Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le BDP rejette la sollicitation de rencontre au sommet d’Omar Bongo

Auteur/Source: · Date: 3 Jan 2003
Catégorie(s): Communiqués BDP

C?est en effet le 2 décembre 2003 que la direction américaine du BDP-Gabon Nouveau est contactée urgemment de Paris par un membre responsable du BDP au Gabon, Hughes Bessacque, membre dépêché expressément à Paris par le régime Bongo, tous frais payés.
C?est en effet le 2 décembre 2003 que la direction américaine du BDP-Gabon Nouveau est contactée urgemment de Paris par un membre responsable du BDP au Gabon, Hughes Bessacque, membre dépêché expressément à Paris par le régime Bongo, tous frais payés. Raison du contact : Omar Bongo était prêt à rencontrer le Dr. Daniel Mengara de toute urgence à Paris le 8 décembre.

Interloquée et surprise, la direction du BDP par le canal du Dr. Daniel Mengara fit part de la nouvelle au Comité Directeur qui, le 4 décembre, se réunit de toute urgence dans un hôtel du New Jersey. Au menu, la discussion de toute urgence de la sollicitation inattendue de rencontre proposée par le pouvoir. Après 4 heures de discussions, au cours desquelles les différents membres du Comité Directeur présidé par le Dr. Daniel Mengara discutèrent la proposition, l’unanimité se dégagea autour de l’idée d’un rejet en bonne et due forme de la rencontre sollicitée par Omar Bongo.

Les raisons évoquées par les membres du Comité Directeur présents à la réunion, et ceux  consultés au téléphone, pour justifier ce refus furent, entre autres, les suivantes :

RAISONS PRATIQUES

– Le BDP, ce n’est pas que Daniel Mengara. Et parce que Daniel Mengara n’est pas le BDP dans son entièreté, il ne peut se rendre à une rencontre avec Monsieur Bongo sans que le mouvement dans son ensemble ne se soit prononcé sur le bien-fondé d’une telle rencontre. Par ailleurs, le BDP c’est aussi des compatriotes éparpillés dans le monde qui, pour une telle rencontre, doivent être contactés et consultés bien à l’avance pour leur laisser le temps de s’organiser ou de décider s’ils veulent faire partie d’une délégation dont l’objet serait de se rendre à une négociation avec le pouvoir.

– Le BDP, ce sont des membres qui travaillent. Contrairement au Gabon où, à cause du manque d’état, on peut quitter son travail à tout moment et à n’importe quelle heure et disparaître pendant des semaines, il y a des pays comme les USA où certains membres qui auraient voulu faire partie d’une telle délégation doivent donner un préavis d’absence à leur employeur au moins deux semaines à l’avance. Dans le cas présent, il n’y avait pas assez de temps pour permettre à tout le monde de se décider en âme et conscience.

– Le BDP, ce sont des membres parmi lesquels certains voyagent de par le monde. Le mouvement aurait besoin, avant que de nous rendre à une telle réunion, de consulter tout ce monde, de récolter les opinions des uns et des autres, pour décider ensemble et collectivement, si une telle réunion peut, et doit se tenir, et dans quelles circonstances elle doit se tenir.

Donc, au vu seulement de ces raisons pratiques et de l’impréparation généralisée qui en aurait découlé, la direction du mouvement conclut qu’il n’y aurait pas de rencontre possible le 8 décembre 2003 comme demandé par le régime Bongo.

RAISONS IDEOLOGIQUES

Le BDP ne peut plus’après les événements de Bordeaux et la mise en scène télévisée de Libreville au cours desquels le régime échoua dans sa tentative de déstabilisation de notre mouvement, après les arrestations de nos membres en juillet dernier et les tentatives répétées et désespérées du pouvoir de déstabiliser notre mouvement au cours des derniers mois’se permettre de plonger aveuglément dans une affaire dont il ne sait ni les tenants, ni les aboutissants. Pour que le BDP puisse s’engager dans de possibles négociations, pourparlers ou autres types de rencontres avec le pouvoir, un certain nombre de pré-conditions doivent être remplies, notamment:

– La certitude que la réunion au sommet est bel et bien demandée par Omar Bongo lui-même et non ses sous-fifres passés maîtres dans l’art de la manipulation et de la déstabilisation de mouvements comme le nôtre. En d’autres termes donc, il nous faut, pour commencer à considérer la possibilité d’une rencontre au sommet, avoir une lettre officielle du régime signée par Bongo sollicitant expressément une telle rencontre, et explicitant de manière claire la raison pour laquelle le régime souhaite s’engager dans des pourparlers avec le BDP-Gabon Nouveau.

