Socialisez

FacebookTwitterRSS

CAN 2012 : la fête est-elle déjà finie au Gabon ?

Auteur/Source: · Date: 7 Fév 2012
Catégorie(s): Afrique,Sports

Par David Kalfa Alors que l’équipe du Gabon a été éliminée de la CAN 2012, une question se pose à la veille des demi-finales : la fête est-elle finie chez le pays coorganisateur du tournoi ? Les stades n’ont pas toujours été pleins, sauf quand les Panthères jouaient. Comme dans toute grande compétition, le public gabonais pourrait se désintéresser de la fin du tournoi.

Les supporters gabonais ont regagné leurs domiciles en silence après l’élimination face au Mali. Avant même que Seydou Keita ne tire au but et ne condamne les Panthères, une partie du public commençait déjà à quitter les tribunes du Stade de l’amitié sino-gabonaise à Libreville. La fête serait-elle prématurément finie au Gabon ? A la veille des demi-finales, la question se pose.

« On va pleurer mais il y aura toujours la fête », lance un supporter à la fin du match face aux Aigles. Puis il ajoute : « Au Gabon, ça faisait longtemps qu’on n’avait pas eu une manifestation aussi grandiose. Ça réunit les peuples, ça a réuni tout notre peuple. »

La CAN au Gabon se conjuguerait déjà au passé ? Non, assure Didier Ovono, le gardien de but de l’équipe nationale : « On reste solidaire de la Coupe d’Afrique des nations. L’équipe nationale est éliminée mais on veut que la fête soit belle parce que c’est une opportunité pour notre pays de se montrer. »

Une culture foot moins forte au Gabon

Les Gabonais risquent pourtant de se désintéresser de la CAN. Lorsque l’équipe hôte quitte la compétition, le public boude en général. Surtout si la culture supportériste n’est pas forte dans le pays, explique notre consultant Joseph-Antoine Bell : « En Afrique, le public ne vous aide pas, il vient au secours de la victoire. Il applaudit les actions après, il ne chante pas pendant tout le match comme en Angleterre ou dans le reste de l’Europe. »

Au Gabon, l’intérêt pour le football est plus modéré. Les Gabonais ne sont pas férus de ballon rond au point de garnir le Stade de Franceville pour un quart de finale entre le Ghana et la Tunisie.

Du côté du ministère de l’Economie, on assure que tous les billets ont été vendus et que le Cocan (Comité d’Organisation) a pris des mesures pour que les tribunes soient remplies jusqu’à la fin du tournoi.

70 % des billets vendus

De fait, le Comité d’organisation pratique des tarifs a priori accessibles pour les Librevillois avec des billets à partir de 5 000 francs CFA pour deux matches du premier tour. De plus, un service de navette gratuite a été mis en place vers les stades. Enfin, il devrait y avoir moins de difficultés pour circuler car il y aura moins d’officiels venus par convois spéciaux. Les affiches sont partout présentes dans les quartiers fréquentés de la capitale. Tout est donc en place pour que les spectateurs soient au rendez-vous.

« La fête est finie dans la tête de ceux qui veulent la voir finie, martèle Louis Claude Moundzieoud Koumba, Président de la commission communication et marketing et porte-parole du Cocan. Nous avons mis les billets en vente le 12 décembre. 70 % des billets ont été vendus pour la demi-finale et la finale à Libreville. Nous travaillons avec les partenaires du Cocan pour mettre les 30 % restant à la disposition du public ».

Les délégations ivoiriennes et maliennes ont effectué des demandes complémentaires. Les Ivoiriens ont ainsi réclamé 6 000 à 7 000 billets supplémentaires pour leurs fans. « Le public sportif gabonais et le public sportif africain se donneront rendez-vous ce mercredi pour la demi-finale Côte d’Ivoire – Mali et pour la finale de la Coupe d’Afrique des nations car c’est la plus prestigieuse compétition du continent », conclut Louis Claude Moundzieoud Koumba. Un stade plein serait une belle victoire pour le Gabon.

