Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Un réseau de faussaires dans la nasse de la Police judiciaire

Auteur/Source: · Date: 21 Mai 2008
Catégorie(s): Divers

Un réseau de faussaires spécialisés dans la falsification de pièces d’identité, de passeports et de documents administratifs a récemment été démantelé par la police judiciaire avec l’arrestation le 19 mai dernier à Libreville de gabonais ainsi que de ressortissants camerounais et nigérians grâce à l’échec d’une de leur escroquerie.

Les éléments de la Police judiciaire ont mis la main le 19 mai dernier sur les commanditaires d’un réseau de détournements de fonds publics par la falsification de pièces d’identité et de documents administratifs.

Les faussaires mis en causes sont des ressortissants gabonais, camerounais et nigérians, à la tête desquels le gabonais Pierre Lembe, qui devrait être entendu dans les jours à venir pour faux et usage de faux.

Les escrocs se servaient des bulletins de solde dérobés au ministère de l’Education nationale pour extorquer des fonds dans des établissements de crédits de la capitale au nom des véritables ayants droits, en présentant des pièces d’identité falsifiées et avec la complicité de certains informaticiens.

La dernière tentative d’escroquerie des faussaires, à l’encontre de Jean Eloi Biwangou, actuellement en stage en France, et Roland Mba Kwelé, chef d’un établissement à Libreville, auxquels les malfrats auraient extorqué dix millions de francs CFA, aurait échoué, dévoilant la supercherie au grand jour.

«J’ai demandé à mon informaticien s’il pouvait me faire de fausses pièces d’identité et une fois le dossier complet, je leur ai remis en leur expliquant que deux ou trois jours après notre accord, ils devaient avoir de l’argent. Les bulletins de solde en notre possession, je les avaient pris au ministère de l’éducation nationale» a avoué Pierre Lembe.

Un membre du réseau, Joseph Ngassa, a lui avoué avoir falsifié des documents administratifs, des pièces d’identité et des pièces justificatives pour soutirer des fonds à un établissement de crédit de la place.


