- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Gabon: La CONASYSED veut désoamais l’intervention du chef de l’Etat Omar Bongo Ondimba

La Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) a sollicité mardi à Libreville, l’intervention personnelle du chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, qui pourra permettre d’arbitrer et trouver une issue à cette crise qui paralyse l’éducation nationale.

Les enseignants ont sollicité l’intervention du président, Omar Bongo Ondimba, afin de les aider à accéder aux revendications.

« La CONASYSED réclame l’harmonisation des salaires des agents recrutés avant et après 1991, ainsi que la régularisation de la situation administrative des agents du secteur de l’Education, nous sollicitons l’arbitrage du chef de l’Etat », a déclaré Fridolin Mvé Mitsa dans un entretien accordé à GABONEWS.

« La grève continue et ne prendra fin que lorsque le président décidera du changement tant souhaité par les enseignants », a-t-il ajouté.

Après plus de cinq rencontres avec le premier ministre Jean Eyeghé Ndong et les dirigeants syndicaux, les négociations ont toujours échoué avec pour conséquente, la poursuite de la grève.

Les enseignants du secteur public se sont mis en grève depuis le 6 octobre dernier et exigent l’aboutissement de leurs revendications salariales, notamment l’harmonisation des salaires des enseignants recrutés avant et après 1991. 


