- Bongo Doit Partir - https://www.bdpgabon.org -

Gabon : Biyoghé Mba veut 90,5 milliards de FCFA sur 5 ans pour l’agriculture

Le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et du Développement rural, Paul Biyoghé Mba, a tenu une conférence de presse le 12 janvier dernier à Libreville au cours de laquelle il a annoncé son plan quinquennal de développement agricole, qui devrait permettre d’injecter à terme 90,5 milliards de francs CFA dans le secteur. Revenant sur le gouffre budgétaire que représente la dépendance alimentaire du pays, le ministre de l’Agriculture a rappelé les atouts géologiques et climatiques du Gabon pour parvenir à l’autosuffisance alimentaire.

Dressant un sombre tableau de la situation du secteur agricole au Gabon, le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et du développement rural, Paul Biyoghé Mba, a annoncé lors d’une conférence de presse tenue le 12 janvier dernier à Libreville son plan d’investissement pour le développement de ce secteur.

Le ministre Biyoghé Mba a rappelé les nouvelles orientations du gouvernement en matière de politique agricole, notamment le renforcement de l’intervention de l’Etat, la promotion de l’investissement public et privé ou encore l’implication des acteurs non étatiques dans les projets agricoles, et annoncé l’injection de 90,5 milliards de francs CFA sur 5 ans pour parvenir aux taux d’autosuffisance alimentaire escompté.

Cette enveloppe entre dans le cadre du Programme national d’investissement à moyen terme (PNIMT) sur la période 2009-2013 et devrait permettre de soutenir une agriculture entrepreunariale privée, de diversifier les cultures, de vulgariser les méthodes agricoles écologiques, d’appuyer les promoteurs avec des aides ciblées, des mesures fiscales incitatives ou des bonifications de crédits.

Les objectifs visés de ce programme sont la réduction annuelle de 5% des importations de manioc, de riz Nerica, de banane plantain et gros Michel, de viandes et de légumes sur la période 2009-2013. Il s’agit à terme de permettre une contribution de 7,5% de l’agriculture au Produit intérieur brut (PIB).

Le ministre Biyoghé Mba a rappelé les atouts du Gabon pour parvenir à ces objectifs, affirmant notamment que «le sol gabonais est très homogène. En réalité, on peut planter tout, n’ importe où, à quelques différence près au moins à 80%».

«La banane n’a pas un sol spécifique, elle pousse partout. Si on plante la banane dans la Nyanga, ce n’est pas parce que le sol est plus riche mais à cause d’une habitude alimentaire. Si vous aller vers l’Ogooué Ivindo, la banane pousse bien», a précisé le ministre de l’Agriculture.

Le ministre a également mis en exergue le problème «l’absence de route. Il n’y a pas d’agriculture sans les routes», avant de rappelé qu’«il ne faut pas attendre que toutes les conditions soient réunies pour le faire».

«Il y a beaucoup de gabonais qui ne font rien en ce moment. Il y a des possibilités réelles qui sont là. Nous ne sommes pas nés agriculteurs, mais quand on ne l’est pas, on se forme, on acquiert les connaissances. On va les former de manières diverses en fonction de leurs aptitudes et capacités», a enfin annoncé le ministre de l’Agriculture.

En 2008, les dépenses liées aux importations de produits alimentaires se sont élevées à 250 milliards de francs CFA. Cette boulet budgétaire pourrait être alléger par le développement de l’agriculture locale, qui pourrait même devenir un moteur de développement économique et social, notamment dans l’intérieur du pays.


