Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Paul Mba Abessole: réhabiliter l’Art gabonais et rendre la fête des Cultures panafricaine

Auteur/Source: · Date: 6 Fév 2009
Catégorie(s): Culture

Paul Mba Abessole, Vice premier ministre gabonais de la Culture, des Arts, de l’Education populaire, de la Refondation et des Droits de l’homme a déclaré lors d’un entretien accordé à GABONEWS et AFRICABLE, dans le cadre du programme « Un week-end à Libreville », qu’il « veut réhabiliter l’Art gabonais et étendre la fête des cultures dans toute l’Afrique ». « Les cultures africaines ont été méconnues ou combattues. Beaucoup d’intellectuels africains dont Joseph Ki-Zerbo, Cheikh Anta Diop et d’autres se sont battus pour nous faire comprendre que nous ne pouvons proposer au monde d’autres façons d’analyses, d’autres conceptions du monde que par nos cultures », a déclaré Paul Mba Abessole.

Par ailleurs, il a indiqué que « nous nous sommes mis progressivement à l’école. C’est ce qui fait qu’aujourd’hui que nous continuons ce combat pour la réhabilitation des cultures africaines ».

« Nos cultures arrivent à rayonner à cause de leur force intérieure, nous ne nous sommes pas encore suffisamment organisés pour qu’on les imposent au monde. Pour ce qui concerne le Gabon, nous n’avons pas encore travaillé nous même pour faire connaître la profondeur et la force de nos objets d’art ».

Sur la qualité et la quantité de production des œuvres d’art gabonais, le vice premier ministre de la culture a précisé qu’« un artiste c’est celui qui a fait profession de produire le maximum d’une manière professionnelle dans le domaine de l’art ».

Or, « nous avons encore un problème car, on donne le nom d’artiste à celui qui gratte un petit peu de la guitare, à celui qui fait un disque en passant », a-t-il fait remarquer le vice premier ministre.

« Nous devons d’abord déterminer avec précision ce que nous entendons par artiste. Un artiste c’est celui qui fait profession de son art. Dans l’Art il n’y a pas d’amateurisme. Il faut que les artistes gabonais se professionnalisent », a-t-il expliqué.

« Un artiste doit pouvoir vivre de son art. Et les Etats doivent s’organiser pour que les vrais artistes vivent normalement. Mais ça ne veut pas dire que les artistes doivent produire parce qu’il veut gagner de l’argent, du fait que son art risque de prendre un coup », a-t-il mis en garde.

Au niveau du Gabon, indique Mba Abessole, « j’ai actuellement des décrets, des lois qui sont en confection pour permettre aux auteurs de gagner de ce qu’ils produisent, pour encourager aussi les artistes. Mais il faut que nous produisons d’une manière professionnelle, un artiste ce n’est pas un imposteur, ce n’est pas n’importe qui, c’est un spécialiste ».

Mais, « il faut pour cela que le Gouvernement constate que les productions artistiques soient valables au niveau national qu’international ».

Faisant cas de l’apport de la culture sur l’économie gabonaise, le ministre de la culture a affirmé qu’il « ne faut pas comparer le pétrole à l’art, l’un c’est un produit de la nature terrestre alors que l’autre est un produit de l’esprit ».

« Il faut que les artistes fassent un effort intellectuel, au niveau de l’écriture des textes, de la composition rigoureuse des sonorités, de couleurs, de l’image », a-t-il indiqué.

De fait, le vœu de Paul Mba Abessole est que « l’on célèbre en Afrique nos cultures sans pourtant se référer à leurs différences ».

Il a réaffirmé son engagement à soutenir et à proposer des projets pour que les gabonais sortent de leur terroir ethnique.

Le constat qu’on fait au Gabon, « c’est que les ministres de la République sont devenus les ministres de leurs Départements, de leur communauté culturelle, favorisant leur ethnie, », a-t-il fait remarquer avant de préciser que le président de la République l’a relevé lors de son discours à la nation du 31 décembre dernier. « Les cabinets ministériels sont ethnicisés, laissant de côté l’esprit de compétences ».