– Par ailleurs, il appartiendrait au BDP, et non au pouvoir, de choisir et de définir le contexte de la négociation (pays hôte, conditions de sécurité, parrainage politique du pays hôte, etc.). En d’autres termes, le pays qui abritera les négociations devra s’impliquer de manière officielle de manière à pouvoir garantir, sur son territoire, la sécurité des diverses délégations qui se rendraient à un sommet de négociation.

– Parce que le BDP est un mouvement dont les préoccupations tournent résolument autour du seul bien-être des Gabonais, notre mouvement s’interdit toute rencontre avec le régime qui se tramerait dans le secret.  Ainsi, si une quelconque négociation s’engageait, une telle négociation devrait se faire en toute transparence, c’est-à-dire au vu et au su de tous les Gabonais et non en catimini ou en cachette. Le BDP est d’avis que les choses qui se passent dans le secret cachent souvent des intentions machiavéliques dont ne peut s’accommoder notre mouvement.  Pour que le BDP discute avec le pouvoir, il faudrait au peuple savoir exactement ce qui se discute car le BDP voudrait avant tout rassurer les Gabonais que sa participation à une quelconque négociation ne se ferait pas pour y chercher l’intérêt personnel, mais bel et bien le bien-être de tous les Gabonais. Les Gabonais auront le droit de savoir que le BDP est en train de négocier pour eux un avenir plus acceptable fait de promesses et d’espoirs de bien-être pour tous, sans distinction de races, d’ethnies, de sexe ou d’appartenance politique. Si Bongo refusait ces conditions de transparence, alors il devra se rendre à l’évidence que le BDP ne discuterait jamais avec lui car il prouverait à tous qu’il ne sollicitait une rencontre avec le BDP que pour corrompre ses membres et non pour discuter sérieusement de l’avenir du pays.

Au-delà même de ces idées générales, il serait temps pour le régime Bongo de se rendre compte qu’une rencontre avec la direction du BDP n’est pas de mise pour le moment. Parce que le BDP ne recherche ni l’argent de Bongo, ni les postes du régime, la seule préoccupation de notre mouvement est l’amélioration du quotidien des Gabonais. Or, ce quotidien ne peut s’améliorer avec Omar Bongo et son régime toujours en place, tellement ce régime s’est illustré par l’incompétence et la médiocrité dans lesquelles il a nagé pendant 37 ans. Le BDP-Gabon Nouveau ne saurait se souiller dans la fange d’une telle médiocrité en s’asseyant à une table des compromissions qui n’aurait d’autre finalité que le partage des postes et de l’argent sur le dos des Gabonais.

Pour le BDP donc, la seule rencontre et négociation envisageable avec le régime consistera uniquement à déterminer les conditions de la démission collective d’Omar Bongo et de ses acolytes du pouvoir. Si donc le régime est prêt à négocier sa démission immédiate et inconditionnelle, alors le BDP sera prêt à le rencontrer pour étudier les modalités d’une telle démission négociée. Sinon, qu’Omar Bongo ne se fasse aucune illusion : il lui sera toujours possible de corrompre ici ou là quelques individus de bas étage dont le sens de l’honneur et de la patrie se résume au remplissage des tripes qu’ils ont dans le ventre, à l’image d’Omar Bongo lui-même, mais le BDP-Gabon Nouveau sera là pour barrer le chemin au triomphe de la médiocrité, du despotisme, de la corruption, du tribalisme, du népotisme, de l’assassinat, de la censure et de la dictature.

