Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Société: pluie torrentielle sur Libreville et paralysie des riverains

Auteur/Source: · Date: 13 Nov 2008
Catégorie(s): Société

La pluie torrentielle qui s’est abattue ce jeudi matin sur Libreville, entre 7 et 9 heures 30 minutes, a inondé certains quartiers sous intégrés et une partie du centre de la capitale gabonaise. Cette pluie a contraint certains habitants à marcher sur les bas- côtés des rues pour éviter de patauger dans la gadoue. De nombreux automobilistes ont assisté, impuissants, à l’inondation de leurs moteurs dans les ruelles défoncées des quartiers sous-intégrés de la capitale gabonaise, tout comme les piétons n’ont pu se déplacer comme à l’accoutumée.
C’était le cas pour les riverains des quartiers « Diba–Diba » (1er arrondissement), « pont Assélé » et « Ondongo » (6èmearrondissement), qui ont peiné pour rallier leur lieu de travail.

Les ruisseaux non canalisés et en crue se sont déversées sur la chaussée, rendant impossible toute circulation.

« Quant il pleut, c’est toujours le même scénario qui se répète ici », a confié à GABONEWS Hugues Nzé, habitant au « Pont d’Assélé », les pieds dans l’eau.

« Pour trouver une solution à ce problème des inondations, l’Etat doit revoir le plan d’urbanisation de la capitale gabonaise », propose Henri, résidant à Diba– Diba.

Au centre-ville, la rue Parant, reliant la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (BICIG) et l’Union Gabonaise de banque (UGB), a subi le même sort.

Les automobilistes y passant se sont livrés à des manœuvres (pour éviter la noyade des moteurs) qui ont provoqué un bouchon monstre, rendant la circulation particulièrement difficile dans Libreville.

Selon des sources proches des milieux autorisés, la cause de ces inondations récurrentes de pans entiers de la capitale gabonaise renvoie à l’engorgement des cinq bassins versants qui irriguent la capitale gabonaise par des ordures de tous ordres.

Une campagne de désengorgement desdits bassins versants avait démarré courant septembre-juillet 2008, dans le cadre d’un projet d’assainissement cofinancé par l’Union européenne (UE) et le gouvernement gabonais.

Le 5 septembre dernier, le président Omar Bongo Ondimba avait fait une visite in situ des travaux, dans le cadre du suivi de la mise en œuvre du budget de l’Etat concernant cet aspect.

Les travaux, dont la durée d’exécution est fixée à 24 mois, avancent en dépit de difficultés rencontrées par les entreprises commises à cet effet.
Les dépêches météorologiques pour les prochaines 48 heures n’augurent rien de réjouissant.  


