Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le coup de pousse de Bongo Ondimba dans la crise de l’Education

Auteur/Source: · Date: 30 Oct 2008
Catégorie(s): Société

Le chef de l’Etat a réuni le 28 octobre à Libreville les responsables de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’Education (CONASYSED) et les membres du gouvernement pour trouver une issue aux négociations qui s’enlisent et gèlent la reprise effective des cours dans les établissements publics depuis le 6 octobre. La médiation du président a permis quelques avancées, notamment le gonflement de l’enveloppe destinée au paiement des rappels et la mise en place d’une commission paritaire pour traiter de la régularisation des situations administratives, qui doivent être rapportées à la base syndicale pour décider de la levée ou non du mot d’ordre de grève.
Face à l’enlisement de la crise de l’éducation qui paralyse la reprise effective des cours depuis le 6 octobre dernier, le chef de l’Etat a convoqué les représentants syndicaux des enseignants et des parents d’élèves pour faire avancer les négociations.

Le chef de l’Etat a eu une séance de travail le 28 octobre avec les différents protagonistes de cette crise, à savoir le modérateur de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’Education (CONASYSED), Ndong Edzo, le représentant du Syndicat de l’Education nationale (SENA), Fridolin Mvé Messa, la représentante des parents d’élèves, Christiane Békale, le premier ministre, Jean Eyeghe Ndong et le ministre des Finances, Blaise Louembé.

La médiation du chef de l’Etat a permis quelques avancées qui semblent susceptibles de prouver la bonne foi des autorités à résoudre les problèmes évoqués par les enseignants et les remettre au travail.

L’harmonisation des salaires des agents recrutés avant et après 1991 et le traitement des situations administratives bloquées depuis plusieurs années ont été posées comme préalables par le modérateur du CONASYSED.

Au titre des rappels, il a été décidé de gonfler l’enveloppe de 2,5 milliards de francs CFA annoncée par le premier ministre pour le paiement par anticipation avant le 15 novembre 2008 des rappels dus aux agents du secteur Education. Le ministre des Finances, Blaise Louembé, a été mandaté pour étudier les possibilités du financement de cette opération.

La réunion a également permis de mettre en place une commission paritaire réunissant des membres du gouvernement, des syndicats de l’éducation et des représentants des parents d’élèves pour examiner les questions de fond soulevées par les enseignants au sujet notamment des recrutements, des intégrations, des avancements automatiques et des titularisation.

Cette commission sera également chargée d’étudier le point relatif à la prime incitative à la fonction enseignante, dont l’attribution est encore remise en question avec d’un côté l’incitation à de nouvelles vocations d’enseignants, et de l’autre l’augmentation de la masse salariale et son poids sur le budget de l’Etat.

Le chef du gouvernement a par ailleurs réitéré la décision prise récemment de débloquer des fonds destinés à doter le Guichet unique de nouveaux logiciels indispensables au traitement rapide et efficient des situations administratives des agents de l’Etat.

Malgré l’avancée palpable des négociations à la fin de la deuxième semaine de grève, le gouvernement avait décidé le 20 octobre de geler les négociations et posé un ultimatum aux enseignants pour la reprise des cours avant le 23 octobre. Face à ce volte face du Premier ministre, les enseignants ont décidé de camper sur leurs positions et de maintenir la grève jusqu’au retour sans conditions du gouvernement à la table des négociations.

Dans l’attente de la mise en œuvre effective de ces décisions et face au silence sur le point brûlant de l’harmonisation des salaires des enseignants recrutés avant et après 1991, les enseignants avaient décidé de maintenir le mouvement de grève.

Les responsables syndicaux ont annoncé au terme de la réunion convoquée par le président qu’ils allaient rendre compte à la base des avancées réalisées dans les négociations pour statuer sur la reprise effective des cours. Ces avancées sont-elles suffisantes pour faire cesser la grève? Pas vraiment, parce que ces mesures avaient déjà été prises par le premier ministre. S’il y a reprise des cours dans ces conditions, la surenchère des enseignants n’aura pour toute justification qu’une volonté manifeste d’humilier le ministre de l’éducation et le premier ministre. 


