Socialisez

FacebookTwitterRSS

Une banque gabonaise condamnée à payer 350 millions de FCFA à un client

Auteur/Source: · Date: 19 Fév 2009
Catégorie(s): Société

La Banque gabonaise et française internationale (BGFIBANK), qui dispose de filiales au Congo-Brazzaville et en Guinée-Equatoriale, a été condamnée, jeudi à Libreville, à payer 350 millions de FCFA à un de ses clients qui avait porté plainte pour violation du secret bancaire, a appris APA de source proche du tribunal de Libreville.

M. Bosco Alaba Fall, procureur de la République au tribunal de première instance de Libreville, avait porté plainte contre la BGFIBANK suite à la publication, sans son avis, du relevé de son compte bancaire dans la presse et surtout sur Internet.

Le verdict rendu par le tribunal est assorti d’une exécution provisoire sur la somme de 300 millions de FCFA. La banque doit payer cette somme, même en cas d’appel, indique-t-on, ajoutant que le recours ne concernerait alors que les 50 millions restant.

«Nous sommes très, très satisfaits de cette décision», a déclaré, à l’issue de l’audience de jeudi matin, Me Justin Taty, l’avocat de M. Bosco Alaba Fall.

Dans sa plaidoirie le 13 février dernier, Me Taty avait exigé la somme de 500 millions de FCFA pour le préjudice moral subi par son client.

Marlène Rapontchombo, l’employée accusée d’avoir publié le relevé bancaire a été reconnue coupable de violation du secret bancaire et condamnée à 6 mois de prison ferme et à une amende de 250.000 FCFA.
L’accusée, qui a déjà purgé 6 mois prison, devait être libérée incessamment, indique-t-on. Son avocat, Me Homa Moussavou n’était pas présent à l’audience de ce jeudi.

Me Chérif Agbanrin Landou, l’avocat de la BGFIBANK, s’est abstenu de tout commentaire sur le verdict. «Je n’ai aucun commentaire à faire. Les décisions de justice ne se commentent pas», a-t-il déclaré.
La publication du relevé bancaire de Bosco Alaba Fall, un neveu du président Omar Bongo Ondimba, avait suscité des commentaires au vitriol dans la presse locale.

