Socialisez

FacebookTwitterRSS

Manifestations massives en Syrie : huit morts

Auteur/Source: · Date: 3 Fév 2012
Catégorie(s): Monde

Des milliers de Syriens manifestaient vendredi dans l’ensemble du pays, y compris à Damas, pour marquer le 30e anniversaire du massacre de Hama (centre), où les forces du régime de Bachar al-Assad ont tiré comme ailleurs pour disperser les manifestants.

«Hafez (al-Assad) est mort, Hama n’est pas morte, Bachar va mourir et la Syrie ne mourra pas», proclamaient des pancartes brandies par des manifestants dans le quartier al-Kidam à Damas, en référence à l’ex-président syrien, père de l’actuel chef de l’Etat, selon une vidéo publiée par des militants.

«La politique de la punition collective ne portera pas ses fruits cette fois-ici», assurait une autre pancarte, alors que la mobilisation ne faiblit pas depuis le début de la révolte en mars 2011.

Dans la province de Damas, mais aussi à Deraa (sud), Idleb (nord-ouest) et à Hama même, les habitants sont descendus en masse pour répondre à l’appel à manifester en l’honneur des dizaines de milliers de personnes tuées en 1982 dans cette ville lors de la répression d’un soulèvement des Frères musulmans.

Beaucoup de personnes habillées en noir en signe de deuil chantaient et dansaient, criant à la gloire de l’Armée syrienne libre (ASL), force d’opposition armée qui lutte contre le régime.

Les manifestants ont subi partout les tirs des forces de sécurité qui ont fait trois morts: deux à Daraya, dans la province de Damas, et un dans un quartier à Hama. Les violences ont également fait cinq autres morts, dont deux enfants, à travers le pays.

Un projet de résolution et des concessions

Ces manifestations, les premières en public pour commémorer le massacre, interviennent alors que la répression a fait au moins 6 000 morts depuis plus de dix mois selon les militants, et que la communauté internationale ne parvient pas à s’unir pour y mettre fin.

Principal obstacle: la position de la Russie, alliée de Damas qui bloque depuis des mois une résolution de l’ONU et insiste pour que le Conseil de sécurité réclame par a priori le départ du président Assad. D’après la dernière mouture du projet de résolution, les Occidentaux ont fait des concessions à la Russie, jusqu’à abandonner toute référence explicite au départ de M. Assad.

Le texte «soutient pleinement» la décision de la Ligue arabe du 22 janvier de «faciliter une transition politique», mais les détails -notamment le transfert des pouvoirs de M. Assad à son vice-président- n’apparaissent plus, à la demande de Moscou.

Il devrait être soumis aux capitales des pays membres du Conseil de sécurité dans l’espoir d’un vote dans les prochains jours, mais Moscou continue malgré les concessions de vouloir l’affaiblir, selon des diplomates.

Parallèlement à la mobilisation internationale et à celle de l’opposition, les combats se poursuivent en Syrie et l’ASL, bien que largement inférieure en équipements et effectifs, semble marquer des points.

Des enfants torturés

Un soldat a été tué et cinq autres blessés vendredi à l’aube lors de combats entre l’armée et l’ASL dans la province de Deraa. Ce genre d’affrontements s’est intensifié ces dernières semaines, donnant à la crise l’allure d’un conflit armé.

Jeudi, une vidéo postée par des militants sur internet montrait une vingtaine de membres armés de l’ASL, le visage à découvert, paradant en plein jour sur un véhicule de l’armée dans la vieille ville de Homs. Ils étaient acclamés par des habitants qui criaient «Que Dieu protège l’ASL».

De plus en plus nombreuses sont les vidéos qui montrent des membres de l’ASL revendiquant la prise de véhicules militaires ou de barrages.

Il restait difficile d’obtenir une confirmation indépendante de ces informations en raison de l’accès limité des journalistes étrangers à la couverture des événements en Syrie.

