Socialisez

FacebookTwitterRSS

Communiqué: Le BDP-Gabon Nouveau présente ses condoléances aux familles durement éprouvées par la disparition de Madame Edith Lucie Bongo Ondimba

Auteur/Source: · Date: 16 Mar 2009
Catégorie(s): Communiqués BDP
Edith Lucie Bongo Ondimba

Edith Lucie Bongo Ondimba

Ayant appris le décès tragique le 14 mars 2009 de Mme Edith Lucie Bongo Ondimba, le BDP-Gabon Nouveau, par son président le Dr. Daniel Mengara, et au nom des diverses instances du mouvement, se joint aux familles qui, de près ou de loin, se trouvent éprouvées par cette douloureuse épreuve et leur adresse ses tristes condoléances.

Le Dr. Daniel Mengara, devant cette épreuve difficile, aimerait également rappeler que devant toute vie qui s’arrête aussi prématurément, fût-elle d’un camp politique dont nous ne partageons pas les valeurs, nos clivages idéologiques et politiques doivent nous convier au recueillement national non seulement face à cette fin si tragique de l’une de nos compatriotes devant la maladie, mais également face à la disparition de tant d’autres Gabonais et Gabonaises souvent morts avant l’âge pour cause de sous-développement hospitalier et économique dans notre pays.

Pour sa part, le BDP-Gabon Nouveau, dans le recueillement national que cette disparition impose, lance un appel à tous les Gabonais de tous bords politiques de s’atteler, sans plus tarder, à la mise en place au Gabon d’une vraie politique de développement qui permettra de doter notre pays d’infrastructures médicales et hospitalières adéquates, afin justement d’éviter à la nation des drames supplémentaires que la science médicale est pourtant en mesure, aujourd’hui, d’éviter au peuple gabonais dans son ensemble. Et ceci pour que plus jamais aucun Gabonais ne meure précocément de maladie pourtant soignable ni ne soit obligé d’aller mourir en terre étrangère.

Nous savons, par le travail caritatif qu’elle accomplissait auprès de tous ceux qui, au Gabon, ont été frappés par le VIH/SIDA et la maladie, que Madame Edith Lucie Bongo Ondimba aurait vivement souhaité que notre pays se dote d’infrastructures hospitalières dignes de ce nom capables de répondre aux besoins de santé des riches comme des pauvres, et des puissants comme des faibles, afin de juguler le problème de mortalité précoce des enfants et des adultes qui ralentit depuis trop longtemps la progression démographique de la population gabonaise. Nous savons également qu’elle aurait souhaité terminer sa vie au Gabon parmi les siens.

S’il y a donc une priorité essentielle pour notre pays qui puisse se faire en sa mémoire, cette priorité passe par une politique hospitalière que Madame Edith Bongo Ondimba, nous le savons, aurait souhaité de toutes ses forces et, à ce titre, nous saluons le remarquable travail qu’elle avait commencé à faire et qu’elle aurait souhaité continuer à faire pour apporter la santé aux Gabonais. Nous savons qu’elle partageait l’idéal du BDP-Gabon Nouveau de voir entièrement réduite la pauvreté chronique des Gabonais par le développement économique optimal et la suppression de la corruption, choses qui ne seront possibles au Gabon que par l’établissement d’une démocratie absolue et sans fards, et un état de droit garant de l’école pour tous, de la santé pour tous et de la dignité économique pour tous.

Notre souhait est de voir la nation gabonaise se ressaisir suite à cette disparition si tragique et de commencer, dès maintenant, et au-delà des idéologies partisanes qui retardent le Gabon, le dialogue pour le Gabon nouveau qu’aurait désiré Madame Edith Lucie Bongo Ondimba, un Gabon nouveau qui serait vraiment le Gabon de tous les Gabonais, c’est-à-dire le Gabon démocratique et digne que tous les Gabonais appellent de toutes leurs forces depuis 41 ans.

