Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Vie chère: la situation préoccupe de plus en plus et les Gabonais attendent les résultats de la Commission

Auteur/Source: · Date: 22 Mai 2008
Catégorie(s): Société

La vie chère est depuis le début de cette année une question préoccupante pour les Gabonais à tel point qu’à Libreville des tensions ont été enregistrées et augmentent au jour le jour chez les ménagères gabonaises qui n’arrivent plus à se procurer l’essentiel des produits de première nécessité; ainsi, les regards restent braqués vers la Commission qui a été mise en place pour parvenir à trouver des voix et moyens pour sortir de cette sphère de la vie chere.

« Hier, j’ai acheté au marché Mont Bouet de Libreville 1 kilo de ragoût à 3000 francs CFA, quelques petites tomates en fruit à 500 francs CFA, un petit sac de riz de rien du tout à 3000; en fait… les prix varie au jour le jour à tel point qu’on ne comprend plu rien », s’est indigné une mère de famille du quartier populaire, Kinguélé, dans le 3ème arrondissement.

Pour Elodie étudiante en comptabilité dans une grande école de Commerce et de management de la place, « Ce sont notamment les produits de première nécessité pour lesquels les commerçants rallongent les prix. On a par exemple l’huile de cuisine, avant il coûtait 800 francs CFA, mais actuellement, il varie entre 1200 à 1500 francs CFA, le litre ». Ainsi, en fonction des lieux et des quartiers, ces prix varient et les aliments comme le manioc, les bananes, les taros, vendus généralement en tas ont été réduits par les commerçants véreux qui les revendent à prix d’or (500 francs CFA pour 5 petits et fretins doigts immatures pesant moins de 500 grammes).

Les prix des produits de première nécessité ne font que grimper au Gabon, ces produits vont du lait à l’huile en passant par la sardine, le sucre, la tomate tout comme les produits des pharmacies et de transport.

Malgré cette vie chère, soulignons que le pouvoir d’achat du citoyen est resté sans changement. Les ménages survivent difficilement et attendent de véritables mesures en vue de renforcer leur force d’achat.


