Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Grogne à Africa N°1

Auteur/Source: · Date: 22 Juin 2008
Catégorie(s): Médias

Certains agents de la radio africaine Africa N°1 s’impatientent quant au paiement de leurs décomptes finals par le nouvel acquéreur de cette chaîne de radiodiffusion continentale rachetée par la Libyan Jamahiriya Brodecasting (LGB).
Selon certains journalistes, qui essaient d’analyser froidement et rationnellement la situation, aucun licenciement collectif n’a été opéré à Africa N°1, comme tentent de faire croire leurs collègues.

« Il faut d’abord reconnaître qu’une certaine presse à sensation a fait état d’un licenciement collectif. Il ne s’agit pas d’un licenciement massif en tant que tel. Il s’agit par contre d’un licenciement de fait parce qu’Africa N°1 a été rachetée par une nouvelle société qui, en principe, est sensée signer de nouveaux contrats avec les agents qu’elle désire récupérer. Maintenant, ceux qui ne seront pas reconduits pourront prétendre à leurs décomptes finals», a expliqué un journaliste d’Africa N° 1 qui a requis l’anonymat.

On rappelle qu’au niveau des parts, la Libyan Jamahiriya Brodecasting détient 52% d’actions, l’Etat gabonais 35% et les privés 13%.
 


