- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Gabon : Angélique Ngoma mobilise les sages-femmes contre la mortalité infantile

La ministre gabonaise de la Santé, Angélique Ngoma, a ouvert un séminaire le 25 août dernier à Libreville pour le recyclage des sages-femmes et médecins sur les consultations pré et postnatales. Cet atelier de cinq jours vise à renforcer les capacités des sages-femmes pour le dépistage et la prévention des principaux facteurs de mortalité infantile et maternelles au Gabon.

Les sages femmes sont réunies depuis le 25 août dernier à Libreville pour un séminaire de formation aux moyens de limiter les taux de mortalité infantile, maternelle et néonatale par l’optimisation des consultations pré et postnatales.

Ce séminaire de cinq jours initié par le ministère de la Santé devrait permettre aux sages femmes de disposer des outils de dépistage, de prévention et de sensibilisation nécessaires pour à limiter les complications liées à la grossesse et à l’accouchement.

«L’objectif général est de recycler les sages femmes sur les notions de consultations pré natales recentrées, c’est à dire une consultation intégrée au cours de laquelle on associe au traditionnel examen obstétrical des conseils et des mesures de dépistage des infections comme le VIH/Sida» a expliqué le docteur gynécologue Hélène Ona Ondo intervenante de cet atelier.

«C’est l’occasion de leurs prodiguer des conseils sur la lutte contre la paludisme, notamment de dormir sous des moustiquaires imprégnées, ou des conseils sur la prévention de l’anémie et des information sur les médicaments contre le paludisme. On s’est rendu compte que les principales infections qui compliquent la grossesse chez nous sont d’abord le paludisme, l’anémie, les hémorragies et la tension. Au cours de la consultation prénatale, la sage femme doit s’atteler à faire des examens pour pouvoir dépister ces infections» a précisé le docteur Ona Onda.

A l’ouverture des travaux, le ministre de la Santé, Angélique Ngoma, a sensibilisé les participants sur la portée de cette démarche en déclarant notamment que «la thématique que vous allez développer durant ces jours revêt une importance capitale pour ce département en particulier mais aussi pour la famille et la communauté en général, car (…) apporter des outils sur les consultations pré et post natales recentrées constituent à n’en point douter le sous bassement d’un développement durable».

«L’analyse situationnelle nous invite à ne pas écarter les insuffisances relevées au niveau des consultations prénatales. Dans les formations sanitaires, les activités sont limitées à la prévention, à la prise en charge du paludisme pendant la grossesse, à la vaccination des femmes enceintes et pour le postnatal, aux UV du nourrisson et dans une moindre mesure, il est proposé à la femme la planification familiale» a relevé la ministre.

«Cet atelier est d’autant plus important qu’il a pour ambitions de nous aider à améliorer certains indicateurs de performance de nos systèmes de santé, notamment les taux de mortalité maternelle et néonatale, qui reste très élevé dans notre pays, soit respectivement 519 décès maternels sur 3000 naissances et 31 pour 1000 en ce qui concerne les décès en néonatologie. Les principales causes de décès maternel liés à la grossesse et à l’accouchement sont les hémorragies de la délivrance, les infections, l’hypertension artérielle et ses complications et les avortements» a précisé la madame Ngoma.

«Si nous voulons améliorer notre efficacité dans la promotion de la santé, nous devons également tenir compte des contraintes et autres facteurs internes et externes qui sont à l’origine de ces complications. On peut citer entre autres la prise de décision de se rendre dans une structure de soins, la possibilité géographique er financière et la prise en charge au niveau de la structure de santé» a conclu la ministre de la Santé.