C’est pourquoi, « je vais continuer et même institutionnaliser la fête des cultures au Gabon », a-t-il affirmé.

Prenant l’exemple du 44ème président américain, Barack Obama, il a déclaré que c’est un modèle: « la fierté de l’homme se résume au fait qu’il ait dépassé les barrières ethniques et raciales ».

A travers l’un des programmes phares de la Chaîne, « Actu Plus », « Africable émettra de l’hôtel de ville de Libreville, du 22 au 25 janvier 2009, des reportages sur les secteurs économiques, la société et la culture du Gabon avec les invités dont le vice premier Mba Abessole.

Vous suivrez l’intégralité de cet entretien sur AFRICABLE ce vendredi en direct de la mairie de Libreville où sera diffusée le programme « Un week-end à Libreville » à travers l’émission d’actualité, « Actu Plus ».  


SUR LE MÊME SUJET
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba donnera, vendredi à Libreville, le coup d’envoi de la 12ème édition de la fête des cultures, placée cette année sous le thème ''Identités créatrices et Patrimoine en partage''. Un défilé des groupes socioculturels en provenance des neuf provinces du pays est prévu au boulevard de l’indépendance, sur le bord de mer de la capitale gabonaise, à l’occasion du lancement de la fête des cultures qui, depuis plus d’une décennie, célèbre la diversité des peuples du Gabon. "Devenue au fil des ans l’incontournable moment d’échanges entre les peuples qui habitent ce pays et ceux qui y ...
Lire l'article
La 12ème édition de la Fête des cultures qui va se dérouler du 12 au 14 août prochain à Libreville, se célèbre cette année sous le thème « Identités créatrices et patrimoine en partage », en vue de permettre une véritable éclosion du patrimoine culturel que renferme la société gabonaise. Célébrée pour la première fois en 1997, à Libreville, la Fête des cultures est devenue, au fil des éditions, un véritable rendez - vous culturel du pays auquel se joignent régulièrement des peuples amis. Aussi, cette fête qui met en exergue la culture gabonaise, célèbre la diversité des peuples du Gabon. Elle ...
Lire l'article
Le Collectif des Réalisateurs et producteurs Indépendants du Gabon (CREPIG), une association pour la promotion du 7ème art gabonais, a pris une part active à la 11ème édition de la Fête des cultures, avec pour objectif d’inciter le peuple à consommer des productions locales, a constaté le reporter de GABONEWS. « Pourquoi ne consommer que des films ivoiriens, ou des films nigérians ? Assez de Gohou! Il y a aussi des ‘’Angelina Jolie’’ et des ‘’Arnold Schwarzenegger’’ au Gabon. Il y a un cinéma gabonais, consommons local ! », scandait le représentant du « Studio Dominique Donatien » au CREPIG, Steven’s ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais, Paul Biyoghé Mba a lancé vendredi à Libreville, la 11ème édition de la fête des cultures prévue pour s’achever samedi, a constaté l’AGP. La parade de lancement de cette 11ème édition qui enregistre la présence des invités en provenance de la Guyane française et du Sénégal, s’est déroulée sur le front de mer de la capitale gabonaise qui a refusé du monde. Après le défilé des groupes socioculturels venant de toutes les provinces du pays ainsi que les communautés étrangères vivant au Gabon, la deuxième phase a été consacrée à aux expositions d’objets d’arts et autres mettant en ...
Lire l'article
La fête nationale des cultures, l’un des événements culturels le plus attendu de l’année, dans sa 10ème édition sera lancée ce vendredi à Libreville par des manifestations qui auront lieu sur les différents sites retenus à cet effet. Outre la participation active de l'ensemble des communautés étrangères vivant au Gabon et qui se poigneront aux autochtones, la particularité de cette 10ème édition réside dans l’organisation des conférences-débats qui viennent renforcer le côté pédagogique de cette célébration. Selon les organisateurs, l'événement a pour objectif primordial de promouvoir la culture au Gabon et de favoriser les échanges interculturels entre autochtones et les pays ...
Lire l'article
