Socialisez

FacebookTwitterRSS

Attention aux faussaires : Le BDP n’est pas un fonds de commerce

Auteur/Source: · Date: 30 Jan 2004
Catégorie(s): Communiqués BDP

Le BDP-Gabon Nouveau lance ici un appel à la vigilance aux compatriotes qui au Gabon ou à l’étranger suivent de près l’évolution de notre mouvement. Depuis un certain temps, nous recevons des rapports alarmants sur des personnages se présentant aux Gabonais ou au régime Bongo comme des représentants ou membres influents du BDP-Gabon Nouveau.

Cette tendance semble s’être amplifiée depuis la mascarade ratée d’Omar Bongo à la télévision en juillet dernier, où le dictateur de Libreville a essayé de faire croire au ralliement de notre mouvement au régime en s’achetant à coup de centaines de millions des mercenaires politiques qui ont fini par perdre la face devant la nation grâce à la vigilance des Gabonais qui n’ont pas cru un seul instant à cette manipulation diabolique.

Les faussaires qui se présentent semblent être de deux sortes :

– Il y a ceux que Bongo envoie se présenter comme responsables du BDP pour brouiller les pistes au sein de la population. L?exemple le plus frappant dans cette catégorie est celle d’un certain Alain ENGOUANG NZE, qui ne cesse de se présenter à Libreville comme un membre du BDP. Que les Gabonais le sachent : le BDP ne connaît aucunement ce personnage en dehors du fait que nous lui avons plusieurs fois signifié notre refus de l’accepter en notre sein, malgré ses multiples demandes d’adhésion. Les informations dont nous disposons sur ce personnage indiquent très clairement qu’il travaille pour le compte d’Omar Bongo pour non seulement épier, mais aussi essayer, autant qu’il peut, d’entrer dans le BDP pour ensuite essayer de le saborder de l’intérieur, à l’image même de la mascarade orchestrée en juillet dernier au Gabon par Omar Bongo lui-même au travers d’André Mba Obame et l’Ambassadeur Adzé. Il faut donc se méfier de ce personnage comme de la peste, et c’est ce que le BDP a fait jusqu’à présent en lui refusant l’adhésion et la collaboration.

– Il y a ceux qui, opportunistes, ont compris que le BDP est devenu un filon d’or, un vrai fonds de commerce pour ceux qui savent utiliser la renommée positive de notre mouvement pour se propulser politiquement ou s’enrichir sur le dos des Gabonais. Profitant de la panique que le régime Bongo éprouve à chaque fois que notre mouvement est mentionné, ces opportunistes se présentent aux responsables du régime Bongo comme des membres du BDP qui pourraient leur vendre des informations cruciales si le régime leur donne de l’argent. Evidemment, le régime Bongo avale immédiatement ces mensonges et distribue à ces faussaires des millions de francs qui privent aussitôt notre pays de sommes considérables qui auraient pu garnir nos hôpitaux de médicaments. Et comme on peut s’y attendre, les faussaires disparaissent aussitôt dans la nature avec le magot accumulé, sans avoir fourni quoi que ce soit comme information à Bongo.

Par ailleurs, nos renseignements font état d’un nombre croissant de gens se présentant comme des proches du Dr. Mengara capables d’arranger une réunion entre Omar Bongo et le Dr. Mengara. Beaucoup n’hésitent pas à déclarer qu’ils connaissent personnellement le Dr. Daniel Mengara.

Que ces personnages sachent, et que le régime Bongo sache également, que le Dr. Daniel Mengara ne rencontre pas les gens tout simplement parce qu’on se dit proche de lui ou parce qu’un proche se déclare capable d’arranger des réunions. Le BDP-Gabon Nouveau ne fonctionne ni dans le flou, ni par des stratagèmes d’arrière-cour, où l’on rase les murs la nuit pour accomplir des forfaits diaboliques sur le dos de la population gabonaise. Les rapports familiaux ou d’amitié n’ont aucune conséquence sur les décisions de notre mouvement et ni le BDP, ni le Dr. Daniel Mengara ne rencontreront Omar Bongo parce qu’un «proche» se sera présenté comme « médiateur » auto-proclamé. Le BDP-Gabon Nouveau fonctionne dans la transparence et a des organes officiels par lesquels toute personne souhaitant une audience ou une entrevue peut passer en écrivant une lettre officielle précisant l’objet de la requête. Notre mouvement dans son ensemble se chargera d’approuver ou de refuser officiellement toute requête de rencontre, que cette requête vienne du régime Bongo ou de toute autre personne.

