Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Confusion préjudiciable dans l’activité des taxis à Ntoum

Auteur/Source: · Date: 12 Fév 2009
Catégorie(s): Société

A Ntoum, les taximen créent la confusion chez les usagers des transports urbains faute de couleur distinctive comme pour les autres villes, a constaté GABONEWS.

Le transport urbain au sein de la commune de Ntoum reste encore sous –développé. La dizaine de véhicules à usage de taxi, en plus d’opérer dans l’informel par défaut de réglementation, ne sont reconnus qu’aux sons de leurs klaxons pour « racoler » les clients en attente.

Seuls deux transporteurs possèdent un “chapeau ” de taxi, sur la dizaine qui existent et ne se distinguent des autres moyens de transport par aucune couleur dédiée.

« Le métier de taxi n’est pas encore réglementé par la mairie, tout en restant soumis à ses décisions », a déclaré un taximan sous le couvert de l’anonymat, comme pour justifier l’anarchie qui règne dans ce secteur d’activité.

La demande étant supérieure à l’offre, le taxi à Ntoum est une denrée rare, sujette au jeu de l’enchère. Conséquence : dans cette ville en pleine mutation, ne peuvent emprunter un taxi que les clients les plus offrants.

En attendant que la situation se normalise, les taximen continuent de dicter leur loi aux riverains en pratiquant des tarifs « à la tête du client ».  


