Socialisez

FacebookTwitterRSS

Nouvelle Constitution du Gabon


Chers compatriotes,

Bienvenue sur la page de la Nouvelle Constitution Gabonaise

Sur cette page, nous attendons, dès le 12 juin, vos réactions et propositions sur la mouture de nouvelle Constitution gabonaise que vos frères et sœurs de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National ont produite à Bruxelles les 30 et 31 mai 2009. Nous voulons vos suggestions d’amélioration en amont de la Tournée Internationale de la Réforme que nous planifions, tournée au cours de laquelle nous nous rendrons dans vos villes et pays de résidences aux fins de venir discuter de la Réforme constitutionnelle que nous avons commencée avec vous. Nous voulons que la Constitution produite à Bruxelles soit la plus démocratique possible, c’est-à-dire qu’elle soit votre Constitution aussi, d’où notre désir de vous voir y contribuer.

Nos attentes

Cette mouture de Constitution, à nos yeux, n’est que le début d’une marche résolue et évolutive vers l’idéal de Réforme que tous les Gabonais, de toutes les ethnies et de toutes les origines, attendent. Dans l’élan de Réforme qui anime notre Coalition, nous ne prétendons aucunement avoir la science infuse. Nous voulons, par conséquent, que cette Constitution, qui reste sujette à amélioration, soit la Constitution de tous les Gabonais. Contribuez, donc, à sa consolidation pour en faire l’outil de réforme constitutionnelle qui permettra à notre pays de se doter d’un véritable Etat de droit porteur des aspirations de justice et de démocratie du peuple, surtout en ce moment de grands bouleversements suite au décès inattendu de Monsieur Omar Bongo Ondimba.

Plan de travail

Qu’est-ce que nous attendons de vous et comment pouvez-vous contribuer, constructivement, à l’amélioration de ce produit d’intérêt national qu’est la Constitution de Bruxelles ?

Dans le but de recueillir vos propositions d’amélioration (et non vos critiques sur le pourquoi du comment et de quel droit nous nous permettons de modifier la Constitution gabonaise), nous avons préparé cette page. La méthode de travail qui nous permettra de recevoir vos doléances et propositions en temps réel est la suivante :

1) Nous ne voulons pas de propositions individuelles par des personnes individuelles. Toute proposition ou soumission de proposition individuelle sera rejetée. Ce que nous voulons de vous, ce sont des soumissions par des Gabonais organisés en groupes de travail (Comités de Lecture) par villes ou par pays. Il s’agit donc pour vous, si vous souhaitez contribuer à ce travail, de vous organiser aux fins de nous fournir une réaction de groupe qui soit savamment débattue par le groupe, donc pensée, cohérente et constructive. Si, donc, vous êtes un citoyen interpellé, prenez sur vous d’organiser les Gabonais vivant dans la ville ou dans le pays où vous résidez, aux fins de nous soumettre vos propositions en tant que groupe. Evidemment, là où il existe déjà des associations de Gabonais constituées, assurez-vous d’en faire part à tous les Gabonais de votre associations et invitez-les au travail.

2) Propositions pensées, cohérentes et constructives uniquement. Encore une fois, ce n’est pas la peine de nous insulter ou de nous reprocher d’avoir eu cette initiative sans y avoir été commissionnés. Cet argument appartient à ceux qui ne comprennent rien au rôle et aux prérogatives d’un citoyen libre. La différence entre la critique et le travail est que nous, au moins, avons eu cette initiative là où d’autres n’en ont jamais eu aucune. Vu que personne d’autre n’en a eu l’initiative avant nous, respectez au moins ceux de vos compatriotes qui ont, patriotiquement, initié ce travail en y sacrifiant de leur temps et de leur argent. Ce sont donc plutôt vos idées que nous attendons et non la critique facile. Faites valoir vos idées. De cette manière, vous pourrez peut-être mieux inspirer des modifications positives et additionelles qui pourraient nous permettre de finaliser le produit conformément aux desiderata du plus grand nombre de Gabonais. Du moment que tout le monde ne pouvait se déplacer sur Bruxelles, il convient maintenant à chacun de pouvoir contribuer à la finalisation du travail. Internet est un outil qui permet une telle finalisation par tous, même à distance.