SUR LE MÊME SUJET
" Nous ne pouvons pas dénouer cette grève tant que les enseignants n’auront pas gain de cause sur leur situation administrative », a déclaré Ghislain Mba, le Modérateur de la CONASYSED. « Le bilan est négatif. Sur les 11 points inscrits dans le cahier de charges, un seul point a été traité: celui du paiement de la prime d’incitation à la fonction enseignante », a – t-il ajouté. Les protestataires réclament la mise en place d’un guichet spécial, le paiement des rappels, les avancements automatiques, l’harmonisation des salaires des agents recrutés avant et après 1991. Le premier ministre, Jean Eyeghé ...
Lire l'article [1]
Les enseignants adhérents à la Convention nationale des syndicats du secteur de l'éduction (CONASYSED), réunis ce samedi à Libreville en Assemblée générale, ont fixée au 31 mars prochain, la date butoir pour une nouvelle entrée en grève au cas où rien n’est fait par le gouvernement pour le traitement de leurs dossiers. « Le traitement des dossiers des enseignants va commencer ce lundi et d’ici le 31 mars prochain, si rien n’est fait nous risquons de repartir en grève », a déclaré Fridolin Mvé Mitsa, membre de collège de pairs. « On nous a dit que le gouvernement ne paierait ...
Lire l'article [2]
Les enseignants membres de la Convention nationale du secteur de l'éducation (CONASYSED), en Assemblée générale ce lundi, au siège provisoire de la Peyrie, a durcit le ton de la grève entamée depuis le 6 octobre dernier. Les enseignants s'étaient donnés rendez-vous pour exprimer leur profond mécontentement et leur refus de reprendre le chemin de l'école. Au sortir de cette concertation avec la base, ils ont amplifié le mouvement de grève. En effet plus de 65% des établissements scolaires publics dans la capitale gabonaise sont pénalisés par cette grève lancée par la CONASYSED malgré les propositions faites par le gouvernement lors des ...
Lire l'article [3]
La Convention nationale des syndicats du secteur de l'éducation (CONASYSED), réunis mercredi en assemblée générale, a demandé un chronogramme des négociations avant la suspension du mouvement de grève. Comme elle l'avait souhaité, la CONASYSED a été reçu en audience, mardi dernier par le chef de l'Etat, Omar Bongo Ondimba qui leur avait demandé de suspendre la grève et de reprendre le chemin des cours. De même, le président de la République a ordonné au gouvernement de doubler l'enveloppe devant permettre le paiement des rappels des enseignants. Cette enveloppe passe donc de 2,5 milliards francs CFA à 5 milliards francs CFA. Une somme ...
Lire l'article [4]
Les négociations qui ont repris lundi entre le gouvernement et la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) à Libreville ont à nouveau abouti sur du surplace au point que la grève reste d’actualité, a-t-on appris mardi. Le premier ministre, Jean Eyeghe Ndong, a demandé à la CONASYSED de lever le mouvement de grève en attendant que les solutions soient trouvées. Proposition qui a été rejetée par les membres de la CONASYSED qui réclament au gouvernement l'harmonisation des salaires des enseignants recrutés avant et après 1991 et la régulation des situations administratives. M. Jean Eyeghé Ndong a déploré ...
Lire l'article [5]
Les négociations de sorties de crise à l’Education menées entre le gouvernement et la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), vendredi dans l’après midi se sont achevées sans de véritables avancées. Interrompues par le gouvernement à la suite de l’annonce des enseignants de durcir le ton, les négociations ont repris vendredi sous la demande des enseignants, lesquels refusent toujours de reprendre les cours au sortir de cette énième rencontre avec les autorités du pays. Pour le premier ministre, Jean Eyeghe Ndong, la suspension de la grève permettrait de poursuivre les pourparlers dans la sérénité. Les ...
Lire l'article [6]
Le premier ministre, Jean Eyeghé Ndong, a invite à l’issue du Conseil des ministres de jeudi, la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation à une importante réunion qu'il va présider ce vendredi après midi. A ce jour, après plusieurs rencontres avec le gouvernement et dont certaines ont été présidées par le premier ministre, le gouvernement tient à faire observer que malgré les efforts consentis pour la satisfaction des préalables, les enseignants syndiqués au sein de la CONASYSED s'obstinent à poursuivre leur mouvement de grève. Le gouvernement a déjà débloqué une enveloppe d'un montant de 2,5 milliards francs CFA, afin ...
Lire l'article [7]
Le président de l’Union syndicale des enseignants du Gabon (USEG), Emmanuel Mvé Mba, a déclaré jeudi au cours d’une conférence de presse à Libreville qu’il ne partageait pas l’idée d’un gel des cours enclenché par la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED). L’USEG qui s’accorde à reconnaître que les revendications de la CONASYSED sont légitimes, condamne la procédure adoptée par cette convention. Le 12 août dernier la CONASYSED avait déposé sur la table du gouvernement, au lendemain de sa création, une plate – forme revendicative, assortie d’un préavis de grève qui a pris forme le 6 octobre, jour de ...
Lire l'article [8]
La Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation réunie en Assemblée générale mercredi à Libreville, a décidé de maintenir son mouvement de grève malgré l'ultimatum prononcé par le gouvernement gabonais lundi dernier. « Nous ne pouvons pas reprendre le travail tant que le gouvernement ne revient pas sur la décision de suspendre les négociations avec la CONASYSED », a déclaré Fridolin Mve Mintsa, secrétaire générale du Syndicat de l’Education nationale (SENA). « Nous pensons que le gouvernement ne fait qu'une fuite en avant. La CONASYSED a accepté d’entrer en négociation après la création de la commission générale. Nous sommes surpris ...
Lire l'article [9]
La Convention nationale des syndicats du secteur de l’Education (CONASYSED), a décidé au cours d’une assemblée générale tenue ce lundi au siège du syndicat de l’Education nationale (SENA) à Libreville de geler les cours dès mardi matin.Les syndicalistes refusent les propositions du gouvernement issues des travaux des commissions et sous commissions de samedi dernier. « Toutes les recommandations de l’Etat n’ont été que verbales, donc ne peuvent être prises en considération », a déclaré Mvé Messa Fridolin membre du collège de la CONASYSED. « Nous ne voulons plus de promesses, nous volons être pratiques. Nous avons signé un arrêté non formel à ...
Lire l'article [10]
Gabon: Education nationale: la CONASYSED dit « non » à la reprise des cours mardi prochain
Gabon: 31 mars 2009, date fixée par la CONASYSED pour une nouvelle entrée en grève
Gabon: Crise à l’éducation: la CONASYSED durcit le ton
Gabon: Crise à l’Education: la CONASYSED veut un chronogramme avant de lever la grève
Gabon: 5ème round des rencontres Gouvernement-CONASYSED: pas toujours de solutions de sortie de crise
Gabon: Grève à l’Education: pas d’avancée au sortir des négociations entre la CONASYSED et le gouvernement
Gabon: Jean Eyeghe Ndong invite la CONASYSED à la concertation
Gabon: Education: l’USEG s’oppose au gel des cours enclenché par la CONASYSED
Gabon: La CONASYSED maintient son mouvement de grève malgré l’ultimatum du gouvernement
Gabon: Grève à l’Education nationale: la CONASYSED va geler les cours dès mardi