Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le BDP-Gabon Nouveau lance un appel à la désobéissance civile

Auteur/Source: · Date: 28 Jan 2004
Catégorie(s): Communiqués BDP

D’un ton dur, sans langue de bois ni détour, le Dr. Daniel Mengara, Premier ministre du gouvernement de salut national en exil, après avoir rendu hommage à ses collègues du BDP arrêtés par le régime en juillet 2003, a d’abord dressé un tableau sombre de la situation précaire dans laquelle vivent les Gabonais après 37 ans de bongoïsme. Il s’en est par la suite pris au régime, et tout particulièrement à Omar Bongo, en demandant aux Gabonais de tenir Omar Bongo responsable de la débâcle générale actuelle.

“Ayant été incapable de punir les crimes économiques, politiques et humains de ses acolytes, ayant même encouragé ces crimes parce qu’il est lui-même criminel à la tête d’un état devenu état mafia, Omar Bongo doit être tenu responsable de la débâcle gabonaise actuelle,” a affirmé le Dr. Daniel Mengara.

“Dans un pays où les décisions de réforme s’annoncent, se succèdent et se contredisent sans jamais être suivies d’effet, le Gabon n’a plus vraiment de président, ni de gouvernement, et on ne sait plus trop qui dirige qui et qui dirige quoi. Devant cette démission collective du régime Bongo, et devant les désordres actuels qui immobilisent totalement le pays dans la léthargie la plus totale, la conclusion la plus immédiate est que le Gabon n’a plus de gouvernement. Toutes les grèves sectorielles, toutes les grèves d’étudiants et toutes les manifestations sociales qui aujourd’hui immobilisent le Gabon dans la léthargie politique, économique sont des signes d’une totale débâcle du régime Bongo au Gabon aujourd’hui. Le gouvernement Bongo est un gouvernement mort. Le bongoïsme est une idéologie morte, ” a-t-il ajouté.

Pour le Coordonnateur, les 37 ans que le régime Bongo a passé au pouvoir, sans jamais être capable de répondre aux attentes des Gabonais, sont un crime.

“Disons donc à Omar Bongo, qu’il soit version Odimba ou version El Adj ou Yaya, que 37 ans, ça suffit, que 38 ans, c’est trop, que 45 ans, c’est un crime et que les Gabonais ne peuvent plus l’accepter. Dites à Bongo que, changement de nom ou pas, Bongo reste Bongo et que le moment de partir est venu. Dites à Bongo sans détour que la trêve sociale est morte et que son régime n’aura pas de paix tant qu’il s’imposera aux Gabonais par la dictature,” a constaté le Coordonateur, ajoutant qu’en 2005, année de la prochaine élection présidentielle, Omar Bongo aura fait 38 ans au pouvoir. Et que s’il s’impose encore aux Gabonais en 2005, il sera alors resté au pouvoir jusqu’en 2012, ce qui veut dire qu’Omar Bongo aura passé exactement 45 ans à la tête du pays à tuer, assassiner, violer, et voler les Gabonais. 45 ans, c’est la moitié d’un siècle.  45 ans c’est trop.”

La conclusion qui s’impose donc, selon le Coordonnateur, est que Bongo et son régime doivent démissionner immédiatement et inconditionnellement du pouvoir, car “le Gabon ne peut se permettre 45 ans d’Omar Bongo. Au Gabon, on ne veut pas d’un président à vie.”

Pour le Coordonnateur, la désobéissance civile va être, en 2004, l’arme du peuple gabonais, qui selon lui se doit de se lever comme un seul homme pour arracher sa dignité confisquée des mains de Bongo. Et que, si Bongo ne peut se décider de lui-même, il appartiendra désormais à la nation gabonaise de le pousser à partir.

A Omar Bongo, le Premier ministre du gouvernement de salut national en exil a posé la question suivante:

“Pourquoi attendre que les Gabonais descendent dans les rues ou prennent les armes pour comprendre qu’ils ne veulent plus de vous ? Pourquoi attendre que les Gabonais vous chassent du Gabon par la force et la violence pour quitter le pouvoir ? N’avez-vous donc, Monsieur, aucun amour pour votre pays, pour votre peuple, pour vos frères et vos s’urs qui souffrent chaque jour de famine, de pauvreté, de manque d’emploi, parce que vous avez été incompétent pendant les 37 ans de pouvoir que vous avez passés à la tête du pays ?” avant de conclure sur un émouvant appel au civisme: “Partez, Monsieur Bongo, car les Gabonais n’en peuvent plus. Partez, Monsieur Bongo, car les Gabonais ne veulent plus de vous.”.