3) Propositions par ville ou par pays. Donc, nous attendons que dans le pays ou la ville où vous vivez, vous vous réunissiez avec d’autres Gabonais pour étudier ensemble notre travail et ainsi, regrouper vos propositions, article par article. Autrement dit, nous voulons que vous réunissiez le maximum de Gabonais possible localement dans votre ville ou nationalement dans le pays où vous vivez. Vous pouvez par exemple vous constituer en Comités de Lectures et ainsi centraliser vos propositions en vue d’une soumission unique par ville, par région ou par pays. Ceci nous permettra de consolider vos propositions et donc les intégrer à la verison finale de la Constitution, dans la mesure du possible. Tout ne sera pas accepté, mais nous accepterons le maximum de propositions possible, surtout lorsqu’il se dégagera de grandes tendances sur des points particuliers de la mouture.

4) Limitez-vous aux articles problématiques. Ne soumettez de proposition que pour les articles pour lesquels vous avez des choses à redire. Pas la peine de nous envoyer tout le document si vous n’avez touché qu’à quelques articles. Autrement dit, renvoyez-nous juste les article sur lesquels vous avez travaillé et expliquez pourquoi cette proposition de votre part est importante. Ainsi, une fois vos propositions assemblées et organisées article par article et, donc, limitées aux seuls articles que vous souhaiteriez voir modifiés, soumettez-nous vos idées sur fichier Word en pièce jointe par le biais du formulaire de soumission ci-dessous. Indiquez-bien la ville et le pays, et éventuellement, la composition du Comité de Lecture ayant travaillé à ces propositions. Au minimum, forunissez le nom et le moyen de contact du Coordonateur de l’effort, ainsi que la taille de votre association ou groupe de travail. Nous listerons (anonymement si vous le désirez) vos contributions et propositions sur ce site de manière à permettre aux autres Gabonais de par le monde de s’imprégner des propositions venant des communautés gabonaises expatriées ou du Gabon. Evidemment, si votre Communauté , association ou groupe n’a rien à ajouter et est entièrement d’accord avec notre version, soumettez quand-même le formulaire ci-dessous pour nous dire le soutien de votre Communauté pour le travail effectué.

5) Proposez-vous comme Coodonnateur. Vous pouvez, bien évidemment, si vous le désirez, nous contacter avec le formulaire ci-dessous pour vous proposer comme Coordonnateur du Comité de Lecture de votre ville ou de votre pays de résidence. Ceci nous permettra d’avoir un Interlocuteur privilégié au sein de votre Communauté capable d’organiser le dialogue de la Réforme entre vous et nous, et servir de relai dans la préparation de notre voyage si votre ville est sélectionnée comme étape de notre Tournée Internationale de la Réforme.

6. Au travail. Lisez et Proposez. Ci-dessous, vous trouverez des liens vers des fichiers PDF contenant les trois versions de travail de la Constitution gabonaise :
– a) la Constitution actuelle,
– b) la Constitution annotée par nous montrant en rouge les changements apportés et
– c) la Constitution propre et nettoyée, reflétant pleinement et proprement nos changements.

Imprimez les trois versions par les liens ci-dessous et mettez-vous au travail dans le cadre de votre communauté comme sus indiqué. (Note: Les liens ci-dessous contiendront la Constitution au plus tard le 12 juin à minuit, heure de New York).

Constitution Gabonaise (2003)
(Version en vigueur au Gabon)

Constitution de Bruxelles (2009)
(Version Annotée)

Constitution de Bruxelles (2009)
(Version Propre)

Lisez le Plan de Paix et de Réconciliation Nationale qui va avec la proposition de Constitution de Bruxelles ci-dessus.

7) Remplissez ensuite le formulaire ci-dessous pour soumettre vos travaux.