Que les familles qui, au Congo Brazzaville comme au Gabon, ont, en la personne d’Edith Lucie Bongo Ondima, perdu qui une fille, qui une tante, qui une nièce, qui une mère, qui une amie, sachent que le BDP-Gabon Nouveau et tous ses membres sont de tout cœur avec elles devant cette douloureuse épreuve.

Fait à Montclair, New Jersey (USA), le 16 mars 2009.

Pour le BDP-Gabon Nouveau

Dr. Daniel Mengara
Président
BDP-Gabon Nouveau


SUR LE MÊME SUJET
La polyclinique El Rapha organise mercredi à Libreville une journée médicale en hommage à Feu première Dame, Dr Edith Lucie Bongo Ondimba, décédée le 14 mars 2009 à Rabat au Maroc. Cette journée médicale sera marquée par des consultations, des interventions chirurgicales, des explorations sur des maladies spécifiques choisies par des médecins de différentes structures sanitaires de Libreville et de la polyclinique El Rapha. Le chef de service commerciale-marketing et communication de la polyclinique, Narcisse Hazouné a indiqué qu’il ne s’agit pas d’une journée porte ouverte au public mais d’une opération réservée aux personnes souffrant de maladies graves telles que le cancer ...
Lire l'article
La polyclinique El Rapha organise mercredi à Libreville une journée médicale en hommage à Feu première Dame, Dr Edith Lucie Bongo Ondimba, décédée le 14 mars 2009 à Rabat au Maroc. Cette journée médicale sera marquée par des consultations, des interventions chirurgicales, des explorations sur des maladies spécifiques choisies par des médecins de différentes structures sanitaires de Libreville et de la polyclinique El Rapha. Le chef de service commerciale-marketing et communication de la polyclinique, Narcisse Hazouné a indiqué qu’il ne s’agit pas d’une journée porte ouverte au public mais d’une opération réservée aux personnes souffrant de maladies graves telles que le cancer ...
Lire l'article
Alors qu’elle aurait eu 46 ans le 10 mars, les souvenirs de Edith Lucie Bongo Ondimba, l’ex-première Dame gabonaise, disparue le 14 mars 2009 à Rabat au Maroc, pour qui une messe de requiem a été dite mercredi à la Cathédrale Sainte Marie de Libreville, n’ont pas disparu, un moment, de la mémoire des Gabonais qui estiment qu’elle a longuement œuvré en faveur du social, notamment des défavorisés dans le pays. A la faveur d’un micro-trottoir réalisé auprès de la population des quartiers de Libreville, l’on note d’emblée que la mémoire de l’ex première dame reste vive chez les Gabonais qui ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a exprimé ses condoléances à son homologue togolais, le président Faure Gnassigbé, suite au décès, par agression vendredi dernier, de deux membres de la délégation du Togo dans l’enclave du Cabinda. Le président gabonais a présenté les condoléances et la compassion à Faure Gnassigbé dans un entretien téléphonique, suite au décès de deux membres de la délégation togolaise devant prendre part à la CAN 2010 qui se déroule en Angola. Sensible à l’élan de solidarité du président gabonais, Faure Gnassigbé a exprimé la gratitude du Togo avant d’annoncer le retrait de la compétition de ...
Lire l'article
Une délégation gabonaise, conduite par le président de l’Assemblée du Gabon, Guy Nzouba Ndama, assiste ce vendredi dans la capitale congolaise, Brazzaville, à la messe des funérailles de l’épouse du Chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba, et fille ainée de son homologue congolais, Dénis Sassou Nguesso. Outre, le président l’Assemblée nationale, ladite délégation est composée du président du Conseil Economique et Social (CES), Antoine Mboumbou Miyakou, des vices Premiers-ministres, Georgette Koko et Antoinette Dossou Naki, du ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout, et du ministre délégué aux Affaires Étrangères, Nelson M’Essone. Les officiels gabonais avaient précédé à Brazzaville de quelques ...
Lire l'article