SUR LE MÊME SUJET
Au sortir de la « la journée de mobilisation générale sans cours » de la Convention nationale des syndicats de l’éducation nationale (CONASYSED), Fridolin Mve Messa, membre du collège des paires de ce regroupement syndical a déclaré peu après l'assemblée générale ordinaire tenu lundi au quartier Peyrie, que « toutes les conditions n’étaient pas réunies pour une reprise efficiente et rassurante ». Enumérant les imperfections ayant poussées à une rentrée scolaire mitigée sur le territoire nationale, le porte-parole de la CONASYSED, a fustigé le manque d’organisation en relevant « le manque de présence des listes en parlant des effectifs de chaque ...
Lire l'article
Les enseignants gabonais du secteur public, en grève depuis le 6 octobre dernier pour des revendications notamment financières, ont suspendu mercredi à Libreville leur mouvement de grève. '' Les enseignants ont décidé unanimement de suspendre le mouvement. Ça veut donc dire que nous suivrons attentivement l'application du protocole d'accord à travers la mise en place du comité de suivi'', a déclaré Alain Mouangouadi, modérateur de la Conasysed. ''Demain (jeudi), les enseignants vont se retrouver dans leurs salles de classe, mais nous suivrons les négociations attentivement'', a insisté M. Mouangouadi. Fin février et le 26 mai, les syndicats feront le point si les ...
Lire l'article
La coordination provinciale de la Convention Nationale des Syndicats du secteur de l’Education Nationale a répercuté au plan local la décision de gel de grève décidé à Libreville. Résultats les établissements primaires de la commune de Mouila ont effectué ce jeudi la rentrée des classes. La reprise des enseignements avait été convenue lors d’une réunion de concertation décidée au cours de l’assemblée générale qui s’est tenue mercredi dernier dans l’enceinte de l’école communale « A ». « Il s’agit d’une suspension du mouvement et non d’un arrêt de la grève », a déclaré Alain Koumba coordonnateur provincial de la CONASYSED ...
Lire l'article
Les enseignants adhérant à la Convention nationale des syndicats du secteur de l'éducation (CONASYSED), réunis pour la énième fois en Assemblée générale, samedi à Libreville, ont décidé de maintenir leur grève pour la cinquième semaine consécutive. Selon eux, étant donné qu'aucune avancée n'a été enregistrée durant les quatre réunions de conciliation entre octobre et novembre, les enseignants grévistes considèrent que le climat de confrontation qui prévaut entre les deux parties (gouvernement et enseignants grévistes) fait que les négociations relèvent d’un dialogue de sourds. Ainsi, la CONASYSED accuse le gouvernement d'avoir bloqué les négociations et dit ne pas être pas responsable d'une ...
Lire l'article
Les enseignants membres de la Convention nationale du secteur de l'éducation (CONASYSED), en Assemblée générale ce lundi, au siège provisoire de la Peyrie, a durcit le ton de la grève entamée depuis le 6 octobre dernier. Les enseignants s'étaient donnés rendez-vous pour exprimer leur profond mécontentement et leur refus de reprendre le chemin de l'école. Au sortir de cette concertation avec la base, ils ont amplifié le mouvement de grève. En effet plus de 65% des établissements scolaires publics dans la capitale gabonaise sont pénalisés par cette grève lancée par la CONASYSED malgré les propositions faites par le gouvernement lors des ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais a demandé mardi aux enseignants qui observent depuis le 6 octobre dernier un mouvement de grève, de reprendre les cours, tout en poursuivant les négociations entamées avec le gouvernement, a rapporté la télévision nationale (RTG1). ‘’Acceptez ce que vous propose le gouvernement et levez votre mouvement tout en poursuivant les discussions avec le gouvernement’’ a exhorté le président Bongo Ondimba lors de l’audience qu’il a accordé aux responsables de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED). ‘’Vous avez choisi la fonction d’enseignant alors reprenez les cours parce que vous êtes des exemples des ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) a sollicité mardi à Libreville, l'intervention personnelle du chef de l'Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, qui pourra permettre d’arbitrer et trouver une issue à cette crise qui paralyse l’éducation nationale. Les enseignants ont sollicité l'intervention du président, Omar Bongo Ondimba, afin de les aider à accéder aux revendications. « La CONASYSED réclame l'harmonisation des salaires des agents recrutés avant et après 1991, ainsi que la régularisation de la situation administrative des agents du secteur de l'Education, nous sollicitons l'arbitrage du chef de l'Etat », a déclaré Fridolin Mvé Mitsa dans ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed), regroupant neuf des onze syndicats d’enseignants du public ayant appelé à la grève au Gabon, a maintenu, mercredi, la pression sur le gouvernement et a appelé à une ’’journée morte’’ jeudi, a constaté l’AGP. ’’Cette fois-ci, c’est nous qui lançons un ultimatum au gouvernement pour l’inciter à négocier. Nous déclarons jeudi, journée morte’’, a lancé Simon Ndong Edzo, porte- parole de la Conasysed, au cours d’une assemblée générale qui a regroupé plus d’un millier d’enseignants du primaire et du secondaire. ’’Nous demandons au gouvernement de cesser de nous divertir. Ce n’est que le ...
Lire l'article
(Par Jean Rovys DABANY) La grève de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), entamée le 6 octobre (date de la rentrée scolaire au Gabon), a donné désormais lieu à un phénomène : la guerre des communiqués entre le gouvernement et les enseignants grévistes. Depuis pratiquement huit ans, une grève des enseignants au Gabon n'avait plus autant suscité des réactions de la part du gouvernement. En écartant le ministre de l'Education nationale, ''pour incompétence'', selon les syndicats, le chef du gouvernement, Jean Eyéghé Ndong, a multiplié les déclarations télévisées, appelant à la reprise des cours. '' ( ) Le ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED), regroupant neuf des onze syndicats d'enseignants du public ayant appelé à la grève au Gabon, a qualifié mardi de ''fuite en avant'' la décision du Premier ministre, Jean Eyéghé Ndong qui appelait les enseignants à la reprise des cours jeudi prochain. ''C'est une fuite en avant. Nous ne reprendrons pas les cours jeudi. Nous préférons que nos salaires soient suspendus'', a déclaré à l'AGP Fridolin Mve Messa, membre du collectif joint mardi par téléphone. Dans un communiqué publié lundi, le chef du gouvernement Jean Eyéghé Ndong a annoncé la suspension des négociations avec ...
Lire l'article
Education / ‘’L’impréparation de la rentrée scolaire ’’ pousse la CONASYSED à la grève limitée
Education : Les enseignants du secteur public suspendent leur grève
Gabon: Education : Reprise des cours jeudi dans les établissements du premier degré de la commune de Mouila
Gabon: Crise à l’Education: les enseignants grévistes campent sur leur position
Gabon: Crise à l’éducation: la CONASYSED durcit le ton
Gabon: Social : Bongo Ondimba demande aux enseignants de reprendre les cours
Gabon: La CONASYSED veut désoamais l’intervention du chef de l’Etat Omar Bongo Ondimba
Education : Les enseignants maintiennent la pression sur le gouvernement et poursuivent leur grève
Gabon: Education/Crise : Entre syndicats et gouvernement, la guerre des communiqués est désormais lancée
Education : La CONASYSED qualifie ”de fuite en avant” la décision du Premier ministre


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Oct 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*