Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Solange Bongo Ayouma Adangui présente « La tentation d’Adam » à la communauté universitaire

Auteur/Source: · Date: 10 Juin 2008
Catégorie(s): Société

Invitée, vendredi dernier en après midi, par le Cercle de réflexion des étudiants en littératures africaines (CRELAF) de l’Université Omar Bongo autour du thème « De la médecine à la littérature: discussions autour de La tentation d’Adam de Solange Bongo Ayouma Adangui », la « dernière née » des écrivains gabonais, qu’accompagnait le Docteur Steve Renombo, chef de département des Lettres Modernes, à l’Université Omar Bongo, a profité pour faire découvrir son ouvrage à la communauté universitaire, quelques semaines après la présentation officielle de celui-ci au Centre culturel français (CCF) de Libreville.

Face une assistance essentiellement composée d’«initiés », dont les remarques et les questions ont paru aussi pertinentes les unes que les autres, le docteur en médecine, Solange Bongo Ayouma Adangui qui dit s’être lancée dans la littérature par amour et par passion, s’est attelée à expliciter les aspects voilés ou non de son roman ainsi que les circonstances qui ont concouru à sa publication.

« On s’inspire de ce qu’on connaît, de ce qu’on vit mais il n’y a rien d’autobiographique dans ce roman. J’ai voulu simplement partager mes interrogations sur la société, sur le monde, sur l’univers » a-elle déclaré. Poursuivant son propos, elle va ajouter « J’ai voulu interpeller le libre arbitre de tout chacun car, il ne faut pas attendre ou laisser autrui décider à votre place ».

Enfin, le Dr Renombo, modérateur de ce « café littéraire », a rappelé que « Ici, il n’est pas uniquement question du personnage mythologique d’Adam tel qu’évoqué dans la bible. Il s’agit plutôt d’une description, d’un regard “littéraire” sur la société, sur le monde » car, lance-t-il, en guise de conclusion « l’objet recherché par Adam, le personnage principal dans ce roman, est un objet allégorique : l’humanisation de l’Homme ».

En rappel, le CRELAF, structure du département des Littératures africaines de l’Université Omar Bongo, œuvre inlassablement pour la promotion, la vulgarisation des lettres africaines tout en accordant un intérêt particulier au développement et à l’épanouissement intellectuel et culturel des étudiants en général et ceux inscrits dans cette spécialité en particulier.