La communauté Gabonaise de France organise, ce vendredi 20 mars, à Paris, une messe à la mémoire d Edith Lucie Bongo Ondimba, décédée le 14 mars dernier à Rabat (Maroc). Il est précisé que la messe sera dite à la Mission Catholique Espagnole, sis au 51 bis, rue de la pompe dans le 16ème arrondissement de Paris. Heure: 18h30 Accès: Metro la muette, Ligne 9 La présence de tous est vivement souhaitée. La dépouille de la Première Dame du Gabon qui est arrivée mercredi à Libreville, est exposée au Palais présidentiel où elle a reçu ce jeudi l’hommage de la Nation et des pays ...
Lire l'article
C'est une ville de Koulamoutou totalement consternée après l'annonce samedi après- midi du décès de la Première dame du Gabon, qui a déclaré par la voix de la première autorité provinciale, le gouverneur Pascal Yama Lendoye, que c’est « une grande perte pour la province de l'Ogooué -Lolo et du Gabon entier », a rapporté le correspondant de GABONEWS. L'Ogooué-Lolo se souviendra longtemps de ses œuvres de bienfaisance, des nombreuses actions sociales, notamment son assistance aux enfants défavorisés, matérialisées par plusieurs dons de manuels scolaires, et son implication pour la création des Centres de traitement ambulatoire (CTA). Autant de réalisations qui ...
Lire l'article
Urgent – Gabon: Edith Lucie Bongo Ondimba est morte à Rabat: Confirmé
Le BDP-Gabon Nouveau confirme la nouvelle de la mort d'Edith Bongo à Rabat. Comme précédemment annoncé sur le site du BDP-Gabon Nouveau le 7 février dernier, le mouvement avait eu vent de la possible mort d'Edith Bongo à Rabat au Maroc le 7 février. Cette nouvelle est désormais confirmée non seulement par nos propres informations, mais aussi par des sources concordantes. L'AFP, par exemple, dit avoir reçu d'une source médiacle confirmation que “Elle est morte ce matin [14 mars 2009] à la suite d’une grave maladie. Elle a rendu l’âme après un coma profond qui a duré plusieurs semaines”, ce qui ...
Lire l'article
L'épouse du chef de l'Etat gabonais, Mme Edith Lucie Bongo Ondimba, est décédée samedi à Rabat au Maroc, apprend-on de source officielle. ''La Présidence de la République a la profonde douleur d'annoncer au peuple gabonais et aux institutions de le République, le décès survenu cet après-midi à 16h00 (15h00 GMT) à Rabat au Maroc de Mme Edith Lucie Bongo Ondimba'', a annoncé le Porte-parole de la Présidence de la République, Robert Orango Berre. Par ailleurs, poursuit-il, M. Fidèle Andjoua Ondimba, Omar Bongo Ondimba et famille, ont la profonde douleur d'annoncer aux parents, amis et connaissances de Bongoville, Ngouoni, Franceville, Leconi, Okondja, Lekori ...
Lire l'article
Journée médicale mercredi en hommage à Edith Lucie Bongo Ondimba
Journée médicale mercredi en hommage à Edith Lucie Bongo Ondimba
Edith Lucie Bongo Ondimba: un an après, les Gabonais ne l’ont pas oublié
Bongo Doit Partir
Ali Bongo Ondimba présente ses condoléances à Faure Gnassigbé
Gabon: Le président de l’Assemblée conduit la délégation gabonaise aux funérailles à Brazzaville de Madame Edith Lucie Bongo Ondimba
Gabon: Messe vendredi à Paris en mémoire de Madame Edith Lucie Bongo Ondimba
Gabon: La ville de Koulamoutou très consternée par la disparition d’Edith Lucie Bongo Ondimba
Urgent – Gabon: Edith Lucie Bongo Ondimba est morte à Rabat: Confirmé
Gabon-Deuil : Edith Lucie Bongo Ondimba est décédée samedi au Maroc

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (13 votes, moyenne 3,92 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Mar 2009
Catégorie(s): Communiqués BDP
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

186 Réponses à Communiqué: Le BDP-Gabon Nouveau présente ses condoléances aux familles durement éprouvées par la disparition de Madame Edith Lucie Bongo Ondimba

  1. Ibulu i mitsundu

    20 Mar 2009 a 18:11

    Seven Marcus
    Sais tu que faire du copier coller est un crime de lèse majesté,
    Mais ou est passée SIsy?

