ailleurs adressé un message aux autorités sénégalaises exprimant le souhait d'un renouvellement de génération à la tête de l'Etat lors du scrutin présidentiel du 26 février, auquel le chef de l'Etat sortant, 85 ans et au pouvoir depuis 12 ans, est candidat à sa propre succession. A l'appel du Mouvement du 23 juin (M23), coalition qui regroupe des représentants de ...
Lire l'article
Sénégal: l’opposition lance “la résistance” après de graves violences
L'opposition a lancé samedi "la résistance" contre le président sénégalais Abdoulaye Wade, 85 ans, malgré la validation de sa candidature à la présidentielle de février par le Conseil constitutionnel qui a provoqué de graves violences dans plusieurs villes. Les tenants de cette "résistance", dont les modalités restent à préciser, s'opposent d'ores et déjà à une vague d'arrestations de responsables et partisans du Mouvement du 23 juin (M23), qui regroupe partis d'opposition et organisations de la société civile à la pointe du combat contre la candidature de Wade. "Nous nous organisons pour faire face par une résistance contre l'oppression, et nous avons lancé ...
Lire l'article
Présidentielle au Sénégal 2012 : troubles à Dakar après la validation de la candidature de Wade
Les réactions n'ont pas tardé après l'annonce par le Conseil constitutionnel de la validation de la candidature d'Abdoulaye Wade à la présidentielle de février et du rejet de celle du chanteur populaire Youssou N'Dour. De violentes altercations ont eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi à Dakar et dans plusieurs villes du Sénégal entre manifestants et forces de l'ordre. La police affirme qu'un de ses membres a été tué dans ces affrontements. L'opposition dénonce un coup d'Etat institutionnel et appelle à manifester vers le palais présidentiel. Abdoulaye Wade est bien autorisé à briguer un troisième mandat. Les candidatures de ...
Lire l'article
Le Sénégal s’embrase après le “coup de force” de Wade
Les violences à Dakar ont fait un mort après la validation de la candidature d'Abdoulaye Wade, qui brigue un troisième mandat présidentiel, bien que la Constitution limite le nombre de mandats possibles à deux. Youssou N'Dour, dont la candidature a été écartée, parle d'un "coup de force". Les premiers heurts ont éclaté dès vendredi soir à Dakar, puis dans plusieurs villes sénégalaises, avec l'annonce de la validation par le Conseil constitutionnel de la candidature d'Abdoulaye Wade à l'élection présidentielle. Une annonce d'autant plus mal perçue par les opposants au président que, parallèlement, la candidature du très populaire Youssou N'Dour était, elle, ...
Lire l'article
Sénégal. Manifestation contre la candidature de Wade
Les manifestations de Sénégalais hostiles à une nouvelle candidature du président sortant Abdoulaye Wade se sont étendues dans le pays dans la nuit de vendredi à samedi. Le Conseil constitutionnel a autorisé le chef de l’Etat à briguer sa propre succession le 26 février. La candidature du chanteur Youssou N’Dour a en revanche été écartée. Un policier a succombé à des blessures reçues à la tête lors d’échauffourées à Dakar hier, rapporte la télévision locale. Des journalistes de Reuters ont rapporté que de jeunes manifestants avaient incendié des piles de pneus et des voitures renversées. Wade : une candidature contestée Les adversaires de ...
Lire l'article
La diplomatie gabonaise est de nouveau en première ligne dans la recherche de la paix et de la stabilité régionale, via le règlement de la crise politico-diplomatique entre Ndjaména et Karthoum, en raison de la tenue, annoncée comme pratiquement acquise et imminente, à Libreville, de la première réunion du Groupe de contact de l’accord de Dakar sur le Tchad et le Soudan, à laquelle prendront part les ministres des Affaires étrangères et de la Coopération de plusieurs pays du continent (Libye, Congo-Brazzaville, Sénégal, Erythrée, et Gabon), les représentants de nombreuses Organisations internationales (CENSAD, CEEAC, UA, UE, ONU), auxquels devraient se ...
Lire l'article
Sénégal : meetings de l’opposition et du parti au pouvoir au premier jour de la campagne présidentielle
Sénégal: Début de la campagne électorale
A Dakar, les étudiants sont contre Wade mais sans illusions
Sénégal/présidentielle : Juppé et Wade d’accord pour une alternance après 2012
Sénégal: affrontements à l’université de Dakar, l’opposition promet une nouvelle stratégie
Sénégal: l’opposition lance “la résistance” après de graves violences
Présidentielle au Sénégal 2012 : troubles à Dakar après la validation de la candidature de Wade
Le Sénégal s’embrase après le “coup de force” de Wade
Sénégal. Manifestation contre la candidature de Wade
Gabon: Diplomatie : le Groupe de Contact de l’accord de Dakar sur le Tchad et le Soudan en réunion à Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Fév 2012
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*