Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Les croisés de l’OGC s’attaquent à la parafiscalité à Makokou

Auteur/Source: · Date: 5 Juin 2008
Catégorie(s): Economie

Le plan d’action contre la vie chère de l’Organisation gabonaise des consommateurs (OGC) a mené les responsables de l’ONG à Makokou, chef lieu de l’Ogooué Ivindo, le 30 mai dernier pour prévenir la parafiscalité qui enraye la lutte contre la flambée des prix. Le 22 mai dernier, l’ONG avait annoncé le lancement d’un plan de relais sur le terrain des mesures gouvernementales du 30 avril dernier visant à plafonner les marges bénéficiaires des importateurs aux détaillants sur le riz et la farine.
Prévenir la spéculation et la parafiscalité pour garantir l’effectivité sur le terrain des mesures gouvernementales contre la flambée des prix, c’est l’objectif de la mission que l’Organisation gabonaise des consommateurs (OGC) conduite par son président, Ibrahim Tsendjiet, a mené récemment à Makokou, chef lieu de l’Ogooué Ivindo, pour relayer dans cette localité son plan d’action contre la vie chère.

Dans le cadre de cette mission de sensibilisation et d’information pour l’application effective sur le terrain des mesures gouvernementales des 24 et 30 avril derniers visant à mater la flambée des prix, les responsables de l’organisation ont remis aux opérateurs économiques de la province un document présentant les différentes administrations habilitées pour le contrôle des prix.

«Les prix doivent au préalable être homologués par la direction générale de la concurrence et la consommation» a expliqué monsieur Tsendjiet.

Après avoir invité les commerçants à ne pas se prêter au jeu de la spéculation et de la parafiscalité à se plier aux mesures gouvernementales pour le bien être des populations et la paix sociale. Le président de l’OGC a demandé la mise en place de contrôles effectifs et réguliers.

La délégation de l’OGC s’est également rendue dans les communes de Mékambo, Ovan et Boué, pour y sensibiliser les opérateurs économiques à l’application effective des mesures gouvernementales contre la vie chère.

Le plan d’action de l’ONG avait été lancé le 22 mai dans la capitale gabonaise pour relayer, suivre et garantir sur le terrain l’application effective des mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la flambée des prix.

Pour permettre une bonne application de ces mesures prises par le gouvernement le 24 avril dernier, le ministère des Finances avait pris le 30 avril dernier un arrêté visant à plafonner les marges bénéficiaires des importateurs aux détaillants sur le riz et la farine.

L’arrêté pris pour une durée de six mois renouvelable, stipule que les marges bénéficiaires maximales sur le riz pour les importateurs ne peut excéder 10% du prix de revient et 6% du prix de revient sur les sacs de 50 kg de farine boulangère de la Société Meunière et Avicole du Gabon.

Les marges bénéficiaires des demi grossistes sur la vente du riz ne doit pas excéder 6% du prix de revient et 3% du prix de revient sur les sacs de 50kg de farine boulangère de la SMAG. Les détaillants sont quant à eux tenus de pratiquer des marges bénéficiaires maximales de 6% sur le riz, toutes quantités confondues, à l’exception du sachet d’un kilogramme sur lequel les marges bénéficiaires ne pourront excéder 5%.

Mais plus d’un mois après la prise de ces mesures, il semblerait que les prix sur les étals n’aient subi aucune baisse effective.


