Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Deux nouveaux organes pour une gestion efficace du budget de l’Etat

Auteur/Source: · Date: 7 Juin 2008
Catégorie(s): Economie

Le Conseil des ministres du 6 juin a adopté deux projets de décret portant création de nouveaux organes de gestion pour affiner les capacités d’administration des fonds publics sur l’étendue du territoire national. Les projets présentés par le ministre délégué aux Finances, Charles Mba, concernent la création de l’Agence comptable centrale des dépôts ainsi que des Directions centrales des affaires financières aux niveaux de la présidence, de la primature et des différents ministères.
Pour renforces les capacités de gestion des budgets de l’Etat et clarifier les attributions de certains postes administratifs, le Conseil des ministres du 6 juin dernier à entériné deux projets de décrets proposés par le ministère de l’Economie et des Finances portant création de nouveaux organes de gestion, l’Agence comptable centrales des dépôts ainsi que la Direction centrale des affaires financières.

Le premier projet soumis au gouvernement par le ministre délégué aux Finances, Charles Mba,, pris en application de l’article 7 du décret n°000392/PR/MEFBP du 22 mars 2007, porte création et attribution de l’Agence comptable centrale des dépôts.

Ce nouvel organe de gestion comprendra huit services différents, à savoir le Service des opérations de guichets et de monétique ; le Service des administrations et des fonds particuliers ; le Service des dépôts et consignations ; le Service des relations avec les banques et le Trésor ; le Service de la trésorerie ; le Service de la comptabilité ; le Service informatique ainsi que le Service du compte de gestion et de documentation.

Ces différents services sont placés sous l’autorité des chefs de services nommés en Conseil des ministres sur proposition du ministre chargé des Finances. Les postulants seront retenus parmi les agents publics relevant de la spécialité du Trésor ou de toutes autres spécialités justifiant des qualifications et de l’expérience requises.

Le second décret adopté porte création et organisation d’une Direction centrale des affaires financières à la Présidence, à la Primature ainsi que dans les différents ministères.

Ce nouvel organe répond aux résolutions adoptées lors du séminaire de synthèse et d’information sur la nomenclature budgétaire tenu les 15 et 16 septembre 2006 dans la capitale gabonaise.

Les participants à ces travaux avaient entre autres exhorté à la clarification du rôle du Directeur des affaires financières. En parallèle de son rôle d’administrateur délégué de crédits de son service, le DAF doit également jouer un rôle de conseiller, de contrôleur et surtout de coordinateur des opérations budgétaires de l’ensemble du département. Il se voit donc chargé de centraliser l’information financière à travers l’élaboration d’un tableau de bord budgétaire.

Ce second décret vient combler un vide juridique sur le double rôle du DAF, qui constitue la base de travail pour la confection du compte général administratif dans chaque ministère ou institution.

L’exigence de pilotage et de maîtrise du budget de l’Etat requiert une technicité spécifique et une grande disponibilité. Il est donc apparu nécessaire de créer de façon réglementaire une catégorie de gestionnaires qui, investis de la délégation de compétences en matière budgétaire, cumulerait leurs responsabilités administratives avec les attributions de pilotage.

Ce dernier décret porte également réglementation de la bonne gouvernance des administrations publiques, à savoir la gestion du patrimoine de l’Etat, qui incombera désormais au Directeur central des affaires financières.

Par ce décret, les directions administratives et financières instituées à la Présidence, à la Primature et dans les différents ministères sont érigées en Direction centrale des affaires financières.

Les Directions centrales des affaires financières sont rattachées soit au Secrétariat général de la Présidence de la République, soit au Secrétariat général du gouvernement, ou enfin aux Secrétariats généraux des départements ministériels concernés ou au cabinet du ministre responsable.

La création de ces deux nouveaux organes s’inscrit dans le cadre des réformes budgétaires initiées par le gouvernement depuis 2002, qui visent à l’amélioration de l’exécution du budget et au renforcement de la gestion financière des services publics.


