Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Libreville-Distribution d’eau potable: ras-le-bol à «Bel Air»

Auteur/Source: · Date: 18 Fév 2009
Catégorie(s): Société

Des riverains du quartier «Bel Air», dans la zone périphérique des “Charbonnages” (1er arrondissement de la commune de Libreville), expriment leur ras-le-bol: l’eau potable n’arrive chez eux que de manière sporadique, confient-ils. «L’eau, qui est une source de vie dans certains quartiers, ne l’est pas forcement pour nous. Comment comprendre que notre quartier, qui se situe dans une zone huppée telle que les Charbonnages puisse manquer d’eau», s’est offusqué Ernest Moukambo, qui a précisé que l’eau n’arrive chez eux qu’à des heures creuses de la nuit.

«C’est une situation à la fois embêtante et inquiétante pour nous. Non seulement nous assistons ici à une anarchie dans l’installation des tuyaux d’eau, mais on se retrouve parfois à payer à la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) des factures surprenantes, ne reflétant pas la réalité de la consommation», a déclaré sur un ton grave Landry, qui s’interroge sur le mode de calcul de la facture d’eau par la SEEG.

Pendant une visite guidée de sa maison, Paulette Obone fait constater la carence d’eau dans tous les compartiments de son habitation.

«Le seul moyen ici est de s’acheter des fûts pour recueillir l’eau de la pluie qui sert presque à tout faire», dit-elle avec dépit avant d’inviter l’Etat et la SEEG à se pencher sur le problème.

«Bel Air», est un quartier en proie à la problématique de l’intégration urbaine: la route, l’électrification et l’adduction d’eau sont les principaux “casse-têtes” auxquels les habitants de cette partie du 1er arrondissement de la commune de Libreville sont en butte. 