SUR LE MÊME SUJET
Pourquoi Africa n° 1 a (brièvement) cessé d’émettre
Pourquoi le signal de la radio Africa n° 1 a-t-il été interrompu, les 2 et 3 novembre, par Eutelsat ? Le fournisseur français de services par satellite souhaitait manifestement obtenir le paiement de plusieurs factures de location du satellite que la radio panafricaine tarde à acquitter. À Libreville, on invoque tout au plus une « négligence ». En réalité, la vraie raison du retard serait le peu d’empressement à signer les chèques manifesté par les deux représentants de l’actionnaire majoritaire libyen : le directeur général, Louis-Bartélemy Mapangou, et le directeur général adjoint libyen chargé des questions financières. « L’argent était pourtant disponible ! », ...
Lire l'article
L’intervention militaire en Libye pourrait affecter, au Gabon, le fonctionnement de la radio panafricaine Africa N°1 qui dépend d’un financement du gouvernement Kadhafi, lit-on mercredi sur Info Gabon Plus. Le portail qui cite la direction gabonaise d’Africa No 1 indique que la radio accuse une dette de 1,2 milliard de francs CFA. "Les salaires des journalistes d’Africa N° 1 seraient assurés seulement jusqu’en mars 2011 et leur renouvellement dépendrait du pouvoir du guide Mouammar Kadhafi", écrit le site internet, qui s’est approché du représentant des intérêts libyens au Gabon, Ali Abubaker. Selon ce dernier, la crise politique en Libye empêche ...
Lire l'article
La ministre gabonaise de la Communication, Laure Olga Gondjout, a reçu le 10 février dernier à Libreville l’ambassadeur libyen, Abdel Hakim Al Cherif, pour faire le point sur la situation de la radio Africa n°1, dont les Libyens sont détenteurs de 52% des parts depuis 2006. Le rachat de la radio panafricaine avait entraîné de nombreuses protestations suite à la violation du protocole d’accord signé entre les employés et le comité de privatisation, qui n’avait finalement versé que moins de 10% du montant prévu pour les primes de licenciement des agents. L’ambassadeur de Libye au Gabon, Abdel Hakim Al Cherif, ...
Lire l'article
Des pourparlers sont à nouveau ouverts entre le comité de privatisation et les responsables des agents grévistes de la radio panafricaine, Africa n°1 quelques jours après le déclenchement du mouvement d’humeur observé par ces derniers dans le but de revendiquer leurs droits. Les deux parties sont actuellement en phase d’une étude plus explicite des différents points figurants dans le cahier de charge, en vue d’un dénouement heureux, a constaté GABONEWS. Selon les agents de la radio panafricaine qui n’entendent pas installer un bras de fer, « Ce que nous attendons du comité de privatisation, c’est tout simplement le respect des clauses, nous ...
Lire l'article
Portail clos, trois banderoles arborant des messages de revendication juste à l'entrée, c'est l'image « désolante » que de nombreux Librevillois observent depuis le déclenchement de la grève, le 1er août dernier par les 93 agents licenciés de la radio panafricaine « Africa N°1 » qui ont préféré suspendre les programmes après le rachat de la radio par le groupe Libyan Jamahiriya Broadcasting. Motifs. Les employés dénoncent le plan social qui a été négocié après le rachat. Les agents licenciés demandent que leurs primes soient revalorisées sur la base de leur rémunération annuelle et non de leur salaire de base. En ...
Lire l'article
Les agents d'Africa n°1 sont Sonnés! Le groupe Libyan Jamahiriya Broadcasting (LGB) qui s’est porté acquéreur du média, avait en effet annoncé le licenciement protocolaire de l’ensemble des agents de la station avant l’organisation des recrutements. Ce licenciement était assorti d'un plan social concocté par le comité de privatisation arrêté à la somme de 6 milliards de F CFA. Contre toute attente, ce comité leur a annoncé qu'ils n'auront que 400 millions de FCFA. Ils sont en grève depuis le 30 juillet, pour protester contre la violation du protocole d'accord signé le 2 juillet dernier avec le comité de privatisation, ...
Lire l'article
Louis Bertrand Mapangou, Administrateur directeur général de la radio panafricaine, Africa n°1, a déclaré ce vendredi à la cité de la démocratie de Libreville, lors de la cérémonie officielle de remise du Grand prix de l’Intégration Africaine qu’ « Africa n°1 entend valoriser les filles et les fils du continent dont l’action procède de l’Afrique qui marche et qui gagne ». Selon Louis Barthélémy Mapangou, c’est dans le but de matérialiser la vision du chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, promoteur des projets d’unité et de rapprochement des peuples africains qu’est née le Grand prix de l’Intégration Africaine. Initative d’Africa ...
Lire l'article
Les agents de la radio panafricaine « Africa N°1 », observent depuis jeudi, un mouvement de grève illimité, résultat du licenciement d'environ une centaine d'agents et du non versement de leur droit. Le Syndicat des communicateurs d'Africa n°1 (SYCA), réuni en Assemblée générale mercredi, se révolte contre l'attitude de la cellule de privatisation qui jusque-là ne prend pas en compte les décisions inscrites dans le cahier de charges. Selon Jean Claude Mihindou, président du SYCA, « Les agents réclament un plan social digne. En outre, on constate des erreurs dans les calcules des droits des agents », a-t-il déclaré. Le SYCA a ...
Lire l'article
Une séance de travail a réuni le 24 juin dernier au siège de la station de radio Africa n°1 à Libreville, le comité de privatisation et les membres du syndicat des agents du média pour discuter de la mise en place d'un plan social pour accompagner le processus de privatisation de la radio panafricaine. Le groupe Libyan Jamahiriya Broadcasting (LGB) qui s’est porté acquéreur du média avait en effet annoncé le licenciement protocolaire de l’ensemble des agents de la station avant l’organisation des recrutements. Pour limiter les répercussions socio économiques de la privatisation de la radio Africa n°1, une rencontre a ...
Lire l'article
Le Conseil d’administration de la filiale parisienne d’Africa N°1, se tient depuis mardi dernier à Paris en France en présence des administrateurs d’Africa N°1 Gabon. Rachetée par la Libyan Jamahiriya Brodcasting (LJB), une société libyenne détenant environ 52% des parts, la radio continentale Africa N°1 est en pleine mutation. L’Etat gabonais y détient 35 % des actions tandis que les privés gabonais, représentés par les sociétés Sons et Image ainsi que Koussou, se partagent 13% des parts. Rappelons que le nouveau propriétaire d’Africa N°1, LJB, a un plan de développement qui vise une large extension de la diffusion des programmes de cette ...
Lire l'article
Pourquoi Africa n° 1 a (brièvement) cessé d’émettre
La radio Africa N°1 victime collatérale de la crise libyenne ?
Gabon : La Libye s’exprime sur Africa n°1
Gabon: Vers le dénouement heureux de la crise à la radio panafricaine
Gabon: Quand les 93 agents de la radio panafricaine « Africa N°1 » contestent
Gabon : La mort d’Africa n°1
Gabon: « Africa n°1 entend valoriser les filles et les fils du continent (…) », (Louis Barthélémy Mapangou)
Gabon: Silence radio à la radio panafricaine « Africa N° I »
Gabon : Africa n°1 cherche désespérément un plan social
Gabon: Les administrateurs de la Radio panafricain, Africa N°1, à Paris pour un Conseil d’administration


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Juin 2008
Catégorie(s): Médias
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*