Selon l’analyse du document incriminé distribué aux avocats et magistrats au palais de justice de Libreville, des sommes faramineuses, précisément 300 millions de FCFA, auraient été déposées en l’espace de deux jours sur le compte du procureur de la République.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le Gouvernement gabonais a débloqué la somme de 210 millions Fcfa pour la reprise du championnat national de Football qui était suspendu la semaine dernière pour cause de difficultés liées au fonctionnement des clubs. Le Président de la République, Chef de l'Etat, Ali Bongo Ondimba avait donné des instructions fermes au gouvernement pour qu'une solution urgente soit trouvée pour la reprise du championnat national de football suspendu après la 9ème journée. Ces instructions avaient été données à l'ouverture des travaux du Conseil des ministres du jeudi 1er décembre. L'enveloppe de 210 millions Fcfa est destinée aux 14 clubs du national foot à ...
Lire l'article
La BICIG a réalisé un bénéfice net de 1 223 millions de FCFA en 2010
La Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (BICIG) a enregistré cette année un bénéfice net de 1 223 millions de FCFA , selon un rapport publié par l’institution financière à l’occasion d’une assemblée générale ordinaire réunie mardi à Libreville. Selon le rapport lu par le président du conseil d’administration, M. Etienne Guy Mouvagha Tchioba, la BICIG, comme les autres banques de la place, a bénéficié de l’amélioration des recettes d’exportation et de la régularité des paiements de l’Etat ayant entraîné une hausse de 21,7% du niveau des dépôts dans le secteur bancaire qui affichait 1258 milliards de ...
Lire l'article
Quelques 34 abonnés de la maison de téléphonie mobile Zain Gabon ont perçu 34 millions de FCFA, soit un million de FCFA à chacun, au terme du jeu concours organisé par cette entreprise en mai dernier, selon un communiqué parvenu mercredi à l’AGP. La dernière remise des lots s’est déroulée au siège de Zain Gabon le 27 mai dernier. C’est avec une immense joie que l’Equipe marketing a remis les chèques de 1.000.000 FCFA aux huit gagnants de la semaine, visiblement très émus. Cette promotion est basée sur un jeu de questions et réponses, suivie d’un tirage au sort quotidien et d’une ...
Lire l'article
Ils doivent payer plus de 350 millions au procureur de la République. Le verdict est tombé jeudi dernier sur l’affaire qui opposait depuis l’année dernière, Bosco Alaba Fall, procureur de la République et neveu du président Omar Bongo, à la banque gabonaise et française internationale ( BGFIbank) et son ex-caissière, Marlène Rapontchombo. Marlène Rapontchombo, accusée d’être à l’origine de la publication sur internet des relevés bancaires du procureur de la République écope de 6 mois de prison ferme, avec une amende de 250 000 francs CFA à payer dans les deux mois. Incarcérée depuis le mois de juillet 2008, elle a ...
Lire l'article
Le tribunal de première instance de Libreville a condamné le 19 février dernier la Banque gabonaise et française internationale (BGFI) à verser des dommages et intérêts de 350 millions de francs CFA au procureur de la République, Bosco Alaba Fall, dont les comptes avaient été divulgués. La caissière mise en cause dans cette affaire, Marlène Rapontchombo, a écopé de six mois de prison ferme et 250 000 francs CFA d’amende. Sa peine étant inférieure à sa détention préventive, la jeune femme a été remise en liberté dans la même soirée. L’affaire «Alaba Fall», qui avait suscité il y a quelques ...
Lire l'article
Une employée de banque gabonaise a été condamnée jeudi à 6 mois de prison ferme et la banque à 533.000 euros de dommages et intérêts pour "violation de secret professionnel" dans le cadre d'une affaire liée à des accusations de corruption contre un procureur. L'employée, Marlène Rapontchombo, en détention préventive depuis juillet 2008 et congédiée depuis son incarcération, a été condamnée à six mois de prison ferme et 250.000 FCFA (380 euros) d'amende, "à payer dans les deux mois", selon son avocat, Me Bertrand Homa Moussavou. Mme Rapontchombo, qui conteste les faits, avait été arrêtée après la divulgation sur internet, dans la ...
Lire l'article
La justice gabonaise a condamné jeudi BGFI Bank et son ancienne employée à verser 350.250.000 francs CFA au procureur de la République Bosco Alaba Fall, au titre de réparation, a constaté un journaliste de l’AGP sur place. BGFI Bank doit verser à elle seule 350 millions de FCFA et Marlène Rapontchombo, son ancienne employée, à l’origine de l’affaire, devra quant à elle payer 250.000 F CFA. Cette décision intervient une semaine après la tenue d’un procès au cours duquel l’ancienne employée de BGFI BANK a comparu, à la suite d’une plainte du procureur de la République. Le procureur qui s’était constitué juge et ...
Lire l'article
L’ancienne caissière de le Banque gabonaise et française internationale (BGFI), Marlène Rapontchombo, a comparu le 13 février dernier en correctionnelle au Tribunal de première instance de Libreville, pour avoir divulgué les comptes du procureur de la République, Bosco Alaba Fall, entraînant une vive polémique au sein de la société civile gabonaise. Six mois de prison ferme et 300 000 francs CFA ont été requis contre madame Rapontchombo, qui devra attendre le 19 février prochain pour être fixée sur son sort. L’affaire «Alaba Fall» qui avait défrayé la chronique il y a quelques mois est sur le point de trouver son ...
Lire l'article
Le parquet près du tribunal de première instance de Libreville a requis vendredi, six mois de prison ferme à l’encontre de l’ex-employée de la BGFIBANK, Marlène Rapotchombo dans l’affaire de divulgation du secret bancaire l’opposant au procureur de la République, Bosco Alaba Fall, rapporte samedi le quotidien progouvernemental l’Union. La peine a été demandée au terme d’une audience fleuve de près de 9 heures de temps au palais de justice de Libreville où s’est déroulé le procès. Hormis la peine de six mois, le ministère public a exigé à l’accusé de payer une amende de 300.000 FCFA. L’affaire a été mise en délibérée ...
Lire l'article
Depuis plusieurs semaines, l’opinion publique gabonaise par les médias interposés notamment le journal « LE NGANGA du 23 Juillet 2008 » vit à l’heure de l’affaire Bosco ALABA FALL contre BGFIBANK. Les mouvements du compte bancaire du Procureur de la République du Tribunal de première instance de Libreville domicilié à BGFIBANK ont été rendus publics et circulent, selon le même article sur le réseau Internet. Des révélations d’une extrême gravité sont ainsi portées sur la personne qui incarne l’autorité du Ministère public au tribunal et la défense de la société. D’après l’analyse du document incriminé, des relevés bancaires en ...
Lire l'article
L’Etat du Gabon a débloqué 210 millions Fcfa pour la reprise du championnat national
La BICIG a réalisé un bénéfice net de 1 223 millions de FCFA en 2010
Près de 35 abonnés Zain Gabon reçoivent 34 millions de FCFA en un mois
Gabon : BGFIbank et son ex-caissière lourdement condamnées
Gabon : La BGFI condamnée à verser 350 millions F.CFA à Alaba Fall
Gabon: une banque et une employée condamnées après des accusations de corruption
Affaire Alaba Fall/BGFI : le tribunal condamne les accusés à payer 350.250.000 Francs CFA
Gabon : Six mois ferme requis contre la caissière de la BGFI dans l’affaire «Alaba Fall»
Affaire Alaba Fall: Le parquet a requis 6 mois de prison ferme pour l’ancienne caissière de BGFIBANK
Affaire Bosco Alaba Fall/BGFI : réaction de la société civile gabonaise


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 1,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Fév 2009
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*