SUR LE MÊME SUJET
94 milliards francs CFA pour régler définitivement le problème de l’eau potable à Libreville
Le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a annoncé jeudi, au terme des travaux du 7ème Conseil des ministres délocalisé de Franceville (capitale provinciale du Haut-Ogooué, sud-est), le décaissement d’une enveloppe de 94 milliards de franc CFA en vue de régler définitivement les tracasseries liées au déficit en eau potable à Libreville et sur l’ensemble du territoire national. Selon le Chef de l’Etat, ladite somme, disponible dans les caisse de l’Etat, sera décaissée pour réaliser des travaux liés, entre autres, à la pose de la 3ème conduite de diamètre 1200 entre Ntoum et Libreville pour un coût de 60 ...
Lire l'article
Les populations de certains quartiers de Libreville, la capitale gabonaise, sont victimes à une pénurie d’eau potable depuis plusieurs semaines, a constaté lundi un correspondant de Xinhua sur place. Les habitants de ces quartiers sont obligés de louer des voitures pour aller chercher de l’eau potable dans les quartiers ou de l’eau coule pour les uns et d’autres par contre sont contraints de parcourir des kilomètres. La pénurie est due à la rareté des pluies, ont indiqués certains agents de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), filiale à 51% du groupe français Veolia chargée à la fois de la production, ...
Lire l'article
Libreville, la capitale gabonaise, vit depuis quelques jours une aggravation des coupures d'eau après "une période sèche particulièrement longue", a reconnu la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) dans un communiqué diffusé vendredi. Selon cette société, filiale à 51% du groupe français Veolia, "cette situation s'explique par une période sèche particulièrement longue, qui a débuté au mois d'avril, après un début d'année 2010 moins pluvieux que d'habitude, et se poursuit jusqu'à présent, en dépit de quelques averses observées depuis quelques jours". "Les rivières dans lesquelles sont prélevées l'eau" traitée et distribuée à Libreville "sont à un niveau extrêmement bas, certainement l'un ...
Lire l'article
Le ministère de l’Energie et des Ressources Hydrauliques a annoncé, en début de semaine, à travers un communiqué de presse, que « depuis le jeudi 23 juin dans la matinée, la distribution d’eau potable à Port-Gentil a retrouvé son niveau normal d’avant crise ». Ce retour à la normale intervient après la montée de l’eau salée, le 17 septembre dernier, vers la station de pompage de Mandorove, située à une trentaine de kilomètres de la capitale économique, exploitée par la SEEG (Société d’Energie et d’Eau du Gabon) ; ce qui avait contraint l’entreprise d’ « arrêter ses activités ...
Lire l'article
Les habitants du quartier Baléka dans le deuxième arrondissement, notamment ceux situés entre la rive droite du marigot Ndendé et le camp militaire n’ont pas d'eau potable, leur zone ne disposant toujours pas d'une borne fontaine publique, constate-t-on. Pour avoir de l'eau potable dans cette zone, il faut aller dans un quartier voisin et faire la queue. Une situation comparable à celle que vivent les habitants de certains quartiers de Libreville où la pénurie d'eau existe. Les populations de Baleka se lèvent vers 5 heures du matin pour espérer remplir quelques seaux ou bidons, l'unique pompe installée depuis par le ...
Lire l'article
Les habitants du quartier Bavanga, dans le nord de la commune de Mouila (Sud) doivent se lever de bonheur et faire de longues files d’attente chaque jour devant l’unique fontaine publique où l’eau coule lentement et par intermittence. « Il nous arrive de nous lever à 3 heures du matin pour avoir de l’eau. C’est généralement à cette heure là qu’elle coule sans interruption », a dit Charlotte, une résidente du quartier.. « Nous avons attiré l’attention de la Société d’électricité et d’eau du Gabon (SEEG), mais aucune réponse et aucune amélioration. On a même l’impression qu’on les dérange », a ...
Lire l'article
Les populations de la ville de Tchibanga, capitale provinciale de la Nyanga (Sud Ouest), éprouvent depuis deux mois d’énormes difficultés à s’approvisionner en eau potable alors que le gouvernement vient de renouveler la gratuité de la fourniture de l’eau et de l’électricité aux familles démunies. Depuis deux mois déjà, les populations font face à des coupures incessantes d’eau de la part de la Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG) qui ne dispose que d’un seul château couvrant les dix quartiers de la ville de Tchibanga qui comptait environ 19365 habitants en 2005. Jusqu’alors, aucune raison n’a été avancée pour justifier ...
Lire l'article
La colère des habitants de Melen, quartier sous intégré de Libreville, monte à cause des coupures intempestives qui interviennent régulièrement dans l'alimentation en eau potable et ce depuis plusieurs mois; situation qui a conduit les population de ce quartier, excédée, à exprimer leur ras-le-bol, en envisageant barrer la route principale Nationale 1. Dans une plate-forme de revendications adressée par la population de Mélen aux autorités, le problème de l'eau potable figure en première ligne puisque plus de 3.000 âmes sont concernées par ce problème d’eau devenu crucial. Les puits et des sources providentielles sont devenus les lieux d'alimentation en eau dans ...
Lire l'article
Gabon: L’eau potable en déficit à Nzeng-Ayong, banlieue de Libreville
Le quartier populaire Nzeng-Ayong, notamment la zone de Montalier (6ème arrondissement) où l’accès à l’eau potable et à l’éclectricité reste un combat quotidien et où les populations ne savent à quel saint se vouer, réclame à cor et à cri une intervention des autorité compétentes en vue d’offrir aux habitants de cette zone enclavée, difficile d’accès, le strict minimum vital; toute chose qui a conduit la Société électricité et d’eau du Gabon (SEEG) à y entreprendre des travaux d’entretien mardi prochain et procèdera à la suspension de la fourniture d’électricité durant cette période, a appris GABONEWS. Selon des sources ...
Lire l'article
Depuis bientôt une semaine, les habitants du quartier Alénakiri, dans la commune d’Owendo, sont privés d’eau potable. Selon les habitants, malgré la construction de deux châteaux d’eau, la pénurie d’eau potable est récurrente dans cette partie de la ville. Le quartier Alénakiri, uns des quartiers populaires de la commune d’Owendo, est paralysé depuis le début de la semaine par une coupure d’eau potable. Malgré la construction de deux châteaux d’eau, les coupures d’eau potables persistent et continuent de perturber la vie quotidienne des habitants du quartier. Selon les habitants du quartier, l’absence de l’eau potable est un ...
Lire l'article
94 milliards francs CFA pour régler définitivement le problème de l’eau potable à Libreville
Gabon : pénurie d’eau potable dans certains quartiers de Libreville
Gabon: difficultés de distribution d’eau à Libreville
« La distribution d’eau potable à Port-Gentil a retrouvé son niveau normal d’avant crise », ministère des Ressources Hydraulique
Gabon: Ngounié:Les habitants du quartier Baléka sans eau potable
Gabon: De longues files d’attente à Bavanga pour de l’eau potable
Gabon: L’Eau potable et l’électricité gratuits, mais denrées rares à Tchibanga
Gabon: Melen victime des coupures intempestives d’eau potable, les populations en colère
Gabon: L’eau potable en déficit à Nzeng-Ayong, banlieue de Libreville
Gabon : Alénakiri privé d’eau potable


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 18 Fév 2009
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*