Selon Human Rights Watch, les forces de l’ordre syriennes se livrent à des tortures y compris sur des enfants âgés d’à peine de 13 ans, qui ont rapporté avoir été placés à l’isolement,«brutalement battus et électrocutés», brûlés avec des cigarettes ou encore suspendus avec des menottes métalliques, parfois pendant des heures, à quelques centimètres du sol.

Par ailleurs, l’Iran, principal allié régional de Damas, a interdit à ses ressortissants de se rendre par la route en Syrie, après l’enlèvement de 29 Iraniens dans ce pays par des groupes hostiles au régime de Bachar al-Assad, selon l’agence Mehr. 


SUR LE MÊME SUJET
Les six Etats du Conseil de coopération du Golfe retirent leurs ambassadeurs de Syrie
Comme les Etats-Unis la veille, les six Etats du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont annoncé mardi le retrait de leurs ambassadeurs de Syrie avec effet immédiat, en raison de la poursuite de la répression. Le communiqué du CCG a été publié mardi au Koweït, un des six Etats du Conseil avec l'Arabie Saoudite, le Bahreïn, le Qatar, Oman et les Emirats arabes unis. Lundi, suite au veto chinois et russe à l'ONU, les Etats-Unis ont fermé leur ambassade à Damas et évacué l'ensemble de leurs diplomates présents en Syrie, la mesure la plus spectaculaire prise par Washington depuis le début ...
Lire l'article
Un nouveau projet de résolution sur la Syrie au menu du Conseil
Au terme de nouvelles tractations entre leurs ambassadeurs, les quinze pays membres du Conseil de sécurité des Nations unies ont entre les mains une nouvelle version du projet de résolution sur la Syrie, ont indiqué des diplomates jeudi 2 février. Cette résolution "soutient la décision de la Ligue arabe du 22 janvier de faciliter une transition politique menant à un système politique démocratique et pluraliste", tout en faisant des concessions à la Russie dans l'espoir de lever son blocage. Ainsi, les détails du processus de transition mentionnés dans le projet initial – notamment le transfert des pouvoirs du président Bachar Al-Assad ...
Lire l'article
Au moins 74 personnes sont tuées dans une escalade de la violence en Syrie
DAMAS, Syrie - Deux jours de violences sanglantes en Syrie ont causé la mort d'au moins 74 personnes, incluant des enfants, alors que les forces fidèles au président Bachar el-Assad ont mené des raids de maison en maison et tiré sur des foules dans une escalade de la crise, ont soutenu vendredi des militants. Des vidéos publiées en ligne montrent les corps ensanglantés de cinq enfants, cinq femmes et un homme, dans ce qui semble être un appartement après qu'un édifice eut été touché dans la ville de Homs. La plupart des violences ont eu lieu à Homs, où des tirs à ...
Lire l'article
Syrie: le régime rejette le plan arabe prévoyant à terme un départ d’Assad
Les autorités syriennes ont rejeté lundi une nouvelle initiative arabe prévoyant à terme un départ du président Bachar al-Assad, les pays européens estimant que ce plan pourrait "changer la donne" à l'ONU. Ces développements politiques n'ont cependant pas influé sur la situation sur le terrain, où les forces du régime continuent de réprimer la révolte populaire lancée il y a plus de dix mois, avec la mort de 18 civils lundi à travers le pays, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. Face à la répression sans répit malgré la prolongation de la mission des observateurs arabes, l'Union européenne a adopté de ...
Lire l'article
Le Parti pour le développement et la solidarité sociale (PDS, opposition), dénonce aujourd'hui dans un communiqué "une fraude massive" lors des législatives gabonaises du 17 décembre qui ont vu le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) prendre 114 des 121 sièges. Dénonçant une "fraude massive (et) généralisée", le PDS qui avait présenté 27 candidats à ce scrutin sans qu'aucun ne soit élu, annonce dans son communiqué "qu'il n'exercera aucun recours devant la Cour constitutionnelle", car elle est, selon lui, "essentiellement constituée de membres issus du PDG". Selon le PDS, le scrutin a été marqué par une "manipulation par le PDG des ...
Lire l'article
Syrie : Bachar al-Assad, la trajectoire Kadhafi
