- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Gabon: Les élèves gabonais réclament la ratification de la Convention cadre sur la lutte anti-tabac

La journée mondiale sans tabac a été commémorée samedi à Libreville, au Gabon, à travers une conférence débat animée à l’intention des élèves, de manière conjointe, par le président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouma Ndama, et le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Angélique Ngoma, le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), et le président de l’ONG « Agir pour le Gabon », le docteur Alphonse Louma.

Le thème choisi cette année est : « Une jeunesse sans tabac», contrairement à celui de l’année dernière qui portait sur « la promotion d’espaces fermés 100% non fumeurs».
La cérémonie a eu lieu au Palais Léon Mba où, après avoir sagement écouté les discours de différents orateurs, les élèves ont lu une motion dans laquelle ils ont demandé au président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama et au ministre de la Santé, Angélique Ngoma « de tout mettre en œuvre afin que la Convention Cadre sur la lutte anti-tabac soit ratifiée dans les meilleurs délais».

Cette requête n’a pas laissée insensible Angélique Ngoma qui, aussitôt après la conférence-débat, a lu, à son cabinet de travail, une allocution à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac au cours de laquelle elle a promis que le gouvernement de la République gabonaise mettra tout en œuvre pour accélérer la ratification de la Convention Cadre de la lutte anti-tabac signée le 22 août 2003.

Par ailleurs, les élèves ont également sollicité la suppression de toutes formes de publicité sur le tabac dans tous les médias publics gabonais.
Rôle, selon eux, qui doit être joué par le Conseil national de la communication (CNC). Mais, le ministre de la Santé publique a rappelé à leur intention que l’économie gabonaise est de type libéral.

