Socialisez

FacebookTwitterRSS

Principes et Préambule

COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL

CHARTE DU REFUS

  • Imprimer toute la Charte telle qu’adoptée à Paris le 21 février 2009, y compris le préambule.
  • Pour voir tout le document d’annonce original en PDF du 18 janvier 2009, cliquez ici Coalition Ficher Intégral.

PREAMBULE

La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National est une structure de rassemblement née du désir des Gabonais de voir se fédérer les forces politiques et civiles de la société gabonaise, et constitue un modèle simplifié d’engagement politique construit autour de l’adhésion des Gabonais à une Charte d’engagement elle aussi simplifiée, la « Charte du Refus ».

La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National est donc une plateforme inclusive et ouverte, mais qui réunit uniquement les acteurs et organisations politiques qui pensent que le régime Bongo est à court d’idées, qu’il ne peut plus rien faire pour le Gabon, et que ce régime doit être mis, ne fût-ce que temporairement, à la retraite pour permettre une renaissance de la société gabonaise.

Ne sont ainsi appelés à adhérer, en tant que membres signataires, à la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National que les citoyens et/ou les organisations politiques et civiles gabonais qui, à titre individuel ou associatif, se refusent à voir la pérennisation d’un régime de 41 ans qui a plus que fait la preuve de son inefficacité et de son incompétence.

La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National a, ainsi, comme but unique, celui de mener le pays vers une vraie transition démocratique, avec comme bénéfice ultime un contexte de stabilité démocratique capable de conduire au solutionnement immédiat de la misère et de la précarité qui immobilisent actuellement notre pays dans un état de paupérisation inexplicable.

PRINCIPES ET IDEOLOGIE DE LA COALITION

La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National met au centre de sa problématique le constat qui dit que c’est parce qu’Omar Bongo est mauvais, incompétent et irresponsable que son entourage est mauvais, incompétent et irresponsable. Partant donc de ce constat, la Coalition pense que rien de bon ne peut plus se passer au Gabon tant que ce régime est au pouvoir.

La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National pense que les regroupements associatifs et politiques qui, depuis 1990, se sont constitués au Gabon ont échoué à cause de cinq grands manquements:

  • Le manque de politisation de l’action associative : les associations, probablement parce que le régime leur disait qu’elles n’avaient pas le droit de s’occuper de politique, ont laissé le régime leur imposer un mutisme politique qui a réduit le champ naturel de leur action ; il s’agit donc aujourd’hui pour ces associations de reprendre leurs prérogatives en se faisant acteurs d’une revendication qui va au-delà de cette limite artificielle, étant entendu qu’il n’y a en réalité, rien de tel qu’une association non politique. Critiquer la gestion catastrophique des ressources de l’état est autant le devoir des citoyens non associés que des citoyens associés au sein d’associations civiles ou politiques (ONGs, partis politiques, etc.). Demanderle départ des incompétents est aujourd’hui leur devoir le plus sacré tout autant que celui de toute la nation gabonaise.
  • La société civile et politique gabonaise ne s’est jamais posé les bonnes questions: par exemple, comment se fait-il qu’après 5 premiers ministres différents et plus de 30 rafistolages gouvernementaux en 41 ans de pouvoir, il n’y ait jamais pu y avoir de progrès notable au Gabon? Si les changements de Premiers ministres, les dizaines de remaniements de gouvernements et les multiples absorptions d’opposants n’ont jamais pu apporter le développement dont le pays avait pourtant urgemment besoin, c’est qu’il y a eu blocage quelque part. D’où peut donc bien venir ce blocageet quelle est la seule personne qui n’a jamais changé de position en 41 ans? La réponse à cette question est simple et directe: C’est Omar Bongo qui n’a jamais été changé et c’est lui qui, depuis 41 ans, bloque le progrès du Gabon par son incompétence, la corruption et son amour trop démesuré des détournements de biens publics.
  • Les associations et partis politiques gabonais, dans ce contexte, ont trop souvent épargné Omar Bongo dans leurs analyses des causes de la déchéance gabonaise. En prenant toujours Omar Bongo à témoin, et en le contournant toujours pour ne s’attaquer qu’à son entourage, elles ont légitimé son pouvoir pourtant illégitime et ont élevé le dictateur au statut intouchable qui a fait de lui juge et partie de sa propre incompétence et juge et partie de sa propre criminalité dans un contexte de conflit d’intérêt pourtant très patent. La Coalition pense que c’est un véritable exercice en futilité que de reprocher uniquement à l’entourage d’Omar Bongo les errements et les crimes commis sous son regard approbateur, et ensuite d’aller lui demander de punir les crimes qu’il a lui-même autorisés et même récompensés par des nominations. Aux yeux de la Coalition, cette méthode qui consiste à demander au coupable de punir ses complices, autrement dit à se punir lui-même, est contre-productive et condamne le pays à la pérennisation de la corruption et du chaos institutionnel au Gabon.
  • Les partis et mouvements politiques, ainsi que les associations de la société civile, ont trop souvent travaillé en ordre dispersé, les premiers n’associant jamais les associations à leurs combats et les associations/syndicats se limitant par trop souvent aux simples revendications sectorielles ; le but aujourd’hui est d’effacer ce clivage artificiel et de mettre en place une plateforme de rassemblement et de coordination qui permette à tous ces groupes de travailler vers un seul but : celui de sortir le Gabon du chaos et donc de pousser ce régime à la retraite.
  • Tous les groupes politiques et associatifs gabonais ont également trop souffert de querelles de leadership qui n’avaient aucun sens, et ceci parce que, qu’il s’agisse des partis politiques ou des associations, tout le monde mettait en avant son image personnelle plutôt que l’objectif qui les unirait ; aujourd’hui, nous voulons mettre l’objectif en premier en créant une structure sans chef et sans postes pour permettre une fluidité de l’action autour du seul objectif qui est la mise à la retraite du régime d’Omar Bongo.