De notre envoyé spécial à Libreville
Tous propos recueillis par Annie Gasnier, David Fintzel, Christophe Jousset et DK 


SUR LE MÊME SUJET
CAN 2012: La fête doit continuer !
En dépit de la sortie de l’équipe nationale en quarts de finales de la 28ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), le public gabonais ne doit en aucun cas déserter les stades. Les férus du ballon-rond doivent au contraire se mobiliser et continuer à affluer dans ce magnifique et majestueux complexe qu’est le stade de l’Amitié sino-gabonaise d’Angondjé, afin de soutenir les équipes des autres nations encore en compétition. Et que nous avons invitées en terre gabonaise en acceptant de co-organiser cette 28ème édition de la CAN avec la Guinée-Equatoriale. C’est aussi cela l’hospitalité africaine dans toute sa ...
Lire l'article
CAN 2012 : Distribution des billets pour remplir les stades au Gabon
Qualifiés pour les quart de finale de la CAN, le Gabon et la Guinée équatoriale doivent leurs succès, entre autre, à l’enthousiasme d’un public qui les a porté à chaque match. Malheureusement, en dehors des matches où jouent les équipes hôtes, les stades sont désespérément vides. Et la désaffection a touché autant les stars de la Côte d’Ivoire que les plus anonymes Nigériens. Soucieux de préserver l’image de sa compétition le Gabon tente une initiative de la dernière chance "Nous donnons gratuitement des billets aux étudiants et aux travailleurs, et nous prenons en charge les frais de transport", explique Louis-Claude ...
Lire l'article
France Présidentielle 2012: une diplomatie de gauche existe-t-elle?
Afghanistan, Iran, Françafrique... Ce qui sépare François Hollande de Nicolas Sarkozy est ténu. Sauf peut-être sur le dossier européen. En France, comme ailleurs, on ne gagne pas les élections avec la politique étrangère. Mais en cas de crise internationale, on peut très bien les perdre. Valéry Giscard d’Estaing en sait quelque chose. François Mitterrand, le dernier – et le seul – candidat socialiste qui ait gagné l’élection présidentielle, avait porté un coup décisif au président sortant en le traitant en 1980 de «petit télégraphiste» du numéro un soviétique, Léonide Brejnev. C’était à propos de l’Afghanistan. Le président français avait pris pour argent ...
Lire l'article
CAN 2012 / Accréditation des médias : Déjà la galère !
Le calvaire commence pour les journalistes gabonais qui doivent couvrir la phase finale de la CAN 2012. A-t-on constaté. Et pour cause ! Ils ne sont pas encore en possession des « accréditations médias » dont la délivranc, selon le chronogramme de la CAF devait commencer officiellement le mardi 10 janvier 2012. Des journalistes qui ont voulu entrer rapidement en possession de ce sésame, afin d’éviter les longues files d’attente qui ne manqueront pas à l’arrivée des leurs confrères étrangers, se sont donc rendus au Centre de délivrance des accréditations mis en place par le COCAN. Mais une fois sur place, ...
Lire l'article
Le Cocan-Gabon lance l’opération de vente de billet de la Can 2012 à Franceville
Le Cocan-Gabon a lancé lundi l’opération de vente de billets de la 28e coupe d’Afrique des nations (CAN) de football dans la ville de Franceville (512 km au sud est de Libreville). Ces première ventes concernent les matches de la poule C, Gabon/Niger et Maroc/Tunisie qui se joueront le 23 janvier prochain. Le gouverneur du Haut-Ogooué, Bertrand Moundounga en a été le premier acheteur. Les responsables de Gabon-Poste, chargés de la vente de ces billets pendant la compétition, ont précisé que les populations locales pourraient acheter les billets du match de leur choix, jusqu’en finale dans les bureaux de Poste de Moanda ...
Lire l'article
La Françafrique peut-elle faire ses valises en 2012 ?