SUR LE MÊME SUJET
Deux organes de presse, la télévision privée TV+ et le journal « Echo du nord », ont été suspendus mardi par le Conseil national de la communication (CNC) pour avoir diffusé la veille un discours de vœux de l’opposant gabonais, André Mba Obame, selon un communiqué du CNC lu mardi soir sur la première chaine de télévision gabonaise, RTG1. TV+, propriété de Mba Obame, écope de trois mois de suspension de ses programmes et « Echo du nord » pour sa part , est interdit de parution pendant une période de deux mois. "Une cérémonie de présentation de vœux au peuple ...
Lire l'article
Le président Ali Bongo Ondimba a annoncé, jeudi à Franceville (sud-est), la dissolution des directions générales du contrôle financier et de la comptabilité publique du ministère du budget. "Conformément à la décision du conseil des ministres tenu à Port-Gentil (mars 2010) sont confirmées, les dissolutions de l’actuelle direction générale du contrôle financier et la direction générale de la comptabilité publique", a déclaré le chef de l’Etat dans une déclaration lue avant la conférence de presse qu’il a donnée à l’issue du 7ème conseil des ministres délocalisé tenu à Franceville, chef-lieu de le province du Haut-Ogooué, à 650 km au sud-est ...
Lire l'article
Les pays d’Afrique centrale sont à la recherche d’un cadre légal et institutionnel susceptible d'optimiser les retombées des produits forestiers non ligneux dans le renforcement de la sécurité alimentaire et la lutte contre la pauvreté dans la sous-région. Plus de 100 millions de personnes vivent des produits forestiers non ligneux dans les pays du bassin du Congo, second massif forestier de la planète, après l’Amazonie. Les spécialistes estiment sous-estimées l’importance et la contribution, à la sécurité alimentaire, des PFNL qui procurent aux populations des aliments, des plantes médicinales, de l’énergie, des équipements de pêche et des matériaux de ...
Lire l'article
Le ministère du Budget des Comptes publics, de la Fonction publique, chargé de la Réforme de l’Etat, organise lundi prochain, à Libreville, un séminaire d’information sur la gestion budgétaire, a-t-on appris de source officiel ce vendredi. Ce forum - auquel prendront part les secrétaires généraux des départements ministériels, les directeurs centraux chargés des affaires financières et les directeurs du personnel- participe du renforcement des capacités des agents de l’Etat à la lumière de la politique de gestion budgétaire par objectif de programme, engagée depuis le début d’année. Ce mode de gestion se caractérise par de ...
Lire l'article
L'Union européenne (UE) a débloqué une enveloppe de 20 milliards de FCFA pour financer un programme de gestion des ressources renouvelables en Afrique centrale, a appris dimanche l'AGP. Dans le cadre de ce programme, la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) organise à Libreville un atelier sur le programme indicatif régional (10ème FED) de gestion des ressources naturelle renouvelables en Afrique centrale. C'est l'un «des trois volets principaux du programme indicatif régional doté de 30 millions d euros (20 milliards de FCFA) sous forme de dons qui font suite à des actions qui ont déjà été entreprises depuis une douzaine ...
Lire l'article
Le Ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique, chargé de la Reforme de l'État, Blaise Louembé, terme d’une rencontre de négociation avec le collectif des agents en grève à la direction générale du Budget(DGB), a confié, vendredi, à la presse qu’« une plate forme a été mise en place pour examiner points par points », les revendications des auteurs du mouvement d’humeur. « Nous avons demandé à tous les agents de reprendre le travail dès lundi. Une plate forme de travail où l’administration et les agents vont se retrouver à partir de lundi a ...
Lire l'article
La Commission de lutte contre l’enrichissement illicite accueille deux nouveaux membres
Deux nouveaux membres de la Commission nationale de Lutte contre la Corruption et l’enrichissement illicite ont prêté serment ce vendredi au tribunal de première instance de Libreville, en présence du président de la Cour de Cassation et des membres du gouvernement. Au cours de cette cérémonie, les deux impétrants ont solennellement juré de « servir l’Etat avec fidélité », de mener avec « probité » leurs nouvelles fonctions, d’observer le « respect de la confidentialité et la déclaration de fortune », avant de promettre de se « conformer aux lois et règlements en vigueur », ayant trait ...
Lire l'article
La réunion des ministres africains des Finances et des gouverneurs de banques centrales du continent, convoquée ce 10 mars à Dar es-Salaam, en Tanzanie, par le Fonds monétaire international (FMI), a permis de faire le point sur les mesures envisageables pour juguler les retombées de la récession économique mondiale sur les pays africains. Le directeur du FMI a affirmé qu’il fallait dégager 11 milliards de dollars supplémentaires dans les 5 ans pour prévenir les scénarios catastrophes, et a annoncé la création de deux nouveaux centres d’assistance techniques en Afrique de l’Ouest et Australe pour aider les pays africains à répondre ...
Lire l'article
Le ministre délégué aux Finances a ouvert ce 7 juillet à Libreville un atelier de formation de ses agents aux stratégies de développement adaptées aux économies exportatrices. Cet atelier organisé avec la collaboration de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC) et de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest (BCEAO) vise à renforcer les connaissances théoriques des agents du ministère sur la gestion de la dette publique et l'instrumentalisation du commerce extérieur comme levier du développement. Entre diversification de l'économie gabonaise et assainissement des finances publiques, le Gabon recherche de nouvelles stratégies financières pour préparer les échéances ...
Lire l'article
Le ministère de l'Economie et des Finances a ouvert le 25 février dans les locaux de l'annexe du ministère, l'immeuble Arambo, un séminaire d'information sur la nomenclature budgétaire et l'exécution du budget de l'Etat. Ce séminaire est destiné à former les administrations gabonaises à une meilleure gestion des budgets alloués par l'Etat. Le ministère des Finances organise du 25 au 29 février un séminaire d'information à l'intention des administrations gabonaises sur le thème "les nomenclatures budgétaires et l'exécution du budget de l'Etat". Présidés par le ministre délégué à l’Economie et aux Finances, Charles Mba, les travaux de ce séminaire est destinés ...
Lire l'article
Deux organes de presse suspendus pour diffusion des vœux à la nation de Mba Obame
Ali Bongo Ondimba annonce la dissolution de deux directions générales du ministère du budget
Un cadre légal et institutionnel pour la gestion des produits forestiers non ligneux dans le bassin du Congo
Un séminaire d’information sur la gestion budgétaire s’ouvre ce lundi à Libreville
Financement de l’UE pour la gestion des ressources renouvelables en Afrique centrale
Grève au ministère du Budget : « Une plate forme a été mise en place pour examiner points par points », Blaise Louembé (ministre du
La Commission de lutte contre l’enrichissement illicite accueille deux nouveaux membres
Afrique : Le FMI promet deux nouveaux centres d’assistance technique
Gabon : Libreville à la recherche d’une gestion rigoureuse des finances publiques
A l’école de la bonne gestion du budget de l’Etat

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 7 Juin 2008
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*