- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Gabon : 12 000 milliards de FCFA pour développer les infrastructures

[1]e chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a annoncé lundi dans une déclaration solennelle au palais présidentiel la mise en place d’un plan national de développement des infrastructures durant la période 2012-2016 pour un coût global de 12 000 milliards de FCFA.

« Ce sont environ 12 000 milliards de FCFA d’investissements à mobiliser et à injecter dans les 5 prochaines années si nous voulons que le Gabon s’engage sur la rampe de l’émergence », a déclaré le numéro un gabonais. « 2012 sera dans ce cadre une période charnière de préparation et de lancement », a-t-il dit en évoquant le plan national de développement des infrastructures (2012-2016).

« Je veillerai avec détermination à la mise en œuvre effective de cet ambitieux programme », s’est-il engagé. Le chef de l’Etat gabonais a dit vouloir s’inspirer de la célérité et du dynamisme constaté lors de la préparation des chantiers de la 28ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) que le Gabon co-organise avec son voisin, la Guinée Equatoriale.

« La CAN a été une expérience qui a prouvé que nous pouvions fédérer le savoir-faire, les énergies avec un rythme soutenu dans l’exécution selon les règles de l’art de projets structurants et durables », a-t-il fait remarquer.

Grâce à la CAN, le Gabon s’est doté de 3 stades flambants neufs, des cités olympiques, des échangeurs et d’un réseau de communication assez fiable. L’exécution de ces chantiers a propulsé la croissance économique du Gabon à 4% en 2011. 


