- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Gabon: Le PNUD interpelle la société civile sur la crédibilisation des institutions étatiques en Afrique

Le Programme des nations unies pour le développement (PNUD – Gabon), a édifié le public, mercredi au Centre culturel français de Libreville (CCF), par la voix du conseiller au programme gouvernance de cette institution, Hamidou Okaba, lors de la deuxième Journée portes ouvertes lancées mardi, sur la question de la crédibilisation des institutions étatiques en Afrique.
Pour lui, les mesures susceptibles de crédibiliser les institutions étatiques africaines passent nécessairement par les capacités, la responsabilité, la transparence et la participation des acteurs non étatiques. C’est pourquoi, les Etats doivent investir dans le développement de leur capacité, améliorer les stratégies de transparence, encourager la participation des acteurs non étatiques en l’occurrence, la société civile, lutter contre la corruption, enfin, adopter et mettre en œuvre des systèmes performants de gestion et d’incitation.

Il a proposé à la suite, des actions qui peuvent renverser la tendance actuelle: accorder la responsabilité première du développement des capacités à la partie nationale; laisser la partie nationale coordonner l’assistance des bailleurs de fonds; in fine, encourager les programmes régionaux.

En d’autres termes, souligne –t-il, le renforcement de la responsabilité pourra se réaliser en légitimant la Charte africaine des droits de l’homme. Car la responsabilité rime avec l’obligation de rendre compte et la transparence budgétaire.

Enfin, il rappelle que pour ce qui est de la participation des acteurs non étatiques, il faut mettre en place un processus permettant aux citoyens de faire connaître leur point de vue et de participer aux décisions ayant un impact dans leur vie. Pour cela, les autorités locales et la société civile en générale ont un rôle clé à jouer, conclue –t -il.
 


