- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Gabon: La société civile s’invite dans le processus électoral.

Le Front des organisations de la société civile pour la lutte contre la pauvreté (FOSCPG), vient de marquer à Libreville sa disponibilité à participer au côté des institutions chargées de l’organisation des élections au Gabon. Le Front des organisations de la société civile (FOSCPG) pour la lute contre la pauvreté a tenu à la Chambre de Commerce de Libreville un Forum pour se frayer un chemin parmi les autres acteurs de la vie publique.

« Les électeurs et les citoyens ne sont pas seuls dans l’arène politique. », a fait remarqué Marc Ona, co-président de la FOSCPG avant d’ajouter : « les partis politiques ne sont pas non plus les seuls médiateurs de leurs intérêts dans le domaine politique. C’es t ici qu’arrive le concept de société civile ».

Il s’est agi pour les membres de ce front d’obtenir « la reforme totale du système électoral ». Car selon eux depuis 1990 il y a une désaffection des populations dans processus électorale marqué par un taux d’abstention sans cesse croissant

« Nous avons décidé de jouer dorénavant notre rôle d’acteurs responsables et libres d’une société civile citoyenne afin d’aider les pouvoirs publics à organiser les élections dans notre pays », a précisé Marc Ona

En début de semaine, les responsables de plusieurs centrales syndicales conduits par le secrétaire général de la Confédération syndicale gabonaise (COSYGA), Martin Allini, sont allés proposer au chef de l’Etat, qui l’a accepté, la création d’un Conseil national du dialogue social (CNDS).

L’organe qui attend sa mise en place, sera pour la société civile un cadre de concertation social et de proposition pour le Gouvernement.

Créé au mois de juin dernier, le Front des organisations de la société civile pour la lutte contre la pauvreté (FOSCPG) regroupe plus d’une vingtaine d’associations et Organisations non gouvernementales (ONG).  


