Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Transport : « La journée sans taxi, » partiellement suivie à Libreville

Auteur/Source: · Date: 25 Nov 2008
Catégorie(s): Société

La « journée sans taxi » lancée pour ce mardi à Libreville par le Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (SYLTEG), regroupant plus de 6000 adhérents était partiellement suivie en début de matinée. L’arrêt de travail, qui n’a pas été observé par les autres syndicats du secteur des transports urbains, a été décidé pour réclamer la remise en circulation des taxis arraisonnés pour non-paiement de taxes municipales et le prolongement d’une semaine du délai accordé par le maire de Libreville pour le paiement de ces redevances.

Déjà, un premier délai supplémentaire d’une semaine (du 18 au 25 novembre) avait été concédé au SYLTEG par les autorités municipales qui avaient également autorisé la remise en circulation des taxis qui n’étaient pas en règle.

Le président du SYLTEG Jean Robert Menié a estimé dans un entretien avec GABONEWS que « la mairie doit encore repousser la date butoir (25 novembre) pour permettre aux chauffeurs de taxis de rassembler l’argent nécessaire».

Le mouvement est accueilli diversement par les chauffeurs interrogés par GABONEWS.

« Nous constatons amèrement que les autres syndicats n’ont pas adhéré à la cause commune lancée par notre syndicat », a déploré Tidja Tidja, taximan membre du SYLTEG.

« Comment voulez –vous qu’on sacrifie une journée de travail alors que nous devons payer nos redevances à la mairie ? », s’est interrogé pour sa part Pierre Mvé, taximan membre du Syndicat national des propriétaires des taxis du Gabon (SYNAPROTAG).

En mars 2007, le Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (SYLTTEG), le Syndicat autonome des transporteurs urbains et interurbains du Gabon (SATUIG) et le Syndicat national des propriétaires des taxis du Gabon (SYNAPROTAG), avaient conjointement observés une grève de 48 heures pour protester contre la hausse de 25% du prix du carburant.  


