Socialisez

FacebookTwitterRSS

Henri Ohayon : ‘’Nous allons lancer notre programme dans deux ou trois semaines’’

Auteur/Source: · Date: 8 Fév 2012
Catégorie(s): Développement,Economie

Abordé par Gabon Matin, dans le sillage du Conseil d’orientation de l’Agence nationale des grands travaux, le directeur général de cette structure, Henri Oyahon parle du budget d’investissement envisagé pour son entité, mais également du projet de construction de 5000 logements et des échangeurs livrés provisoirement.

Gabon matin Le chef de l’Etat a parlé de 12000 milliards de FCFA d’investissement pour les 5 prochaines années. Pouvez-vous nous expliquer la répartition de ce budget par année et surtout par secteur ? Henri Ohayon : 12000 milliards est le montant que nous avions présenté au président de la République et aux membres du conseil d’orientation de l’agence nationale des grands travaux. Les montants pour chaque année sont spécifiques. Il y a plusieurs aspects, comme l’a indiqué le chef de l’Etat. On prendra le temps de regarder toutes ces questions avec les ministères de l’Economie et du Budget, et ensemble, on pourra travailler pour déterminer les montants à injecter pour chaque année. Laissez-moi vous dire, pour l’année 2012 par exemple, on parle d’un montant qui pourrait être estimé à plus de 500 milliards de FCA. Il sera bien sûr difficile pour moi de vous donner les détails. Nous ne pouvons plus faire par secteur, c’est-à-dire procéder d’abord par l’habitat, après l’électricité pour terminer avec l’eau : c’est une pratique déjà dépassée, nous allons désormais procéder par programme pour la bonne raison que nous nous sommes convenus de ce que chaque programme implique tout les ministères. Par exemple, si l’on prend une route ou un projet d’habitation, tous les ministères sont impliqués sans exception.

A quand le démarrage du projet de 5000 logements ? Le problème que vous soulevez est capital. Le président de la République ne cesse de me le rappeler. C’est un dossier pour lequel nous n’avions pas le choix. Il y a eu les promesses qui ont été faites et aujourd’hui, le chef de l’Etat nous a donné l’ordre de le faire. Nous avons préparé un programme que nous allons réviser avec les différents ministères. Nous devrions voir plusieurs maisons qui vont commencer à sortir de terre, il y a plusieurs entrepreneurs qui doivent débuter les travaux dans les différentes zones. Cela dit, donnez-nous à peu près deux à trois semaines et vous verrez les grands changements au niveau du programme que nous allons lancer du côté d’Angondjé mais également à l’intérieur du pays.

Qu’en est-il de la route sablière- Avorbam. A peine livrée, on constate quelques soucis ? La route qui mène de la Sablière à la BODEGA est un axe de secours et de sécurité qui a été faite en fonction de l’importance que nous avions pour les évènements liés à l’organisation et au déroulement de la coupe d’Afrique des nations (CAN) 2012. Quand la route avait été établie, il est évident que nous devrions avoir des dalots pour supporter les dégagements des eaux, car vous le saviez bien que cet endroit est marécageux non sans oublier les constructions des habitations qui ne suivent pas les règles établies en matière de construction, c’est-à dire l’assainissement. Cette situation a fait que plusieurs maisons ont fait que l’eau monte et entraîne ce que vous aviez constaté auparavant. Nous avions été obligés de revenir et effectué des travaux à l’endroit qui atteignait les profondeurs assez importantes. Nous avions construit un dalot de 16 m qui aujourd’hui l’eau comme il le faut en date d’avant-hier le niveau d’eau est descendu de 10m. Au lieu de faire des ouvertures vers la mer, nous allons bien étudier le dossier de sorte que le travail soit fait en fonction du besoin et en fonction de la nouvelle technologie pour que nous n’envoyions pas de l’eau qui n’est pas filtrée et travaillée vers la mer à des ouvertures qui peuvent créer les érosions.

Vous aviez fait livrer de manière provisoire les échangeurs. A quand la livraison définitive ? Le plus tôt serait le mieux, mais revenons un peu en arrière. En effet, depuis le mois d’octobre 2010, quand je prends mes fonctions à l’ANGT, au bout de quelques mois, j’ai rencontré et discuté avec les dirigeants de la société de construction et de bâtiment (SOCOBA). Le plan initial ne prévoyait pas que ces échangeurs fassent pas partie de la CAN, nous avions trouvé une opportunité de pouvoir les adjonctions pour des raisons de fluidité pendant cette période. La qualité de ces trois échangeurs ne peut pas être contestée, ce sont des gros œuvres qui vont durer dans le temps. Dans tous les cas, ces échangeurs vont être livrés dans les deux mois et demi à partir de maintenant.