Pour le Dr. Mengara, être un leader, c’est aussi savoir se retirer. A l’endroit de Monsieur Bongo, il a fait la leçon de civisme suivante: “La mesure des grands hommes, Monsieur Bongo, se fait à la grandeur de leurs actes. L’acte suprême d’un vrai leader est un acte de renonciation, et l’acte de renonciation, c’est cette capacité qu’a un leader éclairé de se rendre compte qu’il est arrivé au bout de ses capacités et que pour le bien du pays, il est préférable qu’il se retire et s’écarte. Cet acte de sacrifice personnel est ce qui fait les grands leaders de ce Monde, ceux qui laissent un nom dans l’histoire et dont le nom s’enseigne avec fierté dans les écoles.”.

Reste à savoir si dans le régime Bongo il reste encore un peu de bon sens et d’esprit patriotique pour comprendre le sens profond de ce puissant message du Dr. Mengara, lancé au moment même où dans le pays des grèves et manifestations éclatent de partout qui mettent à mal le régime Bongo et risquent de mener au chaos total face à un régime à court d’idées qui ne sait plus comment sortir le Gabon du gouffre, préférant attendre dans l’immobilisme et la mendicité la main donatrice du FMI qui tarde à s’étendre en direction du Gabon.

Pour voir la vidéo, visitez ce lien: http://www.bdpgabon.org/videos/video2.shtml.

——————————————————————————–
BDP-Gabon Nouveau
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, New Jersey 07052, USA
Tel: 973-655-5143 / 973-233-1652
Fax: 973-233-1652 / 973-655-7909
Email: bdp@bdpgabon.org
Site: http://www.bdpgabon.org

——————————————————————————–
Dans un message vidéo de voeux de nouvel à la nation gabonaise publié sur le site Internet du mouvement en ce jour même (Lien vidéo: http://www.bdpgabon.org/videos/video2.shtml), le Coordonnateur du BDP-Gabon Nouveau, le Dr. Daniel Mengara, est monté au créneau en appelant les Gabonais à la désobéissance civile permanente et en demandant à Omar Bongo et à son régime de démissionner immédiatement du pouvoir. 