SUR LE MÊME SUJET
Deux ans après son accession au pouvoir, le Président Gabonais, Ali Bongo Ondimba a récemment dressé un bilan - qu’il a jugé positif - de son action à la tête du pays. Pendant les deux premières années de sa présidence, Bongo Ondimba s’est employé à construire « les sous-bassement, les fondations » qui permettront au « bâtiment de monter très rapidement ». Parmi ces « sous-bassement » du développement prôné par le chef de l’Etat Gabonais se trouve la délocalisation des universités et grandes écoles dans l tout le pays. Ce chantier a été vivement salué par les gabonais de France ...
Lire l'article
Dans une lettre datée du 23 février et faxée aux Nations Unies, les Gabonais des Etats-Unis demandent la démission immédiate d'Ali Bongo Ondimba et condamnent Ban Ki-moon pour son indifférence. "Combien de Gabonais attendez-vous de voir mourir avant d'agir?" demandent-ils essentiellement à Ban Ki-moon.  Pour la lettre en version PDF: cliquez ici. Ban Ki-moon Secretary-General United Nations 760 United Nations Plaza New York, NY 10017 Wednesday, February 23, 2011 RE: Condemnation of Meeting with Dictator Ali Bongo Ondimba of Gabon Dear Mr. Secretary-General: The Gabonese people as well as the Gabonese Community residing in the United States are stunned by your decision to meet with dictator Ali Bongo Ondimba as part of ...
Lire l'article
La communauté universitaire, conduite par le recteur, Pierre Fidèle Nze Nguema, a rendu un dernier hommage vendredi dernier à l’Université Omar Bongo (UOB), au plus ancien enseignant de l’institution, Alphonse Ignace Patinon Aikepvi, journaliste de formation, spécialiste en Histoire Médiévale de l’Afrique au Département d’Histoire. Alphonse Ignace Patinon Aikepvi est décédé à Libreville le 29 mars dernier à l’âge de 67 ans après avoir exercé de 1972 à 1997. « Nous sommes réunis ce jour pour rendre un dernier hommage à notre ami, collègue, maître », a déclaré le Pr. Ange Atos Ratanga qui l’a côtoyé depuis la France et qui l’aurait ...
Lire l'article
Le président gabonais, Omar Bongo Ondimba, dans un message lu à la première chaîne de Radio Télévision Gabonaise (RTG1) par le porte-parole de la présidence de la République, Robert Orango Berre, a remercié le peuple gabonais, les présidents africains ayant fait le déplacement de Libreville et la communauté internationale pour le soutien qu’ils ont apporté lors des deux jours et des deux nuits de veillées au Gabon, en hommage à la Première Dame, Edith Lucie Bongo. Dans ce communiqué, le porte-parole de la Présidence de la République a déclaré que, « Profondément ému, et particulièrement sensible à l’élan du ...
Lire l'article
Dans les grandes villes régionales, les opposants à l'ancien président Ravalomanana s'entre-déchirent. Les luttes locales pour le pouvoir se multiplient, mettant en péril l'autorité de la transition et l'unité du pays. Non, la démission de Marc Ravalomanana ne signifie pas que la crise est terminée. La nation malgache fait aujourd'hui face à un danger bien plus grave : la sécession. Partout dans le pays, l'administration est prise de force par des individus qui se réclament du mouvement TGV [du président de la haute autorité de la transition, Andry Rajoelina]. A Toamasina [poumon économique et grand port de l'est du pays], un certain ...
Lire l'article
Solange Yayi Allechi, émissaire du président Béninois, a transmis vendredi au président Omar Bongo Ondimba une invitation pour le sommet des maladies tropicales prévu à Cotonou le 31 mars 2009, rapporte la presse présidentielle. « Le président Omar Bongo Ondimba, m’a confirmé qu’il sera le 31 mars à Cotonou pour l’ouverture du sommet sur les maladies endémiques », a déclaré Solange Yayi Allechi. L’émissaire du président Béninois, Thomas Yayi Boni dirige l’Organisation non gouvernementale (ONG) Water for all children, « de l’eau pour tous les enfants », a dit sa joie d’avoir été reçue par le Chef de l’Etat Gabonais. L’ONG de ...
Lire l'article
Très touché par le décès de Christian Serge Maroga, président du Rassemblement des Démocrates (RDD), ancien candidat à l’élection présidentielle de 2005, le chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, a dans une lettre de condoléance, présenté ses condoléances à la famille du disparu. Dans cette lettre, Omar Bongo Ondimba, écrit : « J’ai appris avec stupéfaction le décès de votre fils, Monsieur Christian Maroga ». « Cette disparition constitue une perte cruelle pour sa famille et pour la classe politique de notre pays », poursuit, Omar Bongo Ondimba. « Homme de courage, son franc – parler avait fait de ...
Lire l'article
Chil Mbika Monguila, Enseignant-chercheur en Sciences de Gestion et Administrateur général du compte de refinancement de l’habitat du Gabon (CRH-Gabon), a la conférence inaugurale des XIè Journées du géographe sous le thème « La place et le rôle du CRH-Gabon dans l’économie gabonaise ». Partant d’une approche historique, il a présenté, à l’auditoire, tous les organismes dévolus à la gestion de l’habitat au Gabon ayant existé depuis l’époque coloniale jusqu’à la création, « sous la demande des banques, du CRH-Gabon et sa mise en fonction, grâce au soutien de l’Agence française de développement (AFD), en 98-99 », a-t-il révélé. A la ...
Lire l'article
L'écrivain gabonais Jean Divassa Nyama a présenté son oeuvre littéraire lundi à Port-Gentil, rapporte mardi un correspondant de l'AGP. Au cours de cette présentation, l'auteur a insisté sur son dernier roman intitulé ''Le bruit de l'héritage'', paru aux éditions Nze (Cameroun) en 2002 et qui sortira dans les prochains jours au cours d'un événement portant sur la littérature. Cette rencontre littéraire, initiée grâce à la collaboration de l'écrivaine Edna Merey-Apinda qui vit à Port-Gentil, rentre dans le cadre de la vulgarisation de la littérature gabonaise à l'intérieur du pays, indique-t-on. Jean Divassa Nyama, auteur de nombreux écrits, en est là, à son troisième ...
Lire l'article
La ministre délégué auprès du ministre de l'Education nationale, Solange Mabignath, cadre politique de la province du Haut - Ogooué (sud - est), a, lors d'une audience accordée, mercredi matin à Libreville aux responsables du « Fan - Club Omar Bongo Ondimba », demandé à ces derniers de protéger les jeunes et de lutter contre la déperdition juvénile et les « vendeurs d' illusion ». Face à la responsabilité incombant à cette structure défendant les idéaux du chef de l'Etat gabonais et la promotion des actions des jeunes gabonais, conduite par son responsable, Yann Chancel, Solange Mabignath, en véritable pédagogue, a ...
Lire l'article
Ali Bongo Ondimba apprécie son bilan tandis que la diaspora de France salue la délocalisation universitaire
La Communauté gabonaise des USA écrit à Ban Ki-moon et demande la démission d’Ali Bongo Ondimba
Gabon: La communauté universitaire a rendu un dernier hommage au plus ancien enseignant de l’UOB, Alphonse Ignace Patinon Aikepvi
Gabon: Omar Bongo Ondimba remercie le peuple gabonais et la communauté internationale pour leur soutien
MADAGASCAR : La tentation du coup de force se propage dans toute l’île
Gabon: Solange Yayi Allechi émissaire chez Omar Bongo ondimba
Gabon: Bongo Ondimba présente ses condoléances à la famille de Christian Serge Maroga
Gabon: Les politiques de l’habitat au Gabon expliquée à l a communauté universitaire
Gabon: Littérature : L’écrivain Divassa Nyama présente son oeuvre littéraire à Port-Gentil
Gabon: Solange Mabignath exhorte les jeunes du Fan club Omar Bongo Ondimba à lutter contre la déperdition juvénile

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 10 Juin 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*