  2. Ibulu i mitsundu

    20 Mar 2009 a 17:47

    Je l’ai lu mais au lieu de s’apostasier en proses sur les américains ils devraient plutôt nous dire sur ce qu’il faut faire pour en arriver la.

  3. sven markus

    20 Mar 2009 a 17:37

    copier coller de la réaction d´un compatriote (jb nyonda)
    Mes chers frères et soeurs gabonaises, à l’annonce de la disparition d’Edith Lucie Bongo, j’ai ressenti comme un grand soulagement étrange en rappport avec le combat que mène l’opposition gabonaise (particulièrement en France) dans l’espoir d’éradiquer le leadership infâme de l’indécent Bongo qui aura en quarante ans fait sombrer l’étoile de notre beau petit Gabon.

    En effet, la perte de cette dame vient sceller au fer rouge le début de la déroute indéniable de l’abominable “Maestro” lequel aura tout au long de sa scandaleuse vie politique fait précipiter nombre de nos ainés dans l’abîme de la mort. Pour ne citer que quelques uns, on ne peut que se souvenir du brillant Germain Mba (qui fut en même temps dauphin politique d’Houphouet Boigny), éxécuté crapuleusement devant son domicile dans un macabre bain de sang, de Doukakass Nziengui, de l’intraitable fomenteur de coup d’Etat Mandza à qui Bongo avait imposé qu’il implore à genoux sa clémence mais qui n’avait trouvé mieux à faire que de cracher au visage du dictateur, du Général d’Armée Ba Oumar avec qui j’avais eu à partager le petit déjeuner le matin du jour de son décès “organisé” en plein Conseil des Ministres, du notable Michel Fanguinoveny, à l’époque Maitre de la Maçonnerie gabonaise, fauché dans un “accident” de voiture sur une autoroute française et dont Bongo aura forcé la famille attristée à l’exil en France, de Martine Olabou, enseignante résistante qui avait martelé son inclination pour des classes primaires de vingt élèves au plus dans tout le pays au lieu de ces classes-jungle dont le décor aurait plus évoqué un attroupement bruyant avec le “sorcier” Harry Potter qu’un cadre authentique de cours, de Joseph Rédjambé, celui-là même qui aurait pendant la tenue de la Conférence Nationale Souveraine, sommé le fils “en vue” de Bongo, Ali Ben, de se justifier quant à ses origines douteuses, et de beaucoup d’autres vaillants gabonais qu’il aura fait jeter à la mer par le canal de macabresC’est dire qu’aujourd’hui, le Gabon se trouve à la croisée des chemins et que le temps est venu d’affronter avec le plus de détermination possible ce Bongo déjà miné par l’age et la maladie, saigné par la pègre, vieilli par la corruption et l’insoutenable médisance et enfin attéré par le vide que lui laisse la disparition de sa distinguée compagne de basses besognes.

    opérations militaires aéroporteés. Chers frères et soeurs gabonaises, aussi étrange que peut paraitre mon propos, ce deuil d’Edith Bongo n’est pas le notre car l’union de cette dame avec Bongo avait eu pour socle un contrat ordurier visant à piller les fortunes de notre pays, lesquels milliards seraient destinés à être planqués dans les paradis fiscaux du Monde entier très indexés en ce moment.

    Aussi les conséquences désastreuses que pourrait entrainer ce décès de la fille d’un Chef d’Etat étranger sur notre sol ne devraient qu’interpeller les responsables dudit complot, c’est à dire Bongo et sa famille (cela les congolais doivent bien le comprendre). Parce qu’en vérité, Bongo n’a jamais incarné à l’image du Père du Gabon Libre, Léon Mba, les valeureux traits culturels de notre Nation, ni hier, ni aujourd’hui. Il n’aura été que cet homme insignifiant de bas étage à l’esprit vénal arrivé de toutes et de nulle part qui, placé à la tête d’une énorme manne financière, se sera attelé à la tâche de briser l’essor de talentueux gabonais (l’exemple épatant de la longue assignation à résidence de Vincent de Paul Nyonda, Père du Théâtre gabonais aux côtés de sa famille dans son village natal de Mandji après la mort de Léon Mba, n’ est que trop révélateur de l’épouvantable caractère du salopard).