SUR LE MÊME SUJET
La première Conférence des Ministres des Transports des Etats Riverains de l’Atlantique qui s’est tenue pendant deux jours dans la capitale gabonaise s’est achevée mercredi dans la soirée par l’adoption d’une Déclaration dite de Libreville. Le projet de la « déclaration de Libreville » a été présenté par le Secrétaire permanent du comité des Etats Africains Riverains de l’Atlantique, Lamia Radi. De ce document, il ressort que les ministres qui se sont félicités d’avoir marqué un nouveau point après la rencontre de Rabat (Maroc), en 2009, ont affirmé leur conviction quant à l’avenir de la conférence qui augure des lendemains meilleurs. La ...
Lire l'article
L’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) a levé lundi son mouvement de grève, après avoir obtenu du gouvernement l’examen en urgence de la situation des travailleurs expatriés évoluant dans le secteur pétrolier, principale revendication du syndicat. Les mouvements de grève déclenchés par l’ONEP depuis 2004 visent à dénoncer l’embauche dans le secteur pétrolier des travailleurs expatriés (européens surtout), qui occupent 83% des postes de responsabilité dans les 36 entreprises pétrolières opérant au Gabon, au détriment de la main d’œuvre nationale. En outre, 1271 expatriés sur les 1893 employés du secteur pétrolier (soit 67 % des travailleurs étrangers) exercent ...
Lire l'article
Plusieurs quartiers de Libreville seront privés d’eau le 30 janvier prochain, a annoncé la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). Une situation consécutive à des travaux de la société sur le réseau de transport d’eau entre Ntoum et Libreville. Dans le cadre de l’amélioration de la desserte en eau de la capitale gabonaise, «la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a procédé le 23 janvier à des travaux sur le réseau de transport d’eau entre Ntoum et Libreville, par la mise en place d’un Té sur la conduite de diamètre DN 1000 en provenance de ...
Lire l'article
La plupart des structures de santé publique de la capitale gabonaise, Libreville, et de l’intérieur du pays sont paralysées depuis lundi, en raison d’un mot d’ordre de grève générale lancé par le syndicat national des personnels de santé (Synaps). Un service minimum est néanmoins observé dans ces centres de santé, conformément aux dispositifs règlementaires du pays. Les blouses blanches réclament entre autres, le paiement des rappels de solde, la régularisation des situations administratives et la signature des textes déposés sur la table du Premier ministre Paul Biyoghé Mba, lesquels accorderaient plusieurs avantages aux personnels de santé. Notamment la prime de servitude, ...
Lire l'article
Le lycée de « Diba Diba » de Libreville a connu un fric-frac dans la nuit de dimanche, les cambrioleurs ont emporté cinq ordinateurs après avoir ligoté le gardien, rapporte ce lundi, le proviseur, Salomon Cabinda. Diabré Wania, gardien au lycée de « Diba Diba » en est encore tout retourné de ce qu’il a vécu dans la nuit de dimanche à lundi. Cinq personnes l’ont pris en traîtreusement, ligoté, enfermé à triple tours dans une pièce avant de défoncer toutes les portes des bureaux de l’établissement. Le bilan de l’expédition laisse pantois le proviseur, outre les ecchymoses sur le gardien, cinq ...
Lire l'article
La première pluie diluvienne qui s’est abattue dans la nuit de samedi à dimanche et toute la journée ont occasionné des crues et de nombreux dégâts dans les quartiers sous – intégrés de la capitale gabonaise. De Kinguélé en passant par les Akébé (3ème arrondissement), et Diba –diba (1er arrondissement), les habitants se sont réveillés les pieds dans l'eau ce dimanche. Selon certains Librevillois (habitants de Libreville), cette première pluie doit être un indicateur de prévention des catastrophes et sinistres auxquels les riverains doivent s’attendre tout au long de l’année. En effet, marlgré les efforts du gouvernement ces deniers temps pour le nettoyag ...
Lire l'article
Les populations du quartier Petit-Paris, près de la façade gauche du stade annexe de Libreville, transformée en décharge publique, au regard des d’épaves de voitures déversées par les garages à ciel ouvert, s’insurgent contre ces pratiques qui causent des désagréments sur la santé et la protection de l’environnement. « Nous sommes très gênés par cette situation. Voyez-vous, l’accès d’un stade et de surcroît une structure de l’Etat est dévalorisée par des personnes sans foi ni loi au vu et au su des responsables, c’est vraiment désolant ». A déclaré Jean, un riverain. « Je vous assure qu’il nous est désormais difficile d’accéder ...
Lire l'article
Les habitants des zones périphériques du quartier ''les Charbonnages'' dans le premier arrondissement de la commune de Libreville, notamment à Diba Diba, se plaignent de la rareté des transports en commun dans leur cité au delà de 24 heures. " Récemment, ma femme, très souffrante à 2 heures de la nuit, a faillie perdre la vie à cause du manque de « clandos » pour nous conduire à l'hôpital", a déclaré Urbain Loumbou, habitant de Diba - Diba. Ce jour là, poursuit-il, « je l'avais transporté au dos jusqu'aux feux tricolores des charbonnages, parcourant près de 4km à pieds et plus de ...
Lire l'article
Des femmes commerçantes ‘’de mauvaise foi’’, cherchant à se faire de l’argent par n’importe quel moyen, vendent de la carpe, pêchée dans eaux salles des quartiers sous intégrés aux consommateurs sans se soucier du respect des conditions alimentaires recommandées en matière de santé. Chaque soir aux abords des marchés situés en bordures de route de la capitale gabonaise, des consommateurs de poissons s’approvisionnent chez les vendeuses de poisson à la recherche de leur préférence. La carpe est un poisson d’eau douce pêché généralement dans les lacs et lagunes de Lambaréné (chef lieu du Moyen –Ogooué, province situé au centre du Gabon). ...
Lire l'article
Prévue pour avoir lieu mardi en matinée, allant du Rond-point de la Cité de la démocratie au palais Léon Mba, la marche organisée par la coalition des ONG gabonaises contre « La Vie Chère » en vue de protester énergiquement contre la hausse vertigineuse des prix des produits de première nécessité, qui entraîne depuis quelques temps des remous à travers le monde, et aggrave la situation de précarité des familles déjà très pauvres, a été contrainte à l’annulation à cause d’une fâcheuse pluie qui s’est violemment abattue sur la capitale gabonaise, obligeant les personnes venues manifester dignement leur mécontentement face ...
Lire l'article
Conférence des Ministres des Transports des Etats Riverains de l’Atlantique: La déclaration de Libreville clôture la rencontre de Libreville
L’ONEP lève son mouvement de grève après quatre jours de paralysie du secteur pétrolier
Gabon : Libreville sevrée d’eau le 30 janvier
Gabon : paralysie des structures sanitaires publiques
Gabon: Fait – divers: fric – frac au lycée de « Diba Diba » de Libreville
Gabon: La première pluie abattue sur Libreville occasionne des inondations dans les quartiers sous intégrés
Gabon: Les riverains de la zone du stade annexe de Libreville dénoncent la campagne d’insalubrité des garages à ciel ouvert
Gabon: La rareté des transports pénalise les habitants de Diba – Diba à la périphérie de Libreville
Gabon: Consommation: de la mauvaise carpe commercialisées à Libreville
Gabon: La grande marche pacifique contre « la Vie chère » à Libreville interrompue à cause d’une forte pluie


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 13 Nov 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*