Mais la fluidité n’est pas totalement acquise, il n’y a qu’à voir les véhicules qui reviennent sur l’axe Nzeng-Ayong- Sotega de la même manière sur la sécurité des piétons. Quelle est la solution de l’ANGT ? Vous aviez raison d’être inquiet et nous sommes tous autant que vous êtes préoccupés par le problème de sécurité des usagers sur les différents axes qui entourent ces échangeurs. Chaque piéton à sa place et le pays a besoin d’eux. Une discipline sera faite, dans le contrat, il est prévu 8 passerelles pour piétons qui seront placées aux arrêts d’autobus. Les ingénieurs s’attèlent à mettre en place des endroits pour handicapés. Nous allons commencer à les monter cette année sans exception. Aux alentours des sens giratoires, il ya beaucoup de travail avec discipline qui vont être faits à ces endroits, certaines voies seront élargies et modifiées. Les piétons ne vont pas passer par ce sens giratoires de cette manière, ils auront des passages, les taxis ne devront pas marquer des arrêts. En introduisant comme l’a si bien dit le président de la République, la SOGATRA avec les nouveaux autobus, les nouveaux arrêts d’autobus et la nouvelle gestion de transport en commun cela va diminuer le nombre de taxi et automatiquement les gens seront mieux en sécurité et il ya aura moins de trafic à pied Propos recueillis par Aimé Sancère Nzengui