SUR LE MÊME SUJET
L’Agence française de développement (AFD) a prêté à l’Etat gabonais 10,5 millions d’euros, environ 7 milliards de FCFA, pour réhabiliter certaines maternités dans les provinces de l’Estuaire (ouest) et du Woleu-Ntem (nord), a appris l’AGP. Le finanement est desiné à construire une nouvelle maternité dans la commune d’Owendo, voisine de Libreville, réhabiliter les centres de santé de la Peyrie (3ème arrondissement de Libreville), de London (4ème arrondissement) et d’Okala (1er arrondissement). Il doit également servir à acheter une ambulance et un groupe électrogène, à construire des maternités à Mitzic et à l’ancien hôpital d’Oyem, dans le nord du ...
Lire l'article [2]
Le Gabon a recouvré en 2010, des recettes publiques de l’ordre de 1703,6 milliards de FCFA, contre 1441,5 milliards de FCFA en 2009, soit une hausse de 18,2 %, a appris l’AGP. Selon la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), les statistiques relatives aux opérations financières fin décembre n’étant pas encore disponibles, la situation des finances publiques à fin novembre 2010 se présente ainsi qu’il suit : l’exécution du budget s’est soldée par un excédent primaire de 251,2 milliards de FCFA, un excédent base ordonnancements de 191,9 milliards de FCFA et un solde global ‘’base caisse’’ de ...
Lire l'article [3]
SFM Africa, une société off shore basée aux Seychelles, s'est engagée à débloquer 50 milliards de FCFA pour créer des infrastructures industrielles et touristiques à Mayumba, une localité côtière située à l’extrême sud-ouest du Gabon, conformément à une convention signée avec l’Etat gabonais, jeudi à Libreville. Les 50 milliards de FCFA serviront à financer le développement des ressources forestières dans la région de Mayumba, en vue d’une meilleure gestion du patrimoine forestier, ainsi que la création d’infrastructures industrielles, touristiques et d’écotourisme. Annoncé, le 27 janvier dernier lors de la tenue du conseil des ministres délocalisé à Tchibanga, chef-lieu ...
Lire l'article [4]
La Banque africaine de développement (BAD) s’est engagée à financer à hauteur de 35 milliards de FCFA des projets agricoles et d’infrastructures rurales dans la province du Woleu-Ntem (nord), rapporte mercredi le quotidien L’Union. Pour le chef de mission des experts de la Bad, Ayachi Mouldi, il s’agit d’un projet d’appui aux infrastructures rurales du Woleu-Ntem, notamment pour la commercialisation des produits de la terre, qui est de nature à stimuler la production des paysans. ‘’C’est un projet qui va coûter dans les 36 milliards de francs. Il serait souhaitable que les premiers travaux y relatifs commencent vers fin 2011 et début ...
Lire l'article [5]
Le Conseil des ministres réuni, lundi, autour du président de la République, chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a adopté le projet de loi de Finances de l’année 2011 qui s’ « établirait en recettes et en dépenses à 2.230,2 milliards de FCFA, indique le communiqué final. Présenté par le ministre du Budget, des Comptes Publics, de la Fonction Publique, chargé de la Réforme de l’Etat, « le projet de loi de finances est marqué par la poursuite de la mise en œuvre du projet de société "l’Avenir en Confiance" sur la base duquel le Président de la ...
Lire l'article [6]
La commission d’attribution des marchés publics a attribué le 14 juin à Libreville une nouvelle enveloppe de 53 milliards de FCFA pour le financement de 52 projets concernant huit départements ministériels différents. 53 milliards de francs CFA ont été débloqués le 14 juin derniers pour le financement de 52 marchés publics dans les domaines de la Défense nationale, de l’Intérieur, de l’Equipement, du Logement, des Transports, de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Santé. Trois autres marchés ont été approuvés pour le compte de la Primature pour un montant de 91 millions de FCFA. C’est le ministère des Transports qui ...
Lire l'article [7]
Les engagements de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) au profit de ses six Etats membres vont se chiffrer à 220 milliards de FCFA au cours de la période 2008-2012, a annoncé l’institution financière sous-régionale, dans un communiqué de presse publié le 14 novembre à Brazzaville. La BDEAC a décidé de mettre à la disposition des six pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) une enveloppe de 220 milliards de FCFA pour le financement de leurs projets d'ici à 2012. Selon le communiqué de l'institution, «l’objectif de la banque pour la période ...
Lire l'article [8]
Le gouvernement gabonais compte débloquer une enveloppe de 140 milliards FCFA pour un projet de construction des infrastructures sportives et hôtelières en prévision de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) de football 2012 que le Gabon co-organisera avec la Guinée Equatoriale, a rapporté vendredi la presse locale citant un communiqué du Conseil des ministres gabonais. Selon la même source, ce projet comprend, entre autres, la construction d'un nouveau complexe sportif au nord de Libreville, la réhabilitation du stade Président Omar Bongo de Libreville et la construction ...
Lire l'article [9]
Le Gabon envisage de débloquer une enveloppe de 15 milliards de FCFA en 2008 pour les préparatifs de la CAN 2012 qu’il co-organise avec son voisin la Guinée Equatoriale, a annoncé mardi le ministre de la jeunesse et des sports René Ndemezo’ Obiang. L’enveloppe proviendra d’un investissement annuel de 50 milliards de FCFA initialement affecté au développement des provinces, a indiqué M. Ndemezo’Obiang, soulignant que chaque année, le pays va investira jusqu’en 2011 des sommes équivalentes pour préparer la CAN 2012. La construction d’un nouveau stade est ainsi prévue dans la périphérie nord de la capitale gabonaise. Le chantier a été confié ...
Lire l'article [10]
La Société d’exploitation du chemin de fer Transgabonais (SETRAG) a investi en 2007 la bagatelle de 17 milliards de FCFA pour moderniser ses outils et installations, a annoncé ce week-end le Président directeur général de la compagnie, Marcel Abéké. L’investissement a permis de rénover les wagons et locomotives, moderniser le système de télécommunication et restaurer les logements du personnel, a précisé M. Abéké à l’occasion d’une réunion bilan avec les cadres de l’entreprise. En 2008, la SETRAG compte poursuivre son programme d’investissement, l’entreprise s’étant engagée à investir 50 milliards de FCFA jusqu’en 2011. Elle envisage de remplacer les locomotives vieillissantes par des ...
Lire l'article [11]
Financement français de près de 7 milliards de FCFA pour la construction et la réhabilitation des infrastructures de santé au Gabon
Plus de 1700 milliards de FCFA de recettes publiques recouvrées au Gabon en 2010
Une société basée aux Seychelles va débloquer 50 milliards de FCFA pour développer une zone côtière dans le sud du Gabon
La BAD va financer pour 36 milliards de FCFA les infrastructures rurales au nord du Gabon
ECONOMIE/ Plus de 2.230 milliards de FCFA pour le budget 2011
Gabon : Encore 50 milliards FCFA pour les marchés public
CEMAC : La BDEAC injecte 220 milliards de FCFA pour la période 2008- 2012
Gabon : un enveloppe de 140 milliards FCFA est prévue pour les préparatifs de la CAN 2012
Le Gabon va débloquer 15 milliards de FCFA en 2008 pour les préparatifs de la CAN 2012
17 milliards de FCFA investis en 2007 pour la modernisation du Transgabonais