SUR LE MÊME SUJET
La Coalition de la Société Civile par la voix de son porte parole, Guy René Mombo Lembomba a fustigé ce lundi à Libreville le comportement de certains de leurs membres qui selon eux, sème la confusion au sein des organisations de la société civile. Ce comportement concourt à jeter l’opprobre sur la société civile en appelant les populations à l’incivisme et programmer le chaos. Dans son allocution, le porte parole a indiqué qu’«il avait été convenu que les prochaines élections au Gabon s’organiseraient autour de la crédibilité et de la transparence. Condition sine qua non et gage d’un réel développement du ...
Lire l'article [1]
La plate-forme Transparence et Gouvernance Démocratique au Gabon (TGD-Gabon), représentée par son coordinateur, Christian Abiaghé Ngomo, vient de condamner au cours d’une conférence de presse, les dérives de certains acteurs de la société civile caractérisée par leur tendance à se laisser instrumentalisés par des fractions politiques. Devant la menace d’instabilité imputable à une frange d’activistes soumis aux partis politiques de l’opposition engagée dans la campagne « ça suffit comme ça », les acteurs de la société civile membre de la plate forme TGD, ont émis de « sérieuses » réserves quant à la représentativité des dits activistes. Au nom ...
Lire l'article [2]
Mesdames et messieurs, distingués invités, Chers partenaires de la société civile Au cours de la visite officielle que le président de la République gabonaise vient d’effectuer aux Etats-Unis d’Amérique, le Président OBAMA a invité le Gabon à mener des réformes démocratiques et institutionnelles profondes. Dans son discours historique d’ACCRA, destiné à l’Afrique, le Président OBAMA rappelle le lien fondamental entre le progrès et la démocratie ainsi que la nécessité de renforcer les institutions et les normes démocratiques en Afrique. Ce discours vient d’être conforté par l’allocution du Secrétaire d’Etat CLINTON à ADDIS-ABEBA, concernant les alternances démocratiques et la durée au pouvoir de ...
Lire l'article [3]
Il s'est tenu ce mercredi, 29 juin 2011 à l'hôtel LAICO Libreville, une réunion de concertation entre la société civile et les partis politiques en présence des Représentants des Ambassades des Etats Unis, de la France et de l'Union Européenne sur le processus électoral et l'environnement démocratique au Gabon. Au terme de cette concertation, les deux parties se sont accordées de ce qui suit : Réformer fondamentalement la cour constitutionnelle Réviser la loi électorale Réformer le Conseil National de la Communication Réformer la CENAP en intégrant les membres de la société civile Ramener le mandat présidentiel à cinq (5) ans renouvelable une ...
Lire l'article [4]
Presque une trentaine d’ONG gabonaises ont adressé le 27 avril une lettre ouverte à l’ambassadeur de France au Gabon, Jean Didier Roisin, pour lui signifier leur indignation suite à la décision prise par la justice française le 23 avril dernier, relative à la libération de Félix Bongo, en dépit des conventions d’entraide judiciaire mutuelle qui lient les deux pays. Dans la lettre publiée in extenso ici, ces acteurs de la société civile gabonaise inscrivent cette décision du Parquet de Paris dans le cadre d’une campagne de «dénigrement» des institutions gabonaises et mettent en garde Paris contre l’attisement des sentiments «antifrançais» ...
Lire l'article [5]
Quelques acteurs de la société civile gabonaise ont tenu une conférence de presse le 16 avril dernier à Libreville pour dénoncer l’instrumentalisation dont ils sont victimes par les acteurs indépendants qui agissent en France au nom de la société civile gabonaise. Ces leaders gabonais de la société ont désavoué avec virulence Bruno Ben Moubamba, qui « mène des actions controversées en France contre les autorités gabonaises en usant abusivement du crédit de la société civile gabonaise » Quelques leaders de la société civile gabonaise ont convoqué une conférence de presse le 16 avril dernier à la Chambre de Commerce de Libreville ...
Lire l'article [6]
Le gouvernement et la société civile se sont accordés, à l’issue des travaux de validation sanctionnant la validation du Programme national de bonne gouvernance (PNBG), du 16 et 17 septembre dernier, sur l’institutionnalisation d’un cadre de concertation, du rapport final des travaux. Pour Gervais Owanga-Biye rapporteur des travaux, « les experts se sont convenus de l’institutionnalisation d’un cadre de concertation entre le gouvernement et la société civile sur la gestion du pays au sein du Programme national de bonne gouvernance (PNBG) ». Pour cela, a-t-il affirmé, « le gouvernement gabonais devrait consentir 1% du budget national à la société civile en vue ...
Lire l'article [7]
Plus de 500 membres des syndicats et ONG gabonaises étaient réunis le 21 juin dernier dans la grande salle de réunion de la Chambre de Commerce de Libreville pour sceller la naissance du Front des organisations de la société civile pour lutter contre la pauvreté et pour la bonne gouvernance au Gabon. Cette nouvelle union se compose des centrales syndicales USAP, UTG et Intersyndicales, de la coalition Publiez ce que vous payez (PCQVP) ainsi que de la coalition contre Vie Chère. Ce front est coprésidé par Fridolin Mvé Messa, président de l'USAP et Marc Ona Essangui, président de la coalition ...
Lire l'article [8]
Les organisations non gouvernementales qui interviennent dans le domaine de l'environnement au Gabon sont depuis mercredi à l'école du savoir au siège du PROGREANE de Libreville autour du thème « L'élaboration des textes juridiques et les procédures de légalisation des organisations de la société civile au Gabon »; une formation qui prendra fin le 15 juillet prochain, a constaté GABONEWS. « Les ONG gabonaises doivent clarifier le cadre pour le quel elles doivent intervenir pour la société civile, elles doivent se différencier désormais du domaine politique », a déclaré Pr Nambo représentant le ministère de l’Iitérieur. Le syndicat et ...
Lire l'article [9]
Les Syndicats, ONG, Associations réunis sous la bannière du Front des organisations de la société civile pour la lutte contre la pauvreté au Gabon (FOSCPG) ont scellé samedi dernier, à la Chambre de Commerce de Libreville, les liens pour la lutte et pour un même combat à travers la signature d’une Charte visant à lutter contre l’inflation des prix des produits de première nécessité sur le territoire national. Sous le slogan « Non à la misère et à la précarité des gouvernés », les différents participants signataires de la Charte ont accomplit leur devoir, dans une salle comble en vue de ...
Lire l'article [10]
La société civile gabonaise fustige le comportement de certains de ses membres
Société / TGD-Gabon condamne les dérives de certains acteurs de la société civile
Discours du représentant de l’Ambassade des USA au Laïco Hôtel le 29 juin 2011 lors de la réunion société civile-partis politiques sur le processus électoral
Déclaration commune société civile-partis politiques sur le processus électoral et l’environnement démocratique au Gabon
Gabon : La société civile indexe Paris dans l’affaire «Félix Bongo»
Gabon : Ben Moubamba désavoué par la société civile locale
Gabon: Le gouvernement et la société civile s’accordent sur l’institutionnalisation d’un cadre de concertation
Gabon : Un Front uni de la société civile contre la vie chère
Gabon: La société civile gabonaise à l’école du savoir
Gabon: Lutte contre la pauvreté / Le Front des organisations de la société civile au Gabon procède à la signature d’une Charte