Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Guerre ouverte pour les candidats à la mairie de Libreville

Auteur/Source: · Date: 19 Avr 2008
Catégorie(s): Politique

Lancée le 12 avril dernier pour les deux semaines précédant le scrutin du 27 avril prochain, la campagne électorale fait place à Libreville à une véritable course aux électeurs. Les différents candidats de la majorité, de l’opposition comme les indépendants sillonnent leurs circonscriptions respectives pour rallier les électeurs à leur candidatures à coups d’arguments et de contre arguments.

Les projets de société en lice au quatrième arrondissement de Libreville pour le compte du Rassemblement pour le Gabon (RPG), présenté par la tête de liste de ce parti, Alain Aléwina, a axé ses arguments les projets réalisés par son parti durant son mandat à la tête de la mairie de Libreville de 1997 à 2002.

Le candidat RPG entend mettre à profit ces acquis pour revenir à la mairie de Libreville, afin d’achever le programme élaborer par le RPG pour la ville de Libreville projet qui n’a pu aller à son terme après la défaite du parti aux élections locales de 2002.

Pour la tête de liste du RPG a déclaré “nous avons pour ambition de parachever ce que nous avons commencé de 1997 en 2002. Nous avons des acquis que nous voulons achever et c’est dans ce sens que notre candidature demeure importante car nous allons apporter dans tous les quartiers de Libreville cette bonne nouvelle afin que les populations nous accordent leur suffrage pour achever de manière définitive ce que nous avons commencé depuis lors”.

Selon Alain Aléwina “nous avons pour ambition de redonner un visage humain à la ville de Libreville parce que nous considérons notre capitale comme une ville de liberté, resplendissante, belle et conviviale. Nous avons pour ce faire des acquis notamment la construction des marchés modernes à travers la capitale gabonaise, nous avons également instauré la fête des cultures de Libreville qui a amené les gabonais à se familiariser au langage des cultures”.

De son côté Marguerite Maganga , tête de liste au troisième arrondissement de Libreville pour le compte de l’Union du peuple gabonais (UPG) estime que les problèmes à l’origine du ralentissement des activités au sein de la commune de Libreville relèvent de deux ordres : le sureffectif du personnel et à la mauvaise gestion du budget de fonctionnement alloué par l’Etat à cette institution.

“Il y a un premier problème qu’il faut résoudre, c’est celui du personnel de la mairie de Libreville. Je dis qu’on ne peut pas faire un travail sérieux à la mairie de Libreville si nous ne nous penchons pas sur les problèmes du personnel car, se sont les ressources humaines qui sont la richesse de la mairie de Libreville. La deuxième chose que je voudrais souligner c’est que l’on ne peut parler de l’insalubrité de Libreville sans parler de la salubrité de la mairie. Si vous allez à la mairie de Libreville vous constaterez que les employés travaillent dans des conditions extrêmement difficile”, a –t-elle déclaré.

Marguerite Maganga pense qu’il demeure crucial de rebâtir la municipalité de Libreville pour améliorer les conditions de travail des agents qui demeurent indispensable pour un meilleur fonctionnement de la mairie de Libreville.

Pour la candidate de l’UPG “il faut bâtir une nouvelle municipalité à la mairie de Libreville afin que les employés travaillent dans de meilleures conditions. Parlant du budget de la mairie de Libreville nous disons que la municipalité de notre capitale recense plus de la moitié de la population du Gabon et c’est une énorme responsabilité. Son budget annuel étant d’environ 14 milliards de francs CFA, je prétend qu’avec ce budget nous pouvons faire beaucoup de chose mais nous ne pouvons pas tout faire”.

La campagne électorale est donc désormais ouverte et très engagée pour les différents candidats engagés à la conquête de la mairie de Libreville, notamment ceux qui se sont publiquement prononcés pour cet objectif, jean Boniface Asselé du CLR, l’ancien premier ministre Jean François Ntoutoume Emane ou encore l’ancien ministre de la communication Michel Teale. La bataille sera âpre, surtout à partir de la semaine prochaine. 


