Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: « Africa n°1 entend valoriser les filles et les fils du continent (…) », (Louis Barthélémy Mapangou)

Auteur/Source: · Date: 1 Août 2008
Catégorie(s): Médias

Louis Bertrand Mapangou, Administrateur directeur général de la radio panafricaine, Africa n°1, a déclaré ce vendredi à la cité de la démocratie de Libreville, lors de la cérémonie officielle de remise du Grand prix de l’Intégration Africaine qu’ « Africa n°1 entend valoriser les filles et les fils du continent dont l’action procède de l’Afrique qui marche et qui gagne ».
Selon Louis Barthélémy Mapangou, c’est dans le but de matérialiser la vision du chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, promoteur des projets d’unité et de rapprochement des peuples africains qu’est née le Grand prix de l’Intégration Africaine.

Initative d’Africa n°1, le grand prix de l’Intégration Africaine, tel que défini par Louis Barthélémy Mapoungou est attribué chaque année par un jury international composé de l’auditoire de cette radio.

Ce grand prix qui se décline en six catégories (Economie, finance, innovation, social, culture et sport), récompense et encourage la personne physique ou morale qui aura contribué durant toute l’année, par son action, sa fonction… à promouvoir l’intégration africaine.

Le prix est constitué de trophées sculptés dans les matières premières valorisant artistiquement l’Afrique accompagné de diplôme et d’une somme de 2.500.000 francs CFA pour le Grand prix et 1.500.000 francs CFA pour les déclinaisons du même prix.

On rappelle par ailleurs qu’au moment où s’organise à Libreville la première édition du Grand prix de l’Intégration Africaine, la radio panafricaine observe un silence radio depuis jeudi (hier).
A l’origine, les agents réclament un plan social d’accompagnement digne, résultant du licenciement d’une centaine d’agents consécutif au rachat d’Africa n°1 par le groupe Libyan Jamahiriya Broadcasting détenant 52% des actions contre 35% pour l’Etat gabonais et 13% pour les actionnaires privés.
 


