Socialisez

FacebookTwitterRSS

Règlement de comptes ou État de droit ?

Auteur/Source: · Date: 1 Fév 2012
Catégorie(s): Politique

A quelques heures du second round du procès en correctionnelle de l’opposant Mike Jocktane, poursuivi pour «trouble à l’ordre public et destruction de bien public», ce 2 février, les membres du mouvement « Ça suffit comme ça » sont monté au créneau pour dénoncer les dessous d’une affaire qu’ils estiment jouée d’avance en faveur du pouvoir PDG.

A la faveur d’un point presse tenu ce 1 février au siège du mouvement « Ça suffit comme ça », les membres de ce regroupement d’ONG ont tenu à interpeler la communauté nationale et internationale face à ce qu’ils qualifient de «dérive totalitaire du pouvoir gabonais».

«Demain, l’Evêque Mike Jocktane sera face à la justice Gabonaise. Officiellement, l’Evêque est poursuivi pour sa prétendue participation à une marche pacifique non autorisée qui aurait troublé l’ordre public, occasionné la destruction des biens de l’Etat, des coups et des blessures», ont rappelé les leaders associatifs.

«Pour, tous ceux qui suivent la vie politique gabonaise, Mike Jocktane est réellement poursuivi pour les déclarations qu’il a faites sur l’affaire des mallettes. Des déclarations qui ont fortement gêné les pouvoirs gabonais et français en cette période pré-électorale», précise le mouvement.

«Ne pouvant le poursuivre sur ses déclarations au risque de faire le procès de la Françafrique avec ses vices et de perturber fortement la prochaine campagne électorale en France, le pouvoir a trouvé une parade pour punir un empêcheur de tourner en rond et offrir sa tête aux « amis »», poursuivent les membres du mouvement. «Le procès qui va se dérouler demain est tout simplement un règlement de comptes : un procès politique de plus», soutiennent-ils mordicus.

Selon le mouvement « Ça suffit comme ça », «la justice gabonaise n’est qu’un outil utilisé par le pouvoir pour faire taire toutes les voix discordantes et renforcer la dictature actuelle. La confirmation de la décision de dissolution de l’Union nationale par le Conseil d’Etat, le rejet de la plainte des leaders de la Conasysed pour suspension abusive des salaires par la même Cour, les multiples plaintes déposées par l’Etat contre les journalistes indépendants et les leaders de la société civile, les suspensions quasi-systématiques des médias non assujettis au pouvoir par le Conseil national de la communication, le rejet systématique des recours de l’opposition par la Cour Constitutionnelle… vont dans le même sens».

De ce fait, la plateforme « Ça suffit comme ça », demande «l’abandon total et sans conditions de tous les procès politiques en cours et la libération de tous les prisonniers politiques qui croupissent encore dans les prisons insalubres et inhumaines du Gabon».

Ancien conseiller du président Omar Bongo, passé dans l’opposition, cadre de l’Union nationale dissoute en janvier 2011, Mike Jocktane a été l’intérêt de la famille présidentielle en novembre 2011 après la parution du livre « Le scandale des biens mal acquis », dans lequel il affirme qu’Omar Bongo a contribué au financement de la campagne présidentielle du candidat Nicolas Sarkozy en 2007. 


