Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le parc national des Plateaux Batékés à la recherche d’un plan de gestion

Auteur/Source: · Date: 18 Mar 2008
Catégorie(s): Divers

Mettre en place un plan de gestion du parc national des Plateaux Batékés pour mieux coordonner les besoins et les actions des différents acteurs impliqués dans la conservation et la protection de l’environnement, c’est l’objectif de l’atelier de planification des activités du parc national des Plateaux Batékés organisé à Lékoni, dans le Haut-Ogooué, par le ministère gabonais du Tourisme avec le concours de l’agence nationale des Parcs nationaux.

Réunis depuis le 16 mars à Lékoni, dans la province du Haut Ogooué, les experts du ministère du Tourisme et de l’Agence nationale des parcs nationaux réfléchissent à la mise en place d’un plan de gestion pour la coordination des besoins et des actions de différents acteurs oeuvrant pour la conservation et la protection de l’environnement singulièrement les parcs nationaux.

Cet atelier est l’occasion pour les autorités politico administratives de la province du Haut Ogooué de lancer un appel aux différents experts pour faire des propositions qui puissent satisfaire chacune des parties et aller au bénéfice du parc national des plateaux Batékés.

Selon Bernabé Bangalivoua, le secrétaire général de la province du Haut Ogooué “le présent séminaire est l’occasion d’interpeller ici tout les acteurs du secteur qu’il s’agisse des opérateurs économiques, des administrations publiques ou privées, des communautés villageoises et des associations, pour développer des synergies permettant de garantir une gestion durable de notre patrimoine naturel qui s’affiche désormais comme un produit phare sur le marché émetteur de recettes”.

Le parc national des plateaux batékés fait partie des treize parcs nationaux créés en 2002 par le chef de l’Etat gabonais Hadj Omar Bongo Ondimba au sortir du sommet de la terre à Johannesburg en Afrique du sud. Ce réseau de 13 parcs est une réponse partielle au problème du rejet des gaz à effet de serre dans l’atmosphère à l’origine de la destruction de la couche d’ozone. Il constitue cependant un formidable levier de développement grâce à son riche potentiel touristique.

Le Gabon qui s’est engagé dans la diversification de son économie pour préparer l’après pétrole mise sur le développement du tourisme, notamment l’écotourisme qui se présente aujourd’hui comme l’un des segments le plus rentable de l’industrie touristique.