SUR LE MÊME SUJET
Après la réduction du prix du gaz butane à 5450 francs CFA, le gouvernement continue son bonhomme de chemin contre la cherté de la vie au Gabon. Le 6 janvier il annoncé la réduction du taux de TVA sur certains produits. Le ministre de l’Economie, Magloire Ngambia, a annoncé le 6 janvier à travers un communiqué lu à la télévision nationale, la baisse de la TVA sur plusieurs produits de première nécessité. «En application du protocole d’accord signé le 27 août 2010 entre le gouvernement de la République gabonaise et les centrales syndicales des travailleurs, il est porté à la ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Les Gabonais, craignant des troubles post-électoraux, attendaient mardi la proclamation officielle des résultats issus du scrutin présidentiel de dimanche, alors que les rues de Libreville, d’ordinaires grouillantes, étaient presque vides, ont constaté des journalistes de l’AGP. Echoppes, magasins et marchés étaient quasiment fermés tandis que les supermarchés étaient bondés des habitants qui achetaient des provisions, estimant qu’ils n’auront pas de temps de faire des courses mercredi, date prévue par la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cénap) pour la publication de ces résultats. A la gare routière du Pk8, à la sortie de Libreville, de nombreux bus et minibus ...
Lire l'article
Le 24 avril 2008, le gouvernent a pris un ensemble de mesures pour contrer la flambée des prix et lutter contre la vie chère : la suspension de la TVA et des taxes douanières sur les importations pour six mois sur les produits de première nécessité ainsi que la baisse du prix de l'essence pour les opérateurs économiques du secteur de la pêche. De mesures qui représentent une allocation de 10 milliards de F CFA sur le budget de l'Etat. Ce bouclier a cependant omis de sécuriser le gaz, un produit pourtant essentiel et dont les pénuries répétitives pénalisent les ...
Lire l'article
La directrice de la Consommation à la direction générale de la Concurrence et de la consommation (DGCC), Pepercy Ogouliguende a indiqué, jeudi, que le gouvernement a réussi à canaliser la hausse des prix. Selon la directrice de la Consommation, la grande satisfaction du gouvernement gabonais vient du fait que le marché intérieur a continué à être alimenté correctement, et même mieux que par le passé avec une hausse des prix plus qui s'est stabilisée. Elle a par ailleurs indiqué que le prix de certains produits est fixé par leur service et aucun container ne peut sortir du Port d'Owendo sans l'accord ...
Lire l'article
Plusieurs manifestants, dirigés par les femmes commerçantes du marché central de la capitale gabonaise, ''Mont Bouet'', unis pour la circonstance comme un seul homme, ont procédé récemment à une gigantesque marche de protestation en vue de dénoncer, unanimement, la surenchère qui accentue la hausse des prix du poisson, orchestrée par les commerçants grossistes asiatiques exerçant dans les différents marchés de la capitale, a constaté GABONEWS. Ces femmes ont pris d'assaut les couloirs, les allées du marché, munies d’assiettes vides sur lesquelles elles frappaient en scandant « On veut manger, on veut manger, on veut manger ». Le mouvement s'est ...
Lire l'article
Le président de l'Organisation gabonaise des consommateurs (OGC), Ibrahim Tsiendjet Mboulou Abagha, a tenu une conférence de presse le 22 mai dernier à Libreville pour annoncer son plan de lutte contre la vie chère qui vise à relayer sur le terrain les mesures prises par le gouvernement pour enrayer la flambée des prix. Le 30 avril dernier, le gouvernement avait pris un arrêté visant à plafonner les marges bénéficiaires des importateurs aux détaillants sur le riz et la farine. L’OGC veille au grain. Pour garantir l’application effective des mesures gouvernementales visant à mater la flambée des prix des produits ...
Lire l'article
Malgré l'annonce par le gouvernement d'un ensemble de mesures fiscale et budgétaires le 25 avril pour contrer la flambée des prix, la coalition d'ONG contre la vie chère qui mène ses activités sous l'enseigne de la "révolte des paniers vides", a poursuivi ses manifestations de protestation face à une réponse gouvernementale jugée encore insuffisante. La suspension des taxes sur les produits de première nécessité pour période de six mois n'aura pas suffit à apaisé la "révolte des paniers vides" qui a annoncé la poursuite de ses marches de protestation contre la vie chère et le maintien de ses revendications. Toujours ...
Lire l'article
Plus de 200 Gabonais de la coalition des ONG contre la vie chère ont organisé samedi, à Libreville, une marche de protestation, la troisième du genre en moins s’une semaine, contre l'augmentation des prix des denrées de première nécessité. Cette marche de protestation est la troisième du genre en moins d'une semaine, après les précédentes qui ont été dispersés par les forces de l'ordre. Combattre la vie chère est l'objectif de la "Coalition contre la vie chère" soutenue par certaines ONG. La Coalition contre la vie chère demande au gouvernement de réduire la TVA sur les produits de consommation courante et la suppression ...
Lire l'article
La hausse des prix est aujourd’hui une question qui préoccupe le monde entier. De plus en plus, les tensions augmentent dans les pays pauvres du globe, dont ceux d’Afrique, où plusieurs émeutes ont éclaté ces derniers mois. Afrik.com publie cette semaine une série d’articles dans lesquels les Africains témoignent des difficultés du quotidien et de leurs attentes. Quatrième étape : le Gabon où, hier, des manifestations ont eu lieu pour protester contre la vie chère. Depuis plusieurs mois, les prix des produits de première nécessité ont grimpé au Gabon. Du lait à l’huile, en passant par la sardine, le sucre ...
Lire l'article
Pendant que la campagne des élections en vue du renouvellement des Conseils municipaux et départementaux du 27 avril prochain est passée, ce week-end, à « la vitesse supérieure », selon le quotidien progouvernemental l’Union, dans sa parution de lundi, force est de constater, cependant, que le débat sans cesse crucial, contre « la Vie chère » devenue préoccupante dans le pays, s’est imposé dans la campagne électorale, et redonne son véritable enjeu politique à ce scrutin, à en croire la montée au créneau, samedi de la coalition contre cette inflation, fustigeant la hausse dangereuse des prix des produits de première ...
Lire l'article
Gabon : Mesures “émergentes” contre la vie chère
Politique/Présidentielle : Les Gabonais attendent toujours les résultats, deux jours après le scrutin
Gabon : Le Gaz, grand oublié du bouclier gouvernemental contre la vie chère
Gabon: Vie chère: le gouvernement réussit à canaliser l’inflation
Gabon: Vie chère: les femmes commerçantes du marché ” Mont Bouet” protestent contre la flambée des prix du poisson
Gabon : Les croisades de l’OGC contre la vie chère
Gabon : La coalition d’ONG contre la vie chère toujours insatisfaite
Gabon: Troisième marche, en moins d’une semaine, contre la vie chère à Libreville
Vie chère au Gabon : « les Gabonais doivent se connecter à la nature »: Entre colère, résignation et improvisation, la population témoigne
Gabon: Semaine décisive avant les locales de dimanche, « la Vie chère » s’invite dans la campagne électorale

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Mai 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*