Tenant, donc, compte de toutes ces considérations, la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National pense que le salut du Gabon réside dans la remise en cause directe du régime d’Omar Bongo par la société politique et civile du Gabon.

Par conséquent, l’adhésion à la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National suppose l’adoption par tous les signataires de principes de pensée et d’action visant tout simplement à opposer aux incompétents un front social et politique dans lequel les Gabonais concluraient tout simplement que:

NOUS, Gabonais coalisés, sommes fatigués de négocier chaque année les mêmes vieux problèmes ; comme l’a sagement évoqué Barack Obama, quand dans la vie d’un homme on se cogne la tête contre le mur pendant des années et que cela finit par faire mal, ne convient-il pas de tout simplement arrêter ? Le temps de dire « stop » est donc arrivé.

NOUS, Gabonais coalisés, sommes fatigués de parler et nous ne répondrons plus aux invitations à négocier les mêmes vieux problèmes chaque année sans que ces invitations ne mènent à des solutions durables ;

NOUS, Gabonais coalisés, sommes fatigués des mensonges qui nous disent qu’il y a crise alors que le train de vie de la famille Bongo, des membres du régime et de l’état ne cessent d’augmenter, ne laissant que misère, paupérisation et précarité pour le reste du peuple.

– NOUS, Gabonais coalisés, sommes fatigués de mendier des miettes à cause des détournements qui voient chaque année l’argent du Gabon s’envoler vers des banques et propriétés immobilières personnelles à l’étranger et nous ne pouvons plus tolérer de devoir devenir des mendiants d’un patrimoine qui revient pourtant de droit à la communauté nationale gabonaise ;

NOUS, Gabonais coalisés, sommes fatigués d’attendre un développement qui ne vient jamais et qui, malgré les multiples gouvernements de combat et d’ouverture, et malgré les multiples prétendus rénovations et « projets pour le Gabon », n’est jamais venu ;

– NOUS, Gabonais coalisés, sommes fatigués de mourir de mort lente et de génocide économique à cause de la misère qui frappe inexplicablement un pays pourtant nantis de richesses immenses pour une population d’à peine 1 million d’habitants.

– NOUS, Gabonais coalisés, sommes fatigués de  laver le linge sale en famille et de subir les mensonges qui pérennisent le sous-développement au Gabon ; c’est sur la place publique nationale et internationale que nous laverons désormais le linge sale gabonais ;

Conformément à la Déclaration universelle des droits de l’homme assurant la protection et la libre expression des citoyens dans les pays signataires de la Charte des Nations Unies et autres traités internationaux, la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National a, au centre de sa stratégie du Refus, la conciliation des efforts de tous les acteurs politiques, syndicaux et associatifs en vue de la mise en application d’une plateforme du Refus au sein de laquelle tous s’activeront à soutenir et à susciter toute action menant au changement véritable au Gabon par, entre autres :