    Donc chers frères et soeurs, si vous pourriez un brin vous ressaisir, il serait mieux indiqué que vous laissiez le soin aux congolais de pleurer leur soeur laquelle aurait pu vivre plus longtemps eût elle préconisé un différent choix de vie.
    A ce moment, elle aurait peut être réalisé comme l’ont compris en silence beaucoup de Sages gabonais que tout ce que Bongo “touche ou approche” a toujours eu, sans doute à cause de son karma mal connecté à Dieu, cette curieuse tendance à virer au cauchemar. Dommage que l’argent diabolique de ce dernier ait eu raison d’elle pour au final lui faire vivre un destin aussi invraisemblablement tragique. A 44 ans! Doux Jésus Edith Sassou! incontestable icône de grâce Noire et de charme exquis s’en est allée au plus fort de sa beauté énigmatique taillée dans la Pierre comme sur un simple claquement de doigts.

  4. Ibulu i mitsundu

    20 Mar 2009 a 17:31

    Voila déjà que tu te mets à juger Sisy sans l’avoir même vue et discuter avec elle,même toi même, penses tu que c’est honnête. En quoi sa vie privée nous préoccupe ici.Elle ne s’est pas preocuppe de ta vie privé donc laisse la tranquille. Voila a force de trop vivre chez les blanc on fini par perdre les bonnes habitudes des parents..

    Bon tu restes un ami, ne t’en prends pas a cette dame, s’il te plait ce n’est pas du tout courtois pour un gabonais

  5. sven markus

    20 Mar 2009 a 17:28

    L´homme d´oyem

    Je veux bien que les gens débattent mais à lire les postings tu as l´impression que les deux intervenants radotent( sysy &co)!!!
    Celle qui est morte elle est partie elle n´est plus de ce monde
    passons á autres chose .

  6. doyen d'oyem

    20 Mar 2009 a 17:27

    SYSY,
    Prière de ne pas lui repondre,il a sommeil

  7. sven markus

    20 Mar 2009 a 17:22

    Ibulu
    si je pige bien tu veux draguer sysy sans la connaitre!!! Mon frère je vais te dire que ta sysy c´est une moche , elle ne doit pas avoir quelqu´un dans la vie , regarde un peu le nombre de méssages qu´elle a posté depuis hier une femme occupée ne peut consacrer autant d´energie et de temps à raconter des balivernes sur le net sous pretexte qu´elle veut compatir au decès de ….

  8. doyen d'oyem

    20 Mar 2009 a 17:19

    Sven Markus
    Tu ne t’ennuis pas par ewemple?
    Peut-être que veux-tu te faire remarquer négativement.
    Si jusqu’à présent,t’as pas encore compris que ce cite était ouvert à tout le monde désirant debattre sur un sujet,laisserait tant d’interrogation.
    Ce serait peut-être mieux pour toi de faire dodo.C’est mon point de vue

  9. Ibulu i mitsundu

    20 Mar 2009 a 17:12

    Seven Marcus
    Voila que ton mauvais cote d’homme politique rejaillit
    quand il faut parler de projet de développement tu es bon, mais quand il faut parler des choses de la vie tu es grand trou..
    Ne vient pas me gaspiller le cisco.
    De la part de ton ami Koumba Sébastien.

  10. sven markus

    20 Mar 2009 a 17:03

    On dirait que sysy et compagnie n´ont rien d´autre á faire que d´ecumer le site de bdp!!! Arrêtzr de nous saouler avec vos discussions bidons si vous n´avez rien d´autres á faire regardez un dvd ou allez y dormir .
    Maimouna ,
    M Lissouba était mieux que sassou car lui au moins a eu le mérite de vouloir redorer le blason à la nation congolaise .