Le président syrien, à l’image de Kadhafi, se dit prêt à combattre jusqu'à la mort. « Mon rôle de président est dans l’action, pas dans des discours ou du chagrin. » Ces mots sont ceux du président syrien Bachar al-Assad qui s’est dit prêt à combattre et à mourir s’il devait affronter des forces étrangères au moment où son pays s’expose à des sanctions économiques après l’expiration d’un ultimatum de la Ligue arabe, le pressant de cesser la répression. Neuf mois après le déclenchement d’une contestation sans précédent contre son régime ayant fait plus de 3.500 morts, selon l’ONU, Bachar al-Assad ...
Lire l'article
Syrie: nouvelles violences avant l’expiration d’un ultimatum arabe
Les violences ne connaissaient pas de répit samedi en Syrie, faisant au moins dix-sept morts dont onze civils, à quelques heures de l'expiration d'un ultimatum de la Ligue arabe sommant le régime de cesser la répression de la révolte populaire. Dans le même temps, de plus en plus de voix s'élevaient pour mettre en garde contre une guerre civile en Syrie, l'un des pôles du Proche-Orient, allié de l'Iran, des groupes islamistes du Hezbollah libanais et du Hamas palestinien. Faisant fi des appels internationaux à la retenue, le régime a poursuivi sa violente répression, faisant onze morts parmi les civils à travers ...
Lire l'article
La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a aussi déploré la possibilité d'une "guerre civile, avec une opposition très déterminée, bien armée et finalement bien financée". Les forces syriennes ont tiré pour disperser des milliers de manifestants hostiles au régime vendredi, tuant au moins douze civils dont deux enfants, à la veille de l'expiration d'un ultimatum arabe sommant le président Bachar al-Assad de cesser la répression. Les Etats-Unis, l'Iran mais aussi la France et la Turquie ont dit craindre une "guerre civile" alors que se multiplient les attaques de militaires dissidents parallèlement aux manifestations pacifiques. Trois membres des forces de sécurité ont ainsi été ...
Lire l'article
Les Etats-Unis ont appelé jeudi leurs ressortissants à "quitter immédiatement" la Syrie "tant que des moyens de transport commerciaux sont encore disponibles". Après six mois de contestation et de répression violente, les Américains devant rester dans le pays doivent "limiter leurs déplacements non essentiels", demande par ailleurs le département d'Etat dans une note d'alerte. Au-delà de "l'incertitude et l'instabilité" de la situation en Syrie, le nouveau message, remplaçant un précédent émis le 5 août, vise à prendre en compte l'appel à un changement de régime lancé le 18 août par le président américain Barack Obama. Le département d'Etat évoque "une hausse du sentiment ...
Lire l'article
Le bilan de l'accident d'un hélicoptère français qui s'est abîmé en mer samedi au large du Gabon avec dix militaires à son bord a été porté lundi à huit morts, apprend-on au ministère de la Défense. Il y a deux rescapés, dont l'un est légèrement blessé. Dans l'attente des résultats de l'enquête sur l'origine de l'accident, l'Aviation légère de l'armée de terre (Alat) a décidé de clouer au sol les 17 autres appareils Cougar dont elle dispose, a-t-on précisé, confirmant une information du Point.fr. Chaque fois qu'il y a un accident de ce type, "on limite l'emploi des appareils tant que les circonstances ...
Lire l'article
Les six Etats du Conseil de coopération du Golfe retirent leurs ambassadeurs de Syrie
Un nouveau projet de résolution sur la Syrie au menu du Conseil
Au moins 74 personnes sont tuées dans une escalade de la violence en Syrie
Syrie: le régime rejette le plan arabe prévoyant à terme un départ d’Assad
Gabon/législatives : “fraudes massives”
Syrie : Bachar al-Assad, la trajectoire Kadhafi
Syrie: nouvelles violences avant l’expiration d’un ultimatum arabe
Syrie: 12 morts dans la répression avant l’expiration d’un ultimatum arabe
Les USA appellent les Américains à “quitter immédiatement” la Syrie
Huit militaires français morts au large du Gabon


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Fév 2012
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*