  • des grèves à répétition dans tous les secteurs de la vie sociale et économique du Gabon ;
  • des marches et des sit-ins de protestation à l’extérieur comme à l’intérieur du pays ;
  • des lettres ouvertes dénonçant l’incompétence, la dictature et le génocide du Gabon par le régime Bongo et adressées à un grand nombre de pays et de gouvernements dans le monde en passant par toutes les grandes puissances et tous les organismes associatifs et de droit international.
  • des plaintes tous azimuts contre la corruption, les détournements et les crimes dont se sont rendus coupables pendant 41 ans les membres de ce régime à titre individuel et collectif ;
  • des actions médiatisées dans les universités et grandes écoles des quatre coins du monde visant à mettre dans le collimateur de la communauté nationale et internationale les exactions du régime au pouvoir au Gabon;
  • des actions de conscientisation tous azimuts utilisant tous les outils de communication possibles et modernes, y compris des moyens non conventionnels, en vue de maintenir une pression insoutenable sur le régime Bongo jusqu’à ce qu’il accepte de négocier son départ dans l’honneur ;
  • des actions visant à travailler avec les gouvernements des grandes puissances du monde et les organisations internationales comme la Communauté Européenne et l’ONU, en vue de propositions concrètes pour un changement immédiat au Gabon ;
  • des actions de désobéissance civile au Gabon même pour appuyer le travail fait à l’international par la communauté de Gabonais expatriés en association avec les associations internationales qui travaillent à la promotion des libertés politiques dans le monde ;
  • des actions visant à appuyer les initiatives (plaintes, procès, etc.) des associations internationales qui se préoccupent de la destinée du Gabon (Survie, Transparency International, Amnesty, PCQVP, etc.) ;

La Coalition pense que les méthodes conviviales ayant, pendant 41 ans, montré leur incapacité à amener le changement et la réforme au Gabon, le salut du Gabon passe désormais par la convergence de toutes les forces citoyennes qui veulent le changement véritable, que ces forces soient individuelles, politiques, syndicales ou associatives.

La Coalition du Refus ne vise pas à la fusion des forces politiques, syndicales et associatives qui y adhèrent. Elle vise plutôt à des actions stratégiques combinées, coordonnées et ciblées capables de mobiliser les Gabonais de tous bords qui croient au changement, et donc les Gabonais capables de tout simplement s’engager ensemble dans la finalité d’une démocratisation immédiate du Gabon par les réformes légitimement revendiquées par les Gabonais depuis 41 ans.

Une fois cet objectif obtenu et la démocratie établie au Gabon, les forces politiques réunies au sein de la Coalition pourront, dans leurs composantes politiques, décider soit de se fusionner pour créer un parti politique dont elles décideront le nom, soit de rechercher chacune les suffrages des Gabonais en tant que structures autonomes et indépendantes si elles décident de participer aux élections qui résulteraient de la réforme.

La Coalition s’interdit donc les querelles de leadership puisqu’elle n’a aucun leader. Elle s’interdit également les querelles idéologiques entre tendances conviviales et tendances radicales puisqu’elle n’a qu’une seule idéologie, celle de mener à la mise à la retraite du régime Bongo par le jeu démocratique qui découlerait de la réforme du système politique gabonais conformément aux idéaux de la Coalition tels que définis et décrits en cette Charte.

  • Imprimer toute la Charte telle qu’adoptée à Paris le 21 février 2009, y compris le préambule.
  • Pour voir tout le document d’annonce original en PDF du 18 janvier 2009, cliquez ici Coalition Ficher Intégral.