  11. Ibulu i mitsundu

    20 Mar 2009 a 16:49

    A Sysy
    J’imagine mal que dans les grands pays d’ancienne démocraties, a l’exception peut être de la France qui est une démocratie relative, le chef d’un État épousé la fille d’un autre président.Je ne fais pas ici le procès de quelqu’un mais je pense que le secret est un élément sacré dans les sociétés africaines..

  12. SySy

    20 Mar 2009 a 16:43

    Ibulu i mitsundu ,

    Tu ne m’offenses pas en parlant de SASSOU. En effet c’est un militaire, assez agressif. Mais vois-tu c’est une question de personne et ce n’est pas tellement le mariage entre un chef d’état et une femme d’origine étrangère qui est en cause…

  13. Maimouna

    20 Mar 2009 a 16:42

    Il paraît que l’un des enfants d’Édith est malade au fait? Si c’est le cas c’est bien triste.
    Pour ce qui est de Lissouba, ce monsieurs la n’est t-il pas trop fatigué pour repartir au congo?
    ce que je trouve dommage c’est que l’on refuse de voir nous même de nouveaux visages, au pouvoirs de ces deux pays. Le fils kabila, le fils Bongo, Lissouba, tous des noms à qui l,ont a déjà donné une chance mais qui n’ont rien fait de mieux que ceux qu’ils critiquaient.

  14. Maimouna

    20 Mar 2009 a 16:36

    C’est vrai qu’il doit y avoir un problème entre les deux présidents. S’ils se sont réellement netendus pourkoi bongo le président et sa famille n’ont pas accompagné la dépouille. san competr que dans nos coutûmes lorsque qlq meurt, au village ils font souvent des trucs pour connâître la cause de sa mort, peut- être vont- ils vouloir connaître l’origine du mal dont elle souffrait.

  15. Ibulu i mitsundu

    20 Mar 2009 a 16:33

    A Sissy
    Tu m’excuses de t’offenser,mais Sassou a le caractère d’un chef de guerre talibans. Moi je vois en cela une stratégie de contrôle.

  16. SySy

    20 Mar 2009 a 16:23

    IBULU I MITSUNDU,

    Tu as certainement raison concernant les gabonais; Mais comment expliques-tu le fait qu’on ne l’ai même pas entérrée la bas? C’était quand meme plus logique non? Elle avait un mari et des enfants gabonais…Au moins pour ses enfants qui ne viendront peut être pas vivre au Congo vu que le père est gabonais et est encore en vie. Je ne sais pas, le père devrait passer après le mari et les enfants…surtout les enfants…penses-tu que si son mari et sa famille s’étaient imposé devant SASSOU et son clan elle aurait été enterrée au Congo loin de ses enfants?

  17. Ibulu i mitsundu

    20 Mar 2009 a 16:09

    Sissy
    Les gabonais un peuple très docile qui accepte les choix que peuvent faire leurs compatriote. Édith était très bien intégré et aime par une majorité de Gabonais. Personne n’a jamais voulu faire du mal à Édith ,la mobilisation des gens à Libreville et dans le Gabon et bel et bien une démonstration qu’elle avait été accepté par les gabonais. D’ailleurs tout le monde l’appelait maman Édith..
    De nature le gabonais n’est pas méchant.

  18. SySy

    20 Mar 2009 a 15:59

    IBULU I MITSUNDU,

    Bien sur que non, si elle était gabonaise il n’y aurait pas eu tous ces palabres, c’est évident. Mais si elle était bien intégrée au Gabon et que sa famille avait totalement accepté qu’elle épouse un gabonais; il n’y aurait peut etre pas tous ces palabres non plus…je pense, non?