Si la personne souhaitant une audience se trouve au Gabon, elle doit passer par les représentants du BDP au Gabon. Si la personne en question se trouve à l’étranger, elle doit s’adresser au Secrétariat Général du mouvement. Les divers contacts sont sur notre site Internet. Seules les demandes d’audience ou d’entretien officielles faites par courrier seront considérées. Les rapports d’amitié, de parenté ou autre sont nuls et non avenus et toutes demandes d’entrevue faites dans ce type de cadres personnalisés par des « médiateurs » auto-proclamés seront suivies d’un rejet en bonne et due forme.

Aux Gabonais, nous disons donc « gare aux faussaires ». Bon nombre d’opportunistes ont vu en le BDP la meilleure façon de se faire de l’argent facile auprès du régime Bongo. Parce qu’ils savent qu’Omar Bongo essaie désespérément de rencontrer le Dr. Mengara, les opportunistes qui pour la plupart ne connaissent même pas personnellement le Dr. Mengara, se servent de l’information générale disponible sur notre site pour fabriquer des histoires crédibles qui pourraient permettrent au régime de leur donner de l’argent en espérant soit rencontrer le BDP, soit en finir avec. 
Par conséquent, la vigilance consiste à garder les yeux ouverts pour empêcher ces opportunistes de se servir du nom de notre mouvement comme d’un fonds de commerce.  Si quelqu’un se présente à vous comme un responsable du BDP, demandez à cette personne de vous en donner la preuve. Mieux même encore, rendez-vous sur le site du BDP et envoyez un message email à la direction du BDP pour vous rassurer sur l’identité et la légitimité de toute personne se présentant à vous comme membre responsable du BDP.
Service de presse
BDP-Gabon Nouveau 