SUR LE MÊME SUJET
La plate-forme de la société civile gabonaise "Ca suffit comme ça en France" (proche de l'opposition) a interpellé mercredi dans un communiqué les candidats à la présidentielle française de 2012, leur demandant de rompre "avec la Françafrique". "Depuis de nombreuses années déjà, des promesses démagogiques de bon nombre de politiques français ont allégué publiquement de rompre avec la Françafrique, sans jamais tenir leurs engagements", affirment les signataires, des membres de la plate-forme résidant en France. "Nous attendons de vous (les candidats) une politique (...) qui rompe avec le schéma de surexploitation économique et d’obstruction politique constatées depuis au moins les années 1960", ...
Lire l'article [1]
La plate-forme Transparence et Gouvernance Démocratique au Gabon (TGD-Gabon), représentée par son coordinateur, Christian Abiaghé Ngomo, vient de condamner au cours d’une conférence de presse, les dérives de certains acteurs de la société civile caractérisée par leur tendance à se laisser instrumentalisés par des fractions politiques. Devant la menace d’instabilité imputable à une frange d’activistes soumis aux partis politiques de l’opposition engagée dans la campagne « ça suffit comme ça », les acteurs de la société civile membre de la plate forme TGD, ont émis de « sérieuses » réserves quant à la représentativité des dits activistes. Au nom ...
Lire l'article [2]
Le Haut Conseil des Acteurs Non Etatiques du Gabon (HCANEG), un collectif d'ONG gabonaises est sorti de sa réserve, ce samedi, à la faveur d’une conférence de presse pour évaluer et proposer des solutions aux décideurs du pays sur un certains nombre des problèmes politiques, économiques, environnementaux et sociaux observés ces derniers temps. En plantant le décor, Nicaise Mouloumbi (Président du Bureau exécutif), du HCANEG a fait remarqué que depuis quelques temps notre pays est en proie à un tiraillement démocratique à la fois des acteurs politiques et de la société civile sur certaines questions dont celle relative à l’introduction des ...
Lire l'article [3]
Le Premier ministre, chef du Gaouvernement, Paul Biyoghé Mba, a procédé, ce vendredi, à Libreville, au geste symbolique de la remise officielle de la Maison des Acteurs non étatiques au « Haut Conseil des acteurs non Étatiques », désormais doté d’un cadre de travail propice à l’épanouissement de leurs activités, a constaté GABONEWS. La cérémonie officielle -qui a eu pour cadre l’immeuble Arambo, propriété du ministère des Finances -s’est déroulée en présence de quelques membres du Gouvernement, des représentants de l’Union Européenne, du Corps diplomatique et des représentants d’Organisations internationales ainsi que les membres des ANE (Acteurs non étatiques), venus ...
Lire l'article [4]
Les animateurs du Programme de Renforcement des Acteurs Non Etatiques (PROREANE), initiateurs de la « semaine des ANE (Acteurs Non Etatiques) », qui se tient à Libreville du 4 au 6 du mois en cours, ont exhorté les maires et présidents des Conseils départementaux du pays à travailler de concert avec les associations et Organisations non gouvernementales (ONG), dans les actions communes de développement, a constaté GABONEWS. Les animateurs du PROGREANE ont rassuré aux maires et présidents des Conseils départementaux que l’argent  servant à financer les acteurs non étatiques que sont les associations et ONG étaient disponible à la Maison ...
Lire l'article [5]
Le gouverneur de la province de la Ngounié (Centre-sud), Michel Mouguiama, a encouragé vendredi, les acteurs de la société civile à revoir les bases de création des associations afin d’être plus responsables et de devenir de véritables partenaires au développement et de lutter contre la pauvreté, à l’occasion de l’ouverture des premières journées de la société civile (JSC) à Mouila. « Je vous demande de saisir l’opportunité que vous offre le Programme de renforcement des acteurs non Etatiques (PROGREANE), à travers son antenne provinciale de Mouila, pour vous regrouper en coopératives, groupes d’individus, mutuelles et de bénéficier des ressources financières ...
Lire l'article [6]
La Programme de renforcement des acteurs non étatiques du Gabon (PROGEANE) organise depuis le 9 février dernier à son siège de Libreville la première édition du Forum international pour une société civile africaine forte (FISCAF). Ces assises doivent plancher sur l’élaboration d’un accord cadre des acteurs non étatiques pour le développement des possibilités de partenariat, de coopération, d’échanges et de fédération des acteurs du Sud et du Nord dans l’optique de renforcer leur implication dans l’élaboration des politiques publiques au service du développement du continent africain. La Maison des Acteurs non étatiques (MANE) de Libreville accueille du 9 au 15 ...
Lire l'article [7]
Au moins cinq militants de la société civile ont été interpellés par la police, mercredi matin dans la capitale gabonaise, selon des témoignages. L’un de ces militants est lié aux organisations Transparency International et Sherpa qui avaient déposé, début décembre à Paris, des plaintes portant sur « les conditions dans lesquelles un très important patrimoine immobilier et mobilier a été acquis en France » par trois présidents africains, dont celui du Gabon, et leur entourage. Depuis le 22 décembre, ces deux organisations sont visées par une plainte déposée par la Fondation Omar Bongo Ondimba.    Selon l'organisation des Acteurs libres de la ...
Lire l'article [8]
Le gouvernement et la société civile se sont accordés, à l’issue des travaux de validation sanctionnant la validation du Programme national de bonne gouvernance (PNBG), du 16 et 17 septembre dernier, sur l’institutionnalisation d’un cadre de concertation, du rapport final des travaux. Pour Gervais Owanga-Biye rapporteur des travaux, « les experts se sont convenus de l’institutionnalisation d’un cadre de concertation entre le gouvernement et la société civile sur la gestion du pays au sein du Programme national de bonne gouvernance (PNBG) ». Pour cela, a-t-il affirmé, « le gouvernement gabonais devrait consentir 1% du budget national à la société civile en vue ...
Lire l'article [9]
Dans le cadre des Journées portes ouvertes organisées par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD –Gabon), organe onusien, l’on a noté mercredi au Centre Culturel Français de Libreville (CCF), la communication du Secrétaire exécutif du Comité de suivi de la bonne gouvernance à la primature, Alexandre Ludovic Meye dont les thème était axé sur « La bonne gouvernance en Afrique ». A l’entame de cette conférence, il a tenu à relever l’origine du concept : « Le concept de la bonne gouvernance émerge au début de la décennie 1990 dans les milieux universitaires anglo-saxon, progressivement, il est considéré ...
Lire l'article [10]
Gabon – La société civile interpelle les candidats à la présidence en France
Société / TGD-Gabon condamne les dérives de certains acteurs de la société civile
La contribution du Haut Conseil des Acteurs Non Etatiques du Gabon
Le Gouvernement gabonais dote le Haut Conseil des acteurs non Étatiques d’un siège
Les collectivités locales invitées à travailler avec les Acteurs Non Etatiques
Gabon: Les acteurs de la société civile de la Ngounié appelés à plus de responsabilités par le Gouverneur
Gabon : Libreville veut renforcer la société civile africaine
Gabon: La police interpelle des militants de la société civile
Gabon: Le gouvernement et la société civile s’accordent sur l’institutionnalisation d’un cadre de concertation
Gabon: « La bonne gouvernance en Afrique » examinée à l’occasion des Journées portes ouvertes du PNUD