Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le PS promet de rendre toute son indépendance à la justice

Auteur/Source: · Date: 2 Fév 2012
Catégorie(s): Monde

Parmi les réformes auxquelles procèdera François Hollande s’il est élu Président de la République, « celle du parquet sera la plus importante ».

Ce jeudi, André Vallini, député de l’Isère, chargé de la justice dans l’équipe du candidat socialiste à la présidentielle est venu participer à un débat organisé par le Syndicat de la magistrature (SM) et le Syndicat des avocats de France (SAF) au palais de justice de Lyon.
Devant une salle comble, l’ancien président de la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire d’Outreau a présenté les grandes lignes du projet socialiste sur les questions de justice.

En préambule, il a souligné le « malaise profond » dont souffriraient les procureurs. En cause, le « soupçon » de consignes gouvernementales dans les affaires Clearstream ou Bettencourt. Et les nominations très politiques de procureurs par le gouvernement.

André Vallini a ainsi accusé le pouvoir d’avoir « verrouillé la quasi-totalité de la magistrature française ». Pour lui, « le parquet est aujourd’hui sur la sellette, comme l’était le juge d’instruction il y a quelques années. Il est monté en puissance face au siège, en même temps que le pouvoir augmentait sa pression sur lui ».

Premier engagement de François Hollande, donc, « proscrire par la loi toute instruction du gouvernement dans les affaires individuelles ». Ce qui ne serait pas le cas aujourd’hui.

Albert Lévy, délégué du SM à Lyon, ancien parquetier désormais vice-président du TGI de Lyon en charge de l’instruction, et Michel Coste, vice-procureur de la République à Lyon, ont tous deux témoigné lors du débat des « pressions » qu’ils ont personnellement subies. « J’ai eu des instructions pour ne pas prendre telle décision au stade de l’enquête, mais aussi pour ne pas requérir dans tel sens à l’audience », a raconté Albert Lévy.

Michel Coste évoquant, pour sa part, « une forme de pression indirecte dans des domaines sensibles, comme le droit des étrangers ou les faucheurs volontaires ». « J’ai reçu des coups de fil du préfet, disant à demi mot: “Si vous ne faites pas comme ça, je me rapprocherai de votre procureur général” » .

Pour autant, dans le projet socialiste, le « lien fonctionnel entre le Garde des Sceaux et les procureurs » est, en revanche « maintenu ». Le ministre de la Justice continuera à leur adresser des « directives générales ».

André Vallini a également exprimé son désaccord avec la création d’un poste de procureur général de la nation, élu par l’Assemblée nationale et le Sénat, et totalement indépendant du politique. « Je pense qu’il faut un vrai ministre de la Justice, capable de peser face à d’autres ministères comme celui de l’Intérieur, et qui agisse sous le contrôle du Parlement ». Le député de l’Isère souhaite que le ministre de la Justicie participe, une fois par an, à un débat sur la « politique pénale » devant la représentation nationale.

Le projet socialiste prévoit également de redonner de l’indépendance au Conseil supérieur de la magistrature (CSM). André Vallini a ainsi annoncé une « réforme » de cet organe passant par une « réforme constitutionnelle sans doute dans la première année du quinquennat, idéalement à l’automne ». Sa composition sera modifiée : aujourd’hui, les non magistrats y sont majoritaires. Si la gauche passe, « magistrats et non magistrats y siégeront à parité. Et l’exécutif en sera exclu ».

