Socialisez

FacebookTwitterRSS

A l’école de la bonne gestion du budget de l’Etat

Auteur/Source: · Date: 26 Fév 2008
Catégorie(s): Economie

Le ministère de l’Economie et des Finances a ouvert le 25 février dans les locaux de l’annexe du ministère, l’immeuble Arambo, un séminaire d’information sur la nomenclature budgétaire et l’exécution du budget de l’Etat. Ce séminaire est destiné à former les administrations gabonaises à une meilleure gestion des budgets alloués par l’Etat.

Le ministère des Finances organise du 25 au 29 février un séminaire d’information à l’intention des administrations gabonaises sur le thème “les nomenclatures budgétaires et l’exécution du budget de l’Etat”.

Présidés par le ministre délégué à l’Economie et aux Finances, Charles Mba, les travaux de ce séminaire est destinés aux inspecteurs généraux, secrétaires généraux des ministères, directeurs généraux, trésoriers provinciaux, agents comptables et gestionnaires de crédits.

Il s’agit de répondre aux attentes qui avaient été formulées lors d’un précédent séminaire en septembre 2006 à Libreville, au terme duquel les participants avaient établi des recommandations sur la préparation, l’exécution et le suivi du budget de l’Etat.

Au cours de ce précédent séminaire, Charles Mba avait déclaré que : « l’objectif de cette nouvelle nomenclature, à terme, est de parvenir à l’adapter au principe du budget-programme. Autrement dit, un budget destiné à un axe de l’action gouvernementale que l’on peut facilement identifier. L’Ecole, la justice, le développement des PME, ce sont des politiques très bien identifiées par les Gabonais ».

Aujourd’hui, il s’agit de former les administrations du pays au fonctionnement de ces nomenclatures pour la préparation, l’exécution et le suivi des budgets de l’Etat, permettant ainsi une utilisation optimale des financements alloués et une meilleure lisibilité des populations.

Depuis 2002, l’Etat gabonais s’est engagé dans un processus d’assainissement des finances publiques. Cela s’est traduit par la mise en place de mesures budgétaires pour la maîtrise des dépenses et la mobilisation des recettes. Ce sont également des réformes structurelles qui ont été prises concernant les procédures de privatisation et de restructuration, la transparence, la bonne gouvernance et les réformes budgétaires. A cet effet, depuis 2004, le gouvernement a mis en place la nomenclature par destination administrative, la nomenclature économique et la nomenclature fonctionnelle. 


