Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: La localité de Cocobeach dotée d’un dépôt de gaz

Auteur/Source: · Date: 18 Juin 2008
Catégorie(s): Economie

La station Total de Cocobeach est désormais dotée d’un dépôt de gaz butane, où le prix d’une bouteille s’élève à 7500 FCFA, a constaté l’AGP.
Cette alimentation en gaz de la station Total de Cocobeach constitue un grand soulagement aussi bien des populations de cette localité que celles de la Guinée équatoriale et particulièrement du district de Kogo, qui s’approvisionnaient déjà en carburant dans cette station.
Auparavant, les habitants de cette ville s’alimentaient en gaz dans les villes environnantes.


SUR LE MÊME SUJET
Au nombre des préoccupations enregistrées dans le département de la Noya, lors de la deuxième étape de sa tournée républicaine entamée lundi dans la province de l’Estuaire, le Président de la République a indiqué que « la route est prioritaire et le reste suivra ». « J’ai bien compris le problème principal qu’est la route. Je vous réaffirme encore une fois, la volonté qui est la mienne d’œuvrer afin que ce tronçon soit réalisé », a réaffirmé Ali Bongo Ondimba à la suite du député, Michel Menga M’Essone qui expliquait au Chef de l’Etat que : « Tout ce ...
Lire l'article
Les enfants des pêcheurs d’origine nigériane du village de Cocobeach, dans le département de la Noya, bénéficient désormais, en plus des enseignements en français dispensés dans les écoles publiques de la localité dans lesquelles ils sont régulièrement inscrits, de cours en anglais afin de leur donner une base dans la langue de communication de leur pays d’origine. Selon Joseph Onienzie, l’enseignant de cette école : « ces enseignements qui sont exclusivement dispensés en anglais, permettront à ces enfants, d’origine Nigériane nés au Gabon, de se familiariser avec la langue anglaise, langue officielle de leur pays. Ces cours ...
Lire l'article
Les femmes, compagnes des pêcheurs installés au village des pêcheurs de Cocobeach, s’activent de plus bel, à l’activité de séchage du poisson, en complément à leurs époux qui eux, ont le devoir de ravitailler les fumoirs avant l’étape de la vente. Autrefois réservé aux hommes, l’activité de séchage et de fumage de poisson à grande échelle qui se pratique au village des pêcheurs de Cocobeach se trouve actuellement entre les mains de femmes. Très habiles, ces femmes passent au fumoir différentes variétés de poisson. Chacune nécessitant une certaine durée bien déterminée. Pauline N, de nationalité camerounaise, une des plus anciennes du village explique ...
Lire l'article
La pêche en mer dans la région de Cocobeach, chef lieu du département de la Noya, reste jusqu’à ce jour détenue par les ressortissants du Bénin et du Nigéria qui sont par conséquent, seuls maîtres des prix du kilogramme de cette denrée très prisée, en dépit des dispositions et arrêtés édictés par la municipalité. Installés dans cette ville depuis des décennies, plusieurs familles de ressortissants béninois et nigérians, spécialisées dans la pêche font aujourd’hui les bons et mauvais jours des habitants de cette région, qui se disent lésés, en matière de tarification de ce produit. « Nous sommes très lésés ici à ...
Lire l'article
Le département de la Noya, chef lieu Cocobeach, à une centaine de kilomètres, au nord de Libreville, reste confronter à une immigration illégale favorisée, si l’on en croit les autorités locales, par l’existence d’une « cinquantaine de débarcadères qui ne sont pas contrôlés » en dépit de la dotation, de la police, d’une vedette, ces dernières semaines. L’immigration clandestine découle fortement de l’activité principale du département de la Noya (6 mille habitants): la pêche menée par des expatriés, majoritairement nigérians. Les nombreuses reconduites à la frontière des sans papiers n’ont, vraisemblablement, pas conduit à une décrue du phénomène amplifié par le rapatriement ...
Lire l'article