Catherine Coroller 


SUR LE MÊME SUJET
Un proverbe africain nous rappelle constamment ce constat de la tortue : « je suis morte dès mon accouchement, car depuis ce jour je porte mon cercueil (carapace) ». Ainsi le peuple gabonais, malgré la déclaration d’indépendance du 17 aout 1960 n’a pas encore accédé réellement et effectivement à cette indépendance, car il ne jouit d’aucune prérogative d’un peuple libre exerçant pleinement sa souveraineté. En effet, comme nous le soulignions déjà le 13 aout 2010, lors du message à l’occasion de la célébration du cinquantenaire de la déclaration de l’indépendance du Gabon en page 2, l’hebdomadaire français Jeune Afrique, dans sa ...
Lire l'article
L’opposant André Mba Obame et certains de ses compagnons demeurent à la disposition de la justice gabonaise devant laquelle ils devront répondre de leurs actes à tout instant, a annoncé le gouvernement gabonais, dans un communiqué publié lundi par voie de presse. ‘’Le gouvernement de la République tient à rappeler fermement que le Gabon est un Etat de droit. Par conséquent, M. Mba Obame et les autres compatriotes ayant porté atteinte à l’ordre public par leurs agissements subversifs et illégaux’’, indique le communiqué, publié à la suite d’une requête de l’ONU, après des entretiens à New York entre ...
Lire l'article
« Je rappelle à la connaissance de l’opinion nationale et internationale ce, en ma qualité de porte-parole du ministère de la Justice, Garde des Sceaux, les faits commis par certains de nos compatriotes. Le 25 janvier 2011, les responsables de l’ex-parti politique l’Union Nationale en l’occurrence, André MBA OBAME, Zacharie MYBOTO, Casimir OYE MBA, Paulette MISSAMBO, Jean EYEGHE NDONG, Chantal MYBOTO, Pierre-Marie GONDJOUT… pour ne citer que ceux-ci, ont rassemblé leurs militants et sympathisants à leur ancien siège sis au quartier ancienne SOBRAGA à Libreville . Ce jour-là, Monsieur André MBA OBAME s’est autoproclamé président de la République Gabonaise, a ...
Lire l'article
Le Gabon célèbre mardi son demi-siècle d’indépendance dans une stabilité politique qui n’efface pas les critiques sur l’emprise que la France a maintenu sur l’Etat pétrolier africain et le développement souvent jugé insuffisant au regard des richesses naturelles. Les progrès politiques et sociaux, dans un pays qui n’a connu ni conflits avec ses voisins, ni guerre interne ou coup d’Etat depuis 1964, n’éclipsent pas l’absence d’alternance politique. Omar Bongo, décédé en 2009, a gouverné pendant 41 ans, avant que son fils ne lui succède, au terme d’une élection controversée il y a moins d’un an. Ce règne sans partage est sans doute ...
Lire l'article
A l'image de 16 autres pays africains, le Gabon célèbre ce mardi, ses 50 ans d'indépendance. Mais l'opposition dénonce une célébration jugée inutile. Le 17 août 1960, était proclamé l'indépendance de la république gabonaise. Petit pays d'Afrique centrale, le Gabon couvre une superficie de 267 667 km² et comprend presque deux millions d'habitants sur toute l'étendue du territoire national. A l'image de 16 autres pays africains, le Gabon célèbre cette année, ses 50 ans d'indépendance. Contrairement à certains qui jugent inutile et sans intérêt la célébration de 50 ans de souveraineté, les gabonais ont commencé leurs festivités depuis lundi. Le ...
Lire l'article
Le Premier ministre, Chef du gouvernement, Paul Biyoghé Mba fait le point de l’avancement des travaux et de l’organisation des manifestations avec la commission nationale de préparation et le comité d’organisation du cinquantenaire, mercredi à l’immeuble Arambo. Les membres de la Commission nationale centrale et des sous-commissions du Cinquantenaire, ont dressé le bilan des préparatifs marquant les cinquante ans d’indépendance du Gabon. Au cours de la réunion présidée hier par le Premier ministre, Paul Biyoghe Mba, les ministres responsables des sous-commissions organisation, culture, infrastructures et communication ont décliné les travaux déjà effectués, mais également ceux qui restent à faire. Pour le ministre de ...
Lire l'article
Indépendance: Sarkozy rend un hommage contesté aux liens entre la France et l'Afrique
Nicolas Sarkozy a célébré mardi à Paris, devant les dirigeants de treize pays d'Afrique francophone, la "force des liens" qui unissent la France et ses anciennes colonies africaines, lors d'un hommage contesté organisé à l'occasion du Cinquantenaire de leur indépendance. S'exprimant lors d'un déjeuner à l'Elysée, le chef de l'Etat français a d'emblée justifié l'invitation faite à ses pairs et sa décision de faire défiler leurs troupes sur les Champs-Elysées pour la traditionnelle parade du 14 juillet, qui ont suscité de multiples critiques. "C'est bien mal me connaître que de penser que je puisse être inspiré par un quelconque sentiment de nostalgie ...
Lire l'article
Le député PS André Vallini a estimé, mardi 9 juin, que le président gabonais Omar Bongo, décédé la veille, avait financé en France des campagnes électorales pour le compte de la droite comme "peut-être" de la gauche."Nous savons tous précisément qu'Omar Bongo a financé de nombreuses campagnes électorales à droite mais aussi à gauche, parfois, peut-être. On l'a entendu dire. Je crains hélas que cela soit un peu vrai, y compris concernant la gauche", a-t-il déclaré dans les couloirs de l'Assemblée nationale. M. Vallini était interrogé sur les propos de l'ex-président Valéry Giscard d'Estaing, selon qui Omar Bongo a financé la ...
Lire l'article
Un avocat français, Me Thierry Lévy, empêché jeudi par la police française à la demande de l'ambassade du Gabon à Paris de s'envoler à destination de Libreville pour y défendre des militants des droits de Homme arrêtés fin décembre, a dénoncé mercredi un "coup de force" intolérable et s'apprête à saisir le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner, a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse vendredi à Paris. L'avocat a expliqué que la Police aux frontières (PAF) était venue le chercher en salle d'embarquement alors qu'il s'apprêtait à monter dans l'avion. Les fonctionnaires lui ont indiqué que son visa, délivré par ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais a ouvert mercredi à Libreville, les premières rencontres Afrique-Europe des huissiers de justice, sur le thème : ''L'huissier de justice tradition et modernisme'', a constaté l'AGP. ''Ces travaux vous permettront d'échanger d'expériences. Il importe à l'huissier de reconnaître les prérogatives que lui confère la loi'', a déclaré le premier ministre. Pour sa part, la présidente de la chambre nationale des huissiers de justice du Gabon, Eliane Oberdeno a indiqué que le présent forum prévu pour durer trois jours servira à réfléchir sur les échanges réguliers visant à améliorer l'expertise des membres de l'Union internationale des huissiers de justice. ''Il ...
Lire l'article
Gabon : indépendance et exercice de la souveraineté
Mba Obame et certains de ses compagnons demeurent à la disposition de la justice (communiqué officiel)
Politique / Communiqué du Ministère de la Justice, Garde des Sceaux
Le Gabon célèbre 50 ans d”indépendance” sous influence française
Indépendance du Gabon : L’opposition dénonce une dérive
Gabon: Indépendance: Les préparatifs vont bon train
Indépendance: Sarkozy rend un hommage contesté aux liens entre la France et l’Afrique
Bongo a financé des campagnes à droite et “peut-être” à gauche
“Biens mal acquis”: un avocat français empêché de se rendre au Gabon
Gabon: Justice : Le Premier PM ouvre les premières rencontres Afrique-Europe des huissiers de justice


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 2 Fév 2012
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*