SUR LE MÊME SUJET
Sénégal: Youssou Ndour lance un appel
Le chanteur sénégalais Youssou Ndour a appelé ce matin la communauté internationale à exprimer son désaccord après la confirmation, dans la nuit, par le Conseil constitutionnel du Sénégal de la liste des candidats à la présidentielle de février qu'il avait publiée vendredi. "Le Sénégal a honte. Le Sénégal est meurtri. Le processus de coup d'Etat constitutionnel est consommé. 52 ans de construction démocratique viennent d'être balayés", a déclaré Youssou Ndour interrogé par la radio française RFI. "Le Sénégal et son peuple ont mal. Nous avons été trahis par cette décision honteuse. J'ai dit bien honteuse...", a-t-il poursuivi sur les ondes de Radio ...
Lire l'article
Vraisemblablement étonné de l’exposé et de la facturation de la société Morpho, concernant la mise en en place de la biométrie pour les prochaines législatives, le Collectif des organisations de la société civile gabonaise, précédemment auteur d’un "Mémorandum sur la situation sociopolitique au Gabon", a publié un communiqué de presse à travers lequel il suggère le lancement d’un appel d’offre international et la mise en place d’une commission (opposition, majorité et société civile) chargée de la rédaction des termes de référence. Ci-après, l’intégralité dudit communiqué presse. Communiqué de Presse du Collectif des Organisations de la Société Civile relatif à l’introduction ...
Lire l'article
Communiqué de Presse, pour diffusion immédiate Le PDF de ce document est disponible ici. A la classe politique gabonaise, notamment celle réunie au sein de la Coalition des Partis Politiques pour l’Alternance (CPPA) et de l’Alliance pour le Changement et la Restauration et (ACR), dont les principaux leaders sont André Mba Obame de l’Union Nationale (UN) et Pierre Mamboundou de l’Union du Peuple Gabonais (UPG), Aux corps armés gabonais, Aux syndicats et membres et mouvements de la société civile, Aux étudiants. Il arrive dans la vie de toute nation un moment clé de son existence où l’impératif de convergence des aspirations du peuple en vue de ...
Lire l'article
Didier Drogba a lancé au nom de l'équipe nationale dont il est le capitaine un "appel solennel à l'apaisement" en Côte d'Ivoire, divisé entre partisans du président sortant Laurent Gbagbo et ceux de son rival Alassane Ouattara, dans un communiqué transmis jeudi à l'AFP. "Nous sommes particulièrement affectés par les évènements qui marquent la Côte d'Ivoire aujourd'hui et en appelons à la raison pour que cesse toute violence, écrit Drogba. Nous souhaitons faire cet appel solennel à l'apaisement dans notre pays pour éviter de nouvelles vies sacrifiées". "Nous défendons farouchement la démocratie et estimons que nous, peuple ivoirien, méritons qu'elle triomphe, poursuit-il. ...
Lire l'article
Lettre du Dr. Daniel Mengara à Pierre Mamboundou: “Appel à une large concertation nationale des forces vives de l’opposition et de la société civile gabonaises”
Dans une lettre adressée aujourd'hui même au leader de l'Union du Peuple Gabonais (UPG), le Dr. Daniel Mengara, Président du BDP-Gabon Nouveau et candidat déclaré à l'élection présidentielle anticipée de 2009, appelle Pierre Mamboundou et les autres leaders de l'opposition et de la société civile à une large concertation nationale des forces vives de l’opposition et de la société civile gabonaises, en vue de barrer le chemin au bongoïsme. Notant les gros vices de forme ayant émaillé la transition actuele au Gabon, le Dr. Daniel Mengara remet en cause la possibilité d'une élection transparence au Gabon et invite plutôt l'opposition à ...
Lire l'article
Communiqué de presse du BDP-Gabon Nouveau, pour diffusion immédiate Ayant constaté la fraude systématique -- listes électorales préfabriquées, faux observateurs internationaux, censure et contrôle des médias, corruption politique, importation d'électeurs congolais, bureaux de vote fantaisistes, interdiction de séjour d'opposants, etc. -- orchestrée par le régime Bongo en vue de maintenir le dictateur Omar Bongo au pouvoir pendant 7 ans de plus, pour un scandaleux total de 45 ans au moins ; Ayant constaté la dérive dictatoriale et les manipulations constitutionnelles -- institution de la présidence à vie, limites d'âge arbitraires, révisions abusives, etc. -- visant à priver les Gabonais du droit de ...
Lire l'article
Pour voir la version vidéo de ce message, cliquez ici. Pour voir la version audio de ce message, cliquez ici. Gabonaises, Gabonais, Chers compatriotes, Je voudrais ici vous souhaiter à tous la bonne année. Je prie avec vous pour que cette année vous apporte la santé et le bonheur que vous méritez. Tout en vous souhaitant la bonne année, je ne peux m'empêcher d'éprouver de la tristesse. Le nouvel an devrait être pour tout peuple un moment de joie, un moment de recueil familial où les uns et les autres se retrouvent dans la quiétude pour fêter l'année qui passe et celle qui commence. ...
Lire l'article
Message de voeux du nouvel an Dr. Daniel Mengara à la Nation gabonaise "L'Année 2004 sera l'année de la désobéissance civile" 28 janvier 2004 Dr. Daniel Mengara Premier ministre du gouvernement de salut national en exil Coordinateur, BDP-Gabon Nouveau Pour visualiser la vidéo, cliquez sur le fichier qui correspond au débit (vitesse) de votre connexion Internet.Internet Explorer 5.5 ou plus récente (version anglaise ou française) recommandé pour une meilleure visualisation de la vidéo. Vidéo  Pour écouter et voir le message vidéo, cliquez sur les liens ci-dessous, en fonction de la vitesse de votre connexion Internet. Vous aurez besoin du lecteur RealPlayer installé sur votre ordinateur pour voir la ...
Lire l'article
Version audio du message vidéo de voeux de nouvel an à la nation du Dr. Mengara, du 28 janvier 2004. Ecouter (fichier MP3) Télécharger (fichier comprimé Zip) Voir la version Vidéo  
Lire l'article
Le Comité Directeur du BDP-Gabon Nouveau, par la voix de son Gouvernement de Salut National en exil, et constatant avec gravité le texte ci-après publié dans une brève en page 7 de Jeune Afrique l'Intelligent du 9 au 15 février 2003 (No. 2196): Les Assises sur la refondation de l'État, que le président Omar Bongo avait, dans un premier temps, envisagé d'organiser au mois d'août 2002, devraient finalement se tenir en juin ou en juillet prochain. Elles réuniront autour du chef de l'État et de son Premier ministre Jean-François Ntoutoume Emane des représentants de la trentaine de formations politiques que compte ...
Lire l'article
Sénégal: Youssou Ndour lance un appel
Gabon : La société civile suggère un appel d’offres sur la biométrie
Appel de la Communauté Gabonaise des Etats-Unis aux acteurs politiques et de la société civile gabonais
Drogba lance, au nom de l’équipe nationale ivorienne, un appel à “l’apaisement”
Lettre du Dr. Daniel Mengara à Pierre Mamboundou: “Appel à une large concertation nationale des forces vives de l’opposition et de la société civile gabonaises”
Présidentielles 2005 : Le BDP-Gabon Nouveau ne présentera aucun candidat aux élections, lance un appel au boycott et à la résistance
Message de voeux de nouvel an du Dr. Daniel Mengara à la nation gabonaise: “L’Année 2004 sera l’année de la désobéissance civile”
Message Vidéo de voeux du nouvel an Dr. Daniel Mengara à la Nation gabonaise, “L’Année 2004 sera l’année de la désobéissance civile”
Message Audio de voeux du nouvel an Dr. Daniel Mengara à la Nation gabonaise: “L’Année 2004 sera l’année de la désobéissance civile”
Le BDP-Gabon Nouveau lance un Ultimatum au régime Bongo


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 28 Jan 2004
Catégorie(s): Communiqués BDP
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*