Socialisez

FacebookTwitterRSS

CAN 2012: La fête doit continuer !

Auteur/Source: · Date: 7 Fév 2012
Catégorie(s): Afrique,Sports

En dépit de la sortie de l’équipe nationale en quarts de finales de la 28ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), le public gabonais ne doit en aucun cas déserter les stades. Les férus du ballon-rond doivent au contraire se mobiliser et continuer à affluer dans ce magnifique et majestueux complexe qu’est le stade de l’Amitié sino-gabonaise d’Angondjé, afin de soutenir les équipes des autres nations encore en compétition. Et que nous avons invitées en terre gabonaise en acceptant de co-organiser cette 28ème édition de la CAN avec la Guinée-Equatoriale. C’est aussi cela l’hospitalité africaine dans toute sa dimension légendaire et historique.

La fête se poursuit et des affiches alléchantes sont annoncées pour les demi-finales qui se disputeront demain : Zambie-Ghana et Côte d’Ivoire-Mali. Là encore, il s’agit de rencontres indécises, riches en émotions et en rebondissements, qu’aucun amoureux du ballon rond ne voudrait rater. Ce n’est pas tous les jours que la CAN s’invite dans un pays. L’Afrique centrale a dû attendre 40 ans pour pouvoir accueillir de nouveau la crème du football africain, tellement les candidats se bousculent au portillon. Jusqu’en 2017, pratiquement, la caravane de la CAN sait dans quelle région du continent elle doit poser son baluchon. Le public gabonais, qui ne mesure certainement pas sa veine, se doit donc de savourer jusqu’à la dernière miette le spectacle qui lui est gracieusement offert à domicile. Plutôt que de se laisser abattre par un échec qui, en fait, n’en n’est pas un. Car il y a défaite et défaite. Celle concédée par les Panthères lundi soir devant les Aigles du Mali fait plutôt partie des défaites qui ont une réputation. En outre, la défaite fait partie d’un scénario que tout sportif doit intégrer et accepter avec fair-play. « Cela ne devrait pas nous empêcher de priser le beau jeu en allant remplir les stades et apprécier le talent des athlètes des autres équipes pour leur apporter notre chaleur fraternelle », avait dit le président Ali Bongo Ondimba, dans son discours à la Nation à l’occasion du nouvel an. Les Gabonais doivent être fiers de leur équipe nationale parce qu’elle n’a pas démérité.

Un rêve s’est brisé mais d’autres attendent de se réaliser

Elle a fait un parcours exceptionnel en ne lâchant pratiquement rien en quatre matches, contre le Niger (2-0), le Maroc (3-2), la Tunisie (1-0) et même le Mali qui a dû recourir aux tirs au but (1-1, 4 tab à 5) pour venir à bout de ces vaillantes Panthères, entraînées par Gernot Rorh. En Afrique du Sud en 1996, l’Azingo National du Gabon était, certes, parvenu au stade des quarts de finale de la 20ème CAN mais après voir perdu son premier match de poule contre le Liberia de Georges Weah (2-1). Assurément, un rêve s’est brisé lundi soir au stade de l’amitié sino-gabonaise. Mais d’autres rêves attendent de se réaliser, dans un avenir plus ou moins proche. A condition de continuer à y croire et à travailler dans la sérénité. Car en sport comme en toute chose, la récompense est au bout de l’effort. Le public gabonais ne doit pas se sentir orphelin parce que les Panthères ne sont plus en piste. Il doit continuer à donner de la voix pour manifester sa présence, afin de montrer à l’équipe nationale que son douzième homme a un cœur de fauve, un courage intrépide et une volonté farouche qui ne se laisse pas abattre aussi facilement. Par leur prestation qui a été suivie dans toute l’Afrique et au-delà, les Panthères du Gabon ont montré qu’elles étaient une grande équipe de football. Les spécialistes et autres commentateurs, qui les rangeaient dans la catégorie des petits poucets, se sont rapidement ravisés, au fil de la compétition, devant la qualité du spectacle offert par l’équipe nationale, en quatre sorties dans cette 28ème édition de la CAN, après voir épinglé à son palmarès deux formations maghrébines. Et pas des moindres, le Maroc et la Tunisie. Le football gabonais ne sera plus jamais traité avec condescendance mais avec appréhension et crainte. Il y aura désormais un avant et un après CAN 2012.