Selon elle, dès que la convention sera ratifiée, le parlement pourra voter des textes et des lois pour interdire toute forme de publicité, directe ou indirecte, telle que le recommande l’Organisation mondiale de la santé.
Rappelons que malheureusement, l’industrie du tabac cause la mort d’environ 5 millions de personnes par an dans le monde.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le collège évangélique de Port-Gentil, chef-lieu de la province de l’Ogooué-Maritime (centre-ouest), est fermée depuis quelques semaines par les élèves qui réclament le départ du directeur de l’établissement, Luc Constant Megne, qu’ils qualifient d’irascible, a appris l’AGP. ‘’Quand vous n’avez pas une paire de chaussures blanche, il vous confisque celle que vous avez portée et vous retournez chez vous les pieds nus’’, ont confié des élèves à la directrice d’académie provinciale, Valentine Mohessou. ‘’Il fouille les sacs des élèves et confisque les téléphones cellulaires. Il conteste les notes attribuées par les enseignants et leur demande de tout revoir ...
Lire l'article [1]
Le ministère gabonais de la santé, en collaboration avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), et l’Organisation des nations unies pour l’enfance (UNICEF), organisent une campagne de vaccination contre le tétanos néonatal du 20 au 23 octobre prochain, à l’intention des femmes de Libreville et de ses environs, âgées de 15 à 49 ans. Au cours de cette grande campagne de vaccination qui débute le 20 octobre, toutes les femmes pouvant procréer et dont l’âge varie de 15 à 49 ans, pourront se faire vacciner gratuitement dans les centres de Santé Maternelle et Infantile(SMI). Aussi, des équipes mobiles vont sillonner les ...
Lire l'article [2]
Le ministre Gabonais de la Santé, en charge des Affaires Sociales et de la famille, Alphonsine Mbie N'NA a ouvert ce mercredi à Libreville, les travaux relatifs à la conférence internationale axée sur la prévention des grossesses précoces, organisée les 26 et 27 mai à Libreville par le gouvernement en partenariat avec l'Ambassade de l'Afrique du Sud, ainsi que de  l'organisation mondiale de la santé(OMS) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), a constaté GABONEWS. Pendant deux jours, les délégués venus du Congo Brazzaville, ceux de l'ambassade d'Afrique du Sud ainsi que des experts du ministère de la Santé, de l'OMS et du PNUD passeront au crible les ...
Lire l'article [3]
Le lycée public de Nzeng-Ayong a été la cible, le week-end dernier, d’une opération de lutte anti-vectorielle menée par le service d’hygiène de l’inspection générale de la mairie de Libreville. Le lycée public de Nzeng-Ayong a été la cible, le week-end dernier, d’une opération de lutte anti-vectorielle menée par le service d’hygiène de l’inspection générale de la mairie de Libreville qui était déjà la semaine dernière à la cité Damas et au carrefour Sogatol, dans le 5e arrondissement. ’’Nous sommes très émus de voir les agents de la mairie venir pulvériser notre cadre environnemental pour le bien de tous’’, a indiqué ...
Lire l'article [4]
Le ministre gabonais des Affaires étrangères, Paul Toungui, vient de soumettre au Sénat un projet de loi autorisant le chef de l’Etat à ratifier la Convention cadre de la lutte anti-tabac de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), signée par le Gabon en 2003. Ce document stratégique identifie les axes législatifs, fiscaux et communicationnels de la lutte contre le tabagisme pour orienter et coordonner les politiques publiques en la matière. La ratification de cette convention permettrait au département gabonais de la Santé publique d’élaborer des lois et campagnes de sensibilisation pour endiguer ce phénomène aux fortes répercussions sanitaires et économiques. ...
Lire l'article [5]
Dans le cadre de la célébration de la Journée nationale sans tabac, ni alcool qui se célèbre les 6 novembre de chaque année depuis 1998, le Dr. Alphonse Louma Eyouga, président de la l’organisation non gouvernementale « Agir pour le Gabon » s’est entretenu vendredi à Libreville avec les journalistes de GABONEWS. « Depuis que nous avons lancé la campagne anti-tabac et anti-alcool, nous n’avons pas bénéficié d’une quelconque aide de la part de l’Etat gabonais. Cela ne nous empêche pas chaque 6 novembre d’attirer l’attention de tous les consommateurs d’alcool et de toutes les autres drogues sur la nécessité ...
Lire l'article [6]
Les élèves du lycée public de Diba – Diba, situé dans le 1re arrondissement de la commune de Libreville, confrontés aux difficultés de voies d’accès, ont réclamé vendredi au gouvernement une route praticable en toutes saisons menant à leur établissement. L’unique voie d’accès non bitumée menant au lycée de Diba – Diba se trouve actuellement dans un état de dégradation très avancée. La route est boueuse avec de nombreuses crevasses aggravées par le retour des pluies depuis le mois de septembre. Les rares taxis « clando » qui l’empruntent, ont majoré leur tarif qui passe de 200 à 300F CFA en dépit des ...
Lire l'article [7]
L'Ambassadeur d'Afrique du Sud au Gabon, Jomo Khasu, a offert à 20 élèves lauréats d'un concours de poésie organisé par le Lycée Nelson Mandela, une visite touristique, tous frais payés, du 24 au 29 septembre prochains à la fondation Nelson Mandela en Afrique du sud. Cette visite de cinq jours entre dans le cadre des manifestations de la célébration du 90ème anniversaire de Nelson Mandela, ancien président sud-africain (1994-1998). Pour sélectionner les élèves devant effectuer le pèlerinage de la nation arc-en-ciel, le diplomate sud-africain à Libreville a organisé en début d'année une complétion de dissertation et de poésie. Seuls les élèves du ...
Lire l'article [8]
Au Gabon où l'usage du tabac prend de l'ampleur surtout chez les jeunes, après le VIH Sida, la problématique inquiète de nombreuses Organisations non gouvernementale (ONG), à l'exemple de « Agir pour le Gabon » qui a lancé jeudi à Libreville, un appel aux députés pour l'adoption d'une loi interdisant la publicité sur le tabac, l'usage du tabac dans les lieux publics, la vente de cigarettes aux jeunes de moins de 16 ans. Pour le président de l'ONG « Agir pour le Gabon », le Dr Alphonse Louma, ce sera grâce à ces mesures « les plus rigoureuses », adoptées parle ...
Lire l'article [9]
La mastication de chique de bétel augmente réellement le risque de cancer de la bouche et du nez. Y compris si la chique ne contient pas de tabac ! Car elle n’en renferme pas forcément. La chique de bétel se compose en effet le plus souvent d’une feuille de bétel, de noix d’arec, de chaux éteinte, et c’est tout… Et dans certaines régions du monde seulement, on y ajoute du tabac. Dans d’autres, différents agents aromatiques sont préférés, rapporte www.destinationsante.com En 1985, un autre travail avait déjà conclu que la mastication de bétel associée à du tabac était cancérogène ...
Lire l'article [10]
Une école fermée à Port-Gentil par les élèves qui réclament le départ du directeur
Social -Santé / Le ministère gabonais de la Santé accentue la lutte contre le tétanos néonatal du 20 au 23 octobre prochain
Gabon / Santé: Prévention des grossesses précoces: le gouvernement Gabonais accentue la lutte
Lutte anti-vectorielle au lycée public de Nzeng-Ayong
Gabon : Toungui chapeaute la loi anti-tabac
Gabon: Journée nationale sans tabac ni alcool: le Dr. Alphonse Louma Eyouga accentue la croisade
Gabon: Les élèves du lycée Diba – Diba réclament une route praticable pour désenclaver leur établissement
Gabon: 20 élèves gabonais en visite touristique en Afrique du Sud du 24 au 29 septembre prochains
Gabon: Lutte antitabac au Gabon, l’ ONG « Agir pour le Gabon » lance un appel aux députés
Gabon: Santé / Tabac: la chique cancérogène !