SUR LE MÊME SUJET
La mairie centrale de Libreville procède actuellement à l’arraisonnement des véhicules à usages de taxi dépourvus de numéros de portière valides et qui donnent le droit d’exercer dans le secteur du transport périurbain. Ce sont plus de cent cinquante (150) véhicules à usage de taxi qui ont été arraisonnés et stationnés dans les jardins de la mairie de de Libreville; une procédure qui oblige les propriétaires à s’acquitter des taxes en vigueur afin de mener à bien leur activité de transport. Selon les agents municipaux commis à cette opération, cette démarche vise à mettre hors de la circulation, tout taxi n’ayant pas ...
Lire l'article
A moins de cinq mois de l’organisation commune de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football 2012 par la Guinée Equatoriale et le Gabon, les chauffeurs de taxis de Libreville entendent y prendre une part active à travers l’amélioration de l’offre du transport urbain. « D’ici décembre, je range ce taxi, vieux de 12 ans, pour mettre en circulation un autre, neuf et climatisé », confie Arthur Bell, camerounais, surpris lors de sa pause dans une cafétéria, au centre-ville. QUALITE DU SERVICE A l’instar de plusieurs de ses collègues, il mise sur la qualité du service durant la CAN. « Il ...
Lire l'article
Le transport terrestre est fortement perturbé ces deux derniers mois à Ntoum, chef-lieu du département du Komo-Mondah, à une quarantaine de km de Libreville, en raison d'une pénurie de carburant, a constaté l'AGP. (L'unique station service de la ville n'est plus ravitaillée depuis plusieurs semaines, une situation qui pénalise les taximen et, surtout, les élèves habitant les quartiers éloignés de leurs établissements scolaires, notamment le lycée public Lubin Martial Ntoutoume Obame et le lycée technique. "Il faut attendre plusieurs heures pour avoir un taxi ou un "clando", s'est plaint une lycéenne. "Ces jours-ci, j'arrive en retard au lycée ...
Lire l'article
Quelques trois électriciens de la société ENELEC, en sous-traitance avec la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) dans le domaine de l'électrification, procèdent depuis lundi dernier à Ntoum (39 Km de Libreville), au rétablissement de l'éclairage public dans cette ville, a constaté un correspondant de l'AGP. Jonchés sur un engin, ces électriciens agissent à la demande du maire de la commune, André Ella. A leur passage, ils s'attèlent à redonner un aspect plus lumineux à chaque lampadaire en remplaçant les ampoules grillées. Aussi, poteau par poteau, ils corrigent toutes les autres erreurs se rapportant aux dysfonctionnements des lampadaires. Très sensibles à cette ...
Lire l'article
Le Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (SYLTEG), a décidé ce lundi de faire de la journée de mardi: « jour sans taxis » pour fléchir la position des autorités de l’hôtel de ville de Libreville afin qu’elles remettent en circulation certains taxis « arraisonnés ». Le président du SYLTEG Jean Robert Menié estime que les autorités de l’hôtel de Ville auraient dû accorder une période de délais après le lancement de son opération de contrôle afin de permettre que ceux de taximen en retard de paiement puissent s’en acquitter .La proximité de la date butoir (24 novembre) fixée ...
Lire l'article
Les habitants de Ntoum (à 39 Km de Libreville), dans la province de l'Estuaire, se sont plaints mercredi de l'augmentation subite des factures d'électricité de la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), rapporte le correspondant local de l'AGP. ''Souvent mes factures varient entre vingt quatre et vingt cinq mille francs, mais depuis ces derniers temps, j'arrive presque à cinq cent mille franc (500 000 FCFA), alors que je n'ai rien ajouté comme appareil à la maison'', a déploré Herman Mounanga, un jeune fonctionnaire au Ministère des Transport, invitant la presse à jeter un regard critique sur cette affaire. Ces habitants ont ...
Lire l'article
Inaugurée avec faste il y a quelques années par le premier ministre, Jean Eyéghé Ndong, en présence de Angélique Ngoma, alors ministre de la Famille, la Halte-garderie de Ntoum (environ 45 kilomètres de Libreville), toujours non fonctionnelle, sert actuellement de refuge aux moutons et autres animaux domestiques errants. Erigée sur une vaste cour quasiment déserte, avec des bureaux apparemment inoccupés, la Halte-garderie de Ntoum reste un joyau presque abandonné. «Je passe par ici tous les jours, matin et soir. Je me suis enfin rendu compte que cette maison-là est toujours fermée de lundi à samedi. Et chaque soir, j’aperçois un troupeau de ...
Lire l'article
Gabon : Lambaréné cherche désespérément les taxis
Les populations de Lambaréné, dans la province du Moyen-Ogooué, sont confrontées depuis quelques mois à une carence de taxis, unique moyen de transports en commun de la localité. Une pénurie qui entraîne de fortes perturbations dans le fonctionnement des administrations et des établissements scolaires. La capitale provinciale du Moyen Ogooué est paralysée depuis plusieurs mois par une forte perturbation des transports en commun causée par la pénurie des taxis. La paralysie de cet unique moyen de transport complique la mobilité des populations. Les administrations publiques et les établissements scolaires sont les premières victimes de cette situation. La ville ...
Lire l'article
L’administration des soins de santé dans la ville de Ntoum s’avère difficile depuis deux mois maintenant. Les infirmiers et médecins affectés au dispensaire de Ntoum doivent se contenter d’un plateau technique vétuste et faire face au manque de médicaments. Cela fait deux mois déjà que les malades de la ville de Ntoum rencontrent des difficultés à avoir accès à des soins corrects dans l’unique dispensaire de la ville qui souffre de carences en équipements et en médicaments. Le dispensaire de Ntoum manque en effet d’un plateau technique adéquat pour les opérations de réanimation des malades dans le ...
Lire l'article
Le coût du transport terrestre entre Libreville et Ntoum à environ 30 km de la capitale gabonaise est passé de 500 à 1000 FCFA depuis le début de la semaine, au départ du carrefour Rio, lieu d'embarquement vers l'intérieur du pays, a constaté GABONEWS. Les usagers de la route, interrogés par GABONEWS s’étonnent de ce changement brutal puisque les populations n’ont pas été informées d’une quelconque hausse des prix du transport. Ils se plaignent en outre du devenir des élèves qui habitent dans l’une ou l’autre de ces deux villes et qui doivent « faire des voyages » tous ...
Lire l'article
La mairie de Libreville ‘’en guerre’’ contre les taxis hors-la loi
Dans l’optique de la CAN 2012, les chauffeurs de taxis de Libreville s’organisent (REPORTAGE)
Le transport fortement perturbé à Ntoum par une pénurie de carburant
Gabon: Estuaire : Des électriciens d’ENELEC rétablissent l’éclairage public dans la ville de Ntoum
Gabon: Transport : Une journée sans taxis ce mardi
Gabon: Les habitants de Ntoum déplorent l’augmentation subite des factures d’électricité de la SEEG
Gabon: La Halte-garderie de Ntoum abandonnée aux animaux errants
Gabon : Lambaréné cherche désespérément les taxis
Gabon : Le dispensaire de Ntoum dans l’impasse
Gabon: Le tarif du trajet Libreville-Ntoum passe de 500 à 1000 francs CFA


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 12 Fév 2009
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*