Le vice-premier ministre en charge de la Culture, Paul Mba Abessole, a entamé depuis le 10 avril la sensibilisation sur les préparatifs de la Fête des Cultures qui se tiendra du 29 mai au 1er juin prochain à Libreville. Après les diplomates accrédités au Gabon, le ministre de la culture a reçu dans la matinée du 15 avril les opérateurs économiques pour une mise au point et la composition du comité d’organisation. A l’approche de l’édition 2009 de la Fête des Cultures qui sera célébrée du 29 mai au 1er juin prochain, le vice-premier ministre en charge de la Culture, ...
Lire l'article
Le vice ministre de la Culture, des Arts, de l'Education populaire, de la Refondation et des Droits de l'homme, Paul Mba Abessole, a déclaré samedi à Libreville, lors de la parade officielle mettant en action toutes les cultures du Gabon, d’Afrique et du monde que « la fête des cultures est aussi un lieu privilégié de l'expression de nos singularités ». Cette déclaration a été faite au boulevard de fond de mer à l’occasion du grand défilé qui a permis de voir passer toutes les cultures du monde qui se réunissent le temps de cette grande fête de l’acceptation de la ...
Lire l'article
La fête de la culture, prévue du 9 au 12 mai prochain est une occasion pour le peuple gabonais de mettre en valeur leur culture, leurs arts et leurs traditions vis-à-vis du métissage culturel qui appelle au dialogue des cultures, a constaté GABONEWS. Cela fait près de trois ans que les artistes gabonais, toutes tendances confondues, n'avaient plus eu l'occasion de se retrouver pour célébrer et vendre leur art. L'événement se remet en marche après une trêve de plus de trois ans. Cette fête des cultures du Gabon, est une réplique quelque peu revisitée de la fête de la Culture ...
Lire l'article
Née de l’imagination d’un homme Paul Mba Abessole, alors maire de la commune de Libreville, durant la période allant de 1996 à 2001, la Fête des cultures, demeure une tribune de brassage culturel, de part les origines aussi diverses que variés des participants à ce grand rendez-vous de la culture; cette fête qui avait presque perdu son lustre, après un arrêt de quelques années, promet d’être célébrée cette année en tenant compte de tous les aspects et critères lui conférant toutes ses lettres de noblesse, à en juger par cet engouement observé du côté du Comité d’organisation qui procède dès ...
Lire l'article
Au cours du Conseil des ministres qui s’est tenu mercredi à Libreville, la vice primature, ministère de la Culture, des Arts, de l’Education populaire, de la Refondation et des Droits de l’homme, a annoncé qu’il organisera à Libreville, du 9 au 12 Mai prochain, les festivités de la fête des cultures en vue de rendre un hommage appuyé aux cultures du terroir et celles des nationalités présentes au Gabon, mais surtout de les vulgariser à travers des manifestations qui relèveront leur originalité et seront organisées dans les villes du pays. Des centaines de groupes culturels des 9 provinces du pays, ...
Lire l'article
Coup d’envoi vendredi de la 12ème édition de la fête des cultures
12ème édition de la Fête des cultures: les ‘’Identités créatrices et patrimoines en partage’’
Fête des cultures 2010: le CREPIG porte le flambeau cinéma gabonais à ce rendez-vous
Paul Biyoghé Mba lance la 11ème édition de la fête des cultures
Gabon: La fête nationale des cultures s’ouvre ce vendredi à Libreville
Gabon : Mba Abessole prépare sa Fête des Cultures
Gabon: Fête des cultures: lieu privilégié de l’expression de la diversité
Gabon: La fête nationale des cultures au Gabon: pour une valorisation des cultures gabonaises
Gabon: Fête des cultures: le Comité d’organisation à pied d’œuvre pour la réussite de cette fête de la diversité
Gabon: Le Conseil des ministres entérine la célébration du 9 au 12 mai prochain à Libreville de la fête des cultures


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 1,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 6 Fév 2009
Catégorie(s): Culture
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Gabon: Paul Mba Abessole: réhabiliter l’Art gabonais et rendre la fête des Cultures panafricaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*