Lucien MINKO 


SUR LE MÊME SUJET
CAN 2012 : la fête est-elle déjà finie au Gabon ?
Par David Kalfa Alors que l’équipe du Gabon a été éliminée de la CAN 2012, une question se pose à la veille des demi-finales : la fête est-elle finie chez le pays coorganisateur du tournoi ? Les stades n’ont pas toujours été pleins, sauf quand les Panthères jouaient. Comme dans toute grande compétition, le public gabonais pourrait se désintéresser de la fin du tournoi. Les supporters gabonais ont regagné leurs domiciles en silence après l’élimination face au Mali. Avant même que Seydou Keita ne tire au but et ne condamne les Panthères, une partie du public commençait déjà à quitter les ...
Lire l'article
Vœux du Président de la République 2012 / Le Gabon doit continuer sur sa lancée
Le Président de la République, chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba a, dans son message de vœux à la Nation, fait un bilan de l’année écoulée et tracé la voie à suivre pour la nouvelle année. Au sortir des élections législatives du 17 décembre dernier, le Chef de l’Etat a ainsi salué la vitalité de la démocratie gabonaise qui s’est exprimée, sereinement et dans le calme lors de cette échéance électorale. Regrettant les décisions d’une partie de l’opposition, Ali Bongo Ondimba a eu un mot pour féliciter ses concitoyens qui ont fait le choix de la démocratie ou de la critique ...
Lire l'article
Deux fortes délégations du Cocan «Gabon-Guinée Equatoriale 2012 » ont signé au Caire (Egypte), le 26 septembre l’accord définitif d’organisation de la CAN 2012 a-t-on appris auprès du COCAN Gabon. Au Gabon le compte à rebours a été déclenché dans l’attente de la visite de l’équipe du Brésil qui sera présente sur le terrain à l’occasion de l’inauguration du tout nouveau stade de l’Amitié. « A cette date, on peut dire que tout sera prêt » assure Joël Lehman Sandoungout, coordinateur général adjoint pour la partie gabonaise du Cocan qui se confiait sur le site officiel de la CAF : « ...
Lire l'article
Afrique /Cyberdissidence – Le Web combat les dictateurs: “Bongo Doit Partir” et “Kabila Doit Partir”
PARIS - Il en nait tous les jours, de ces sites ou blogs qui s'attaquent à certains dirigeants africains. Véritables défouloirs, ces espaces Internet ne sont pas toujours tenus par les partis politiques d'opposition mais plutôt par des exilés, rescapés des dictatures africaines. Les membres de ces communautés bénéficient en général du statut de refugiés dans des pays occidentaux, ont un accès à Internet correct et profitent des avantages et facilités offerts par les technologies dites du Web 2.0 pour exprimer anonymement leur opinions. La véracité des faits évoqués et des sources vérifiées ne sont pas des priorités. Tout ce qui compte, ...
Lire l'article
Le président de l’ONG REGOSIDA, le pasteur Gaspard Obiang, a appelé ce dimanche les premières Dames d’Afrique « à continuer le combat » amorcé par la première Dame gabonaise, Edith Lucie Bongo Ondimba, décédée samedi dernier à Rabat au Maroc à l’âge de 45 ans. « Je lance un appel à toutes les premières Dames d’Afrique! La meilleure manière d’honorer la mémoire de cette illustre femme (Edith Lucie Bongo Ondimba) serait de continuer le combat contre le Sida. Je pense à madame Viviane Wade du Sénégal, à madame Constancia Obiang Nguema de la Guinée Equatoriale et toutes ces Dames qui ont ...
Lire l'article
La campagne d’entretien routier de l’année 2009 a été lancée ce lundi à Libreville par le ministre des Travaux publics, Flavien Nziengui Nzoundou, lors de la réception de la deuxième tranche du matériel roulant devant servir à l’amélioration et à la construction de ces routes. " Nous fêtons également la mise sur rampe de la campagne de l’entretien routier 2009. Vous comprenez que les Gabonais attendent beaucoup du projet du président de la République, « Des actes pour le Gabon ». Près de 12 milliards de francs CFA ont été consentis en l’espace de 2 ans par l’Etat pour la ...
Lire l'article
Les populations de Mouila, capitale provinciale de La Ngounié (centre-sud), où s’est déroulée le 16 Août dernier la première partie des manifestations de la fête de l’Indépendance, déclarent dans l’ensemble être satisfaites de l’organisation de celle-ci. « La fête s’est bien déroulée: sans incident, ni accident. Les groupes culturels ont bien animé et les populations sont très accueillantes », affirme Dominique Mingongué, habitant de Mouila. Pour Christévy, élève en vacances à Mouila sa ville natale, « dans l’ensemble, la fête a été belle et le défilé impressionnant. Toutefois, déplore-t-elle, « il y a un petit goût d’inachevé dans la mesure où, ...
Lire l'article
La première partie des festivités marquant l’anniversaire de l’accession du Gabon à la souveraineté internationale, abritée par la ville de Mouila, capitale provinciale de la Ngounié (sud), s’est achevée sur une note de satisfaction générale. Constat d’ordre général, au regard de la mobilisation de l’ensemble des populations et surtout de la fièvre et de l’effervescence qui ont régné dans la commune de Mouila avant, pendant et après les manifestations officielles. C’est une ville propre et parée aux couleurs nationales, avec dans les rues des banderoles aux messages appelant à l’unité et à la concorde, pour certains, ou à l’effigie ...
Lire l'article
Née de l’imagination d’un homme Paul Mba Abessole, alors maire de la commune de Libreville, durant la période allant de 1996 à 2001, la Fête des cultures, demeure une tribune de brassage culturel, de part les origines aussi diverses que variés des participants à ce grand rendez-vous de la culture; cette fête qui avait presque perdu son lustre, après un arrêt de quelques années, promet d’être célébrée cette année en tenant compte de tous les aspects et critères lui conférant toutes ses lettres de noblesse, à en juger par cet engouement observé du côté du Comité d’organisation qui procède dès ...
Lire l'article
CAN 2012 : la fête est-elle déjà finie au Gabon ?
Vœux du Président de la République 2012 / Le Gabon doit continuer sur sa lancée
CAN Orange 2012 : Le Cocan “Gabon-Guinée Equatoriale 2012” et la CAF ont signé au Caire, l’accord définitif d’organisation de la CAN Orange 2012
Bongo Doit Partir
Afrique /Cyberdissidence – Le Web combat les dictateurs: “Bongo Doit Partir” et “Kabila Doit Partir”
Gabon: Le pasteur Gaspard invite toutes les premières Dames d’Afrique « à continuer le combat » d’Edith Lucie Bongo Ondimba
Gabon: « La route doit reprendre et elle doit avancer au Gabon », M.Nziengui Nzoundou, ministre des Travaux public
Gabon: Fête de l’Indépendance 2008/ Les Molvillois globalement satisfaits de la fête
Gabon: Fête de l’Indépendance 2008 / Mouila réussit « sa fête »
Gabon: Fête des cultures: le Comité d’organisation à pied d’œuvre pour la réussite de cette fête de la diversité


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 7 Fév 2012
Catégorie(s): Afrique,Sports
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*