Socialisez

FacebookTwitterRSS

Belgique -Gabon : Jérome Nzolo , ‘’ Mon image a bonne réputation partout en Afrique’’

Auteur/Source: · Date: 18 Avr 2008
Catégorie(s): Sports

Jérôme Efong Nzolo est réputé pour sa sympathie et son sourire légendaire. Il est le premier arbitre de football africain noir de haut niveau en Belgique, voire en Europe. Il a dirigé sa première rencontre de ligue Jupiler en janvier 2006. Rencontre avec celui qui se prépare à diriger les matches de la France, de la Suisse, de la Suède et de l’Italie.
Monsieur NZOLO, il semble que vous arbitrez un match par saison à l’Union Saint-Gilloise. Confirmez-vous cette information ?
(Rire) Une fois par saison ! Cela fait longtemps que je suis venu arbitrer un match sur le stade de l’Union. Mon premier match en division 3 je l’ai fait ici. Un reportage de la RTBF en a même été fait. J’ai encore un bon souvenir de ce jour là. Il y a 3 ou 4 ans, je n’ai plus arbitré ici. Cela fait plaisir de revenir en tout cas.
Comment gérez-vous et la pression du public et celle des joueurs sur la pelouse ?
C’est une chose que je dis tout le temps. En tant qu’africain «on relativise facilement» les situations. Je m’occupe des enfants en difficultés et cela m’aide aussi. D’aucun estime que les joueurs essayent d’intimider les arbitres. Moi j’en ai vu pire que ça (des intimidations NDLR) d’où je viens (de l’Afrique NDLR). La pression ou le stress n’existent pas chez nous.
Il se dit aussi que Monsieur NZOLO est physiquement fort. Est-ce vrai ?
C’est vrai que pour arbitrer à un certain niveau, on doit être fort parce que les joueurs sont prêts à tout pour vous jeter des peaux de bananes. Si vous êtes mal placé et que vous tombez dans leur jeu, une équipe peut être défavorisée de votre fait. Ceci peut arriver alors que ce n’était pas votre intention expresse mais parce que vous n’avez pas été physiquement prêt et que vous avez cédé à une pression.
Pour revenir à votre question, je dois quand même être fort parce que je suis un exemple pour beaucoup de mes frères africains. Le jour où cela n’ira pas on en parlera mais pour le moment ça va. Tant mieux pour moi, tant mieux pour le football, tant mieux pour tout le sport.
Vous puisez votre énergie dans la Bible aussi…
Je vais continuer à travailler pour que tout aille bien jusqu’à la fin de ma carrière. Je suis chrétien et Dieu est grand et j’espère que ça continuera ainsi.
Vous arbitrez des matches de première et de deuxième division. Est-ce que la pression reste la même à ces 2 niveaux de compétition ?
Que ce soit au niveau international, en première division ou chez les minimes, je pars du principe que quel que soit le match, l’arbitre doit être à la hauteur. La même qualité d’arbitrage doit être faite pour tous les niveaux et pour toutes les catégories.
Et quelles sont les qualités d’un bon arbitre ?
C’est difficile à dire ! L’on dit que Monsieur NZOLO est sympathique, souriant. Oui, les africains sont sympathiques et souriants.
Vous êtes un peu le Colina … de la Belgique ?
Mon premier match en première division opposait le Brussels à Lokeren il y a quelques années. Je sais le poids que j’ai sur mes épaules en tant que premier arbitre noir africain. Ca a été certainement le cas aussi pour le premier noir ayant évolué avec les Diables Rouges. Tout ceci pour vous dire que je n’aime pas les comparaisons.
Je n’empêche pour autant pas les autres de le faire. Colina de Belgique ? Je n’arrive pas encore à la cheville de ce Monsieur.
Vous avez été sacré 2 fois de suite meilleur arbitre de la Belgique en 2006 et 2007. Cela pourrait nourrir la comparaison que je viens d’évoquer. Vous n’assumer pas le fait d’être le Colina de la Belgique ?
Je ne peux pas être Colina ! Lorsque Colina ouvrait les yeux, les joueurs reculaient. Si je fais comme lui, ça ne va pas marcher. Le plus important dans la vie c’est que quel que soit ce que l’on fait, il faut rester soi-même. Je l’ai toujours dit, la condition physique compte énormément. La relation humaine est importante aussi.
Et comment avez-vous vécu vos lauriers successifs ?
Le titre de meilleur arbitre n’a été que la reconnaissance professionnelle de la part des joueurs professionnels de la première division belge. Il a fallu qu’on me fasse confiance pour que je sois où j’en suis aujourd’hui. Cette double consécration donne raison à ceux-là même qui m’ai fait confiance. J’espère que je continuerai à leur rendre cette confiance.
Quelle appréciation fait–on de votre image dans votre pays d’origine, le Gabon ?
Je vais même vous surprendre ! Mon image a bonne réputation partout en Afrique. La chaîne de télévision TV5 a fait un reportage me concernant. J’ai eu écho de sa large diffusion sur le continent africain.
Vous avez sans doute été formé à la bonne école…
Je dirais oui et c’est une chance. Jean-Baptiste UNTING, arbitre de D1 ici en Belgique, a formé les arbitres de la dernière CAN Ghana 2008. Il est titulaire d’un doctorat en éducation physique. Werner Ersen s‘occupait lui des arbitres pendant la coupe du monde. Ces deux Belges ont entendu parler de moi par leurs confrères, loin de la Belgique.
Au Gabon c’est grandiose. J’ai été reçu par l’Ambassadeur du Gabon en Belgique. Le relais a été fait au niveau des médias nationaux. Le Gala du meilleur arbitre de Belgique a été largement diffusé sur la chaîne nationale de télévision, la radio télévision gabonaise (RTG).
Est-ce que vous êtes souvent retourné au Gabon ?
Cela fait 2 ans que je n’y suis pas allé. Si Dieu le veut, j’y vais au mois de juin prochain.
Avez-vous reçu des sollicitations sur le plan international ?
Je vais arbitrer mon premier tournoi international en Suisse du 24 mai au 1er juin. J’arbitrerai le groupe 6 qui comprend la France, l’Italie, la Suède et la Suisse. Il s’agit des équipes nationales de moins de 19 ans.
Avez-vous rencontré des stars africaines en dehors de celles qui évoluent en Belgique ?
Oui. Samuel Eto’o et Roger Milla notamment. Je les ai rencontrés il y a deux ans ici en Belgique lors du Jubilé de Fargeon.
C’est important pour vous d’être ambassadeur de tout un continent dans le métier d’arbitre de football ?
C’est extraordinaire ! On peut avoir toutes les qualités du monde mais tant que ce n’est pas reconnu ça n’a pas de valeur.
Avez-vous déjà été contacté par la confédération africaine de football (CAF) ?
Non, je n‘ai pas encore eu de contact avec la CAF.
 


