Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Le métier de pompiste se féminise à Libreville

Auteur/Source: · Date: 4 Juil 2008
Catégorie(s): Société

Le métier de pompiste qui paraissait jadis, strictement réservé aux hommes, en raison de la complexité des différentes tâches, mais aussi, du caractère dangereux de la profession elle-même, avec la manipulation du carburant et du gaz butane sans oublier les risques de hold-up de jour comme de nuit, s’ouvre depuis quelques années aux femmes (en moyenne 3 femmes par équipe), avec l’arrivée de la concurrence et de nouvelles stratégies marketing, mais aussi avec la recrudescence de la pauvreté.

En effet, Shell Gabon, Elf Aquitaine, et Totalfina autrefois en situation de monopole n’employaient qu’un personnel Ouest africain (Béninois, Togolais), en raison de ce que les différents gérants des stations services jusqu’à la fin des années 90 des mêmes origines. L’arrivée de Mobil Gabon a permis de réduire la marge bénéficiaire des stations services existantes, ce qui a entraîné la fusion de Elf Aquitaine, et Totalfina, au profit de Total Gabon, et l’arrivée des toutes premières femmes dans le métier.

C’est le 21avril 2005 que Petro Gabon a fait son entrée dans cette grande bataille et a permis aux différents responsables ou maisons de distribution d’hydrocarbure d’aiguiser leurs stratégies commerciales, dans le but de maximiser les profits par une plus large ouverture en faveur de la gente féminine à la profession de Pompiste, tant la silhouette féminine attire et fidélise la clientèle.

Selon Audrey Nzang, jeune femme Pompiste de 26ans, « c’est dure il nous faut soulever les bouteilles de gaz au même titre que les hommes, l’odeur du carburant est difficile à supporter, mais nous n’avons pas le choix, c’est dure de trouver du travail de nos jours au Gabon, nous supportons, car il y a tout de même de bonnes choses, nous sommes difficilement fauchés avec environ 15.000 à 30.000 francs CFA/jour, en dehors du salaire mensuel.

Soulignons que les femmes bravent les mêmes dangers que les hommes dans cette arène depuis leur entrée, mais se font plus d’argent que ces derniers grâce aux pourboires recueillis auprès des usagers des stations.