SUR LE MÊME SUJET
Le directeur général du Budget, Ives Fernand Manfoumbi, a fait part récemment à Libreville de la nécessité d’accompagner les administrations en vue d’exprimer leurs besoins de financement au processus normé, en tenant compte des standards internationaux. C’est à l’occasion de l’ouverture d’un séminaire d’information et de sensibilisation sur les outils de la réforme budgétaire, qu’il est intervenu. M. Manfoumbi qui s’exprimait en présence des différents représentants des organisations internationales et des partenaires au développement, a souligné, à cette occasion, que ce séminaire permettra de poursuivre l’objectif d’une meilleure gouvernance dans les finances publiques dont les différentes administrations disposent déjà du cadre formel ...
Lire l'article
A l’occasion de la célébration de son accession à la magistrature suprême, anniversaire qui se célèbre le 16 octobre 2010, dans une interview exclusive accordée, ce vendredi, à GABON MATIN et dans lequel il fait le tour d’horizon des grandes questions et des réformes qu’il a engagées, le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, est revenu sur sa volonté de combattre farouchement la corruption dans le pays. Abordant le choix des hommes devant présider au destiné du Gabon ainsi que les grandes questions de sa politique intérieure visant l’amélioration des conditions de vie et de travail des Gabonais, Ali Bongo ...
Lire l'article
Le Conseil des ministres réuni, lundi, autour du président de la République, chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a adopté le projet de loi de Finances de l’année 2011 qui s’ « établirait en recettes et en dépenses à 2.230,2 milliards de FCFA, indique le communiqué final. Présenté par le ministre du Budget, des Comptes Publics, de la Fonction Publique, chargé de la Réforme de l’Etat, « le projet de loi de finances est marqué par la poursuite de la mise en œuvre du projet de société "l’Avenir en Confiance" sur la base duquel le Président de la ...
Lire l'article
L’audit commandité par les membres du Comité de gestion de la Caisse de Stabilisation et de Péréquation (Caistab), qui se sont réunis lundi dernier à Libreville, a « refusé la certification des comptes » de l’institution suite à la non « tenue d’un comité de gestion depuis plus de dix ans ». Selon le secrétaire du comité de privatisation et président du comité de gestion de la caisse café-cacao, Félix Onkéya, cette situation explique le « déséquilibre dans les comptes » de l’entreprise. Cet audit a été commandité en vue de faire le bilan couvrant la période de 2007 au premier trimestre 2010 dans le fonctionnement de cette ...
Lire l'article
La loi de finances exercice 2010, qui s’établit en recettes et en dépenses à la somme de 2.096 milliards de Fcfa contre 1541,6 milliards de Fcfa dans le budget précédent, soit une augmentation de 554,4 milliards de Fcfa, a été hier en séance plénière par le sénat en des termes identiques avec l’Assemblée nationale. Pour cette année donc, l’Etat gabonais disposera d’un budget établi en recettes et en dépenses à la somme de 2.096 milliards de Fcfa, contre 1541,6 milliards de Fcfa dans la loi de finances rectificative 2009. Le budget 2010 est en hausse de 554,4 milliards de Fcfa. On ...
Lire l'article
Le ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique, chargé de la modernisation de l’Etat, Blaise Louembé, et son collègue de l’Economie, du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, Magloire Ngambia, ont passé le dernier oral mercredi devant la commission des finances, du budget et des comptes économiques de la nation du Sénat avant l’adoption définitif du budget de l’Etat 2010. C’est la deuxième fois en l’espace de trois semaines que les deux ministres passent devant les sénateurs de cette commission, dans le cadre de l’examen du projet de la loi des Finances exercice 2010. Une session extraordinaire, on ...
Lire l'article
Le Conseil économique et social (CES) a ouvert lundi à Libreville une session extraordinaire en vue d’examiner le budget rectificatif 2008 de la loi des finances pour une question sociale afin de répondre aux attentes des populations.« A travers cette session, nous allons examiner ces points et voir s'ils répondent aux attentes des populations », a déclaré le président du CES, Antoine Depadoue Mboumbou Miyakou, à l'ouverture des travaux. « Je vous invite à travailler », a lancé M. Mboumbou Miyakou. Les travaux se déroulent à la Cité de la démocratie et les conseillers membre du CES plancheront pendant quatre jours sur ...
Lire l'article
Le premier Président de la cours des comptes, Gilbert Ngoulakia, a plaidé lundi à Libreville à l'occasion de la remise du rapport portant sur le contrôle de l’exécution des lois de finances en vue du règlement du budget de l’exercice 2006 pour une meilleure évaluation des ressources et charges budgétaires au Gabon. « L’assainissement des nos finances publiques commande que l’on procède à une évaluation ‘’sincère’’ de nos ressources et dépenses budgétaires », a déclaré Ngoulakia aux Sénateurs lors de la remise du rapport général de la Cour des comptes portant sur le contrôle de l’exécution des lois de finances en ...
Lire l'article
Le Conseil des ministres du 6 juin a adopté deux projets de décret portant création de nouveaux organes de gestion pour affiner les capacités d'administration des fonds publics sur l'étendue du territoire national. Les projets présentés par le ministre délégué aux Finances, Charles Mba, concernent la création de l'Agence comptable centrale des dépôts ainsi que des Directions centrales des affaires financières aux niveaux de la présidence, de la primature et des différents ministères. Pour renforces les capacités de gestion des budgets de l'Etat et clarifier les attributions de certains postes administratifs, le Conseil des ministres du 6 juin dernier à ...
Lire l'article
La direction générale du budget et le commissariat général au plan et au développement ont ouvert le 25 mars dernier dans les locaux annexes du ministère gabonais de l'Economie, les assises du séminaire pour l'harmonisation et la validation du projet de tableau de bord budgétaire, pour le contrôle et la gestion des dépenses publiques. Pour répondre aux exigences des réformes budgétaires issues des récents accords avec le Fonds monétaire international (FMI), la direction générale du budget et le commissariat général au plan et au développement ont initié un séminaire de trois jours pour l'harmonisation et la validation du tableau de ...
Lire l'article
Gabon : Des besoins en financements normés au profit des administrations
Politique / « La bonne gouvernance, la bonne gestion des deniers publics et la lutte contre la corruption ne vont pas rester de vains mots
ECONOMIE/ Plus de 2.230 milliards de FCFA pour le budget 2011
Bonne gouvernance: un audit en vue d’une meilleure gestion de la CAISTAB
Politique : Le budget de l’Etat voté en des termes identiques
Economie : Dernier exercice pour les ministres du budget et de l’économie devant les sénateurs
Gabon: Le CES examine le budget rectificatif 2008
Gabon: Le Président de la Cour des comptes plaide pour une meilleure évaluation du budget
Gabon : Deux nouveaux organes pour une gestion efficace du budget de l’Etat
Vers la mise en place d’un tableau de bord budgétaire


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Fév 2008
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*