Socialisez

FacebookTwitterRSS

ASECNA : La grève des aiguilleurs du ciel paralyse 17 pays africains

Auteur/Source: · Date: 30 Juil 2008
Catégorie(s): Société

Les aéroports des 17 pays membres de l’ASECNA observent depuis le 29 juillet dernier à 13 heures, un mouvement de grève paralysant l’ensemble du trafic aérien pour protester contre les mauvaises conditions de travail et de traitement généralisés dans les différentes antennes nationales. Ce mouvement de grève débuté dans l’antenne de Niamey, au Niger, fait suite à un préavis déposé à la tutelle depuis le 30 juin dernier et devrait se poursuivre jusqu’au 31 juillet prochain.
Les avions sont au hangar dans les 17 pays membres de l’Agence pour la sécurité et la navigation aérienne (ASECNA), dont les agents ont entamé un mouvement de protestation général suite à la non satisfaction des points de revendications déposées à la tutelle depuis le 30 juin dernier.

A la crise institutionnelle s’ajoute une crise sociale. Depuis le 29 juillet dernier à 13 heures, les tarmacs des 17 pays membres sont paralysés suite au mouvement de protestation parti de l’aéroport de Niamey, au Niger, pour dénoncer la violation généralisée des droits des agents de l’ASECNA dans les différentes antennes nationales.

Cette grève est consécutive au dépôt d’un préavis de grève par la Fédération des associations professionnelles de contrôleurs aériens de l’Asecna (FAPCAA) auprès de la tutelle depuis le 30 juin dernier. La FAPCAA y exigeait la satisfaction de cinq points de revendication.
Les agents protestent contre les sous-effectifs, l’insuffisance de la formation et de la protection juridique, les difficiles conditions de travail ou encore le non-paiement de certaines indemnités.

Ils réclament notamment le relèvement du niveau d’accès à la formation initiale au Diplôme d’études universitaires générales scientifiques. Cette revendication a par ailleurs fait l’objet d’une résolution des ministres de tutelle en 2003 mais n’est toujours pas mise en œuvre.

Inscrite dans un protocole en 2007, les agents informent qu’il a été violé plusieurs fois, notamment en juillet avec le recrutement de nouveaux agents niveau Bac. Pourtant le relèvement serait une exigence de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

Les derniers tests faits par l’ASECNA ont révélé que plus de la moitié des agents n’ont pas le niveau 4 requis dans le cadre de la mise en oeuvre de la licence de contrôleurs aériens exigée par l’OACI. L’exigence du niveau 4 devait entrer en vigueur en mars 2008, mais l’ASECNA aurait demandé un moratoire de trois ans.

Les contrôleurs aériens revendiquent également le paiement des 100% des indemnités liées à la licence à compter de janvier 2008.

Selon la FAPCAA, «seuls les vols humanitaires, les évacuations sanitaires et les vols VIP avec chefs d’Etat à bord seront traités». Les agents seront cependant à leur poste afin d’obtenir de la direction générale davantage d’attention à leurs préoccupations.
Si le silence des responsables persiste, les agents ont annoncé qu’ils poursuivront le mouvement jusqu’à une grève illimitée.

Etant donné les graves répercussions d’une telle paralysie sur des pays dont l’activité socio économique dépend pour une large part de la viabilité des transports aérien, nul doute que la tutelle devrait prendre les dispositions nécessaires dans les plus brefs délais afin de rétablir la fluidité du trafic aérien dans l’espace contrôlé par l’ASECNA.

Fondée en 1959, l’ASECNA est chargée du contrôle de la circulation, du guidage des avions et de la transmission des informations dans un espace aérien de 16 millions de km2, soit 1,5 fois l’Europe. Elle gère aussi l’approche et l’atterrissage des avions. Elle regroupe le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la République centrafricaine, les Comores, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée Bissau, la Guinée équatoriale, Madagascar, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, le Tchad, le Togo et la France, qui dispose d’aéroports à Mayotte et à La Réunion.