SUR LE MÊME SUJET
Les services de la recette municipale de la mairie de Libreville sont sur le terrain depuis quelques jours pour faire la chasse aux transporteurs urbains qui ne se sont pas encore procurés leur vignette de portière, gage d’une liberté de circulation sur le territoire municipal. Cette opération intervient trois semaines après le lancement officiel de la mise en vente des numéros de portière (vignettes) pour taxi. Ainsi, les contrevenants doivent s’acquitter d’une amende de 50.000 francs CFA. Une somme à laquelle va s’ajouter respectivement 80.000 francs CFA et 150.000 francs CFA pour les taxis et les TM, pour acquérir la vignette. Il ressort ...
Lire l'article
Les responsables de la Mairie de Libreville, en tête desquelles l’édile de la commune, Jean François Ntoutoume Emane, ont marqué l’action de cette institution, cette année, comme il est désormais de tradition, par un diner gala, vendredi dernier, en l’honneur des chefs de quartiers, en vue de discuter avec eux sur la gestion quotidienne de la cité, a constaté GABONEWS. Entrant dans le cadre de la gestion participative de la mairie de Libreville, cette rencontre a permis à tous les collaborateurs du maire central de deviser avec lui sur les préoccupations qui sont les leurs, au quotidien. À l’entame de la ...
Lire l'article
La mairie de Port-Gentil a lancé jeudi, la chasse aux taxis, taxis-bus et autres véhicules à usage de transports en commun non détenteur des numéros de portière pour le compte de l’année 2010, rapporte vendredi le correspondant de l’AGP. Lancé déjà depuis plus de deux mois, la délivrance des numéros de portières aurait dû être terminée depuis longtemps, explique-t-on à l’hôtel de ville. Cette dernière a d’ailleurs lancé un appel la semaine écoulée pour inciter les retardataires à venu retirer leur vignette. Le délai imparti étant terminé, l’institution municipale est passée à la phase de répression. Les contrevenants voient leurs véhicules être placés en ...
Lire l'article
L’opération ‘’ville verte’’ de la mairie de Libreville a été lancée mardi à l’échangeur du PK5 par le maire central, Jean François Ntoutoume Emane, accompagné d’une grande délégation, parmi laquelle des fleuristes ainsi que le directeur de l’Environnement de cette institution, Bonaventure Nzigou Manfoumbi, a constaté GABONEWS. Faire de Libreville la capitale de rêve par la réduction de la pollution reste en effet l’objectif visé et le principal vœu du bureau directeur de la mairie centrale qui est descendu dans les rues afin de planter des arbres devant combattre la pollution, embellir la ville et créer des espaces pour se ...
Lire l'article
Amener les propriétaires de véhicules (taxis et particuliers) à assurer leurs moyens de déplacement est l’objectif de l’opération coup de poing amorcée depuis le 1er février 2010 par la Mairie de Libreville. Il s’agit pour les éléments de police municipale de réquisitionner systématiquement tous véhicules dépourvus d’assurance en bon et dû forme en circulation dans la capitale gabonaise. Après avoir constaté l’absence d’assurance sur plusieurs véhicules lors des contrôles de routine dans la capitale gabonaise les autorités municipales de la ville de Libreville ont décidé d’entamé depuis le 1er février 2010 une vaste opération coup de poing contre les propriétaires ...
Lire l'article
Les autorités de l'Hôtel de ville de Libreville ont lancé lundi, une opération visant à fermer tous les bars qui dérangent la quiétude publique. Cette opération qui vise à rétablir l’autorité de la municipalité est très contestée par les personnes qui s’estiment lésées. Elle intervient après de nombreuses plaintes déposées par les populations vivant proche des débits de boissons et qui s’insurgent contre les nuisances sonores occasionnées par ces structures. L'opération qui a commencé au quartier Ancienne Sobraga où plusieurs bars ont été fermés, parmi lesquels le célèbre ''Club Samuel Eto Fils'', s’effectue en présence des chefs de quartier. « Les nouvelles autorités ...