Le conseil municipal de Cocobeach, dans la province de l'Estuaire, a offert mardi un compteur d'eau à l'école catholique de Notre Dame de la Mer, située dans cette localité, rapporte le correspondant de l'AGP. Ce don a été réceptionné par le directeur de cette école Marc Fanny Abesso'o Mezui, en présence des élèves de cet établissement de type colonial. Construite dans les années 1950, l'école était jusque-là dépourvue d'eau potable.
Lire l'article
Une délégation de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) est arrivée vendredi dernier à Cocobeach, dans le département de la Noya au Nord-ouest de Libreville pour une visite de travail, rapporte lundi le correspondant local de l'AGP. A Cocobeach, cette délégation, conduite par le responsable des programmes de lecture publique à l'OIF, Eric Weber, a procédé à l'évaluation des activités du centre de lecture et d'animation culturelle (CLAC) de la ville. Au-delà de l'évaluation, l'OIF entend, au travers de cette visite, étendre son réseau de lecture publique sur l'ensemble du Gabon, notamment en créant des nouvelles structures de lecture et d'animation, ...
Lire l'article
Une pénurie de gaz butane sévit présentement à Cocobeach en raison d’une rupture de stock dans les deux lieux de vente du chef-lieu du département de la Noya au Nord-ouest de Libreville, a constaté le correspondant local de l’AGP. Ce désagrément emmène, les populations à recourir au feu de bois pour la cuisson des repas et autres besoins. La semaine une pénurie partielle de gaz butane a été également constatée à Libreville la capitale. De source proche de la direction générale de la Société gabonaise d'entreposage des produits pétroliers (SGEPP), un déficit de bouteilles de gaz serait à l'origine de cette pénurie. Les ...
Lire l'article
Le prix du poisson salé connaît une hausse dans les campements des pêcheurs et au marché municipal de Cocobeach, à plus de 120 km au nord de Libreville, a constaté lundi le correspondant de l'AGP. Vendu habituellement à 1800 FCFA, le kg de Thon et du Mâchoiron est passé à 2300 FCFA, alors que celui du Bar, de la carpe noire, du Capitaine et du poisson rouge est passé de 1900 à 2500 FCFA le kg. Ces prix sont fixés unilatéralement par les commerçants, qui, non seulement ne tiennent pas compte de la mercuriale municipale mais ne donnent aucune raison justificative. Ces derniers ...
Lire l'article
Trois grandes pirogues de fabrication nigériane appelées communément " Kéno ", revenant du Nigeria et appartenant à M. Salomon Ebi, avec des effets destinés au commercial, ont accosté jeudi au débarcadère du marché municipal de Cocobeach, a constaté le correspondant local de l'AGP. Cette escale à Cocobeach, note-t-on, permet à ces commerçants de remplir certaines formalités au bureau des douanes et payer d'autres taxes à la mairie, à la marine marchande et régulariser leur entrée au Gabon au service de la documentation de cette localité. Dans ces pirogues, se trouvaient des ballots de chaussures d'hommes et de femmes, des vêtements, des sacs ...
Lire l'article
Tournée républicaine / « La route est prioritaire et le reste suivra », Ali Bongo Ondimba à l’étape de Cocobeach
Education : Le village de pêcheurs de Cocobeach dispense des cours spécialisés
Le fumage de poisson, activité principale des femmes à Cocobeach
Peu de Gabonais dans le secteur de la pêche à Cocobeach
Cinquantenaire: J-12: une cinquantaine de débarcadères nullement contrôlés dans le département de la Noya (Cocobeach)
Gabon: Le conseil municipal offre un compteur d’eau à l’école catholique de Cocobeach
Gabon: Francophonie : Une délégation de l’OIF en visite à Cocobeach
Gabon: Société : Pénurie de gaz butane à Cocobeach
Consommation : Le prix du poisson salé en hausse à Cocobeach
Gabon: Commerce :trois pirogues nigérianes accostent à Cocobeach

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 18 Juin 2008
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*