SUR LE MÊME SUJET
Quand la Police Judiciaire fait son boulot
Depuis quelques temps il court une rumeur folle selon laquelle, les « Bagandos » du pays, entendez les bandits et braqueurs, seraient entrains d’affuter leurs coups pour opérer pendant la CAN (Coupe d’Afrique des Nations). C’est sans compter la mobilisation de nos forces de l’ordre. Les différents corps sont en alerte et travaillent doublement pour éradiquer ce fléau. Nous avons pu constater qu’au quartier Akébé de Libreville, les agents de la PJ ratissent de fond en comble. Les opérations de descente sur le terrain se multiplient, et chaque jour, des petits groupes tombent dans l’escarcelle de la Police. Les invités et touristes attendus, ...
Lire l'article
Le Secrétariat de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) vient de dépêcher à Libreville, Monsieur Albert Yama Nkounga, ancien fonctionnaire de l’ONU et actuellement « Consultant indépendant », en vue d’examiner avec la Commission Nationale de Lutte Contre l’Enrichissement Illicite (CNCLEI) les progrès enregistrés dans ce domaine et recueillir les recommandations de la partie gabonaise à propos de la création d’un réseau des Institutions Anti-corruption de l’Afrique centrale. M. Yama Nkounga séjournera dans la capitale gabonaise du lundi 28 au 30 novembre et aura ainsi plusieurs séances de travail avec ...
Lire l'article
Je viens d’être informé indirectement par la Police Judiciaire française, d’être l’objet d’une commission rogatoire et que je devrais bientôt être entendu par un magistrat. Sans doute, comme pour la Lettre Ouverte cherche t-on à verrouiller mon site internet pour restreindre ma liberté d’expression. Une commission rogatoire est un acte par lequel un magistrat de toutes juridictions délègue ses pouvoirs à un autre magistrat de son tribunal ou autre juge d’instruction en France ou à un officier de police judiciaire, pour qu’il exécute à sa place un acte d’instruction. Personne ne me fera taire ! le temps des Ben Barka ...
Lire l'article
L’ambassade des USA près la République Gabonaise a organisé, les 25 et 26 février, à la salle de conférence du siège du Commandement des Forces de Police Nationale, un séminaire ayant permis aux officiers de police judiciaires (policiers et gendarmes), magistrats et représentants d’organisations humanitaires d’être outillés en termes de techniques d’enquêtes, de prévention et de lutte contre la traite des personnes, a constaté GABONEWS Ils étaient plus d’une trentaine de personnes relevant des corps de métiers supra cités à prendre part à cette formation dont les animateurs, Rick Collinge et Robert Coburn, se sont illustrés à expliquer dans les moindres ...
Lire l'article
Les armes volées au mois de février dernier lors d'un exercice militaire au Cap Estérias, environ 40 km au nord-est de Libreville, à l’Armée française au Gabon, ont été retrouvées ce jeudi par les éléments de la Police judiciaire chez un gang de quatre individus, au milieu d’une artillerie et armé jusqu’aux dents, a rapporté la Première Chaine de Radio Télévision nationale (RTG1). Selon l’un des quatre individus appréhendés avec un lot important d’armes et de munitions, les deux armes une fois subtilisées auraient été enterrées ensemble que d’autres dans un sac non loin du lieu du forfait. Ces derniers ont ...
Lire l'article
Deux faussaires de nationalité nigériane ont été interpellés par la Police judiciaire samedi à Libreville, alors que l’un d’eux venait d’effectuer des achats avec ces faux billets dans une épicerie du quartier « Poste d’Akébé », dans le 3ème arrondissement de la capitale. Les deux présumés faussaires, M. Okonkwo et M. Awassi, âgés d’environ trente ans, ont été pris la main dans le sac et seraient membres d’un grand réseau basé au Nigeria. « Nous recevons les coupures des faux billets du Nigeria, et nous ne faisons que les écouler au Gabon », a déclaré M. Okonkwo. Même si ces deux personnes ont ...
Lire l'article
Un voleur, dont l’identité n’a pas été révélée, s’est fait prendre mercredi aux feux tricolores de la Pairie par la police judiciaire, après que ce dernier ait successivement dévalisé la pharmacie des environs et abattu d’un coup de fusils, un jeune camerounais qui essayait de le maîtriser. La Police Judiciaire s’est rendue sur les lieux et a pu embarquer le présumé coupable, pour des besoins d’enquêtes, au moment où la population s’apprêtait à le lyncher. Bien avant, le jeune camerounais s’est saisit du voleur pour le maîtriser, en pleine course, lorsque dans le feu de l’action, le pourchassé a tiré sur lui ...
Lire l'article
Une opération de la police du Gabon a permis de démanteler un réseau de malfaiteurs qui vendaient apparemment des crânes humains aux fabricants de médicaments et d'amulettes traditionnels. Les huit suspects ont été appréhendés la semaine dernière dans ce pays d'Afrique centrale, relativement à la vente de neuf crânes humains et d'un fémur. Les policiers ont commencé à rechercher les malfaiteurs quand plusieurs familles vivant dans la capitale, Libreville, ont rapporté que les corps de leurs proches avaient été déterrés ou leurs tombes dérangées. Le leader présumé du réseau, Jean Martin Moussavou, a affirmé aux journalistes que son groupe vendait des crânes aux ...
Lire l'article
La Police judiciaire a procédé à l’arrestation, le 14 juillet à Libreville, de neuf personnes impliquées dans un trafic de crânes et ossements humains qui provenaient de la profanation de tombes au cimetière de Mindoubé. Depuis quatre ans, ces individus profanaient des sépultures au cimetière de Mindoubé à Libreville, en extrayaient des crânes et ossements qui leur rapportaient entre 100.000 et 300.000 francs Cfa l’unité. La Police judiciaire de Libreville a mis aux arrêts, le lundi 14 juillet à Libreville, neuf personnes impliquées dans un trafic de restes humains. A l’origine du démantèlement de ce "marché", trois personnes ont été arrêtées ...
Lire l'article
Le BDP-Gabon Nouveau lance ici un appel à la vigilance aux compatriotes qui au Gabon ou à l'étranger suivent de près l'évolution de notre mouvement. Depuis un certain temps, nous recevons des rapports alarmants sur des personnages se présentant aux Gabonais ou au régime Bongo comme des représentants ou membres influents du BDP-Gabon Nouveau. Cette tendance semble s'être amplifiée depuis la mascarade ratée d'Omar Bongo à la télévision en juillet dernier, où le dictateur de Libreville a essayé de faire croire au ralliement de notre mouvement au régime en s'achetant à coup de centaines de millions des mercenaires politiques qui ont ...
Lire l'article
Quand la Police Judiciaire fait son boulot
Un expert de la CEA à Libreville dans l’optique de créer un réseau des institutions anti-corruption en Afrique centrale
France : Bruno Ben MOUBAMBA devant la police judiciaire française ?
Officiers de police judiciaire, magistrats et acteurs sociaux gabonais outillés en techniques d’enquêtes et de lutte contre la traite des personnes
Gabon: Les armes volées, de l’Armée française, retrouvées par la Police judiciaire
Gabon: 9 millions de francs CFA en faux billets appréhendés par la Police judiciaire
Gabon: La police judiciaire se saisit d’un voleur après un forfait en plein jour à la Pairie
La police démantèle un réseau de trafic de crânes au Gabon
Un réseau de trafiquants de crânes et ossements humains dans la nasse
Attention aux faussaires : Le BDP n’est pas un fonds de commerce

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 21 Mai 2008
Catégorie(s): Divers
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*