SUR LE MÊME SUJET
Noël Nelson Messone, ancien sénateur du département de la Mvoung dans la Province de l’Ogooué-Ivindo (nord-est) dont le siège a été déclaré vacant par la Cour Constitutionnelle suite à une requête du président du Sénat, a été nommé jeudi, au prestigieux poste d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Gabon près le Royaume de Belgique, indique le compte rendu du communiqué finale du Conseil des ministres. Avant cette nomination, le sénateur de Mvoung et ancien ministre Délégué auprès du ministre des Affaires Etrangères (2006–2009), aurait demandé à être déchargé de son mandat. La vacance du siège et la saisie des greffes de ...
Lire l'article
La fondation Mo Ibrahim vient de publier son indice 2009 de la gouvernance en Afrique qui place le Gabon à la 21e place sur 53 pays. 8e sur 48 pays en 2008, le Gabon accuse cette année une régression significative pour cet indice qui détermine le niveau de prestation des biens et services publics mis à la disposition des citoyens par les gouvernements. Alors que le Gabon est engagé depuis juin dernier dans une transition démocratique historique, l'indice Ibrahim 2009 vient de classer le pays à la 21e place de la bonne gouvernance sur 53 pays africains. Une régression par rapport ...
Lire l'article
A la suite de sa désignation par la Fédération internationale de football association (FIFA) pour officier le 6 juin prochain la rencontre, qualificative pour la Coupe du Monde 2010 entre la Slovaquie et Saint-Marin, Jérôme Efong Nzolo, arbitre international Belge, d’origine gabonaise, a déclaré depuis la Belgique, que « toutes les équipes méritent d'avoir le meilleur Arbitrage possible». A la question de savoir comment Jérôme Efong Nzolo a reçu la nouvelle de la FIFA qui honore ses pays d’accueil et d’origine, l’arbitre qui n’a pas caché sa joie a répondu que c’« est toujours avec grand plaisir que l'on reçoit ...
Lire l'article
L’arbitre belge d’origine gabonaise, Jérôme Efong Nzolo, a été élu, pour la troisième année consécutive, par l'ensemble des joueurs dans un referendum organisé conjointement par Sport/Foot Magazine et la Ligue Professionnelle de Football, meilleur arbitre belge de l’année, a-t-on appris de source officielle. Selon le site internet levif.be « un bonheur ne venant jamais seul, l'arbitre d'origine gabonaise est également appelé pour la première fois à diriger un match de qualification pour la Coupe du Monde 2010 : Slovaquie-Saint-Marin, programmé le 6 juin prochain à Bratislava ». Ce jour-là, un autre primé de cette fin de saison, Mbark Boussoufa (Footballeur de ...
Lire l'article
L’Arbitre Belge d’origine gabonaise, Jérôme Efong Nzolo, a été désigné par la Fédération internationale de football amateur (FIFA) pour officier le 6 juin prochain, le match qualificatif pour la Coupe du Monde 2010 entre la Slovaquie et Saint-Marin, a -t-on appris de source digne de fois. Jérôme Efong Nzolo sera assisté de Joel De Bruyn et Eric Thiry Johan Verbist jouera le rôle de 4ème arbitre. Premier arbitre couleur de D1 en Belgique, Jérôme Efong Nzolo a été élu deux fois de suite meilleur arbitre du championnat Belge (trophée du Footballeur Pro de la saison 2007- 2008) puis trophée du Soulier d'or ...
Lire l'article
La Cour internationale de justice (CIJ) a annoncé le 20 février dernier que le gouvernement belge avait déposé un recours pour contraindre le Sénégal à juger l’ancien président tchadien, Hissène Habré, ou de l’extrader afin qu’il soit jugé en Belgique. En résidence surveillée au Sénégal où il s’était réfugié après sa chute en 1990, l’ancien président tchadien est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et torture, mais le gouvernement sénégalais retarde son jugement depuis 2000 faute de moyens pour organiser le procès. Le gouvernement belge est passé à la vitesse supérieure dans l’affaire ...