  19. Ben Laden

    20 Mar 2009 a 15:49

    Mon cher ibulu tu dis une chose et son contraire c´est justement le fait que CERTAINS chefs d´etat africains aient du sang sur les mains qui nous amènent à être indifférents à leur malheur . Je n´avais aucun lezard á l´egard de la personne de Edith Lucie Bongo mais par contre le fait qu´elle fût l´epouse de OBO me pousse à la considérer comme persona non grata”. Elle sera inhumée dimanche j´ose esperer que nous allons enfin respirer sur
    ce site car à la lecture de certains méssages je me dis que vaut cette débauche d´energie pour écrires des inepties les uns sur les autres

  20. Ibulu i mitsundu

    20 Mar 2009 a 15:43

    Ta réponse me parait très logique mais malheureusement très décalé de la réalité. Tu n’a pas répondu en ce qui concerne l’intérêt general de la nation, voir la préservation l’ordre public, penses tu que si c’était une gabonaise il y aurait il tant de palabres?

    Avec respect.

  21. SySy

    20 Mar 2009 a 15:35

    IBULU I MITSUNDU,

    Mon opinion est que quand une femme se marie, elle passe automatiquement dans le camp de son mari. Donc normalement il n’ya plus le camp de Mr et celui de Mme. La femme quitte sa famille pour rejoindre son époux. Je pense que ce n’est pas pour rien qu’il ya une dote. Si cet époux est gabonais, ivoirien ou autre, elle devient gabonaise, ivoirienne,…. Après c’est aussi le devoir de l’époux de la faire accepter dans son camp, son milieu.

    Je me trompe peut être mais j’ai l’impression que les gens et les familles ne font des choix qu’à moitié. Si une première dame est d’origine étrangère; elle ne devrait être QUE d’origine étrangère mais doit totalement s’intégrer dans le milieu, pays et le camp de son mari…le camp de son mari doit devenir le sien…il ne devrait plus y avoir 2 camps mais un seul…

  22. Ibulu i mitsundu

    20 Mar 2009 a 15:22

    Changement et Ben Laden
    Vous n’avez encore rien compris du pouvoir africain…Je ne soutiens pas les crimes , mais force est de constater que les dirigeant africain ont les mains plein de sang et Bongo n’en est pas pas l’exception.

  23. changement

    20 Mar 2009 a 15:15

    On s’en fou, ou elle sera enterrée ……

    a i bulu i mitsundu

    On s’en fou …oui en tant que gabonais …..on s’en tape eux ils n’ont même pas à été encore à l’ecole dans leur vies qu ‘ils sont deja proprietaire et compte en banque rempli quand nous, nous n’avons pas de quoi nous nourrir ou même payé les medicaments alors leurs mere et sa famille ont pillés sans rien laissé de concret aux pays……

    oui nous sommes sans coeur et nous le revendicons……….
    je pense à la memoire de nos ailleuls qu’ils ont bafoués et assasinés…….

  24. Ben Laden

    20 Mar 2009 a 15:14

    Je suis moi même gabonais et à ce titre je crois savoir ne pas avoir besoin de ta permission pour émettre un avis! Tu as le droit
    d´eprouver de la peine pour Mme OBO en revanche qualifier ceux qui
    ne pensent pas comme toi de “deshumain” c´est un peu trop fort.Il faut accepter les autres avec leur différence c´est cela l´essence
    de la vie .

  25. Ibulu i mitsundu

    20 Mar 2009 a 15:05

    Qui t’a mandate pour parle au nom des gabonais.

  26. Ben Laden

    20 Mar 2009 a 14:40

    Bongo ondimba est insensible au problèmes quotidiens des gabonais
    qu´il est censé protégés via la mise en place des structures sanitaires , educatives ,logement adéquates. cher ami sais tu que des jeunes gabonaises perdent leurs enfants fautes de moyens de s´acheter des médicaments? Les enfants de la defunte vont désormais vivre sans leur mère c´est triste pour eux mais ils auront toujours de quoi manger ils seront bien soigner en cas de maladie et iront dans de meilleures universités du monde ce qui n´est pas le cas de tous les enfants des pauvres gabonais!!! Pourquoi diancre voulez vous que les gabonais compatissent au malheur de celui qui leur rend la vie impossible, la médiatisation
    de ce decès vous rend parfois aveugle.Bongo vit dans le marbre en revanche les gabonais vivent dans des maisons en planches et ont pour voisins les moustiques et autres insectes!!Bongo ne mérite pas de la compassion il est trop méchant trop cruel .