SUR LE MÊME SUJET
Des échanges de coups de feu entre six bandits et des agents de sécurité ont eu lieu dans la nuit du 22 au 23 janvier à Libreville, à proximité de la résidence du secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, majorité), Faustin Boukoubi. Une confrontation qui a fait deux morts et deux blessés dans les rangs des malfaiteurs. Le domicile du secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, majorité), Faustin Boukoubi, était le théâtre, dans la nuit du 22 au 23 janvier, d’un échange de coups de feu entre six bandits et les agents en charge de la ...
Lire l'article
L'Organisation non gouvernementale (ONG) Sos Consommateurs a dénoncé, vendredi à Libreville, la décision unilatérale prise par les boulangers d'augmenter de dix francs le prix de la baguette de pain de 200 grammes. Les boulangers ont justifié la hausse du prix de la baguette de pain, de 125 à 135 francs CFA, par celle du prix de la farine de blé, argument rejeté par le gouvernement. Le ministre gabonais de l’Economie, Magloire Ngambia, a indiqué que le prix du pain est réglementé vu que la farine de blé est subventionnée à raison de 17 milliards de FCFA par l’Etat ...
Lire l'article
Les éco gardes de l’ONG environnementale internationale World Wide Fund (WWF) et du ministère gabonais des Eaux et Forêts en patrouille dans le parc de Minkébé, dans le Nord du pays, ont récemment été victimes d’une attaque armée d’un groupe de chasseurs qu’ils tentaient d’interpeller. Les éco gardes, qui sont finalement parvenus à maîtriser les braconniers, ont découvert que ces hors-la-loi projetaient d’assassiner la patrouille de surveillance afin de pouvoir se livrer librement au braconnage des espèces protégées. Les braconniers ont à nouveau agressé des éco gardes dans la parc de Minkébé au Nord du Gabon, où une patrouille d’agents ...
Lire l'article
Une délégation de la Direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCC) est récemment descendue sur le terrain pour vérifier les prix pratiqués par les importateurs et les grossistes sur les produits de premières nécessités concernés par le plafonnage des marges bénéficiaires décidées par le gouvernement pour contrer la flambée des prix des denrées alimentaires. La première étape de cette tournée d’inspection, menée par le directeur général, Michel Lelaga, concernait le premier importateur de riz du pays, l’entreprise Afrique-Europe-Asie. Face à la sensible montée prix enregistrée dans certains quartiers périphériques de la capitale gabonaise, la Direction générale de la ...
Lire l'article
Le président de l'Organisation gabonaise des consommateurs (OGC), Ibrahim Tsiendjet Mboulou Abagha, a tenu une conférence de presse le 22 mai dernier à Libreville pour annoncer son plan de lutte contre la vie chère qui vise à relayer sur le terrain les mesures prises par le gouvernement pour enrayer la flambée des prix. Le 30 avril dernier, le gouvernement avait pris un arrêté visant à plafonner les marges bénéficiaires des importateurs aux détaillants sur le riz et la farine. L’OGC veille au grain. Pour garantir l’application effective des mesures gouvernementales visant à mater la flambée des prix des produits ...
Lire l'article
La population gabonaise attend toujours l’application des premières mesures prises par le gouvernement gabonais concernant la réduction des droits de taxes et le plafonnement pour une durée de six mois renouvelables des marges bénéficiaires de certains produits de grande reste la même dans les différents marchés de la capitale dans lesquels on ne note aucune amélioration, a constaté GABONEWS. Dans le plus grand marché de la capitale gabonaise (Mont Bouët), Honorine Ntsame, une mère de famille, sillonne d’un air perplexe les différents étales en s’interrogeant si le prix du lait, de la farine ou du riz ont-ils baissé. Constat ...
Lire l'article
Gabon : La Coalition contre la vie chère demande une concertation avec le gouvernement
Après l'annonce des mesures gouvernementales face à la vie chère prises par le conseil des ministres du 24 avril et l'arrêté du ministère des Finances du 04 mai 2008 plafonnant "pour une durée de six mois renouvelable", les marges bénéficiaires applicables au riz blanc, au riz parfumé, à la farine boulangère et à la farine "le coq"; les ONG contre la vie chère invitent le gouvernement à mettre en place un groupe de travail intégrant toutes les parties prenantes aux fluctuations des prix des denrées de première nécessité au Gabon pour traduire dans les faits ces mesures. ...
Lire l'article
Pour permettre une bonne application des mesures prises par le gouvernement le 24 avril dernier pour contrer la flambée des prix de première nécessité et protéger le pouvoir d’achat des Gabonais, le ministère des Finances a pris le 30 avril dernier un arrêté visant à plafonner les marges bénéficiaires des importateurs aux détaillants sur le riz et la farine. Renforcer les mesures fiscales et budgétaires du gouvernement contre la vie chère en limitant la spéculation des commerçants sur les produits de première nécessité, tel est le but de l’arrêté pris par le ministère gabonais des Finances le 30 avril dernier qui ...
Lire l'article
Le Gabon a décidé de suspendre pour six mois les taxes sur des denrées alimentaires de base comme le lait, la farine et le riz pour lutter contre "l'envolée de leur prix", a annoncé vendredi le gouvernement dans un communiqué. Avec "effet immédiat", le gouvernement a supprimé tous les droits et taxes à l'importation de la farine de blé, du riz, du lait, de l'huile et du poisson, ainsi que la TVA sur l'huile, le poisson importé, le lait et la farine, selon le communiqué du conseil des ministres. Certaines taxes, relevant de la parafiscalité et prélevées par des organismes de l'Etat, ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a pris des mesures urgentes en vue de sauvegarder le pouvoir d'achat des gabonais, a annoncé le communiqué final du conseil des ministres tenu jeudi dernier, a constaté GABONEWS. Le gouvernement a arrêté les mesures suivantes, sur ces cinq produits : La suspension pour 6 mois de tous les droits et taxes à l'importation ; suspension pour 6 mois de la TVA sur l'huile et le poisson importé, le lait et la farine. La suspension de toutes les taxes relevant de la parafiscalité prélevées et perçues par les administrations suivantes : l’ONADER, la direction générale de l'agriculture, les douanes ...
Lire l'article
Gabon : Tirs croisés chez Boukoubi
Une ONG gabonaise dénonce la hausse du prix du pain
Gabon : Les braconniers attaquent une patrouille du WWF à Oyem
Gabon : La Direction générale de la concurrence et de la consommation veille au grain
Gabon : Les croisades de l’OGC contre la vie chère
Gabon: Hausse des prix: les populations en attente de l’application des mesures gouvernementales en vue de soulager le panier de la ménagère
Gabon : La Coalition contre la vie chère demande une concertation avec le gouvernement
Gabon : Le gouvernement fixe les marges bénéficiaires sur le riz et la farine
Crise alimentaire: le Gabon suspend les taxes sur des produits de base
Le gouvernement gabonais prend des mesures urgentes face à la hausse des prix

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 5 Juin 2008
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*