Si Omar Bongo ne l’a pas encore compris, qu’il le comprenne maintenant, et une bonne fois pour toutes. Le BDP-Gabon Nouveau perdurera dans son combat jusqu’à sa finalité ultime : l’évincement en bonne et due forme d’un régime vieux de 37 ans dont les Gabonais ne veulent plus et qui n’a cessé de piller, voler, violer, assassiner les Gabonais dans leur chair et dans leur âme. Pour ces crimes et pour le génocide systématique dont nos populations sont l’objet à cause de la pauvreté assassine à laquelle Omar Bongo les a condamnées, le régime Bongo devra répondre.

Et voilà pourquoi notre mouvement refusera toute rencontre ou négociation avec le régime qui ne comporte en son sein les exigences d’une démission immédiate du pouvoir par ceux-là même qui ne cessent de piller notre pays depuis 37 ans. La vraie finalité, pour les vrais partisans du changement et les vrais patriotes, reste celle du Bongo doit partir, par tous les moyens possibles, pour que puisse enfin émerger un Gabon nouveau.

Comité Directeur
BDP-Gabon Nouveau
New Jersey, USA 


SUR LE MÊME SUJET
Le Président Gabonais, Ali Bongo Ondimba, a pris part à la 15ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC le dimanche 15 janvier 2012, à N’djamena, la capitale tchadienne. A-t-on appris de source officielle. Cette rencontre qui rentre dans le cadre du programme d’activités de cette organisation, a été marquée par deux réunions, celle de la Commission Consultative du 10 au 12 janvier 2012 et celle du Conseil des Ministres du 13 au 14 janvier dernier. Au cours de la Commission Consultative, de nombreux dossiers ont été examinés, entre autres, les rapports d’activités du Secrétariat ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba est attendu samedi prochain à N’Djamena au Tchad, où il prendra part à la XVème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etats et du gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), a rapporté mercredi le protocole d’Etat. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du programme d’ activités de cette organisation sera marquée par trois grades réunions, à savoir, celle de la Commission consultative, celle du conseil des ministres et le sommet des chefs d’Etats. Au cour de la Commission consultative, de nombreux dossiers seront examinés, entre autres, les rapports ...
Lire l'article
Suite à l'annonce de la rencontre prévue mercredi 8 juin 2011 à Washington entre Barack Obama et Ali Bongo Ondimba dans le cadre de la prise de Présidence du Gabon à la tête du Conseil de Sécurité des Nations Unies, la Communauté Gabonaise des Etats-Unis s'est mobilisée pour condamner cette rencontre. La Lettre ci-dessous, écrite par le Comité de Suivi de la Plateforme Citoyenne, a été dispatchée aujourd'hui 7 juin sur les faxes et emails de la Maison Blanche, du Département d'Etat, du Congrès et de certains médias en vue d'interpeller Barack Obama sur ses promesses quant à l'avenir démocratique du Gabon. PLATEFORME CITOYENNE The ...
Lire l'article
Un temps envisagée à Paris, la réunion entre Ali Bongo Ondimba et le PDG d'Eramet, Patrick Buffet, a finalement eu lieu le 15 juin, à Libreville. Les deux hommes ont arrêté le principe d'une entrée de l'Etat gabonais dans le groupe minier français (avec une prise de participation de 4 % à 5 %, soit environ 300 millions d'euros), ainsi que d'une augmentation de sa part dans la Compagnie minière de l'Ogooué (Comilog, filiale d'Eramet), de 25 % à 35 %, soit au-dessus de la minorité de blocage.
Lire l'article
Le «Front de refus du coup de force électoral», qui regroupe les principaux candidats de l'opposition à l'élection présidentielle du 30 août dernier, a exprimé ce 14 octobre son «rejet» et son «dégoût» de la décision de la Cour Constitutionnelle de valider l'élection d'Ali Bongo. La coalition a demandé à André Mba Obame de mettre un terme à sa grève de la faim et a exhorté le peuple gabonais à résister à l'injustice et autres manœuvres destinées à «bâillonner la démocratie et nier sa souveraineté». Nous publions ci après la déclaration in extenso lue par le port parole de la ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) - Ali Bongo Ondimba, candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) à la présidentielle gabonaise de dimanche prochain, est allé ce lundi à la rencontre des populations de la Nyanga, pour un meeting qu'il tiendra à Tchibanga, chef-lieu de cette province du Sud du pays. Cette rencontre, qui s'inscrit dans la dernière ligne droite de la campagne pour la présidentielle du 30 août, vise à exposer aux populations les grandes lignes de son projet de société et les appeler à voter pour lui le moment venu, a expliqué son équipe de campagne. M. Bongo Ondimba usera de tous ...