En 2007 déjà, certains candidats à la présidentielle avaient rivalisé de promesses sur le thème de la rupture avec la Françafrique. Les révolutions dans le monde arabe et les revendications démocratiques qui s’expriment en Afrique subsaharienne ont depuis changé la donne. Alors que les peuples africains dénoncent de plus en plus bruyamment les élections truquées et que le financement occulte de la vie politique française s’étale au grand jour, le contexte 2012 est favorable à l’irruption de la thématique « Françafrique » dans le débat de la présidentielle et des législatives. A quelques mois de l’échéance, Billets d’Afrique inaugure une ...
Lire l'article
A moins d’un mois du coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN Orange Gabon-Guinée Equatoriale 2012), un peu plus de 1000 billets d’entrées au stade ont, à ce jour déjà été vendus à Libreville, a constaté GABONEWS. Sur le terrain, quelques clients se succèdent devant les guichets de la Poste de Gros Bouquet dans le 1er arrondissement de la capitale gabonaise afin de prendre à l’avance leurs tickets et ainsi, éviter les habituelles bousculades de dernière minute. « La vente se passe bien depuis le lancement de la campagne sauf qu’elle est encore timide », a déclaré la ...
Lire l'article
La délégation de la Confédération africaine de football (CAF) est arrivée le 2 septembre à Libreville pour sa dernière visite d’inspection des chantiers de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2012. C’est à l’issue de cette ultime visite du 4 au 5 septembre prochain que l’on saura si le Gabon est apte à abriter cette compétition. Attendue à Libreville en août, la délégation de la Confédération africaine de football (CAF) est finalement arrivée le 2 septembre dans la capitale gabonaise. Du 4 au 5 septembre prochain, la délégation procédera à la dernière visite d’inspection des chantiers de la Coupe d’Afrique ...
Lire l'article
Dans la perspective de la 28ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations 2012 , le sélectionneur national Gernot Rohr, est à pied d’œuvre avec son équipe "Les Panthères, laquelle s’apprête à livrer des matches amicaux respectivement face à Monaco (L1 française), le 3 septembre prochain, au stade Raoul-Brulat de Draguignan, et contre le Burkina Faso, le 5 septembre à Nice (France). Lors de ces rencontres qui se situent dans le cadre de la préparation du Onze National pour la CAN 2012, co-organisée par le Gabon et la Guinée Equatoriale, Gernot Rohr, aura ...
Lire l'article
La succession d’Omar Bongo Ondimba, au sommet de l’Etat Gabonais, polarise l’attention des concitoyens, et alimente les débats. Dans les troquets de quartiers sous intégrés ou huppés, les dépôts de musungu, les salons feutrés, les cercles divers ! Le sujet est à la bouche, amplifié par l’apparition inattendue de M. Ali BONGO Ondimba et de Mme Patience DABANY, ex épouse du Père Omar, venus sur des écrans multiples de télévision du pays, pour proclamer la gabonité du ministre actuel de la Défense Nationale du Gouvernement Eyeghe Ndong.Le sujet est à l’origine de  maintes intrigues. La succession d’Omar pour mettre fin  ...
Lire l'article
CAN 2012: La fête doit continuer !
CAN 2012 : Distribution des billets pour remplir les stades au Gabon
France Présidentielle 2012: une diplomatie de gauche existe-t-elle?
CAN 2012 / Accréditation des médias : Déjà la galère !
Le Cocan-Gabon lance l’opération de vente de billet de la Can 2012 à Franceville
La Françafrique peut-elle faire ses valises en 2012 ?
Billetterie CAN Orange 2012 / Un peu plus de 1000 billets déjà vendus à Libreville
Gabon : Libreville abritera-t-elle la CAN 2012 ?
Les Panthères du Gabon déjà à pied d’œuvre dans l’optique de la CAN 2012
Gabon : l’unité de l’opposition est-elle possible d’ici 2012 ?


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 7 Fév 2012
Catégorie(s): Afrique,Sports
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*