SUR LE MÊME SUJET
Les agents du ministère des Eaux et Forêts observent une grève depuis jeudi pour revendiquer notamment le paiement d’une prime qui devrait l’être au premier semestre, l’obtention d’une carte professionnelle et la mise en stage de perfectionnement, a rapporté, ce vendredi, la télévision nationale. Face au mouvement qui paralyse le département dont la charge, le ministre des Eaux et Forêts, Martin Mabala, a déclaré que « trois doléances étaient légitimes », entre autres, la « carte professionnelle et le paiement des fonds communs ». Sur ce dernier point, il a indiqué que la question était soumise à l’appréciation ...
Lire l'article
Les agents de Télé Africa sont entrés en grève le 17 mars à Libreville pour réclamer le paiement des salaires, qui ne seraient plus versés depuis quatre mois. Les agents réclament également la mise en œuvre effective du cahier des charges approuvé par la direction générale à l’issue des négociations de 2006. La chaine de télévision Télé Africa ne diffuse plus que de la musique depuis le 17 mars dernier, en raison d’un mouvement de grève générale déclenché par les agents qui réclament le versement des quatre mois d’arriérés de salaire. Au titre des revendications, les agents ont ...
Lire l'article
Le centre médical de Lebamba, l'unique dans la région, est fermé depuis mercredi dernier suite au déclenchement d’un mouvement d'humeur observé par les agents de santé, a rapporté vendredi le correspondant de GABONEWS dans la localité. Dans ce centre de santé, aucun service minimum n'a été mis en place pour soulager les populations, constatent les patients qui ne savent à quel saint se vouer. Le personnel de santé en grève revendique des augmentations de salaires, l’amélioration des conditions de vie et de travail, l’octroie des primes de risque et l'augmentation de la prime de logement. La coalition des ces agents (syndicat ...
Lire l'article
Les agents de l'Office national de développement rurale (ONADER), observe depuis mercredi à Libreville, un mouvement de grève pour réclamer de meilleurs conditions de vie et de travail, a déclaré mardi, le président du syndicat des agents de l'ONADER, Michel Biyogho Bi Ndong. Ces agents revendiquent entre autres, les heures supplémentaires non payées, l'absence de primes de panier, l'augmentation de la prime de transport, de 10.000 à 20.000 francs CFA et les primes de rendement et de risque. Ces agents sollicitent aussi le paiement des allocations familiales et la classification des ressources humaines de leur structure, c'est-à-dire définir les critères d'accès ...
Lire l'article
La grève de l'Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) serait terminée à en croire le ministre gabonais de l'Aviation civile, Dieudonné Mouiri Boussougou, invité mercredi au journal de 13h à la télévision nationale (RTG1). « La grève est désormais finie », a déclaré M. Mouiri Boussougou. Selon lui, le mouvement d'humeur des agents de l'ASECNA a été interrompu. Les vols ont repris, sauf dans la province l'Ogooué maritime (Ouest). Le ministre affirme cependant que des négociations ont été faites avec les agents pour un dénouement à la crise. Une grève de l'ASECNA qui intervient après celle ...
Lire l'article
La grève des agents de l’Agence de sécurité et de navigation aérienne (Asecna) entamée le 27 mai dernier a été désamorcée dans la nuit du 28 au 29 mai, grâce à l'intervention du premier ministre. Le trafic aérien a repris à l’aéroport international Léon Mba de Libreville. Les négociations avec la tutelle se poursuivent toujours mais les agents ont consentis à reprendre du service pour limiter l’impact socio économique sur le principal aéroport du pays. Les vols ont repris dans la matinée du 29 mai à l'aéroport international Léon Mba de Libreville. Les agents de l’antenne locale de l’Agence de ...
Lire l'article
L'aéroport international Léon Mba de Libreville, est paralysé depuis mardi par une grève illimitée des travailleurs de l'Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), entrés en grève générale pour réclamer, entre autres, le paiement d'une prime d'intéressement et la mise en place d'une caisse d'avancement d'activités nationales, a constaté GABONEWS. Selon le représentant du Syndicat, « la situation se débloquera si la tutelle trouve la solution définitive aux revendications ». Ce mouvement a également occasionné le gel de toutes les activités de l'aéroport de la capitale économique du pays, Port Gentil, a précisé ...
Lire l'article
En grève depuis le 4 avril dernier pour réclamer le paiement intégral et à tous les agents de la prime de servitude, les agents du ministère de l'Agriculture membres de Syndicat national des agents de l'agriculture (Synpa) ont appelé le 9 avril 2008 leur ministre de tutelle à procéder au versement de leurs primes. On croyait le spectre de la grève durablement écarter au ministère de l'Agriculture après l'entrée en vigueur des mesures prises par la tutelle pour résorber la crise de janvier. Peine perdue, depuis cinq jours, l’activité dans ce ministère est presque paralysée. Juste un service minimum est ...
Lire l'article
L’ensemble des agents du ministère du Travail est entré en grève depuis le 17 mars dernier pour réclamer des avantages sociaux et la satisfaction des revendications des précédents mouvements de grèves, pourtant acceptées par le gouvernement mais jamais satisfaites. L'ensemble du personnel du ministère du travail ne veut plus se contenter des promesses, il est en grève généralisé depuis le 17 mars pour obtenir la satisfaction de tous les points de revendications inscrits sur le cahier des charges depuis au moins les grèves de 2006. Suspendu suite aux promesses du ministère de tutelle, le mouvement de grève générale sur l’ensemble du territoire ...
Lire l'article
Le personnel du ministère gabonais de l'Agriculture a cessé de travailler le 4 décembre dernier, pour une durée indéterminée pour exiger le paiement des primes et la mise en place d'une politique visant la relance du secteur agricole gabonais devenu moribonde. "Nous ne reprendront pas le travail tant que des négociations ne sont pas ouvertes avec la tutelle", a déclaré un porte-parole des grévistes à la presse. Le paiement des primes connus dans l'administration gabonaise sous l'appellation de "Fonds communs" est la condition sine qua non pour la reprise du travail. Cette prime est une espèce de bonus accordé chaque ...
Lire l'article
Le ministère des Eaux et Forêts paralysé par une grève
Gabon : Télé Africa de nouveau paralysé par la grève
Gabon: La grève des agents de santé paralyse le centre médical de Lebamba
Gabon: Les agents de l’ONADER en grève
Gabon: Suspension de la grève de l’ASECNA à Libreville
Gabon : Jean Eyéghé Ndong dénoue la grève des aiguilleurs du ciel
Gabon: L’aéroport de Libreville paralysé par un mouvement de grève de l’ASECNA
Gabon : Le ministère de l’Agriculture à nouveau paralysé par une grève
Gabon : Grève généralisée des agents du ministère du Travail
Gabon : Le ministère de l’Agriculture paralysé par une grève du personnel

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Juil 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*