Socialisez

FacebookTwitterRSS

Rupture momentanée de production à la Sogara

Auteur/Source: · Date: 4 Fév 2012
Catégorie(s): Economie

L’unique raffinerie de pétrole du Gabon, gérée par la Société gabonaise de raffinage (SOGARA), va suspendre son activité durant un mois. Ce qui, à priori, ne devrait poser aucun problème au niveau de la distribution

Pierre Reteno Ndiaye, directeur général de la Société gabonaise de raffinage (SOGARA), a annoncé, le 3 février à la faveur d’une conférence de presse, la fermeture de cette raffinerie durant un mois pour des besoins de maintenance.

Des «dispositions sont prises pour qu’il n’y est pas une pénurie des produits pétroliers dans le pays» a assuré le directeur de la raffinerie, cité par l’agence Xinhua qui fait remarquer que la stratégie de l’entreprise en la matière n’a pas été dévoilée.

La production de la Sogara est, en effet, destinée en grande partie à la consommation locale gabonaise. On sait qu’en sus du dépôt stratégique situé dans la région de Ndjolé (Moyen-Ogooué), la Société gabonaise d’entreposage des produits pétroliers (SGEPP) dont la mission consiste à stocker les produits pétroliers qu´elle reçoit par de la Sogara, dispose de deux principaux dépôts. Celui de Moanda, d’une capacité totale de stockage de 6 000 m3 (Essence, Gasoil et Pétrole lampant) et celui de Libreville, avec une capacité totale de stockage de 23 000 m3.

Pour mémoire, une grève de deux semaines des agents de la Sogara, début avril 2004, avait mis en exergue la faiblesse du dispositif de stockage des produits pétroliers au Gabon. Ce qui avait poussé Alain-Claude Kouakoua, alors président de l’Amicale des transporteurs de produits pétroliers, à s’interroger et prévenir qu’en «l’absence d’un plan d‘urgence, comment le Gabon peut résister à des ruptures prolongées en fourniture des hydrocarbures ?».

On n’est pas là et on ne risque pas d’y arriver, du fait que ce n’est pas la première fois que la Sogara en arrive à suspendre sa production. L’usine nécessitant une révision générale tous les cinq ans, la dernière opération de ce genre est en effet survenue en 2007, sans le moindre désagrément.

Située au Cap Lopez, dans la banlieue de Port-Gentil, cette raffinerie fut créée en 1967. Elle est contrôlée à 25% par l’état gabonais, 16% par des investisseurs privés, le reste étant contrôlé par Total. 