SUR LE MÊME SUJET
Gabon : 12 000 milliards de FCFA pour développer les infrastructures
e chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a annoncé lundi dans une déclaration solennelle au palais présidentiel la mise en place d'un plan national de développement des infrastructures durant la période 2012-2016 pour un coût global de 12 000 milliards de FCFA. « Ce sont environ 12 000 milliards de FCFA d'investissements à mobiliser et à injecter dans les 5 prochaines années si nous voulons que le Gabon s'engage sur la rampe de l'émergence », a déclaré le numéro un gabonais. « 2012 sera dans ce cadre une période charnière de préparation et de lancement », a-t-il dit en ...
Lire l'article [1]
L’Etat gabonais vient de recevoir de la Banque africaine de développement (BAD) une cagnotte de plus de 25 milliards de francs CFA. Selon le ministre de l’Enseignement supérieur, Séraphin Moundounga, cette enveloppe est destinée au financement des universités de Mouila et Oyem. Le projet de construction des universités à l’intérieur du pays sort peu à peu de tiroir et l’on s’achemine vers le début de construction de certaines d’entre elles. La Banque africaine de développement (BAD) a en effet débloqué une enveloppe de 25,2 milliards de francs CFA pour la construction des universités de Mouila et Oyem. «Techniquement et fonctionnellement, la ...
Lire l'article [2]
Dans le cadre des préparatifs du cinquantenaire de l’indépendance du pays, le Premier ministre, Paul Biyoghe Mba, a reçu le 23 mars à Libreville les dirigeants de la Société de valorisation des ordures du Gabon (SOVOG) pour planifier le «grand nettoyage» de la ville avant le 17 août prochain. Sommé par le chef de l’Etat d’accélérer les préparatifs du 17 août, qui marque cette année le cinquantenaire de l’indépendance du pays, le Premier ministre, Paul Biyoghe Mba, a planifié avec le directeur général de la Société de valorisation des ordures du Gabon (SOVOG) les mesures d’urgence susceptibles de redorer l’image ...
Lire l'article [3]
Dans le cadre du programme national d’électrification rurale, une convention de financement de plus de 23 milliards de francs CFA a été signée le 25 février entre le ministre gabonais de l’Energie, Régis Immongault, et le directeur général délégué de la société ETDE, filiale du groupe français Bouygues électricité, Patrick Eveillard, pour l’électrification de la province du Woleu-Ntem, dans le Nord du pays. La lutte contre l’exode rural devrait connaître une étape significative dans la partie septentrionale du pays, avec le projet d’électrification du Woleu-Ntem dont la convention de financement a été signée le 25 février dernier ...
Lire l'article [4]
Une convention de financement et du contrat commercial des travaux de construction du réseau interconnecté de la province du Woleu-Ntem a été signée jeudi au palais du bord de mer en présence du président de la république Ali Bongo Ondimba, selon un communiqué de la presse présidentielle. Le document a été paraphé entre le Premier ministre Paul Biyoghé, le ministre de l’Energie et des Ressources hydrauliques, Régis Immaugault pour la partie gabonaise et l’Ambassadeur de France au Gabon Jean Didier Roisin et le directeur général délégué de la société ETDE, filiale du groupe Bouygues électricité, Patrick Eveillard, côté français. La convention ...
Lire l'article [5]
A l’occasion des cérémonies de présentation des vœux au chef de l’Etat le 7 janvier à Libreville, le président Ali Bongo a annoncé l'inscription de 35 milliards de francs CFA dans la loi de finances 2010 pour les commune de Libreville et Owendo. Cette enveloppe doit notamment servir aux travaux de réhabilitation des voiries de ces communes pour les festivités du 50e anniversaire de l’accession du pays à l’indépendance le 17 août prochain. 35 milliards de francs CFA ont été inscrits dans la loi de finances 2010 pour les communes de Libreville et d’Owendo, a annoncé le 7 janvier dernier le ...
Lire l'article [6]
Le «candidat de l’interposition», André Mba Obame, dissident du parti au pouvoir pour briguer la présidence en indépendant, était l'invité des «Débats» de le RTG1 le 20 août dernier, où il a fustigé la gestion des finances publiques qui plombent le développement du pays. A cet effet, l'ancien ministre de l'Intérieur a proposé de contracter un emprunt de 1 500 milliards de francs CFA pour relancer l'économie du pays. Le dissident du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), André Mba Obame, qui mène une campagne présidentielle énergique depuis le 15 août dernier, a défendu son projet de société le 20 ...
Lire l'article [7]
Une importante convention de financement d’un projet dans le secteur de l’éducation a été signée le 17 octobre à Libreville entre l’ambassadeur de France au Gabon, Jean Marc Simon, et le ministre gabonais de l’Education nationale, Michel Menga m’Essone. Subventionné à hauteur de 2 milliards de francs CFA par le gouvernement français, ce projet concerne principalement la mise en place d’un centre d’appui pédagogique et logistique ainsi qu’un appui à la formation des personnels d’encadrement. Dans le cadre du Fonds de solidarité prioritaire et de la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) relatifs à l’éducation de base, ...
Lire l'article [8]
Le ministre gabonais des Finances, Paul Toungui, son homologue des Travaux Publics, Flavien Nziengui Nzoundou, l’ambassadeur de France au Gabon, Jean Marc Simon ainsi que le directeur de l’Agence française de développement au Gabon, Eric Bollard, ont signé le 11 juillet dernier à Libreville deux conventions de financement d’un montant global de près de 30 milliards de francs CFA. La première convention concerne la réhabilitation de la route nationale 2 et la seconde constitue un fond d’expertise et de renforcement des capacités. Réunis le 11 juillet dernier au cabinet du ministre des Finances, Paul Toungui, les représentants français ont paraphé ...
Lire l'article [9]
Le Gabon envisage de débloquer une enveloppe de 15 milliards de FCFA en 2008 pour les préparatifs de la CAN 2012 qu’il co-organise avec son voisin la Guinée Equatoriale, a annoncé mardi le ministre de la jeunesse et des sports René Ndemezo’ Obiang. L’enveloppe proviendra d’un investissement annuel de 50 milliards de FCFA initialement affecté au développement des provinces, a indiqué M. Ndemezo’Obiang, soulignant que chaque année, le pays va investira jusqu’en 2011 des sommes équivalentes pour préparer la CAN 2012. La construction d’un nouveau stade est ainsi prévue dans la périphérie nord de la capitale gabonaise. Le chantier a été confié ...
Lire l'article [10]
Gabon : 12 000 milliards de FCFA pour développer les infrastructures
Gabon : 25,2 milliards de FCFA pour les universités d’Oyem et Mouila
Gabon : Biyoghe Mba veut des villes propres pour le 17 août
Gabon : 23,7 milliards FCFA pour électrifier le Woleu-Ntem
Plus de 23 milliards de Fcfa pour l’électrification du Woleu-Ntem
Gabon : 35 milliards de FCFA pour les mairies de Libreville et Owendo
Gabon : Mba Obame veut 1 500 milliards FCFA du FMI pour relancer l’économie
Gabon : 2 milliards de FCFA de la France pour Menga
Gabon : 30 milliards de FCFA de la France pour le développement
Le Gabon va débloquer 15 milliards de FCFA en 2008 pour les préparatifs de la CAN 2012