SUR LE MÊME SUJET
A la Une : coup d’État ou règlement de compte en Guinée-Bissau?
Par Marie Normand Après l'attaque du siège de l'état-major des Forces armées, Le Pays au Burkina Faso s'interroge : s’agit-il d’une « tentative de coup d'État », c'est la version officielle, ou d’un « règlement de comptes entre deux fortes têtes de l’armée » ? Pour le journal, la seconde option est plus plausible. « Quand ils estiment que leurs intérêts sont menacés (...) les chefs militaires n’hésitent pas à se tirer dans les pattes. Et, il est de notoriété publique que le chef d’état-major dont les bureaux ont été attaqués et le contre-amiral à qui l’on fait porter le chapeau, ...
Lire l'article
Un rapport d’analyse du système électoral gabonais, réalisé par le Réseau des organisations libres pour la bonne gouvernance (Rolbg) a permis un diagnostic d’un système démocratique qui n’en a que le nom. La démocratie suppose, en effet, des institutions qui fonctionnent de façon impartiale et qui reflètent la pluralité des acteurs et de l’expression démocratique. Au stade actuel du processus politique gabonais, toutes les institutions sont au service exclusif du clan et du pouvoir. De l’Assemblée nationale au Sénat , en passant par la Cour constitutionnelle, le Conseil national de la communication et la Commission éléctorale autonome et permanente, le parti au ...
Lire l'article
Un député du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) de la commune de Port-Gentil, Jean Richard Sylong, a offert ses bons offices dans la crise qui secoue, depuis plusieurs mois, la municipalité de la capitale économique du Gabon (sud-ouest). Ministre délégué aux Travaux publics, M. Sylong a rencontré samedi dernier, les membres du conseil communal des sages, une structure non statutaire qui, comme lui, tentent de dénouer la crise à la municipalité de Port-Gentil. ‘’Comme vous, je reste préoccupé par la crise que traverse notre conseil municipal, car il freine le développement de notre cité’’, a déclaré M. Sylong, saluant les ...
Lire l'article
Le secrétaire général adjoint de l’Alliance démocratique et républicaine (ADERE), Florentin Moussavou animées depuis quelques semaines, au siège du Parti situé au carrefour ancienne Sobraga, des réunions chargée ‘’d’élaborer le règlement intérieur’’ de la Majorité républicaine pour l’émergence. De nombreux militants se demandent ce qui se passe du côté de la Majorité républicaine pour l’émergence. Cette question vaut son pesant d’or d’autant plus que ce regroupement politique, dont la charte a été récemment signée, prévoyait la mise en place de certains organes administratifs. De sources bien informées, on indique que ces rencontres, qui sont du reste régulières, regroupent certains cadres des Partis ...
Lire l'article
Alors qu’ils étaient en poste dans les autres localités du Gabon, leurs classes se sont employées à décimer leurs familles à Libreville et à Port-Gentil. ls l’ont appris par sms, envoyés par les familles, que les gars qui gisent sur le sable chaud de Port-Gentil, ou dans les caniveaux de kinguélé, les poitrines trouées par des balles tirées à l’aide des mêmes Famas mitraillettes (de marque française) qu’ils portent, seraient leurs frères, cousins, ou neveux. C’est ça, la triste réalité du Gabon. Un petit Etat d’un million deux cent mille habitants, dans lequel les communautés sont imbriquées les unes, les autres. ...
Lire l'article
Christophe Toukou, de nationalité gabonaise, en rentrant chez lui dans un état d'ivresse jeudi soir, a confondu sa belle mère à sa femme qu'il a embrassé follement avant de tripoter les seins pendant que cette dernière, assise dans un fauteuil, regardait attentivement la télévision avec deux de ses petits fils à Lébamba (Sud). « Si le mari de ma fille à l'habitude d'embrasser sa femme au salon à chaque fois qu'il rentre le soir parce qu'ils sont encore jeunes, il ne doit pas me confondre et c'est une honte pour moi, ma fille et toute ma famille », a déclaré ...
Lire l'article
La délégation régionale du Comité international de la Croix Rouge (CICR) pour l’Afrique centrale a ouvert le 18 novembre à Libreville un atelier de formation des professionnels gabonais de la presse au Droit international humanitaire (DIH) pour la gestion des activités journalistiques en période guerre. Cet atelier de trois jours devrait déboucher sur l’élaboration d’une ligne de conduite en période de guerre, pour protéger les droits des journalistes dans un contexte de conflit armé et renforcer leur compréhension des enjeux et des variables d’un conflit armé. La gestion des conflits armés dans les métiers de la communication est au centre ...
Lire l'article
Donnant suite au contentieux électoral des dernières élections locales, la Cour constitutionnelle a rendu, en son audience du vendredi 22 août 2008, son verdict sur quatre des huit affaires qu’elle avait à traiter : Aucun requérant n’a eu gain de cause et les autres dossiers seront mis en délibéré sine die. En son audience du vendredi 22 août 2008, la cour constitutionnelle de la République Gabonaise s’est prononcée sur quatre des huit recours en annulation introduits au terme du processus électoral des municipales du 27 avril dernier. Trois des affaires rendues concernent le 3è arrondissement de Libreville : Les recours ...
Lire l'article
Tous sénateurs, les deux candidats à l'investiture démocrate à l'élection présidentielle, Hillary Clinton et Barack Obama, et John McCain, déjà assuré de l'investiture républicaine, ont abandonné leurs campagnes électorales, pendant quelques heures, pour participer aux auditions du général David Petraeus et de l'ambassadeur Ryan Crocker. Des trois, indiscutablement, M. Obama est celui qui a le plus surpris l'opinion. Rebondissant sur l'appel du républicain George Voinovich à "renforcer" l'activité diplomatique américaine en direction du monde arabe, afin de parvenir à quitter au plus tôt l'Irak, le sénateur de l'Illinois a proposé d'y associer aussi Téhéran. "Sans un effort diplomatique incluant l'Iran, aucune ...
Lire l'article
Succinctement présenté, le mouvement "Bongo Doit Partir, pour la Construction d'un Gabon Nouveau" (en abrégé : BDP-Gabon Nouveau) est un mouvement politique gabonais de libération nationale créé en exil dans le New Jersey aux Etats-Unis le 9 décembre 1998 par le Dr. Daniel Mengara, Professeur d'études francophones aux USA. Le BDP-Gabon Nouveau fonde son idéologie sur le constat suivant : En 40 ans de pouvoir sans partage, Omar Bongo a conduit le Gabon à la faillite la plus totale et à un état de dictature et de misère qui constituent un véritable génocide silencieux du peuple gabonais plus que jamais privé de ses libertés ...
Lire l'article
A la Une : coup d’État ou règlement de compte en Guinée-Bissau?
Pour un droit d’ingérence démocratique au Gabon
Un député s’implique dans le règlement de la crise à la mairie de Port-Gentil
Majorité républicaine: le règlement intérieur en cours d’élaboration
Gabon : Vers un règlement de compte entre militaires ?
Gabon: Fait divers / Un homme en état d’ivresse embrasse et tripote sa belle mère à Lébamba
Gabon : La Croix Rouge sensibilise les journalistes au Droit international humanitaire
Gabon : La Cour constitutionnelle dit le droit
Barack Obama propose d’associer Téhéran à un règlement en Irak
Présentation


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Fév 2012
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*