SUR LE MÊME SUJET
Gabon : La SOGARA a reporté la fermeture de ses installations pour lundi
Le directeur général de la Société gabonaise de Raffinage (SOGARA), Pierre Reteno Ndiaye, a déclaré dimanche lors d’un entretien téléphonique que l’arrêt des installation de la raffinerie pour des raisons de maintenance, interviendrait du 6 février au 18 mars 2012. “Cet arrêt était initialement planifié du 16 janvier au 19 février 2012. Nous voulions être sûrs que tous les équipements nécessaires à cette opération et qui sont fabriqués en Europe, soient disponibles. Il y a eu un retard dans la livraison des équipements », a expliqué au téléphone M. Reteno Ndiaye. « Nous avons mis à l’arrêt de manière progressive plusieurs unités ...
Lire l'article
La Société gabonaise de raffinage (Sogara) vient d’annoncer une production record de 926 000 tonnes pour le compte de l’année 2011. Le directeur de la Société gabonaise de raffinage (Sogara), Pierre Reteno Ndiaye, vient d’annoncer une production de 926 000 tonnes en 2011 contre 900 000 tonnes en 2010. Le patron de la Sogara a également annoncé un objectif de 950 000 tonnes en 2012. La SOGARA produit du fuel, du bitume, du gasoil, de l’essence, du kérosène et d’autres hydrocarbures comme le pétrole lampant et le gaz. 80% de sa production est destinée au marché national dont les besoins sont ...
Lire l'article
Gabon : La SOGARA a atteint son record de production avec 926 000 tonnes en 2011
Le directeur général de la Société gabonaise de raffinage (SOGARA), Pierre Reteno Ndiaye a récemment annoncé à son personnel que la société avait atteint son record de production en 2011 avec 926 000 tonnes contre 900 000 tonnes en 2010. La SOGARA qui envisage de raffiner 950 000 tonnes d’hydrocarbures en 2012 a toutefois rencontré courant 2011 des difficultés d’ordre technique, notamment avec des outils de production vieillissants. La SOGARA qui produit différents hydrocarbures, possède un capital de 1,2 milliard de francs CFA réparti entre Total (43,84%), l’Etat gabonais (25%), Portofino Assets Corporation (16,99%), Petro Gabon (11,67%) et l’Italien ENI International (2,50%). La ...
Lire l'article
La société gabonaise de raffinage (SOGARA) envisage de porter sa production à 1.000.000 de tonnes en 2011 contre 900.000 en 2010, a annoncé son directeur général, Pierre Reteno Ndiaye, au cours d’une conférence de presse, tenue au siège de l’entreprise à Port-Gentil (Ouest). Pour atteindre cet objectif, M. Reteno Ndiaye a indiqué que la société va notamment fiabiliser les équipements en vue de l’intégrité et de la sécurité des investissements, augmenter le rendement par produit, développer des compétences de la société et réintroduire les droits de douane dans la structure des prix de l’entreprise. La SOGARA compte ...
Lire l'article
Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, qui séjourne depuis mardi dernier à Port-Gentil, a eu une séance de travail, à huis clos, avec la direction société gabonaise de raffinage (Sogara). Aucune déclaration n’a été faite à l’issue de ce tour de table. L’unique raffinerie du Gabon, faut-il le préciser, traverse une passe particulièrement difficile, avec une dette de plusieurs dizaines de milliards de FCFA. L’outil de travail de l’entreprise est devenu obsolète. Un plan de sauvetage s’avère nécessaire pour remettre Sogara sur selle. Mais déjà plusieurs sociétés se bousculent pour la reprise de la raffinerie. Le Sud-africain Imbani ...
Lire l'article
Le groupe Samsung, qui opère dans le secteur de l’électronique, de l’électroménager et de des télécommunications, s’est dit intéresser, mardi lors de l’audience que le ministre des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures Julien Nkoghé Bekalé, par la reprise de la société gabonaise de raffinage (Sogara). Au cours de cet échange, le patron du département des Mines, a exhorté ses interlocuteurs de procéder à la démarche réglementaire en la matière, notamment par une proposition d’offre technique ou financière fiable à soumettre le moment venu au Gouvernement. La Sogara, qui traîne un déficit de l’ordre de 22 milliards de Fcfa, a besoin ...
Lire l'article
La société sud africaine Imbani a signé le 18 décembre avec les autorités gabonaises un protocole d'accord pour un partenariat qui doit permettre le redressement de la Société gabonaise de raffinage (SOGARA). Ce protocole d'accord prévoit notamment l'amélioration de la production, la construction d'une nouvelle aux standards internationaux ou encore la formation des agents locaux. Le ministre gabonais des Mines, Julien Nkoghe Bekale, a signé le 18 décembre dernier à Libreville avec le président directeur général de la société sud africaine Imbani, Briss Mathabate, un protocole d'accord pour le redressement de la Société gabonaise de raffinage (SOGARA). «Nous avons reçu les ...
Lire l'article
La capitale économique est en panne sèche depuis le 30 mars dernier en raison d’un mouvement de grève des agents de la Société gabonaise de raffinage (SOGARA) lancé le 27 mars dernier pour l’amélioration de leurs conditions de travail. Les habitants de Port-Gentil sont confrontés à une pénurie de carburants et de gaz butane qui commence à causer un handicap sérieux à l’activité économique de la localité, notamment au niveau des transports urbains et des entreprises. La grève déclenchée par les agents de la Société gabonaise de raffinage (SOGARA) à Port-Gentil le 27 mars dernier est à l’origine d’une importante ...
Lire l'article
Les agents de la Société Gabonaise de Raffinage (SOGARA) observent effectivement un mouvement de grève depuis mardi dernier, conformément à un préavis déposé le 13 mars du mois en cours dans lequel ils réclament de meilleures conditions de travail tout en dénonçant la non application par l’administration du protocole d’accords signé par les deux parties en conflit, a rapporté ce mercredi la chaîne de télévision privée gabonaise TV+.L’une des clauses dudit protocole mentionnerait l’intégration, par un contrat de travail à durée indéterminée, des travailleurs d’entreprises de sous-traitance industrielle et de services ayant déjà totalisé plus de deux ans au poste, ...
Lire l'article
La tension monte à la Société gabonaise de raffinage (SOGARA), où les employés ont récemment menacé d’entrer en grève si la direction refusait l’intégration des travailleurs en sous-traitance conclue dans le protocole d’accord signé avec les partenaires sociaux. La SOGARA reconnait la légitimité de cette revendication mais elle est fortement handicapée par la crise. La Société gabonaise de raffinage (SOGARA) est entrée dans un équilibre fragile, ballotée entre la baisse de la demande due à la récession économique mondiale, le coût des exigences écologiques des institutions internationales et le poids des réformes sociales exigées par les employés. Le ...
Lire l'article
Gabon : La SOGARA a reporté la fermeture de ses installations pour lundi
Gabon : Production record de 926 000 tonnes à SOGARA
Gabon : La SOGARA a atteint son record de production avec 926 000 tonnes en 2011
La SOGARA table sur une production de 1.000.000 tonnes en 2011
Séance de travail à la Sogara entre dirigeants et Ali Bongo Ondimba
Economie : Le groupe Samsung intéressé par la reprise de Sogara
Les Sud Africains à la rescousse de la SOGARA
Gabon : Les grévistes de la SOGARA assèchent les pompes de Port-Gentil
Gabon: Grève des agents de la SOGARA depuis mardi à Port-Gentil
Gabon : La SOGARA marche sur le fil de la crise


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 Fév 2012
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*