Socialisez

FacebookTwitterRSS

Social : Très peu des Gabonais se sont rendus mardi à leur travail après la fête du 17 août

Auteur/Source: · Date: 19 Août 2008
Catégorie(s): Société

Très peu de travailleurs Gabonais, en majorité ceux du secteur public, ne ce sont pas rendus en masse mardi à leur travail après les manifestations marquant la célébration de l’accession du Gabon à la souveraineté internationale, le 17 août, a constaté l’AGP.

Dans les ministères et autres administrations publiques, les bureaux étaient quasiment vides. Dans les principaux parkings, seule une poignée des travailleurs était visible, a-t-on constaté. Les sociétés et entreprises privées ont par ailleurs fait le plein mardi. Et les commerçants, quoique exerçant une activité libérale, avaient également fermé leurs échoppes pendant la célébration de cette fête nationale, mais ont toutefois rouvert depuis lundi.

Pratiquement du 15 au 18 août, toutes les activités administratives étaient arrêtées, selon un arrêté du ministère du Travail qui avait déclaré ces journées fériées, chômées et payées, excepté la journée du 18 qui était chômée mais récupérable sur toute l’étendue du territoire national.

Depuis 2002 et de manière rotative, le Gabon fête son indépendance, le 17 août, dans deux des neuf provinces du pays. Des infrastructures (bâtiments publics, routes, etc.) sont alors réalisées dans les provinces sélectionnées.

Cette initiative du président Bongo Ondimba permet de développer de manière ‘’harmonieuse’’ l’arrière pays.

Contrairement aux éditions précédentes, l’enveloppe allouée à ces manifestations a été ramenée à 17 milliards de FCFA au lieu de 25 milliards de FCFA par province, indique t-on.

A Libreville, la capitale du pays, très peu de gens s’étaient rendus dimanche à la place de l’indépendance du Bord de mer pour le défilé, présidé par le gouverneur de l’Estuaire Nzé Thomas Debouillon, en lieu et place du chef de l’Etat. La parade militaire et civile n’a duré que moins d’une heure en présence d’un public très réduit.

Les festivités marquant ce 48ème anniversaire ont été célébrées dans les provinces de la Ngounié (Sud) et de la Nyanga (Sud-est), en présence du chef de l’Etat Omar Bongo Ondimba et du gotha administratif et politique.