SUR LE MÊME SUJET
Le ministre gabonais en charge de l’éducation Séraphin Mondounga, a rencontré dimanche à Libreville les membres d’un groupement d’universitaires africains pour la création d’une école des sages-femmes au Gabon. Outre cette école, le Gabon compte réaliser avec le même groupe un centre africain de mathématiques de sciences et de technologie, et des cybers classes africains. L’école des sages-femmes, dont l’ouverture est prévue pour novembre prochain, va pour un premier temps recevoir des étudiants qui préparent un master avant d’ouvrir un cycle doctoral et intégrer des étudiants en année de licence. Le but du projet serait de réduire la mortalité au cours des ...
Lire l'article [1]
Les sages-femmes du Gabon bénéficient depuis mercredi dernier d’un recyclage, en terme de formation, lié à la prévention du VIH/Sida grâce à atelier axé sur les mécanismes de la prévention de la transmission de cette maladie de la mère à l’enfant (PTME). Ce séminaire qui va s’achever ce samedi couvre toutes les régions sanitaires du pays et vise de donner la possibilité aux matrones du Gabon de mieux cerner les différents contours de la problématique de la Prévention de la Transmission du Vih/Sida de la Mère à l’Enfant (PTME); un pan très essentiel dans la lutte contre la ...
Lire l'article [2]
Le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) a remis un don de matériel aux étudiantes de la filière sages-femmes de l’Université des sciences et de la santé (USS) à Owendo le 22 septembre dernier, dans le cadre du 5e programme de coopération Gabon-FNUAP 2007-2011. Ce nouvel équipement devrait permettre aux étudiants de renforcer l'apprentissage pratique dans leurs spécialités respectives, notamment dans le cadre de la lutte contre la mortalité maternelle et néonatale. L'unité de formation des sages femmes à l’Université des sciences et de la santé (USS) d’Owendo a reçu un don de matériel du Fonds des Nations unies ...
Lire l'article [3]
Les manifestations relatives à la célébration de la Journée Internationale de la Sage-femme sur le thème ‘’’Le Monde a besoin des sages- femmes plus que jamais’’ ont clos les travaux, mardi à Tchibanga, en mettant en évidence un certain nombre de recommandations notamment sur la révision des cursus de formation, rapporte le Correspondant local de l’AGP. Les sages femmes souhaitent la révision des cursus de formation, aux fins d’intégrer la pratique obstétricale obligatoire en 3ème année et initier les cahiers d’accouchement à partir de la 2ème année. La cérémonie de clôture, rehaussée par la présence du Ministre délégué auprès du Ministre de ...
Lire l'article [4]
Le ministre de la Santé et de l’Hygiène public, le général Idriss Ngari, a reçu le 27 janvier à Libreville le représentant du Fonds des nations unies pour l’enfance (UNICEF) au Gabon, Abdel Jelil, pour s'accorder sur la mise en place au Gabon d’un système de renforcement sanitaire, de survie et de développement de l’enfant. Au terme de cette séance de travail, un programme annuel sur la santé maternelle et de l’enfant, destiné à réduire les taux de mortalité infantile au Gabon, a été annoncé par le représentant de l’UNICEF. Le ministre de la santé et de l’hygiène public, ...
Lire l'article [5]
Le ministre Angélique Ngoma, en charge de la lutte contre le sida a rendu public vendredi dernier le programme officiel de la Journée Mondiale de lutte contre le SIDA. L’édition du 1er décembre 2008 se tiendra à Mouila dans la province de Ngounié (sud) avec une extension à Ndendé, mais également elle aura deux thèmes. A une semaine de la célébration de la journée mondiale de la lutte contre le sida, le ministre Ngoma a tenu vendredi 21 novembre à faire le point avec les organisations non gouvernemental (ONG) spécialisées dans le volet sida et tous les comités multisectoriels des ministères. Au ...
Lire l'article [6]
Les sages femmes de Libreville bénéficient des techniques plus adaptées en matière de planification familiale et de réanimation néonatologique dans le but d’aider les futurs mamans à une meilleurs planification des naissances. Avec un taux de mortalité estimé à 519 pour 100.000 naissances au Gabon, les gynécologues et sages femmes du Gabon entendent prendre le taureau par les cornes, en vue de réduire considérablement cette donne. Selon les sages femmes et autres médecins accoucheurs, la planification des naissances serait le moyen le plus indiqué pour atteindre cet objectif. «…Mieux les naissances sont planifiées, mieux la santé de la reproduction est protégée », a ...
Lire l'article [7]
Les sages femmes et puéricultrices appellent les mamans à plus de vigilance sur le choix des produits laitiers, après le constat sur le marché local des produits laitiers frelatés venant de la Chine. Selon les sages femmes et puéricultrices du Gabon, les mamans devront de plus en plus mettre un accent sur le choix des produits locaux, tels que les farines et autres aliments appropriés à la nutrition des tous petits, en vue d’éviter d’éventuels drames. On rappelle que dans cette affaire, le ministère du Commerce a ordonné aux commerçants de retirer ces produits de leurs étales. De même, dans le même sillage ...
Lire l'article [8]
Le secrétaire général de la province de l’Ogooué Lolo, Alfred George Bibang, a présidé la cérémonie d’ouverture de l’atelier de formation des sages femmes et autres personnels du corps médical de la ville en vue du renforcements de leurs capacités et de leurs connaissances pour la lutte et le traitement du paludisme. Cet atelier de renforcement des capacités des sages femmes de cette localité du pays s’inscrit dans le cadre du projet « Faire reculer le paludisme au Gabon », qui a été initié par le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, chargé de la Famille et de la ...
Lire l'article [9]
"Relancer le combat contre la mortalité infanto-juvénile", c'est le thème retenu cette année pour le 4e congrès de la Société gabonaise de pédiatrie (Sogaped) qui a été ouvert le 22 mai dernier à Libreville par le secrétaire général du ministère de la Santé, Jean Baptiste Ndong Bekale. L'objectif de ces assises est de permettre aux pédiatres gabonais, avec le soutien des partenaires internationaux, d'établir un plan d'action national de lutte contre la mortalité infantile. Définir les axes prioritaires de la lutte contre la mortalité infantile, c'est la mission que se sont donnés les pédiatres gabonais pour la quatrième édition du congrès ...
Lire l'article [10]
Vers la mise en place d’une école nationale des sages femmes au Gabon
Les sages-femmes du Gabon se recyclent pour plus de performance dans la lutte contre le VIH/Sida
Gabon : Le FNUAP dote les futures sages-femmes en matériel de travail
Gabon: Les sages femmes souhaitent la révision des cursus de formation
Gabon : L’UNICEF veut réduire la mortalité infantile
Gabon: Angélique Ngoma dévoile le programme de la Journée mondiale de Lutte contre le sida
Gabon: Le Planification familiale et la réanimation néonatale au cœur des préoccupations des sages femmes du Gabon
Gabon: Lait frelaté: les sages femmes et puéricultrices appellent à plus de vigilance
Gabon: Les sages femmes de Koulamoutou renforcent leurs capacités pour la lutte contre le paludisme
Gabon : Les pédiatres gabonais organisent la lutte contre la mortalité infantile