- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Sénégal : meetings de l’opposition et du parti au pouvoir au premier jour de la campagne présidentielle

[1]Par RFI

La campagne électorale pour la présidentielle a débuté ce dimanche 5 février 2012 au Sénégal. Les principaux candidats de l’opposition se sont retrouvés Place de l’Obélisque à Dakar, avec toujours le même objectif affiché : obtenir le retrait de la candidature d’Abdoulaye Wade. Le président qui était, lui, dans son fief de Mbacké, près de Touba, la ville sainte des Mourides.

Au Sénégal, les principaux candidats d’opposition à l’élection présidentielle, membres du M23, le Mouvement du 23 juin, ont décidé de battre campagne ensemble pour pousser le président Abdoulaye Wade à renoncer à sa candidature. Parmi les militants réunis en ce dimanche 5 février 2012 dans l’après-midi, Place de l’Obélisque à Dakar, plusieurs pensent que cette stratégie peut porter ses fruits.

Des militants du Mouvement du 23 juin, réunis Place de l’Obélisque à Dakar: “L’union fait la force…”

De son côté, le président Abdoulaye Wade a choisi de commencer sa campagne électorale dans son fief de Mbacké près de Touba, la cité sainte des Mourides. Là aussi, la population a des attentes, des revendications, notamment dans le domaine de l’éducation.

Le président Abdoulaye Wade en campagne à Mbacké: “Il n’y a pas assez d’écoles ici…” 