SUR LE MÊME SUJET
La radio panafricaine Africa N°1, qui connaissait de nombreuses difficultés financières notamment en raison de la situation en Libye, son premier actionnaire, a été "mise mardi en redressement judiciaire", a appris mercredi l'AFP auprès de la direction. La radio, qui touche 20 millions d'auditeurs dans une vingtaine de pays africains, a été "mise en redressement judiciaire par le tribunal de première instance de Libreville" et un "administrateur judiciaire a été nommé", a précisé Jean-Nativité Ongala, directeur général adjoint de la radio. "Si l'Etat a pris la décision de mettre Africa N°1 en redressement judiciaire, c'est certainement pour reprendre le contrôle de la ...
Lire l'article
Pourquoi Africa n° 1 a (brièvement) cessé d’émettre
Pourquoi le signal de la radio Africa n° 1 a-t-il été interrompu, les 2 et 3 novembre, par Eutelsat ? Le fournisseur français de services par satellite souhaitait manifestement obtenir le paiement de plusieurs factures de location du satellite que la radio panafricaine tarde à acquitter. À Libreville, on invoque tout au plus une « négligence ». En réalité, la vraie raison du retard serait le peu d’empressement à signer les chèques manifesté par les deux représentants de l’actionnaire majoritaire libyen : le directeur général, Louis-Bartélemy Mapangou, et le directeur général adjoint libyen chargé des questions financières. « L’argent était pourtant disponible ! », ...
Lire l'article
Jean Louis Messan a été nommé Médiateur de la République en remplacement de madame Manomba Kombila Jeanne, selon le communiqué final du Conseil des ministres tenu ce jeudi à Libreville. Le nouveau responsable de l’Institution créée le 16 juillet 1992, Jean Louis Messan, était jusque là Premier Questeur au Conseil Economique et Social (CES) bien avant de diriger la Commission Nationale Electorale pour les locales en 2002 et la Compagnie Nationale Air-Gabon. Par ailleurs, le communiqué ajoute que Mme Manomba devient Médiateur Adjoint de la République. Le Médiateur de la République a pour « mission de faciliter la résolution de certaines réclamations ...
Lire l'article
La ministre gabonaise de la Communication, Laure Olga Gondjout, a reçu le 10 février dernier à Libreville l’ambassadeur libyen, Abdel Hakim Al Cherif, pour faire le point sur la situation de la radio Africa n°1, dont les Libyens sont détenteurs de 52% des parts depuis 2006. Le rachat de la radio panafricaine avait entraîné de nombreuses protestations suite à la violation du protocole d’accord signé entre les employés et le comité de privatisation, qui n’avait finalement versé que moins de 10% du montant prévu pour les primes de licenciement des agents. L’ambassadeur de Libye au Gabon, Abdel Hakim Al Cherif, ...
Lire l'article
La fédération gabonaise de football (FEGAFOOT), qui tenait un congrès ce dimanche à Libreville a décidé de confier l’intérim de cette instance fédérale à Barthélemy Bouassa Moussadji, actuel Secrétaire Général. Barthélémy Bouassa Moussadji a désormais pour mission de gérer la transition pendant 30 jours jusqu’ à la tenue de la prochaine élection du bureau fédéral qui se tiendra au courant de la première semaine de janvier 2009, a appris GABONEWS à l’issue du congrès fédéral qui s’est déroulé en présence de Manuel Dédé, de Sao tomé représentant de la fédération internationale de football association (FIFA). Trois candidats s’affrontaient : Léon Ababé, ...
Lire l'article
Portail clos, trois banderoles arborant des messages de revendication juste à l'entrée, c'est l'image « désolante » que de nombreux Librevillois observent depuis le déclenchement de la grève, le 1er août dernier par les 93 agents licenciés de la radio panafricaine « Africa N°1 » qui ont préféré suspendre les programmes après le rachat de la radio par le groupe Libyan Jamahiriya Broadcasting. Motifs. Les employés dénoncent le plan social qui a été négocié après le rachat. Les agents licenciés demandent que leurs primes soient revalorisées sur la base de leur rémunération annuelle et non de leur salaire de base. En ...
Lire l'article
Les Grands prix de l’intégration africaine ont été décernés le 1er août dernier à Libreville par les auditeurs de la radio Africa n°1. Le directeur général et président de la Communauté portuaire d’Abidjan, Marcel Gossio, ainsi que l’administrateur directeur général de la BGFIBANK, Henri-Claude Oyima, ont respectivement reçu le prix de l’intégration économique africaine et celui de l’intégration financière africaine Pour récompenser la portée intégratrice au niveau continentale des efforts de développement et de croissance des opérateurs économiques africains, les auditeurs de la radio panafricaine Africa n°1 ont décerné le 1er août dernier dans la capitale gabonaise les ...
Lire l'article
Les agents de la radio panafricaine « Africa N°1 », observent depuis jeudi, un mouvement de grève illimité, résultat du licenciement d'environ une centaine d'agents et du non versement de leur droit. Le Syndicat des communicateurs d'Africa n°1 (SYCA), réuni en Assemblée générale mercredi, se révolte contre l'attitude de la cellule de privatisation qui jusque-là ne prend pas en compte les décisions inscrites dans le cahier de charges. Selon Jean Claude Mihindou, président du SYCA, « Les agents réclament un plan social digne. En outre, on constate des erreurs dans les calcules des droits des agents », a-t-il déclaré. Le SYCA a ...
Lire l'article
Certains agents de la radio africaine Africa N°1 s’impatientent quant au paiement de leurs décomptes finals par le nouvel acquéreur de cette chaîne de radiodiffusion continentale rachetée par la Libyan Jamahiriya Brodecasting (LGB). Selon certains journalistes, qui essaient d’analyser froidement et rationnellement la situation, aucun licenciement collectif n’a été opéré à Africa N°1, comme tentent de faire croire leurs collègues. « Il faut d’abord reconnaître qu’une certaine presse à sensation a fait état d’un licenciement collectif. Il ne s’agit pas d’un licenciement massif en tant que tel. Il s’agit par contre d’un licenciement de fait parce qu’Africa N°1 a été rachetée ...
Lire l'article
Le Conseil d’administration de la filiale parisienne d’Africa N°1, se tient depuis mardi dernier à Paris en France en présence des administrateurs d’Africa N°1 Gabon. Rachetée par la Libyan Jamahiriya Brodcasting (LJB), une société libyenne détenant environ 52% des parts, la radio continentale Africa N°1 est en pleine mutation. L’Etat gabonais y détient 35 % des actions tandis que les privés gabonais, représentés par les sociétés Sons et Image ainsi que Koussou, se partagent 13% des parts. Rappelons que le nouveau propriétaire d’Africa N°1, LJB, a un plan de développement qui vise une large extension de la diffusion des programmes de cette ...
Lire l'article
Gabon – Libye : mise en redressement judiciaire de la radio Africa N°1
Pourquoi Africa n° 1 a (brièvement) cessé d’émettre
Gabon: Jean Louis Messan nouveau Médiateur de la République
Gabon : La Libye s’exprime sur Africa n°1
Gabon: FEGAFOOT : Barthélemy Bouassa Moussadji, assure l’intérim
Gabon: Quand les 93 agents de la radio panafricaine « Africa N°1 » contestent
Gabon : Africa n°1 récompense l’intégration africaine
Gabon: Silence radio à la radio panafricaine « Africa N° I »
Gabon: Grogne à Africa N°1
Gabon: Les administrateurs de la Radio panafricain, Africa N°1, à Paris pour un Conseil d’administration


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Août 2008
Catégorie(s): Médias
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*