Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Quatre braconniers congolais arrêtés dans les Plateaux Batéké

Auteur/Source: · Date: 4 Nov 2008
Catégorie(s): Société

Un groupe de quatre braconniers congolais a été interpellé le week-end du 1er novembre dans le parc national des Plateaux Batéké, alors qu’ils se livraient à la chasse illégale dans cette zone protégée. Les braconniers ont été appréhendés par les éco gardes du parc avec le soutien de la Direction départementale des eaux et forêts après des échanges de coups de feu. Les ressortissants congolais ont été transférés à Franceville où ils seront jugés par le tribunal de grande instance. Conformément à la loi définissant les conditions de la conservation et d’exploitation de la faune sauvage, les écogardes du Parc national des Plateaux Batéké, dans le Haut Ogooué, au sud est du Gabon, ont interpellé le week-end du 1er novembre dernier un groupe de quatre chasseurs congolais se livrant au braconnage dans cette aire protégée.
La délicate opération a été menée avec l’aide des éléments de la Direction départementale des eaux et forêts, qui ont apporté un soutien logistique aux écogardes du parc.

Les responsables d’une Organisation non gouvernementale environnementale et les agents de la direction départementale des Eaux et forêts ont affirmé que l’un des braconniers avait déjà été interpellé et jugé en mai 2007 à Franceville pour des faits similaires.

«Malgré une attitude agressive de la part de ces chasseurs et même des échanges de tir, nous avion pu arrêter ces délinquants», a rapporté le représentant de la fondation Aspinall, une ONG environnementale active dans la région.

«Cette fois-ci, le cas est plus grave puisqu’en plus des activités de braconnage et d’immigration clandestine, ils seront cette fois-ci inculpés de menaces et tirs en direction des écogardes dans l’exercice de leur fonction», a précisé le représentant de l’ONG.

Les braconniers seraient originaires du village Nkoua, situé dans la zone des Plateaux Koukouya. Ils ont été directement transférés au Tribunal de grande instance de Franceville où ils seront jugés dans les prochains jours.

Comme en République du Congo, la législation gabonaise réglemente l’exercice de la chasse qui est totalement proscrite pour de nombreuses espèces animales tels les gorilles, les chimpanzés, les panthères, les éléphants et d’autres espèces protégées dans les parcs nationaux et d’autres types d’aires protégées.

A l’occasion de la prise de fonctions le 25 août dernier des 80 nouveaux écogardes gabonais, notamment ceux du Parc national des Plateaux Batéké, le ministre gabonais du Tourisme, Idriss Ngari, avait procédé à la dotation d’un important lot d’équipements pour renforcer les capacités de surveillance et d’intervention sur le terrain des éco gardes. 