Lire l'article
Le président gabonais, Omar Bongo Ondimba, a regagné Libreville lundi matin de retour de Québec où il a pris une part active, du 17 au 19 octobre, aux travaux du XIIè Sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Le chef de l’Etat gabonais revient d’un Sommet ayant réuni au Canada pendant trois jours, les 55 États et gouvernements membres de l’Organisation internationale de la Francophonie et les 13 États observateurs. Au menu de ce sommet, ont figuré en bonne place des questions cruciales d’intérêts commun, appelés « Enjeux », notamment « démocratie et État de droit; gouvernance économique ; environnement; ...
Lire l'article
Communiqué de presse, pour diffusion immédiate (BDP-Gabon Nouveau, 25 septembre 2007) - Le Comité Directeur du BDP-Gabon Nouveau, après consultation avec les divers responsables et organes du mouvement, a décidé de rejeter l'invitation faite au Dr. Daniel Mengara, président du BDP-Gabon Nouveau, par Omar Bongo pour une rencontre au sommet dans la semaine du 24 au 29 septembre. C'est en effet le 17 septembre 2007 que le Comité de Coordination nationale qui représente le BDP-Gabon Nouveau au Gabon a reçu, de la part des ministres Ali Bongo et André Mba Obame, une invitation du régime demandant au Dr. Daniel Mengara d'aller rencontrer ...
Lire l'article
Communiqué de presse, pour diffusion immédiate Agrandir Image Mengara vs. Bongo (BDP-Gabon Nouveau, 25 septembre 2007) - C'est le 17 septembre 2007 que la représentation nationale du BDP-Gabon Nouveau au Gabon a reçu, de la part des ministres Ali Bongo et André Mba Obame, une invitation du régime au Dr. Daniel Mengara à rencontrer au sommet Omar Bongo lors de son séjour à New York à l'occasion de la 62ème session de l'Assemblée générale de des Nations Unies du 25 septembre au 3 octobre 2007. Le Comité Directeur ansi que les membres et organes du mouvement sont en train d'étudier l'invitation afin de décider ...
Lire l'article
Quelle humiliation ! Quelle prostitution des consciences !                                                                             Le mensonge et la duperie sont toujours premiers en tout et ils entraînent les sots de leur apparence continue. Mais la vérité arrive toujours la dernière et tard, boitant sur les béquilles du temps. Le mensonge est superficiel et ceux qui le côtoient sont ceux qui tombent dans sa trappe. On dit au village que le discernement vit retiré en son for intérieur pour se faire davantage estimer des sages et des honnêtes gens. Et donc, Mamboundou a menti au peuple. Du coup, il a rejoint l'autre camp. Au passage, il a oublié qu'une opposition ...
Lire l'article
CEEAC : Ali Bongo Ondimba présent au Sommet de N’djamena
Ali Bongo participera au sommet de la CEEAC à N’Djamena
La Communauté gabonaise des Etats-Unis écrit à Barack Obama, condamne la rencontre avec Ali Bongo Ondimba
France – Gabon:Rencontre au sommet
Gabon : Le «Front de refus» rejette l’élection d’Ali Bongo et demande Mba Obame de les rejoindre
Politique/élection : Ali Bongo Ondimba à la rencontre des populations de la Nyanga
Gabon: Bongo Ondimba a regagné Libreville de retour du XIIè Sommet de la Francophonie
Communiqué : Le BDP-Gabon Nouveau rejette l’invitation de rencontre au sommet d’Omar Bongo
Communiqué: Omar Bongo invite le Dr. Daniel Mengara à une rencontre au sommet à New York
Communiqué: Le BDP-Gabon Nouveau rejette les législatives de décembre 2006 comme nulles et non avenues et condamne avec fermeté la collusion entre Albert Bernard Bongo


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Jan 2003
Catégorie(s): Communiqués BDP
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*