SUR LE MÊME SUJET
Invité à la célébration d’ouverture de la Journée mondiale du commerce équitable, le bureau dirigeant de l’Organisation gabonaise des consommateurs (OGC) s'est prononcé sur son rôle à jouer au côté du gouvernement par rapport à la mise en place du commerce équitable au plan national. S’exprimant le premier, le Président de l’OGC, Ibrahim Tsiendjet Mboulou, a signalé que « Nous sommes venus comme participants et saluons l’initiative et le fait que l’information s’intensifie désormais. Nous souhaitons par la même occasion que les consommateurs s’imprègnent du commerce équitable ». Conscient que le commerce équitable gabonais est encore à l’état embryonnaire, le Président ...
Lire l'article
Législatives Gabonaises : Attention aux chemins qui ne mènent nulle part ! (Moubamba)
Mon ralliement à L’UPG a été acté de manière informelle par le Comité Exécutif de l’Union du Peuple Gabonais (UPG) et il sera confirmé sur le site de Jeune Afrique incessament sous peu. Je rejoins le dernier grand parti de l’opposition gabonaise parce que sa mort enterrerait définitivement la démocratie au Gabon. Je participerai modestement à sa reconstruction. Pour une fois dans notre pays, un grand parti d’opposition doit survivre à la mort de son fondateur charismatique. L’UPG est donc dans la tourmente parce qu’une majorité du Comité Exécutif a fait le choix rationnel d’aller aux Législatives du 17 décembre perdues ...
Lire l'article
Longtemps méconnu par ses principaux porteurs (la gente féminine), le cancer du col de l’utérus touche aujourd’hui une grande population de femmes au Gabon et à travers le monde, il représente 10% de tous les cancers et se révèle de plus en plus mortel. Causé par un virus appelé papilloma Virus humain (PVH), Virus transmis lors de rapports sexuels ou parfois en cas de contacts génitaux intimes, le papilloma virus humain est de nos jours à l’origine du développement du cancer du col de l’utérus. Il se développe dans le col, la partie basse et étroite de ...
Lire l'article
“Bourgi cherche à sauver son fonds de commerce françafricain”
Robert Bourgi a semé la pagaille à droite en accusant Jacques Chirac et Dominique de Villepin d'avoir reçu des financements africains occultes. Vincent Hugeux, spécialiste de l'Afrique à L'Express, a répondu aux questions des internautes de LEXPRESS.fr à son sujet. Dismoitout: Quel est le but poursuivi par ce monsieur? Question judicieuse. A tort ou à raison, je ne crois pas au montage machiavélique orchestré depuis l'Elysée. Ou si tel est le cas, il y a lieu de douter du sens tactique de Nicolas Sarkozy et de son entourage. Dès lors qu'un acteur ouvre une telle boîte de Pandore, tout en s'employant ...
Lire l'article
La biométrie aux législatives Gabonaises : Attention !
Chers compatriotes, Une présidence héréditaire ou génétiquement programmée vous pend au nez en acceptant une fois de plus un nouveau somnifère : la biométrie. C’est comme si une amnésie récurrente ou chronique étourdissait l’opinion générale (intellectuels et citoyens lambda) sur la capacité satanique et mutante du bongoïsme quand on sait que le contexte électoral demeure aussi miné que frauduleux sous le même règne. Ali Ben va soumettre la Biométrie à la Cour Constitutionnelle et certains leaders de l’opposition y croient en cette supercherie qu’est la « Biométrie électorale ». Mais de qui continue-t-il à se foutre si ce n’est de vous « ...
Lire l'article
Face à l’épidémie d'un virus de la poliomyélite qui sévit depuis le mois d'octobre au Congo, le gouvernement gabonais vient d’attirer l’attention des populations. Le ministère de la Santé informe notamment sur les symptômes de ce virus en indiquant la démarche à suivre en cas de contagion. Le gouvernement gabonais n’écarte pas la possibilité que l’épidémie virale liée au poliovirus sauvage de type 1 qui sévit au Congo depuis le mois d’octobre n’enjambe la frontière. Selon le communiqué publié le 20 novembre dans le journal l’Union, le ministre de Santé, Alphonsine Mbie N’Na, a indiqué que cette épidémie est «responsable de ...
Lire l'article
Le parti de Zacharie Myboto vient de faire une belle opération marketing en recrutant dans ses rangs trois poids lourds de la coalition des groupes et partis politiques pour l’alternance : Casimir Oyé Mba, Paulette Missambo et l’âme de la coalition, André Mba Obame. Pour anodine qu’il puisse paraitre pour certains qui ont crû à l’effacement de la coalition, ce «recrutement» des anciens barons du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) vise à construire un axe stratégique pour les futures échéances électorales. Il s’agit avant tout de conserver leurs sièges de député à l’Assemblée nationale. L’ancien premier ministre Casimir Oyé Mba qui ...
Lire l'article
Attention aux faussaires du Net, surtout à la tête de Siméon Ekoga qui souffre de son manque de cervelle
Ayant pris connaissance du tas d'immondices publié sur son site par Siméon Ekoga, un avorton attitré du régime Bongo depuis 2003, je me fais ici le plaisir d'y répondre personnellement afin de nettoyer la cervelle de ce bonhomme des termites qui la rongent depuis qu'il s'est vendu à Omar Bongo en 2003 dans une vaine tentative de mettre fin à l'existence du BDP-Gabon Nouveau. L'histoire ne trompe pas et il n'y a que les simples d'esprit qui, à cause de leur paresse mentale et intellectuelle, se laissent berner par de tels malfrats.  Il me semble que Siméon Ekoga pense que les Gabonais ont la mémoire courte et ...
Lire l'article
Les responsables de la Coordination nationale du BDP-Gabon Nouveau ont informé la direction du mouvement de la présence au Gabon d’un certain Franklin Makanga, actuellement employé par le régime Bongo comme diplomate à la Mission permanente du Gabon à l’ONU. Selon un des membres de la Coordination nationale du BDP-Gabon Nouveau, un des contacts secrets du mouvement au sein des services de renseignements gabonais lui aurait fait état du fait que Franklin Makanga aurait présenté au régime Bongo une lettre qu’il dit viendrait du Dr. Daniel Mengara et que ladite lettre aurait été envoyée par le Dr. Daniel Mengara à ...
Lire l'article
Un réseau de faussaires spécialisés dans la falsification de pièces d’identité, de passeports et de documents administratifs a récemment été démantelé par la police judiciaire avec l’arrestation le 19 mai dernier à Libreville de gabonais ainsi que de ressortissants camerounais et nigérians grâce à l’échec d’une de leur escroquerie. Les éléments de la Police judiciaire ont mis la main le 19 mai dernier sur les commanditaires d’un réseau de détournements de fonds publics par la falsification de pièces d’identité et de documents administratifs. Les faussaires mis en causes sont des ressortissants gabonais, camerounais et nigérians, à la tête desquels le gabonais Pierre ...
Lire l'article
Economie / Ce que pense l’Organisation gabonaise des consommateurs sur le commerce équitable
Législatives Gabonaises : Attention aux chemins qui ne mènent nulle part ! (Moubamba)
Cancer du col de l’utérus : Attention, les Gabonaises aussi
“Bourgi cherche à sauver son fonds de commerce françafricain”
La biométrie aux législatives Gabonaises : Attention !
Gabon : Attention au poliovirus sauvage
Gabon : Attention aux nouvelles alliances !
Attention aux faussaires du Net, surtout à la tête de Siméon Ekoga qui souffre de son manque de cervelle
Gabon: Attention: Un faussaire nommé Franklin Makanga à Libreville?
Gabon : Un réseau de faussaires dans la nasse de la Police judiciaire


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Jan 2004
Catégorie(s): Communiqués BDP
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*