SUR LE MÊME SUJET
La grève déclenchée lundi par la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) est très peu suivie dans les établissements scolaires primaires et secondaires à Libreville, a constaté l’AGP. Dans la plupart des établissements, les enseignants ont continué à dispenser normalement les cours. Dans certains lycées et collèges, certains d’entre eux ont affirmé ne pas avoir eu vent de la grève de la CONASYSED. Au lycée national Léon Mba, comme au Lycée Paul Emane Eyeghe et au Lycée Nelson Mandela, les cours se sont déroulés sans perturbations. Au Lycée national Léon Mba, les élèves des classes de terminales et de ...
Lire l'article
Les autorités gabonaises en charge des transports terrestres ont décidé de mettre en application un arrêté datant du 15 janvier créant une commission spéciale de délivrance de la carte de conducteur de taxi sur l’ensemble du territoire, a-t-on appris, lundi, de source officielle. Selon les dispositions en vigueur, des tests d’aptitudes à la profession de chauffeur de taxi vont être organisés aux profits des personnes intéressées devant âgé de 21 ans au moins et de 60 ans au plus et savent lire, écrire, parler Français et titulaires d’un permis de conduire. Aussi, les désormais ...
Lire l'article
Grosse frayeur, ce vendredi, à Libreville, où un taxi empruntant l’axe Charbonnage-Aéroport de Libreville, a pris feu devant une centaine de badauds et de lycéens, a constaté GABONEWS. L’incendie, survenu à l’heure de pointe, en matinée, non loin de la barrière qui jouxte la piste d’atterrissage de l’aéroport, s’est déclaré au niveau du moteur du véhicule de seconde main et de marque japonaise. Devant une foule nombreuse, le chauffeur, dépourvu d’extincteur, n’a eu d’autre choix que de recourir au sable pour venir à bout des flammes. Dans la foulée, d’autres conducteurs se sont employé à le soutenir dans sa ...
Lire l'article
Le transport urbain à Libreville se complique à l’approche de la fête de la Saint – Sylvestre au regard de la demande devenant supérieure à l’offre en cette période de pointe, au grand bonheur des transporteurs. Selon des riverains interrogés ce matin, cette situation serait propre à la période des fêtes de fin d’année. « Nous assistons depuis quelques semaines à une transhumance massive des populations de l’intérieur du pays vers la capitale pour y passer les fêtes », a déclaré Yves Mbaky, dans l’attente d’un taxi ce matin aux feux tricolores des Charbonnages (1er arrondissement). Cette situation perturbe sérieusement les travailleurs ...
Lire l'article
Le Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (SYLTEG), a décidé ce lundi de faire de la journée de mardi: « jour sans taxis » pour fléchir la position des autorités de l’hôtel de ville de Libreville afin qu’elles remettent en circulation certains taxis « arraisonnés ». Le président du SYLTEG Jean Robert Menié estime que les autorités de l’hôtel de Ville auraient dû accorder une période de délais après le lancement de son opération de contrôle afin de permettre que ceux de taximen en retard de paiement puissent s’en acquitter .La proximité de la date butoir (24 novembre) fixée ...
Lire l'article
Suite au lancement par les autorités municipales de l’opération d’arraisonnement des taxis ne s’étant pas acquitté de leurs redevances annuelles, le président du Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (Syltteg), Jean Robert Menié a convoqué le 19 novembre à l’Hôtel de ville une réunion des chauffeurs de taxis de Libreville pour faire le point sur la situation. Le président du Syltteg a notamment annoncé que la libération des véhicules saisis grâce au délai d’une semaine accordé le 18 novembre par le maire de Libreville aux transporteurs pour régulariser leurs situations est provisoire. Les chauffeurs de taxis de Libreville ont ...
Lire l'article
Le syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (SYLTTEG), a lancé lundi à Libreville, une campagne de sensibilisation en matière de sécurité routière dénommée « Transport correct». Cette campagne de sensibilisation d'une semaine vise à inviter l'ensemble des adhérents de cette structure à se mettre en conformité par rapport aux lois et règlements en vigueur en matière de transport terrestre dans le pays. Les transporteurs terrestres sont donc ainsi former sur des règles de bonne conduite automobile ainsi que sur d'autres aspects relatifs à l'utilisation des équipements de secours, gage d'une bonne conscience professionnelle dans ce secteur crucial du développement d’une ...
Lire l'article
Le transport urbain se complique à Libreville à l’approche de la rentrée, ceci au regard de la carence en taxi et autres moyens de transport constatée dans la capitale gabonaise. Selon les populations, se déplacer d’un point à autre devient de plus en plus difficile et les transporteurs, notamment les taximen et les « clandomen » ne prennent les clients qu’au prix fort des propositions qui font déjà doubler ou tripler les tarifs sur les mêmes distances. Ainsi, se déplacer plus facilement dans la capitale gabonaise revient à payer le prix fort, au lieu du tarif normal qui est de 100 francs ...
Lire l'article
Le maire de la commune de Makokou, Faustin Mbonda, a mis à profit vendredi la réunion avec les opérateurs économiques opérant dans le secteur du transport urbain pour demander aux taximen de revoir à la baisse le coût du déplacement des clients vers les quartiers reculés de la ville. Le maire, Faustin Mbounda, a exprimé sa désapprobation aux taximen sur les tarifs pratiqués vers les quartiers éloignés du centre ville de Makokou oscillant entre 300 et 1000FCFA. Le maire a fait remarqué aux taximen que les tarifs seront désormais fixés par la municipalité. En cela, les chauffeurs de taxis qui n’y trouvaient pas ...
Lire l'article
Une décision émanant de la direction générale des Transport terrestre du ministère gabonais des Transports, en collaboration avec la mairie de Libreville indique d’ores et déjà que les taxis périurbains, encore appelé « clandos », exerçants jusqu’à ce jour sans souci et sans couleurs spécifiques, sur les voies secondaires et aidant à tout le moins, les populations des quartiers sous intégrés où les voies d’accès restent souvent des chemins de croix, a appris GABONEWS. Ces transporteurs devront dorénavant s’arrimer aux nouvelles mesures règlementant cette activité. De ce fait, deux couleurs, assorties d’un autocollant portant un numéro ont été choisies, ...
Lire l'article
La grève de la CONASYSED peu suivie à Libreville
Transport urbain / Bientôt une carte professionnelle pour conducteur de taxi
Circulation urbaine : Un énième taxi prend feu à Libreville
Gabon: Transport urbain: la demande dope l’offre en période de fêtes à Libreville
Gabon: Transport : Une journée sans taxis ce mardi
Gabon : Une semaine de répit pour les chauffeurs de taxis de Libreville
Gabon: Une opération dénommée « Transport correct » lancée à Libreville
Gabon: Le transport urbain se complique à Libreville à l’approche de la rentrée
Gabon: Gabon : Révision des prix du taxi vers les quartiers éloignés de la ville de Makokou
Gabon: Gabon / Transport urbain: les taxi-clandos identifiés en « vert » et « marron » à la périphérie de la ville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 25 Nov 2008
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*