8) Tournée Internationale. Comme mentionné plus haut, des délégations de Gabonais parcouront le monde pour visiter les communautés gabonaises qui auront soumis des propositions pour amélioration ou des soutiens à cette initiative de révision constitutionnelle. Autrement dit, en fonction de la taille de votre Communauté, la Coalition effectuera dans les villes et pays qu’elle sélectionnera, une Tournée internationale dite de la Réforme, que nous appellerons « Tournée Internationale de la Réforme ». Cette tournée mènera des délégations de la Coalition à se rendre dans les pays où des Communautés gabonaises bien organisées et ayant participé à la modification constitutionnelle inviteront la Coalition à venir discuter de la Réforme avec eux.

9) Etapes de la Tournée. Cette étape du travail s’organisera donc de la manière suivante :

  • – Du 12 juin au 12 juillet 2009: Réception des propositions ou des Communautés gabonaises selon les modalités sus indiquées.
  • – 20 juillet 2009 : Annonce du Programme de la Tournée Internationale de la Réforme, qui rendra publics les choix des villes et pays qui feront partie de notre périple. Nous conclurons cette Tournée au Gabon, bien évidemment, comme dernière étape de notre périple international, aux fins de soumettre les travaux à la nation gabonaise, dans le cadre de notre Plan de Paix et de Réconciliation Nationale. Il est donc essentiel que vous précisiez bien la taille de votre Communauté dans le formulaire ci-dessous lorsque vous soumettrez vos travaux. Si votre ville ou pays est sélectionné pour une visite de la Coalition, nous contacterons le Coordonnateur que vous aurez indiqué sur le formulaire.

Au travail donc. Mais avant de partir, lisez le petit mot de conscientisation qui vous est adressé ci-dessous par le Directoire de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National.

Le mot du Directoire: APPEL AUX PATRIOTES

Chers compatriotes,

La nation gabonaise est une réalité qui doit nous interpeler dès lors que nous nous revendiquons gabonais. Or une nation peut-être assimilée à une grande famille dans laquelle, traditionnellement, les questions auxquelles elle se confronte sont traitées en considérant la place de chacun. Autrement dit notre nation nous lie par un contrat moral dont la matrice est un corpus de valeurs républicaines appelé CONSTITUTION.

N’oublions pas chers compatriotes que nous avons tous des origines différentes et que même étant d’une même origine, nous avons des caractères différents, et pourtant nous devons composer dans un même espace, une même société, une même Nation !

Sachons que ce n’est pas le fait du hasard mais la résultante d’une charte entre les hommes, entre les citoyens ; le contrat républicain.

Dès lors que ce contrat arrive à être falsifié, violé au gré de nos humeurs, imaginons ce que sont devenus les personnes les plus vulnérables de notre pays ?

Si celui ou celle qui est censé garantir le caractère inviolable du corpus de ces valeurs n’en a aucune réceptivité spirituelle ni intellectuelle, il ou elle en fait un torchon que l’on peut laver, essorer et sécher quand on veut ; c’est ce qu’est devenue la constitution gabonaise depuis près de 42 ans.

Ce mépris que les dirigeants de notre pays ont de l’esprit du droit et des institutions a ouvert la porte à un subjectivisme très dangereux parce qu’il sème inévitablement le doute dans l’esprit des citoyens sur le sens de l’Etat, de la république cette grande famille qu’elle aurait du être.

Là est la vraie problématique de notre pays malgré toutes les analyses que l’on pourrait faire, d’où l’impératif d’une Réforme intrinsèque de l’Etat parce qu’elle est au centre de la problématique fondamentale du Gabon.

La CGRSN lance donc un appel patriote à tout gabonais épris du sens de la nation à s’impliquer dans la lecture de ce travail qui, dans toutes les nations respectées du monde, représente le socle de tout peuple devant composer ensemble pour un destin commun à l’échelle nationale.
Si l’humanité évolue c’est parce qu’elle est perfectible et c’est pour cette même raison que ce travail initié par une fraction de la diaspora gabonaise est soumis au complément des volontés patriotes qui aimeraient enfin voir leur pays configuré sur une base du droit respecté par tous.

La CGRSN souhaite vivement que dans les semaines ou les mois qui suivent chaque gabonais se reconnaisse dans cet édifice noble qu’est la Constitution parce qu’il y aura contribué.