Lire l'article
L’arbitre gabonais évoluant en Belgique, Jérôme Efong Nzolo, vient d’être promu en catégorie 3, ce qui lui permettra à partir de la saison prochaine d’arbitrer des matchs de l’Union européenne de football association (UEFA). L’arbitre belge considéré comme l’une des personnalités les plus appréciées du pays, tant sur le terrain que sur les tribunes ou les tabloïds, a récemment été au centre d’une vive polémique après un match de championnat belge où il aurait manqué une faute grave. Décrié et critiqué après ses prestations lors du match qui a opposé le club de Bruges-Standard et Genk-La Gantoise en coupe, Jérôme ...
Lire l'article
Dans le cadre des travaux du forum de « préparation de la stratégie nationale du développement durable » organisé du 23 au 24 du mois en cours par la Commission nationale du développement durable (CNDD), le secrétaire exécutif du Comité de suivi de la Bonne Gouvernance et conseiller économique du premier ministre, Arsène Ludovic Meye, a examiné le thème de « bonne gouvernance ». Il note que la notion de « bonne gouvernance », née au début de la décennie 1990 dans les milieux universitaires anglo-saxons, émerge dans le monde à la suite d’un certain nombre de constats, notamment « le ...
Lire l'article
Dans le cadre des Journées portes ouvertes organisées par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD –Gabon), organe onusien, l’on a noté mercredi au Centre Culturel Français de Libreville (CCF), la communication du Secrétaire exécutif du Comité de suivi de la bonne gouvernance à la primature, Alexandre Ludovic Meye dont les thème était axé sur « La bonne gouvernance en Afrique ». A l’entame de cette conférence, il a tenu à relever l’origine du concept : « Le concept de la bonne gouvernance émerge au début de la décennie 1990 dans les milieux universitaires anglo-saxon, progressivement, il est considéré ...
Lire l'article
La période des coups d’état à répétition a été longue en Afrique. Et là où il n’y avait pas de coups d’état, des régimes autoritaires ou monarchiques étaient maintenus sous prétexte de stabilité politique mais surtout pour des intérêts économiques et des considérations géopolitiques. Vers la fin du XXè siècle, les dirigeants africains ont été invités par le cours de l’Histoire à revoir leur pratique politique. Nous avons tous le souvenir du discours de la Baule de François Mitterrand. Cependant, au lieu de comprendre la nécessité d’un changement profond et indispensable pour l’intérêt de leurs concitoyens, ces dirigeants africains ont rusé ...
Lire l'article
Noël Nelson Messone nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Gabon près le Royaume de Belgique
Gabon : Libreville au 21e rang de la bonne gouvernance en Afrique
Gabon: Sport – Football: « Toutes les équipes méritent d’avoir le meilleur arbitrage possible», Jérôme Efong Nzolo (arbitre internationale)
Gabon: Jérôme Efong Nzolo, pour la troisième fois consécutive, meilleur arbitre belge
Gabon: Football: Jérôme Efong Nzolo officiera le 6 juin prochain son premier match des éliminatoires de la Coupe du Monde
Tchad : La Belgique veut en finir avec Hissène Habré
Gabon : Jérôme Efong Nzolo va arbitrer les matchs de l’UEFA
Gabon: Gabon : La bonne gouvernance en Afrique élucidée par Arsène Ludovic Meyé
Gabon: « La bonne gouvernance en Afrique » examinée à l’occasion des Journées portes ouvertes du PNUD
Les élections en Afrique : une piètre image du débat démocratique


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 18 Avr 2008
Catégorie(s): Sports
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*