SUR LE MÊME SUJET
L’Organisation non gouvernementale (ONG) dénommée ‘’Elik-Minkebe’’, basée à Libreville, a installé une antenne à Minvoul, chef-lieu du département du Haut-Ntem, dans la province du Woleu-Ntem, dans le nord du Gabon, afin d’apporter son aide dans la protection du parc national de Minkébé. Situé à cheval entre les provinces du Woleu-Ntem (nord) et de l’Ogooué-Ivindo (nord-est), le parc national de Minkébé, est livré à une exploitation illicite de l’or et au braconnage. ‘’Cette antenne répond à la nécessité de défendre le patrimoine écologique du parc national de Minkébé, victime d’une exploitation abusive de l’or et au braconnage’’, a déclaré le président de ...
Lire l'article
La création du parc national des Monts Birougou qui s’étend sur les provinces de la Ngounié (sud) et de l’Ogooué-Lolo (sud-est), a entraîné un certain essor des villages environnants qui disposent désormais de l’électricité produite par l’énergie solaire. Grâce au parc, les dispensaires situés dans ces lointaines contrées sont régulièrement approvisionnés en médicaments alors que les axes routiers bénéficient également d’un entretien régulier. Mais les populations se plaignent de n’avoir jamais été consultées lors de la création du parc et souhaitent que ses limites soient repoussées afin de pouvoir disposer de plus d’espace pour leurs activités de chasse, de pêche et ...
Lire l'article
Le Centre d’action pour le développement durable et environnemental (CADDE), une organisation non gouvernementale (ONG) a lancé, conjointement avec des pêcheurs nigérians du village Moka, un projet pour la gestion concertée de la mangrove du parc national d’Akanda, une aire protégée située dans le département du Cap Estérias, au nord de Libreville, la capitale gabonaise. Le secrétaire exécutif de l’ONG, Constant Allogho Aubame, a indiqué que le CADDE va lutter contre la coupe intensive de la mangrove, un écosystème où se reproduisent les poissons et les crustacés, utilisé comme combustible par les pêcheurs nigérians du village de Moka pour fumer ...
Lire l'article
Les ressources halieutiques font l’objet d’un véritable pillage dans le parc national d’Akanda, une aire protégée située dans le nord de Libreville. Des pêcheurs de nationalité nigériane sont particulièrement incriminés, qui pratiquent une pêche illégale intense dans le parc, un des treize sites classés au Gabon pour préserver la biodiversité. Au cours d’une mission de lutte anti-braconnage, le 11 novembre dernier, le conservateur du parc, Jean Jacques Panga, et son équipe ont saisi 50 kg de poisson sur des pêcheurs nigérians. ‘’Les Nigérians étaient à bord d’une vingtaine d’embarcations et pêchaient avec des filets non règlementaires’’, a indiqué M. ...
Lire l'article
(Par Ladislas Demaison NDEMBET) Le parc national de waka doit-il changer de nom? En tout cas, les populations habitant dans sa périphérie le souhaitent parce qu'elles ne se reconnaissent pas dans l'appellation actuelle qui aurait été tirée du nom d'un cours d'eau arrosant la contrée. A l'occasion d'un atelier de cartographie participative en trois dimensions qui s'est déroulé du 22 septembre au 3 octobre à Fougamou, chef-lieu du département de Tsamba Magostsi, dans le sud du Gabon, les pygmées Babongo et les Tsoghos, riverains du parc, ont indiqué ne pas avoir connaissance de l'existence, dans ces lointaines contrées, d'un cours d'eau ...
Lire l'article
L’Union Européenne (UE), par le biais du Fonds mondial pour la nature (WWF), a récemment accordée à l’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN) du matériel roulant d’une valeur de 48 millions de francs CFA dans le cadre d’un appui de gestion à la conservation du parc national de Minkébé, a –t-on appris du quotidien L’Union du week-end. Le directeur adjoint de l’ANPN, Emile Manfoumbi a reçu de la directrice nationale de WWF, Suparma Biswas, trois véhicules tout-terrain, l’un mis à la disposition du  conservateur dudit parc, et les deux autres aux brigades de faune d’Oyem et de Makokou. Depuis deux ...
Lire l'article
L’agence nationale des parcs nationaux procède depuis le 12 jusqu’à ce 15 mai aux travaux de zonage du parc de Moukalaba-Doudou dans la province de la Nyanga (Sud), en présence des organisations non gouvernementales, des communautés locales, des conseils municipaux et départementaux de la province. Pour le directeur de la valorisation et de la communication de l’Agence nationale des parcs nationaux, Franck Ndjimbi, il s’agit pour les participants à cet atelier de formulation du plan de gestion des 13 parcs nationaux dont celui de Moukalaba-Doudou, de parvenir à définir les modalités d’intervention et les mesures appropriées pour la protection et ...
Lire l'article
L’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) en collaboration avec le programme ECOFAC 4, vient d’organiser un atelier sur la gestion efficiente du parc national de la Lopé pour la mise en place d’un système de collecte d’informations sur le terrain. La constitution d’une base de données sur les caractéristiques du parc doit permettre de mieux organiser la gestion de ce parc par l’ANPN et de mieux structurer le développement de l’écotourisme. L’Agence nationale des Parcs nationaux (ANPN), avec le concours du programme ECOFAC 4, vient d’organiser un atelier de réflexion sur la gestion efficiente du parc de la Lopé, l’un ...
Lire l'article
Un groupe de quatre braconniers congolais a été interpellé le week-end du 1er novembre dans le parc national des Plateaux Batéké, alors qu’ils se livraient à la chasse illégale dans cette zone protégée. Les braconniers ont été appréhendés par les éco gardes du parc avec le soutien de la Direction départementale des eaux et forêts après des échanges de coups de feu. Les ressortissants congolais ont été transférés à Franceville où ils seront jugés par le tribunal de grande instance. Conformément à la loi définissant les conditions de la conservation et d'exploitation de la faune sauvage, les écogardes du Parc ...
Lire l'article
Le Conseil des ministres a accordé l'organisation à Lékoni, dans le Haut Ogooué (sud est), du 5 au 6 septembre prochains, d'un atelier de validation du plan de gestion du Parc national des Plateaux Batéké. Cet atelier sera organisé par l'Agence nationale des Parcs nationaux(ANPN). L'objectif de cette rencontre est de permettre aux habitants de la zone périphérique de ce Parc national, à leurs élus et aux représentants des administrations déconcentrées d'avoir le même niveau d'informations dans le cadre de la gestion des Parcs.
Lire l'article
Une ONG s’implique dans la protection du parc national de Minkébé
L’impact controversé du parc national des Monts Birougou
Un projet de sauvegarde de la mangrove dans un parc national au nord de Libreville
Pillage des ressources halieutiques dans le parc national d’Akanda
Le Parc national de Waka doit-il changer de nom?
L’Union européenne fait un don d’une valeur de 48 millions de francs au parc de Minkébé
Gabon: L’Agence nationale des parcs nationaux procède aux travaux de zonage du parc de Moukalaba-Doudou à Tchibanga
Gabon : Le parc national de la Lopé veut sa base de données
Gabon : Quatre braconniers congolais arrêtés dans les Plateaux Batéké
Gabon: La validation du plan de gestion du Parc national des plateaux Batéké au centre d’un atelier du 5 au 6 septembre prochains

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 18 Mar 2008
Catégorie(s): Divers
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*