SUR LE MÊME SUJET
Sénégal: la campagne présidentielle entre dans le vif du sujet
A peine entamée, la campagne pour l'élection présidentielle du 26 février au Sénégal battait son plein mercredi, au lendemain d'une marche de l'opposition à Dakar où le chef de l'Etat sortant, Abdoulaye Wade s'était de son côté rendu à la rencontre de ses concitoyens. Le président Wade participera dans l'après-midi à un grand meeting dans la ville de Thiès (ouest). Après Mbacké (centre), c'est son second meeting depuis le début officiel de la campagne dimanche. Mardi, le chef de l'Etat sortant, 85 ans, au pouvoir depuis 2000 et qui sollicite un nouveau mandat, a rendu aux Dakarois une visite surprise "de proximité". "Je ...
Lire l'article [2]
Sénégal: Wade n’envisage pas la retraite
Le président sénégalais Abdoulaye Wade, candidat à sa propre succession, a affirmé aujourd'hui devant la presse que pour lui, "la retraite, ce n'est pas pour demain", après une tournée dans plusieurs quartiers de Dakar dans le cadre de sa campagne électorale. "Je suis très satisfait de constater que je suis encore très, très, très populaire" au Sénégal, a déclaré M. Wade sur le perron du palais présidentiel à la presse l'ayant suivi dans cette tournée dakaroise, qualifiée par son entourage de "visite de proximité". "C'est un plébiscite de la rue. (...) La retraite, ce n'est pas pour demain. Vous allez voir, ...
Lire l'article [3]
Sénégal: Début de la campagne électorale
Le président sortant doit affronter 13 concurrents qui contestent son droit à être candidat à un troisième mandat. La campagne électorale a commencé au Sénégal à minuit le dimanche 5 février. Quatorze candidats vont parcourir le pays durant trois semaines pour proposer leurs programmes respectifs et solliciter les suffrages de leurs compatriotes. Le président Abdoulaye Wade compte sur son bilan et le soutien de sa coalition pour obtenir un troisième mandat à la tête de l’Etat. Il n’a pu obtenir de consignes de vote d’aucune des grandes confréries musulmanes. En revanche, certaines de ces familles lui ont conseillé de retirer sa candidature pour ...
Lire l'article [4]
Sénégal: l’opposition promet un front commun face à Wade pour la présidentielle
Huit candidats à la présidentielle du 26 février au Sénégal ont rejeté tout boycott du scrutin et se sont engagés samedi à "rester unis" durant la campagne électorale qui s'ouvre dimanche, pour obtenir le retrait de la candidature du président sortant Abdoulaye Wade. "Nous prenons l'engagement de rester unis et de mener solidairement des activités communes de mobilisation et de lutte jusqu'au retrait de la candidature" de Wade, écrivent-ils dans une déclaration présentée samedi à la presse. La "déclaration" est signée des quatres principaux candidats de l'opposition: Moustapha Niasse, Macky Sall, Idrissa Seck (tous trois d'anciens Premier ministre de Wade), Ousmane Tanor ...
Lire l'article [5]
Sénégal/présidentielle : Juppé et Wade d’accord pour une alternance après 2012
Le ministre français Alain Juppé, qui a souhaité un passage de générations à la tête du Sénégal, est sur la même longueur d'ondes que le président Abdoulaye Wade car ils évoquent tous les deux une alternance après la présidentielle de 2012, a affirmé jeudi la présidence sénégalaise. Contrairement à l'angle qu'on a voulu donner à ses déclarations mercredi devant les députés français, M. Juppé, chef de la diplomatie française, a voulu dire : +à partir de 2012, il faut que le président Wade pense à l'alternance générationnelle+, a déclaré le porte-parole de la présidence Serigne Mbacké Ndiaye à l'antenne de la ...
Lire l'article [6]
Sénégal: les candidats à la présidentielle initialement retenus confirmés
Le Conseil constitutionnel du Sénégal a confirmé dans la nuit de dimanche à lundi la liste des candidats à la présidentielle de février qu'il avait publiée vendredi, sur laquelle figure le chef de l'Etat Abdoulaye Wade, ce qui avait provoqué des violences. Dans son arrêt, le Conseil stipule que les requêtes présentées par des opposants pour l'annulation de la candidature de M. Wade et celle de ce dernier contre trois de ces opposants sont "recevables", mais "non fondées". Le Conseil constitutionnel devait se pronocer sur les recours en annulation de la candidature Wade déposés par sept candidats d'opposition qui la jugeaient non ...
Lire l'article [7]
Sénégal : la candidature de Youssou Ndour jugée irrecevable
Le Conseil constitutionnel a jugé irrecevable vendredi la candidature à la prochaine élection présidentielle, prévue le 26 février, de la star internationale de la chanson Youssou Ndour. L'instance a en revanche validé celle du président sortant Abdoulaye Wade. Youssou NDour : "Je ne vois pas ce que l'on peut me reprocher, je pense qu'ils ont peur de moi" Violences à Dakar après ces annonces Dès l'annonce de ces décisions, des jeunes rassemblés depuis des heures sur une place de Dakar à l'appel de l'opposition ont jeté des pierres sur les policiers qui ont riposté à coups de gaz lacrymogène et ...
Lire l'article [8]
Présidentielle au Sénégal 2012 : troubles à Dakar après la validation de la candidature de Wade
Les réactions n'ont pas tardé après l'annonce par le Conseil constitutionnel de la validation de la candidature d'Abdoulaye Wade à la présidentielle de février et du rejet de celle du chanteur populaire Youssou N'Dour. De violentes altercations ont eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi à Dakar et dans plusieurs villes du Sénégal entre manifestants et forces de l'ordre. La police affirme qu'un de ses membres a été tué dans ces affrontements. L'opposition dénonce un coup d'Etat institutionnel et appelle à manifester vers le palais présidentiel. Abdoulaye Wade est bien autorisé à briguer un troisième mandat. Les candidatures de ...
Lire l'article [9]
Sénégal: la candidature de Wade validée pour la présidentielle, un policier tué dans des violences
La validation vendredi soir par le Conseil constitutionnel de la candidature du chef de l'Etat sénégalais Abdoulaye Wade à la présidentielle de février a provoqué une vague de violences dans plusieurs villes du Sénégal, dont sa capitale, Dakar, où un policier a tué. L'opposition a appelé pour sa part à "marcher sur le palais présidentiel dans les prochains jours" afin d'en "sortir Wade". Dès l'annonce de la validation de la candidature du président Wade et du rejet de celle du chanteur Youssou Ndour, des jeunes rassemblés depuis des heures Place de l'Obélisque, à Dakar, à l'appel de l'opposition ont jeté des pierres ...
Lire l'article [10]
La journée officielle de lancement de la campagne électorale pour les élections législatives du 17 décembre prochain a été marquée par un calme total dans les endroits publics et populaires de la ville de Mouila, capitale provinciale de la Ngounié dans le centre sud du Gabon. Au siège provincial du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) dans le centre-ville, au premier arrondissement, l’ambiance était à l’image des jours ordinaires. Le secrétaire provincial, Fidèle Pango était présent avec l’ensemble de ses collaborateurs demandant à la presse de faire preuve de patience pour obtenir le programme des meetings qui devrait être lancé jeudi ...
Lire l'article [11]
Sénégal: la campagne présidentielle entre dans le vif du sujet
Sénégal: Wade n’envisage pas la retraite
Sénégal: Début de la campagne électorale
Sénégal: l’opposition promet un front commun face à Wade pour la présidentielle
Sénégal/présidentielle : Juppé et Wade d’accord pour une alternance après 2012
Sénégal: les candidats à la présidentielle initialement retenus confirmés
Sénégal : la candidature de Youssou Ndour jugée irrecevable
Présidentielle au Sénégal 2012 : troubles à Dakar après la validation de la candidature de Wade
Sénégal: la candidature de Wade validée pour la présidentielle, un policier tué dans des violences
Pas de meeting à Mouila au premier jour de la campagne électorale