Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon / interpellations : enquête sur les pygmées ou Kouchner: Nervosité excessive des autorités gabonaises ?

Auteur/Source: · Date: 11 Fév 2009
Catégorie(s): Françafrique,Révélations

Deux journalistes de l’agence audiovisuelle Capa ont été interpellés mardi à Libreville, au Gabon, puis libérés aujourd’hui. Pierre Morel et Olivier Pronthus, qui réalisaient un reportage pour l’émission de Canal+ “L’effet papillon”, étaient accusés d’avoir tourné des reportages alors qu’ils ne disposaient que de simples visas de tourisme.

Mais sur quoi enquêtaient-ils ? La ministre gabonaise de la Communication, Laure Olga Gondjout, a indiqué à l’AFP que, lorsqu’ils avaient demandé leurs visas, les journalistes avaient indiqué travailler “dans le cadre d’une enquête sur l’affaire (Bernard) Kouchner”. La ministre assure leur avoir refusé le visa, “parce que nous estimons que c’est une affaire franco-française”.
La version de Capa est radicalement différente. “Nous, ce sont les pygmées qui nous intéressent !, s’exclame Victor Robert, rédacteur en chef de l’émission, interrogé par @si. Nos journalistes n’ont tourné que dans les parcs nationaux, avec une autorisation en bonne et due forme, obtenue sur place. Ils n’ont pas été retenus par la police et sont sur le chemin du retour.”

Pour Robert, “il y a sans doute en ce moment une méfiance du Gabon sur les journalistes français”. Et pour cause : la polémique ouverte par la publication du livre de Pierre Péan est loin d’être éteinte. Et au coeur de la bataille, on trouve le rapport rédigé par Kouchner sur le système de santé gabonais, alors qu’il présidait le groupement d’intérêt public Esther, consacré à la coopération hospitalière entre pays du Nord et pays du Sud. Péan pointe le douteux mélange des genres; Kouchner se défend en soulignant que ce rapport a permis de créer une sécurité sociale pour les Gabonais les plus démunis.

L’avocat du ministre des Affaires étrangères, M° Georges Kiejman, insistait d’ailleurs sur la qualité de ce rapport dans le Journal du dimanche : “L’avocat a en main un premier rapport signé Kouchner de 107 pages, daté de 2004, «avec annexes et graphiques», intitulé «Le constat». Bernard Kouchner s’est ensuite rendu au Gabon pour mener son étude. Il a remis au ministère de la Santé de Libreville un deuxième rapport, de 25 pages, daté d’août 2004, intitulé «Les propositions de réforme».” Dans le même article, le médecin et élu UMP Bernard Debré, qui a travaillé bénévolement plusieurs fois dans le pays (et soutien de Péan lors de son procès sur son livre sur le génocide rwandais), se dit lui “choqué” par la facture demandée pour l’étude de Kouchner. Il insiste sur la mauvaise qualité des soins aux Gabon : “Quand on va aider ces pays, on évite, à mon sens, de demander de l’argent.”