N’oublions pas. Le visage du Gabon de demain ne sera rien d’autre que le reflet de ce que les générations actuelles lui façonneront dès à présent. Soyons donc, dès aujourd’hui, les acteurs de ce que nous envisageons comme futur pour nous et nos enfants.

Le Directoire

FORMULAIRE DE SOUMISSION DE PROPOSITIONS

Dès que vous être prêts à soumettre votre travail, remplissez le formulaire ci-dessous.

Constitution: Soumission de propositions
  1. NOTE: Les champs requis sont entouré d'une couleur rose
  2. (champ obligatoire)
  3. (champ obligatoire)
  4. (champ obligatoire)
  5. (champ obligatoire)
  6. (champ obligatoire)
  7. (champ obligatoire)
  8. Information de votre Coordonnateur
  9. (champ obligatoire)
  10. (champ obligatoire)
  11. (champ obligatoire)
  12. (email doit être valide)
  13. Votre Information Adresse (personnelle ou associative)
  14. (champ obligatoire)
  15. (champ obligatoire)
  16. (champ obligatoire)
  17. Sécurité
    Ecrivez les lettres que vous voyez dans la case grise ci-dessous
  18. Captcha
 

cforms contact form by delicious:days


SUR LE MÊME SUJET
L’Assemblée nationale et la Constitution selon Mborantsuo
Sur une décision de la Cour constitutionnelle, le bureau sortant de la 11e législature de l’Assemblée nationale assurera les affaires courantes jusqu’à proclamation des résultats de l’élection des députés du 17 décembre 2011. L’argumentation de Mme Mborantsuo est cependant controversée. La Cour constitutionnelle, vient d’autoriser le bureau sortant de l’Assemblée nationale, issue de la onzième législature, à assurer l’expédition des affaires courantes, jusqu’à la date de prise de fonction des députés élus le 17 décembre dernier. Cette décision fait suite à la dénonciation, le week-end dernier, par l’opposition gabonaise de l’absence d’une Assemblé nationale au terme du délai constitutionnel, fixé à 15 ...
Lire l'article
Les sénateurs et les députés ont approuvé le projet de loi portant révision de la Constitution de la République gabonaise à l’issue d’un vote de 177 voix pour, 16 voix contre et 0 abstention. Le Parlement gabonais, composé de 193 députés, a adopté cette modification de la loi fondamentale portant notamment sur trois paragraphes et articles et qui était très critiquée par l’opposition. La révision, adoptée à la majorité des 2/3 des votants à la demande du président gabonais, Ali Bongo Ondimba, prévoit, notamment, de nouvelles dispositions, "en cas de force majeure constatée par la Cour constitutionnelle". Luc Marat Abila, du Parti ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais Paul Biyoghé Mba a présenté lundi devant une commission de l'Assemblée nationale le projet de révision de la Constitution gabonaise adopté par le gouvernement en octobre, lors d'une audition diffusée par la télévision publique RTG. "Je viens devant la Commission des Lois et des Affaires administratives de l'Assemblée nationale présenter et soutenir le projet de loi portant révision de la Constitution de notre République que le gouvernement a adopté le 19 octobre dernier et qui vous a été transmis en respectant toutes les procédures légales en vigueur", a déclaré M. Biyoghé Mba. Selon le président de la Commission ...
Lire l'article
Le président gabonais Ali Bongo "a décidé d'initier une révision de la Constitution" de son pays, avec modification de "trois paragraphes et 36 articles", notamment sur l'organisation des élections présidentielle et parlementaires, selon un communiqué officiel diffusé aujourd'hui. "Le président de la République (Ali Bongo) a décidé d'initier une révision de la Constitution de la République", indique ce communiqué du Conseil des ministres tenu mardi à Libreville, lu sur la télévision publique RTG1 par le porte-parole du gouvernement et ministre de l'Education Séraphin Moundounga. Ali Bongo a bouclé un an de pouvoir le 16 octobre. Il a été porté à la ...
Lire l'article