SUR LE MÊME SUJET
Le président gabonais Haj Ali Bongo Ondimba effectue une visite de travail mardi au Maroc et discutera avec les hauts responsables marocains du renforcement des relations entre les deux pays. Le Maroc et le Gabon entretiennent des relations diplomatiques soutenues par un cadre juridique assez riche, depuis 1961. Aujourd’hui, le dialogue politique et diplomatique instauré depuis lors entre les deux pays traduit la complémentarité dans leur approche des questions bilatérales, régionales et internationales. Une commission mixte est régulièrement coprésidée par le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération et son homologue gabonais. Si la convergence entre le Gabon et le Maroc ...
Lire l'article
Le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, entamera mardi une visite de travail au Maroc au cours de laquelle il aura des entretiens avec le roi Mohammed VI, annonce un communiqué officielle, soulignant qu'il arrivera la veille à Marrakech. Sa première et dernière visite au Maroc, en tant que chef de l'Etat, remonte à mars 2010, rappelle-t-on. Le Maroc et le Gabon entretiennent «d'excellentes relations», notamment sur les plan politiques et économiques, inique le communiqué. Le Maroc importe du Gabon des produits d'origine animale et végétale, ainsi que du bois.
Lire l'article
De nombreux Gabonais sans distinction de classe sociale, se sont rendus dans les différents bureaux de vote de la capitale gabonaise dès 7 heures du matin, afin d'accomplir leur devoir citoyen. Ainsi, des reporters de GABONEWS ont sillonné les différents centres de vote de Libreville, du 1er arrondissement au deuxième en passant par le troisième, quatrième, cinquième et sixième afin de constater la prise de conscience des citoyens gabonais. Dès l’ouverture des différents centres de vote à 7h30 du matin pour les plus rapides et 8h30 pour ceux qui ont accusé un retard ; les uns et les autres ont pris ...
Lire l'article
En 1967, c'est à l'ambassade du Gabon à Paris qu'Albert-Bernard Bongo (à gauche) prête serment à l'heure de remplacer Léon M'Ba (à droite).   AFP
Par Vincent Hugeux. Cinquante ans après l'indépendance du Gabon, l'historien Wilson-André Ndombet revient pour L'Express sur les traces et la mémoire de la colonisation dans son pays. Docteur en histoire et en science politique (Paris-I-Sorbonne), Wilson-André Ndombet enseigne à l'université Omar-Bongo de Libreville. Actuellement stagiaire au Centre d'études des mondes africains (Cemaf), il a consacré au Gabon une trilogie publiée chez Karthala : Transmission de l'Etat colonial (1946-1966), Partis politiques et unité nationale (1957-1989), Renouveau démocratique et pouvoir (1990-1993). Cet "esprit libre" - ainsi se définit-il - a également dirigé chez L'Harmattan un ouvrage intitulé Savoirs et développement au Gabon, paru en ...
Lire l'article
Jardin Botanique de Libreville, 29 août (GABONEWS) – Dans son message à ses partisans pour le compte du denier meeting de campagne en vue de la présidentielle de dimanche, le candidat du PDG, Ali Bongo Ondimba, revenant sur les grandes lignes de son projet de société, a indiqué qu’il n’y aura pas une minute à perdre après le scrutin. « Nous n’avons pas de temps à perdre: après le 30 août, nous nous mettrons au travail », a indiqué le candidat Ali Bongo Ondimba, décontracté, et qui a rappelé qu’un autre Gabon, « un Gabon émergent est à ...
Lire l'article
L’ancien Premier ministre et ministre d’Etat en charge des Mines jusqu'au 22 juillet dernier, Casimir Oyé Mba, préssenti comme l'un des principaux présidentiables à l'élection du 30 août prochain, s'est prêté aux questions des journalistes des «Débats» de la RTG1 le 22 août dernier. Dans son discours, l'ancien hiérarque du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) a notamment insisté sur la lutte contre la corruption, qui doit permettre de protéger les fonds nécessaires au développement du pays. © D.R. - Casimir Oyé Mba, ancien Premier ministre et ministre d’Etat en charge des Mines jusqu'au 22 juillet ...
Lire l'article
Vingt quatre médailles du travail ont été décernés vendredi à Makokou, chef-lieu de la province de l’Ogooué-Ivindo (Nord-est), à l’occasion de la célébration de la fête du travail, rapporte samedi le correspondant de l’AGP. Une seule employés a reçu la médaille d’or, illustrant au moins trente ans de travail, 9 la médaille d’argent (au moins 20 ans de travail) et les autres se sont vue honorés de la médaille de bronze totalisant au moins 10 ans de travail. Ce sont les agents de la mairie qui ont été les plus nombreux parmi les récipiendaires, suivi de deux agents du service agricole et ...
Lire l'article
Le camp de Gaulle de l’armée française à Libreville s’est ouvert au public ce 1er mai au public à l’occasion de la célébration de la fête du travail qui, cette année, est placée sous fond de recueillement, a constaté un journaliste de GABONEWS. Le camp de Gaulle a été investi tôt ce matin par les habitants de la capitale gabonaise, notamment par les plus jeunes, accompagnés de leurs aînés dont l’âge pourrait varier entre 15 et 25 ans. De nombreux stands ont été érigés et ouverts au public. On a pu noter entre autres celui dédié aux hélicoptères de marque « Kougard ...
Lire l'article
Le Ministre d'Etat en charge du Travail, de l'Emploi, de la Prévoyance Sociale et des Relations Sociales, François Engongah Owono, a annoncé jeudi à Libreville dans d'un communiqué dont l'AGP a reçu copie, que la fête du travail prévue le 1er Mai prochain se déroulera sans défilé dans la capitale gabonaise. Cette décision, précise le communiqué, fait suite au deuil national qui frappe la République gabonaise, en la perte de sa Première Dame, Edith-Lucie Bongo Ondimba, décédée le 14 mars dernier à Rabat, au Maroc. Aussi, seules les activités officielles retenues, notamment l'allocution circonstancielle du Ministre du Travail, la lecture du Manifeste ...
Lire l'article
En présentant leurs revendications au ministre du Travail, Jean François Ndongou, le 1er mai à l’occasion de la fête du travail, les syndicalistes gabonais ont passé sous silence l’augmentation des prix des produits alimentaires, principal objet de contestation sociale depuis plusieurs semaines. Au nom des travailleurs gabonais, les syndicats gabonais ont saisi la journée du 1er mai pour remettre au ministre du Travail et de l'Emploi, Jean François Ndongou, un manifeste de dix sept points de revendications sur les conditions de travail dans les différents secteurs d’activités. Des observateurs et militants contre la cherté de la vie ont regretté que ...
Lire l'article
Gabon : Ali Bongo entame mardi une visite de travail au Maroc
Maroc: Le président du Gabon entamera mardi une visite de travail
Législatives 2011 / Les Gabonais se sont rendus aux urnes ce samedi à Libreville
“Les Gabonais ne sont que locataires de leur pays”
Gabon: « Nous n’avons pas de temps à perdre: après le 30 août, nous nous mettrons au travail », Ali Bongo Ondimba
Gabon : Oyé Mba, «les Gabonais ne sont pas satisfaits de leur administration»
Gabon: 24 médailles du travail décernées à Makokou à l’occasion de la fête du travail
Gabon: Le Camp de Gaulle s’est ouvert au public à l’occasion de la fête du travail
Gabon: La fête du travail se déroulera sans défilé à Libreville (ministère du travail)
Gabon : Fête de travail, les syndicats taisent leur grogne sur la cherté de la vie

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Août 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*