Lire l'article
Réunis au sein du Syndicat national des commerçants (SYNACOM), des commerçants ont marché ce lundi à Libreville, de l'ancienne gare routière au palais de la Présidence de la République, en signe de protestation contre la destruction jugée « abusive » des marchés spontanés. « Nous ne sommes pas contre la destruction des marchés, mais nous voulons des sites pour vendre », a scandé Mme Jeanne Lemandou, la présidente du SYNACOM, qui a déploré la soudaineté de l’action. « Nous n'avons pas été avertis », a-t-elle affirmé. Les commerçants ont demandé l'ouverture de négociations avec le Maire de Libreville qui, selon une ...
Lire l'article
Le président de la délégation spéciale chargée de la gestion de la commune de Libreville pendant la période de transition constatée par la Cour constitutionnelle et créée à la fin du mandat des élus locaux au soir du 12 janvier 2008, Lambert Noël Matha a répondu aux questions de GABONEWS, vendredi matin, après son allocution d’adieu prononcée jeudi à l’endroit des agents municipaux de l’hôtel de ville. Lambert Noël Matha a d’abord indiqué que son équipe et lui sont arrivés à la tête de l’hôtel de ville dans un contexte social marqué par le problème des prestations sociales qui n’étaient ...
Lire l'article
Le candidat du Rassemblement pour le Gabon (RPG) parti de l’opposition, Pierre Claver Mvélé, a été élu dimanche dernier à la tête de la Mairie du 1er arrondissement de la capitale gabonaise, avec 100% de voix pour 16 votants, a constaté GABONEWS. Ce dernier aura pour unique adjoint, Alain Ondongone, candidat du Parti démocratique gabonais (PDG - au pouvoir). Le 2ème arrondissement quant à lui, a enregistré l’élection de Mba Eugène, candidat du Parti démocratique gabonais (PDG-au pouvoir) à la tête de la mairie, avec 100% de voix. L’unique adjoint du nouveau maire du 2ème arrondissement est également un candidat ...
Lire l'article
Jean Boniface Assélé en lice pour la mairie de Libreville
Le président fondateur du Cercle des libéraux réformateurs (CLR), Jean Boniface Assélé, a annoncé sa candidature à la mairie de Libreville pour les élections locales du 27 avril prochain à l'occasion d'une conférence tenue le 25 mars dernier au quartier Dragon à Libreville. Dans le cadre des élections locales d'avril 2008 pour le renouvellement des conseils départementaux et communaux du Gabon, Jean Boniface Assélé, maire sortant du 3e arrondissement de Libreville et président fondateur du Cercle des libéraux réformateurs (CLR) a officiellement présenté sa candidature à la mairie de Libreville, lors d'une conférence de presse animée le 25 mars dernier ...
Lire l'article
La mairie en guerre contre les transporteurs urbains non immatriculés
Les responsables de la Mairie de Libreville communient avec les chefs de quartiers de Libreville
La mairie de Port-Gentil va en guerre contre les taxis n’ayant pas de nouveaux numéros de portières
La Mairie de Libreville plante des arbres pour une «Libreville verte»
La Mairie de Libreville déclare la guerre aux véhicules non assurés
Gabon: La mairie de Libreville en guerre contre les bars qui dérangent
Gabon: Les commerçants marchent pour protester contre les actions de la Mairie de Libreville
Gabon: La Délégation spéciale quitte la mairie de Libreville après l’élection du nouveau maire
Gabon: Locales 2008 / Le RPG (opposition) remporte la mairie du 1er arrondissement de Libreville
Jean Boniface Assélé en lice pour la mairie de Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Avr 2008
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*