Propos recueillis par Aimé Sancère Nzengui 


SUR LE MÊME SUJET
Henri Ohayon : ‘’ il y a un pourcentage élevé des Gabonais dans les chantiers’’
Les grands travaux structurants seront réalisés Gabon Matin : Monsieur le directeur général de l’Agence nationale des grands travaux, pouvez-vous nous dire quelle a été l’implication des Gabonais dans les différents chantiers comme ceux de la CAN ? Henri Ohayon : Vous avez vu que la majorité des ouvriers qui sont sur les chantiers sont des Gabonais. Plusieurs entrepreneurs sont des Gabonais. Nous avons travaillé avec les PMI et le pourcentage des compagnies gabonaises est assez fort. Il y a plusieurs des compagnies qui ont réussi à se joindre ensemble pour former une compagnie un peu plus large et augmenter leur ...
Lire l'article
Le président du CLR, Jean Boniface Assélé a animé une conférence de presse en milieu de semaine afin d’expliquer la position de son parti à l’orée des élections législatives de décembre prochain. Confiant de ce que son parti politique le CLR (Centre des Libéraux réformateurs), membre de la Majorité Républicaine, fera bonne figure lors des législatives, le président Jean boniface Assélé a fait le point de la situation politique actuelle avant de réaffirmer l’engagement de sa formation politique à soutenir l’action du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba. Trois questions essentielles ont constitué la trame de cette conférence de presse à ...
Lire l'article
Sur la Chaîne de télévision internationale, Africa 24, le ministre de la Communication et de l’Economie numérique du Gabon, Laure Olga Gondjout, face au Journaliste Samantha Ramsamy, mardi, a passé en revue l’année un du président Ali Bongo Ondimba à la magistrature suprême, avec un regard sur les actes posés, les résultats, mais aussi, sur l’évolution de la classe politique, Majorité/Opposition et les prochains scrutins législatifs, ainsi que sur les réformes entreprises au sein de son département ministériel. Abordant la question des réformes et des ambitions dans le secteur de l’information, de la communication et de l’économie numérique au Gabon, ...
Lire l'article
A quatre jours (lundi prochain) de la rentrée académique 2010-2011, à l’Institut Supérieur de Technologie (IST), le Directeur Général de cet établissement, Jean Lekouma, a déclaré lors d’une interview accordée à un journaliste de GABONEWS : « Cette année nous avons recruté les bacheliers vieux de deux voire trois ans parce qu’on estime que les gabonais sont dans le besoin de formation ». GABONEWS (GN): - A la veille de la rentrée à l’IST, quel bilan faites- vous de l’année écoulée ? Jean LEKOUMA (JL) : - Avant de répondre à cette question, je voudrais faire un rappel d'histoire, ...
Lire l'article
Alors que le groupe gabonais vient de coordonner un prêt bancaire historique accordé à l’État, son patron, 53 ans, négocie un nouveau virage stratégique, notamment à travers une augmentation de capital de 30 milliards de F CFA. Objectif : devenir l’une des deux premières banques de la zone franc. Jeune Afrique : Le 5 mai, un consortium d’une quinzaine de banques, dont BGFI est le chef de file, a accordé un prêt de 175milliards de F CFA (267 millions d’euros) à l’État gabonais. Comment s’est conclue cette grande première ? Henri-Claude Oyima : C’est en effet la première fois que des banques locales accordent un ...
Lire l'article
Alors que le groupe gabonais vient de coordonner un prêt bancaire historique accordé à l’État, son patron, 53 ans, négocie un nouveau virage stratégique, notamment à travers une augmentation de capital de 30 milliards de F CFA. Objectif : devenir l’une des deux premières banques de la zone franc. Jeune Afrique : Le 5 mai, un consortium d’une quinzaine de banques, dont BGFI est le chef de file, a accordé un prêt de 175milliards de F CFA (267 millions d’euros) à l’État gabonais. Comment s’est conclue cette grande première ? Henri-Claude Oyima : C’est en effet la première fois que des banques locales accordent un ...
Lire l'article
En réponse au Secrétaire d’Etat américain, Hilary Clinton dans son propos énoncé lors du point de presse, le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, aux Etats-Unis d’Amérique (USA) pour le lancement officiel de la présidence gabonaise du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU), a soutenu sa politique de l’émergence en expliquant que « Nous souhaitons devenir un pays émergent, et nous allons emprunter toutes les démarches pour y arriver », a-t-on appris de source officielle, ce mardi. « Merci Mesdames et Messieurs. Je saisis cette occasion pour remercier le Président Obama et Mme Clinton de l'accueil qui nous a été ...
Lire l'article
Dans un long entretien accordé récemment à la presse gabonaise représentée par GABONEWS, la Première chaîne de Radio Télévision Gabonaise et TéléAfrica, dont nous publions, ce lundi, la première partie, le ministre gabonais des Sports, René Ndémezo Obiang, met l’accent sur la formation des jeunes, « au niveau local ou à l’extérieur, notamment ceux qui ont l’âge variant entre 18 et 19 ans et qui pourraient être opérationnels en 2012 » non sans tirer les enseignements de la participation de l’équipe nationale de football, « Les Panthères » à ...
Lire l'article
Après avoir abordé, jeudi dernier, les aspects liés à l’organisation, par Port-Gentil, des manifestations entrant dans le cadre des fêtes tournantes, le 17 août prochain, le Maire de la capitale économique, André Jules Ndjambé, ancien ministre, dresse, dans la dernière partie de l’interview accordée à notre envoyé spécial, le bilan d’étape depuis son arrivée aux affaires en juin 2008. L’Edile de Port-Gentil évoque les entraves à son action et exprime sa détermination à faire aboutir les projets pour le développement socio économique de la cité pétrolière. GABONEWS (GN): - Monsieur le maire, depuis 9 mois, vous êtes à la tête de la ...
Lire l'article
Sur cette page, vous pouvez accéder aux articles contenant les tous derniers commentaires laissés par les visiteurs sur ce site. Les articles sont classés du plus récent article commenté (en haut) au plus vieux (en bas). Notre site dispose aussi de divers types de forums interactifs: Nos forums “Palabres” vous permettent de vous exprimer en toute liberté et de “palabrer” avec d’autres compatriotes sur des sujets d’intérêt national, régional, international ou multinational. Vous avez quatre choix de discussions: - Forum "Palabres" par email: Ce forum "liste de discussion" permet les débats directement par email. Les membres répondent aux messages des autres membres ...
Lire l'article
Henri Ohayon : ‘’ il y a un pourcentage élevé des Gabonais dans les chantiers’’
« Il n’y a pas que le PDG, dans la Majorité Républicaine, nous allons nous battre afin d’exister du mieux que nous pouvons », Assélé
Politique / Laure Olga Gondjout sur Africa 24: « Nous voulons conforter notre position au Parlement de façon à mettre en œuvre notre programme de
« Cette année nous avons (…) les bacheliers vieux de deux voir trois ans parce qu’on estime que les gabonais sont dans un besoin de
Gabon – Henri-Claude Oyima : “Nous voulons être présents dans quinze pays en 2015”
Henri-Claude Oyima : “Nous voulons être présents dans quinze pays en 2015”
« Nous souhaitons devenir un pays émergent, et nous allons emprunter toutes les démarches pour y arriver », Ali Bongo Ondimba
CAN 2012 : « Nous allons actionner la politique de formation au niveau local, mais aussi dans des centres de formations à l’extérieur», René Ndémezo
Gabon: « Nous allons, dans un proche avenir, initier des journées économiques », (André Jules Ndjambé, Maire de Port-Gentil)
Commentaires


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 8 Fév 2012
Catégorie(s): Développement,Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*