A l’occasion de la rentrée solennelle de la Cour constitutionnelle ce 21 janvier, la présidente de cette institution, Marie-Madeleine Mborantsuo, s’est dite favorable à un toilettage des textes constitutionnels et du Code électorale. Cette décision serait notamment motivée par les nombreux «manquements juridiques» observés lors de l’organisation de la dernière élection présidentielle. Suite aux nombreuses insuffisances observées dans les «textes» pendant l’organisation du dernier scrutin présidentiel le 30 août 2009, la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie-Madeleine Mborantsuo, a «exigé» une révision de la Constitution et de la Loi électorale à l’occasion de la rentrée solennelle de l’institution le ...
Lire l'article
Rentrée solennelle de la Cour Constitutionnelle: Marie Madeleine Mborantsuo souhaite le toilettage de la Constitution
La rentrée solennelle de la Cour Constitutionnelle, qui a eu lieu ce jeudi matin, en présence du chef de l’Etat, Omar Bongo Ondimba, sur fond de bilan présenté par le président de l’Institution, Marie – Madeleine Mborantsuo, a aussi permis à la patronne de la Haute cour, dans son allocution de faire des propositions dans l’optique du toilettage de la Constitution, notamment de toutes les normes qui forment le code électoral et celles organisant le pluralisme politique en République gabonaise, a constaté GABONEWS. Dans son discours de circonstance, le Président de la Cour Constitutionnelle a indiqué que « les modifications ...
Lire l'article
Au lendemain de l'inhumation du président Omar Bongo à Franceville, le gouvernement gabonais a présenté sa démission conformément à la Constitution, ouvrant ainsi la voie à une nouvelle élection prévue théoriquement dans un délai de 45 jours.e 10 juin, la présidente du Sénat, Rose Francine Rogombé, a prêté serment pour assurer l'intérim du chef de l'Etat décédé quelques jours plus tôt en Catalogne. "Le gouvernement démissionne conformément à la Constitution", a expliqué le Premier ministre, Jean Eyeghe Ndong, à la télévision nationale. "C'est pourquoi je me suis rendu ce matin à la présidence pour soumettre la démission du gouvernement." La présidente devrait ...
Lire l'article
La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National dévoile sa proposition de nouvelle Constitution gabonaise
Communiqué de Presse, pour diffusion immédiate. Pour obtenir le PDF du Plan de Paix, cliquez ici. Pour obtenir le PDF de la Constitution, cliquez ici: La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National a rendu publique ce vendredi 12 juin sa proposition de nouvelle Constitution de la République gabonaise. Les membres de la Coalition s'étaient réunis les 30 et 31 mai derniers à Bruxelles lors du meeting des « Etats généraux de la Réforme au Gabon », meeting qui a vu les Gabonais de la Coalition réviser puis adopter le projet de nouvelle Constitution gabonaise. La publication de cette Constitution révisée du Gabon fait suite ...
Lire l'article
La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National a publié mercredi 10 juin son « Plan de Paix et de Réconciliation Nationale » pour le Gabon, un plan de paix que la Coalition définit comme une Proposition de Paix et de Réconciliation Nationale à l’endroit du Gouvernement, des Institutions et des membres de la société civile et politique gabonaise. La publication de ce « Plan de Paix » de 21 pages fait suite au meeting de la Coalition à Bruxelles les 30 et 31 mai 2009, meeting au cours duquel les membres de la Coalition ont planché pendant deux jours ...
Lire l'article
le Plan de paix la Constitution
Lire l'article
L’Assemblée nationale et la Constitution selon Mborantsuo
Gabon : Le Parlement approuve la révision de la Constitution
Gabon: le projet de révision de la Constitution à l’Assemblée nationale
Gabon: Bongo va réviser la constitution
Gabon : Vers la révision de la Constitution et du Code électoral
Rentrée solennelle de la Cour Constitutionnelle: Marie Madeleine Mborantsuo souhaite le toilettage de la Constitution
Le gouvernement gabonais démissionne en vertu de la Constitution
La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National dévoile sa proposition de nouvelle Constitution gabonaise
Plan de Paix
Réalisations