SUR LE MÊME SUJET
Les candidats du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), dans le département des Plateaux ont lancé samedi à Léconi (sud est), capitale départementale, leur campagne par un meeting en salle pour le compte des législatives du 17 décembre prochain. Laurent Yami, candidat dans le 1er siège et Ludovic Ngondjiga député sortant qui brigue un second mandat dans 2e siège et leurs équipes de campagne ont été présentés par, Pierre Ngovoura un membre influant de ce partie peu avant le lancement officiel de la campagne dans ce département. Avant d’animer ce meeting en salle, la coordination de campagne et les candidats ont ...
Lire l'article
Près de 450 des 9 500 réfugiés et demandeurs d’asile congolais vivant au Gabon ont manifesté le désir de regagner leur pays, au lendemain de la décision du gouvernement gabonais de mettre fin à leur statut de réfugié. Les convois de rapatriement des réfugiés congolais ont démarré la semaine dernière, sous l’égide du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), notamment dans les provinces du Haut-Ogooué (sud-est), de la Ngounié (sud) et de la Nyanga (sud), frontalières du Congo-Brazzaville. D’autres convois doivent partir vers le Congo, jeudi et vendredi prochains, a-t-on indiqué au bureau du HCR à Libreville. Les candidats ...
Lire l'article
Les éléments de la Brigade mobile de surveillance du parc national de Moukalaba Doudou, dans la province de la Nyanga, dans le sud du Gabon, viennent de réaliser une importante saisie de gibier sur des braconniers, au cours d’un contrôle de routine, a appris l’AGP. Depuis l’ouverture de la chasse sur toute l’étendue du territoire national, le 15 mars dernier, la brigade a intensifié ses rondes autour et dans le parc de la Moukalaba, qui fait partie des treize aires protégées, interdites de chasse et représentant 11% du territoire national, créées au Gabon en 2002, dans le cadre de la ...
Lire l'article
Lors du Conseil des ministres qui s’est tenu ce jeudi au palais de la présidence de la République à Libreville, le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, fustigeant avec « vive indignation » les actes de braconnage perpétrés dans les parcs nationaux du pays, et qui entachent le développement du Gabon Vert, a instruit le gouvernement de « sensibiliser les missions diplomatiques et postes consulaires sur les agissements des ressortissants de leurs pays respectifs », mais aussi de faire preuve de fermeté à l'endroit des nationaux complices des braconniers. Le positionnement de cette question dans l’ordre du jour ...
Lire l'article
La majorité des réfugiés congolais vivant dans la province du Haut Ogooué (Sud-est) refuseraient de rentrer chez eux, selon une enquête menée en 2010 par le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Selon l’enquête, les réfugiés congolais justifient leur refus par les liens matrimoniaux tissés au Gabon, la peur d’être tué une fois de retour au pays et la difficulté de trouver un emploi sur place. Le conseiller juridique de la Commission nationale des réfugiés (CNR), Juste Basile Lessa, a demandé aux autorités administratives et militaires du Haut-Ogooué d’être souples avec les réfugiés congolais qui ont encore ...
Lire l'article
Trois braconniers dont l’âge varie entre 18 et 25 ans ont été arrêtés en milieu de semaine dans le complexe des aires protégées de Gamba dans le sud-ouest du Gabon, en possession de gibiers dont un gorille à dos argenté, espèce intégralement protégée, a appris l’AGP dimanche de source proche de la brigade de la faune de la localité. Selon la source, les braconniers ont été pris au cours d’une opération de routine menée par le responsable de la brigade de la faune de Sette-Cama, Bio Be Essone 2 et du conservateur du parc de Moukalaba-Doudou. L’opération a permis ...
Lire l'article
La situation des réfugiés congolais au Gabon fait toujours l'objet de discussions entre Brazzaville et Libreville. 21Des dizaines de milliers de Congolais ont fui leur pays entre 1997 et le début des années 2000. Il y a eu pourtant un accord tripartite de rapatriement signé en septembre 2001 entre le gouvernement gabonais, le gouvernement congolais et le HCR. Ils sont encore aujourd'hui environ 10 000 à vivre dans l'incertitude au Gabon.
Lire l'article
Les éco gardes de l’ONG environnementale internationale World Wide Fund (WWF) et du ministère gabonais des Eaux et Forêts en patrouille dans le parc de Minkébé, dans le Nord du pays, ont récemment été victimes d’une attaque armée d’un groupe de chasseurs qu’ils tentaient d’interpeller. Les éco gardes, qui sont finalement parvenus à maîtriser les braconniers, ont découvert que ces hors-la-loi projetaient d’assassiner la patrouille de surveillance afin de pouvoir se livrer librement au braconnage des espèces protégées. Les braconniers ont à nouveau agressé des éco gardes dans la parc de Minkébé au Nord du Gabon, où une patrouille d’agents ...
Lire l'article
Le Conseil des ministres a accordé l'organisation à Lékoni, dans le Haut Ogooué (sud est), du 5 au 6 septembre prochains, d'un atelier de validation du plan de gestion du Parc national des Plateaux Batéké. Cet atelier sera organisé par l'Agence nationale des Parcs nationaux(ANPN). L'objectif de cette rencontre est de permettre aux habitants de la zone périphérique de ce Parc national, à leurs élus et aux représentants des administrations déconcentrées d'avoir le même niveau d'informations dans le cadre de la gestion des Parcs.
Lire l'article
Mettre en place un plan de gestion du parc national des Plateaux Batékés pour mieux coordonner les besoins et les actions des différents acteurs impliqués dans la conservation et la protection de l'environnement, c'est l'objectif de l'atelier de planification des activités du parc national des Plateaux Batékés organisé à Lékoni, dans le Haut-Ogooué, par le ministère gabonais du Tourisme avec le concours de l'agence nationale des Parcs nationaux. Réunis depuis le 16 mars à Lékoni, dans la province du Haut Ogooué, les experts du ministère du Tourisme et de l'Agence nationale des parcs nationaux réfléchissent à la mise en place ...
Lire l'article
Les candidats PDG des Plateaux lancent leur campagne à Léconi
Environ 450 réfugiés congolais candidats à un retour volontaire dans leur pays
Des braconniers interpellés avec une importante quantité de gibier dans un parc national dans le sud Gabon
Environnement / Le chef de l’Etat exige la fermeté vis –à-vis les braconniers de tout acabit
La majorité des réfugiés congolais vivant dans le sud-est du Gabon refusent de regagner leur pays (HCR)
Trois braconniers arrêtés dans les aires protégées de Gamba en possession de gibiers
Les réfugiés congolais du Gabon manifestent peu d’empressement à rentrer chez eux
Gabon : Les braconniers attaquent une patrouille du WWF à Oyem
Gabon: La validation du plan de gestion du Parc national des plateaux Batéké au centre d’un atelier du 5 au 6 septembre prochains
Gabon : Le parc national des Plateaux Batékés à la recherche d’un plan de gestion


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 Nov 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*