SUR LE MÊME SUJET
La gente féminine de plus en plus attirée par le métier de pompiste autrefois l’affaire des seuls hommes. Une attitude qui laisse entrevoir en la femme des aptitudes similaires à celles des hommes. Les femmes seraient donc capables d’exercer les mêmes tâches que celles exercées par l’homme. Ainsi, elles sont de plus en plus nombreuses ces jeunes femmes qui se sentiraient à l’aise avec une pompe à essence ou tout autre objet à la main, servant les multiples automobilistes qui se succèdent à la pompe dans les différentes stations services que compte la capitale gabonaise. Vêtues aux couleurs respectives de chaque ...
Lire l'article
Le ministère du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique, chargé de la Réforme de l’Etat, en collaboration avec le Secrétariat général du ministère français du Budget et l’Agence de Développement des Technologies Economiques et Financières (ADETEF), organise du 12 au 14 du mois en cours un séminaire-atelier à l’intention des secrétaires généraux des différents ministères publics portant sur le thème: « Maîtriser l’exercice de la fonction de Secrétaire Général, notamment dans un contexte de réforme de l’Etat ». Ouvert vendredi à Libreville, le séminaire-atelier organisé à l’intention des Secrétaires généraux de ministère est une occasion de promouvoir le ...
Lire l'article
Libreville, 10 septembre (GABONEWS) - La capitale gabonaise, tout comme certaines autres localités du pays, connaît une pénurie de gaz butane depuis quelques jours, contraignant ainsi les ménages à parcourir de longues distances pour s’en procurer dans les rares stations services possédant encore ce produit. Les responsables de stations s’accordent à dire que « c’est stratégique ». « Nous ne commandons plus le gaz comme avant, question de sécurité. En cas de casse, le gaz est un produit très inflammable, moins nous en avons en stock et plus prudents sommes-nous », a déclaré Aziz. En effet, cette pénurie a ...
Lire l'article
Une partie des stations-service de Libreville était très touchée mercredi par une pénurie d’essence super, entraînant des longs bouchons et des chaînes interminables de véhicules, a-t-on constaté. Ce produit fait cruellement défaut depuis pratiquement trois jours dans les stations-service et lorsqu’il est disponible, il est vite raflé par les automobilistes, selon les gérants des stations. Selon la majorité des gérants approchés par l’AGP, cette situation est due à l’insuffisance des quantités du produit distribuées par la direction de la Société d’entreposage des produits pétroliers (SEGPP). Depuis mardi, le trafic, très dense après un week-end prolongé, a augmenté l’affluence dans les stations-service et est ...
Lire l'article
« Entre le métier ou la position de l’engagement dans l’exercice du journaliste, il faut choisir car il y a toujours un prix à payer », a déclaré Anaclet Bissiélo, docteur en Sociologie, Ministre gabonais de la Programmation du Développement et de la Performation Publique, ce samedi à Port-Gentil, dans sa communication entant dans le cadre de l’atelier sur « la liberté de la presse » à l’occasion de la célébration ce 3 mai de la Journée internationale de la liberté de la presse, a rapporté notre envoyé spécial, Rodrigue Asseyi. Le conférencier, Anaclet Bissiélo, également enseignant à l’Université Omar Bongo ...
Lire l'article
Les stations essence de la capitale gabonaise, Libreville, affichent toutes des panneaux annonçant la pénurie de carburant qui met désormais à rude épreuve les automobilistes qui doivent ainsi sillonner, parfois en vain, toutes les stations en vue de trouver quelques gouttes d’essence pour se ravitailler, ont constaté ce lundi les reporters de GABONEWS. Dans les stations-service où il y a encore quelques litres de carburant, des files de véhicules et d’automobilistes attendent, avec espoir, le moment où ils pourront avoir un peu d’essence. En effet, ce produit se fait de plus en plus rare et pousse les automobilistes à aller loin ...
Lire l'article
La journée mondiale de la femme rurale sera célébrée en différée à Libreville, a annoncé mercredi Angélique Ngoma, ministre des Affaires sociales, de la Famille, chargé de la Promotion de la femme dans son discours de circonstance.Les raisons de ce report n'ont pas été communiquées à la presse. Cette année, cette Journée est célébrée sous thème: « Journée mondiale de la femme rurale: Changement climatique: les femmes rurales apportent des solutions ». « Les solutions aux changements climatiques doivent être de nature durable. La seule façon de parvenir à une action durable à long terme est d'associer les femmes à tous les ...
Lire l'article
Un nombre considérable de stations services « Engen » visitées dans la capitale gabonaise, connaît une rupture de carburant Diesel, depuis ce lundi matin. La pénurie a été constatée dans les stations service de Lalala, Carrefour la SNI Likouala, et à Nombakélé, respectivement situées aux 5ème, 4eme et arrondissements de Libreville. Cette situation a suscité l’ire de certains chauffeurs de taxi, surtout les fidèles clients de cette entreprise pétrolière, à l’instar du jeune transporteur urbain, Oumar. « Nous ne savons plus quoi faire, changer de station à chaque fois crée un manque à gagner, le carburant manque ici depuis dimanche, et nous n’avons ...
Lire l'article
Libreville, la capitale gabonaise, connaît depuis quatre jours une pénurie du gaz butane, due au manque de bouteilles chez l'un des principaux distributeurs ENGEN (ex Pizo-Shell), a appris l'AGP vendredi auprès des gérants des stations services. ''Il n y a plus de gaz depuis environ quatre à cinq jours. Cela est dû au fait que Shell a refusé d'utiliser les bouteilles de Pétro Gabon'', a indiqué Charles Solagni, chef de piste dans une station Shell à Libreville, qui dit avoir commandé 350 bouteilles mais n'en a obtenu que 50. Dans les stations services Pétro Gabon, il y a plus de bouteilles ...
Lire l'article
Les gestionnaires des stations piscicoles de l’Etat sont en évaluation à Libreville après plus d’une semaine de travaux en atelier axés essentiellement sur la gestion des stations piscicoles. Pour ce faire, les 23 gestionnaires en séminaire se doivent de présenter un travail qui obéisse à toutes les normes requises à l’instar de celles présentées tout au long la formation dont l’aménagement des infrastructures piscicoles, la gestion économique d’une ferme, la gestion d’une station piscicole entre autre. Pour les organisateurs de cette évaluation, la connaissance de ces modules par les gestionnaires, contribuerait à redynamiser les activités dans les stations piscicoles de l’Etat et ...
Lire l'article
Pompiste : un métier plus que jamais féminisé
Fonction publique: les Secrétaires généraux mieux instruits sur leur métier
Gabon: Le gaz se fait rare à Libreville et dans plusieurs localités du pays
Gabon: Pénurie d’essence super constatée dans les stations-service de Libreville
Gabon: Médias : « Le métier ou l’engagement, il faut choisir ? » (Anaclet Bissiélo, sociologue)
Gabon: Les stations d’essence affichent « panne sèche » à Libreville
Gabon: La Journée mondiale de la femme rurale célébrée en différée à Libreville
Gabon: Des stations services à cours de gazole ce Lundi à Libreville
Gabon: Le manque des bouteilles à l’origine de la pénurie du gaz butane à Libreville
Gabon: 23 gestionnaires des stations piscicoles de l’Etat en évaluation à Libreville

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 Juil 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Gabon: Le métier de pompiste se féminise à Libreville

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*