SUR LE MÊME SUJET
L’Organisation des personnes handicapées (OPH) du Gabon, en collaboration avec la Commission Electorale Nationale Autonome et Permanente (CENAP), a organisé le week-end écoulé à Libreville, une causerie de sensibilisation et d’information en faveur des personnes handicapées pour leur présenter les missions de la CENAP, afin d’améliorer leur conditions de vote. Le président de la CENAP, René Aboghe Ella, qui a tenu à présider cette causerie, a édifié les personnes handicapées sur leurs droits et leurs devoirs en matières électorale en République gabonaise. Il a indiqué lors de cet échange que la Constitution du Gabon place tous les citoyens au même niveau. Dans ...
Lire l'article
Après s’être expliqué avec le ministre de l’Intérieur, c’est aux médias français que le président de l’Union nationale (UN, opposition), Zacharie Myboto, a rappelé les positions républicaines du parti. Mettant en perspective les propos polémiques tenus par son secrétaire exécutif à Paris, Zacharie Myboto est revenu sur les points qui alimentent la controverse à Libreville et sur les objectifs du nouveau parti de l’opposition. Le président de l’Union nationale (Un, opposition), Zacharie Myboto, a accordé ce 17 mars une interview à Radio France international (RFI) pour s’expliquer sur les propos «explosifs» tenus par le secrétaire exécutif du parti, André ...
Lire l'article
La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National a publié mercredi 10 juin son « Plan de Paix et de Réconciliation Nationale » pour le Gabon, un plan de paix que la Coalition définit comme une Proposition de Paix et de Réconciliation Nationale à l’endroit du Gouvernement, des Institutions et des membres de la société civile et politique gabonaise. La publication de ce « Plan de Paix » de 21 pages fait suite au meeting de la Coalition à Bruxelles les 30 et 31 mai 2009, meeting au cours duquel les membres de la Coalition ont planché pendant deux jours ...
Lire l'article
Bruxelles le 31 Mai 2009, le Dr Bruno Ella, Porte parole de la Coalition, s'entretient avec un journaliste de la BBC lors de la réunion de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National.
Lire l'article
Pour imprimer le PDF de la pétition et nous envoyer la pétition par Courrier postal ou par fax, cliquez ici. (et prière de faire circuler partout dans le monde): Lisez la pétition, ensuite pour signer la pétition directement sur ce site, remplissez les informations dans le formulaire ci-dessous. PETITION INTERNATIONALE POUR L'HONNEUR DU GABON ET LA DIGNITE DE L'AFRIQUE La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National vous invite à signer la pétition ci-après. La raison principale de la présente pétition est la suivante : Le régime Bongo, au pouvoir depuis 41 ans, a perverti l'imaginaire et compromis le devenir de générations ...
Lire l'article
Sur cette page, vous trouverez les liens vers les pétitions de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National. - Pétition internationale pour l'honneur du Gabon et la dignité de l'Afrique: Signez la pétition, cliquez ici.
Lire l'article
Sur cette page, vous trouverez des liens vers les divers meetings de la Coalition. Meeting de Bruxelles des 30 et 31 mai 2009, "Etats-Généraux de la Réforme au Gabon" portant Modification et révision de la Constitution Gabonaise Meeting de Paris des 20, 21 et 22 février 2009 portant naissance de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National Vous pouvez aussi suivre les activités et news de la Coalition.
Lire l'article
Communiqué de Presse Pour Diffusion Immédiate La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National a annoncé ce mercredi dans ses résolutions la tenue à Bruxelles les 30 et 31 mai prochains d'une réunion cruciale pour l'avenir du Gabon, réunion dont le thème est « Etats-Généraux de la Réforme au Gabon ». Cette annonce fait suite à la tenue à Paris du 20 au 22 février 2009 des premières assises constitutives qui ont vu la création formelle de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National, une association non partisane et à caractère non politique créée par des Gabonais coalisés autour d'une Charte dite ...
Lire l'article
C'est ce week-end à Paris qu'a été formellement créée la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National. Cette création fait suite à la tenue à Paris du 20 au 22 février 2009 des premières assises constitutives qui ont vu la création formelle de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National, une association non partisane et à caractère non politique créée par des Gabonais coalisés autour d'une Charte dite « Charte du Refus » en vue d'opposer un front du Refus au régime Bongo et, donc, de mener à un changement véritable et immédiat au Gabon. La Charte du Refus a été ...
Lire l'article
Communiqué Coalition: Fin à Paris des travaux donnant naissance à la Coalition Gabonaise de Refus et de Salut National
Les travaux donnant naissance à la Coalition Gabonaise de Refus et de Salut National se sont terminés à Paris dimanche soir à Paris après trois jours entiers de débats et de travail. La réunion de Paris avait pour but 1) de poser les bases constitutives de la Coalition par la discussion, consolidation, puis adoption de la Charte du Refus, charte qui allait devenir le socle juridique de l’objectif de réforme que s’est donné la Coalition, 2) Poser les bases de l’action de réforme que s’est assigné la Coalition, ce qui voulait dire l’établissement d’un organigramme de réflexions et d’actions stratégiques ...
Lire l'article
Les personnes handicapées édifiées sur les principes électoraux en République gabonaise
Gabon : «L’UN reste très attaché aux principes républicains» rappelle Myboto
Plan de Paix
Meeting de Bruxelles: Vidéo du Dr. Bruno Ella, Porte parole, s’entretenant avec un journaliste de la BBC
Pétition Honneur et Dignité
Pétitions de la Coalition
Meetings de la Coalition
Communiqué COALITION: La Coalition Gabonaise du Refus annonce la tenue à Bruxelles des « Etats-Généraux de la Réforme au Gabon » les 30 et 31
Communiqué COALITION: Création à Paris de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National
Communiqué Coalition: Fin à Paris des travaux donnant naissance à la Coalition Gabonaise de Refus et de Salut National