Par Dan Israel le 11/02/2009  


SUR LE MÊME SUJET
Le Président du Bénin, Thomas Yayi Boni, présente officiellement ses excuses suite à l’incident survenu à l’aéroport de Cotonou avec un avion officiel du Gabon, le 13 novembre 2011, selon un communiqué de presse du service de presse de la Présidence de la République Gabonaise, que nous publions in extenso. Communiqué de presse officiel de la Présidence de la République du Bénin lu à la télévision publique béninoise, l’ORTB (Office de Radiodiffusion et Télévision du Bénin), le mardi 15 novembre 2011 par Edouard A. Ouin-Ouro, Secrétaire Général de la Présidence de la République du Bénin : «Le vendredi 11 novembre ...
Lire l'article
Bernard Kouchner redevient consultant sans frontières
Bernard Kouchner reprend ses activités de conseil aux entreprises et aux gouvernements étrangers, qui avaient suscité beaucoup de polémiques. L'ex-ministre des Affaires étrangères vient de créer une société au nom explicite, No Borders Consultants. Mais s'il est déjà très actif en Guinée, c'est selon lui à titre bénévole : le Président est un ami. Pour son retour dans le privé, Bernard Kouchner a choisi une référence à son passé chez Médecins sans Frontières. Le 10 juin, il a enregistré au tribunal de commerce de Paris les statuts de No Borders Consultants, une société domiciliée à son adresse personnelle. « Développement ...
Lire l'article
La municipalité du Cap Estérias, localité à une trentaine de km au nord de Libreville, a décidé d’alléger les procédures fiscales pour les opérateurs économiques désirant investir dans les secteurs de l’hébergement et de la restauration. Samedi, le maire du Cap Estérias, M. Séraphin Médico, a expliqué que la décision a été prise dans la perspective de la 28ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football que le Gabon doit co-organiser avec la Guinée-Equatoriale en 2012. La municipalité a décidé notamment de faciliter la recherche et l’acquisition des terrains, réduire les taxes et les impôts ...
Lire l'article
Selon un communiqué de la présidence, la vie du chef d’Etat n’est pas en danger La vie du président gabonais, Omar Bongo Ondimba, 74 ans, en séjour actuellement à l’hôpital Quiron de Barcelone, en Espagne, n’est pas en danger, a assuré jeudi soir un communiqué de la présidence de la République lu dans plusieurs chaînes de télévision du pays. Quelques heures plus tôt, le ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos, déclarait qu’il allait "très mal". A Libreville, les conjectures, quant à sa succession à la tête de l’Etat, vont bon train. Les autorités de Libreville ont voulu mettre un ...
Lire l'article
La Une et trois pages dans Libération pour une enquête et un "Retour sur les liaisons dangereuses entre le ministre des Affaires étrangères et les dictateurs africains qui lui ont payé des études sur leur système de santé." "Quoi que l’on pense du livre de Pierre Péan, l’enquête que nous publions confirme que pendant longtemps, trop longtemps, l’actuel ministre des Affaires étrangères a porté les deux casquettes, publique et privée, dans ses relations africaines. Diplomate consultant, consultant diplomate, professeur, le conflit d’intérêt est bien là et il est difficile de le dissiper. (...) Quand on passe un peu de temps au ...
Lire l'article
2,6 millions d'euros pour... 15 pages de rapport ? Le site d'info Bakchich a mis la main sur une partie des travaux effectués par Bernard Kouchner au Gabon, pour le compte de la société de conseil Imeda. Une prestation facturée 2,6 millions d'euros en 2004. Or le site d'info n'a déniché que de très brefs documents, envoyés au président gabonais Omar Bongo en février et juin 2004, de six pages pour l'un, et de neuf pages pour l'autre. Ils sont téléchargeables sur le site. "Est-ce cet «épais» dossier qui a été facturé 2,6 millions d'euros au Gabon, soit près de 173 ...
Lire l'article
Le ministre français des affaires étrangères, Bernard Kouchner, a qualifié, lundi 12 janvier, d'"allégations inexactes" des informations diffusées le même jour par le site Internet du magazine Marianne, qui cite des extraits d'un livre à paraître du journaliste Pierre Péan, mettant en cause M. Kouchner pour des activités de conseil qu'il a eues auprès des autorités du Gabon, dans le cadre de la réforme du secteur de la santé dans ce pays. Selon ces extraits de l'ouvrage de M. Péan, M. Kouchner est intervenu auprès du président gabonais Omar Bongo, le 25 mai 2007, alors qu'il était déjà nommé à ...
Lire l'article
France – Afrique: Kouchner complaisant avec le Gabon ?
Le site Marianne2.fr publie en avant-première des extraits du livre du journaliste Pierre Péan consacré à Bernard Kouchner. Le journaliste y accuse le ministre des Affaires étrangères d'avoir, avant son entrée en fonctions, effectué au nom d'une société dirigée par un de ses proches, IMEDA, plusieurs prestations de conseil et de communication, pour des montants parfois supérieurs à 1 million d'euros, auprès de pays africains, dont le Gabon d'Omar Bongo. Interrogé par Jean-Pierre Elkabbach sur cette affaire au micro d'Europe 1, Bernard Kouchner a répondu qu'il s'agissait d'une "vraie calomnie" et insisté sur le fait que ses sociétés de conseil (BK ...
Lire l'article
La FIFA a interpellé les autorités gabonaises à propos d’une présumée ingérence du ministère des sports dans le processus électoral de la Fédération gabonaise de Football (FEGAFOOT), rapporte le quotidien l’UNION. Dans une lettre publiée par le journal, la FIFA indique, citant des articles de la presse gabonaise et africaine que le ministre des sports « serait d'abord intervenu pour modifier la date du scrutin initialement fixée au 20 décembre pour l'avancer au week-end du 7 au 8 décembre ». « Il aurait, par ailleurs, signé une décision mettant sur pied une commission chargée d'homologation des candidatures au poste de président ...
Lire l'article
La police chinoise a arrêté au total 953 suspects pour leur implication présumée dans les émeutes survenues au Tibet le mois dernier et plus de 400 ont été inculpés, a annoncé, mercredi 9 avril, le gouverneur de la région himalayenne, précisant que ces personnes n'étaient pas représentatives du peuple tibétain. Qiangba Puncog, président du gouvernement de la Région autonome du Tibet, a néanmoins précisé que les émeutiers ne représentaient qu'"une toute petite minorité" des Tibétains et que les moines qui avaient participé aux manifestations n'étaient de même qu'"une toute petite minorité" du clergé bouddhiste. "Ils ne représentent pas, ils ne ...
Lire l'article
Gabon : Yayi Boni fait ses excuses aux autorités gabonaises
Bernard Kouchner redevient consultant sans frontières
Les promoteurs hôteliers dans les bonnes grâces des autorités gabonaises
Santé d’Omar Bongo : les autorités gabonaises se veulent rassurantes
Gabon, le “rapport invisible” de Kouchner (Libération)
Gabon / Kouchner : 2,6 millions d’euros pour 15 pages ?
Accusations contre Bernard Kouchner à propos d’activités de conseil pour le Gabon
France – Afrique: Kouchner complaisant avec le Gabon ?
Gabon: Sport – Election à la FEGAFOOT : La FIFA tance les autorités gabonaises
La Chine annonce 953 interpellations au Tibet, où les manifestations se poursuivent


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 11 Fév 2009
Catégorie(s): Françafrique,Révélations
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*