  27. Ibulu i mitsundu

    20 Mar 2009 a 14:14

    A celui qui s’appelle BEN L.
    Peut on rester insensible au malheur d’un individu a moins qu’on soit déshumanisé comme les blanc…Moi je suis sensible a la douleur, voir a la souffrance qu’éprouve les enfants de la défunte. Eux ils n’ont pas choisi d’etre les enfant de BOngo que je sache. L’action politique de Bongo n’ a rien avoir avec le fait qu’il soit avant tout un compatriote gabonais. Qu’on a pas perdu sa mère ou un parent chère peut-on se permettre de telles inerties?

  28. Ben Laden

    20 Mar 2009 a 13:48

    salut à tous
    Je vois que le decès de la femme de Bongo ondimba a fait coulé beaucoup d´encre et de salive , personnellement je pense que vu l´âge de Bongo et le peu de temps qui lui reste à vivre rester sans femme sera mieux pour lui . Par ailleurs je ne comprends pas pour quelle raison certains se pleignent de l´indifférence de quelques intervenants à la mort de cette femme fut elle la premiere dame du gabon , bongo a pris le gabon en otage depuis 41ans sans se soucier du bien être des gabonais ce n´est qu´une suite logique que certains compatriotes restent insensibles à ses malheurs .

  29. Ibulu i mitsundu

    20 Mar 2009 a 12:53

    A Sissy
    La constitution gabonaise prévoit que l’ordre public soit préserve et que le président par sa fonction garantisse de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire…Or comment les secrets d’une nation peuvent être préservé a un niveau soit il,si la première dame est d’une autre nation,la CIA on sait quelque chose. Je ne suis pas xénophobes, mais je pense que même dans un mariage de personnes ordinaires, chacun finit par rejoindre son propre camp, rare sont les mariages ou la femme est du cote de sa belle famille,Je pense que c’est très hypothétique et dangereux que la première dame soit d’un autre pays,car cela remet en cause le principe de la preservation de l’intérêt general.

  30. sven markus

    20 Mar 2009 a 12:46

    La coutume “Mbochi” est un alibi pour masquer la “guerre ” entre OBO et son beau père Sassou . De fait Edith Lucie bongo aurait penetrer une piece dans le palais , la dite piece etait STRICTEMENT INTERDITE à toute personne etrangère autre qu´OBO , depuis lors les problèmes de santé de Mme Edit OBO ont commencé car la derniere fois que Mme Edith Lucie bongo ondimba etait apparue en public remonte aux presidentielles de 2005 , son état de santé s´est deterioré au fil des années malgré l´acharnement des soins . Cette situation est restée au travers de la gorge de M Sassou et en sa qualité de père de Mme Edith lucie bongo ondimba
    ne pouvait laisser sa fille être enterrée chez “son boureau”. Le fait que OBO et sa famille ne fasse pas partir du voyage sur le congo est une illustration .

  31. Ibulu i mitsundu

    20 Mar 2009 a 12:39

    Merci Sissy pour ta réponse,et ta courtoisie.
    Dans de telles circonstances (douleur) es-ce que Bongo a-t-il toutes ses facultés de discernement en place? La famille Sassou nous habitué à des scénarios les plus inimaginables.

    Respect.

  32. yes we can

    20 Mar 2009 a 12:33

    Sysy

    Cet evenement tragique m’aura au moins permit de decouvrir une personne de valeur comme toi. Je ne vais pas etre long et je vais aller droit au but.

    une question

    Dans le combat que nos deux peuples (Congo-Gabon) livrent contre le Joug de la dictature, n’est il pas necessaire pour nous, gabonais et congolais de s’unir et creer front commun contre les deux regimes? Ne dit on pas que l’union fait la force?

    Semble t-il que les Gabonais comme les Congolais a eux seuls n’arrivent pas a se debarrasser de leurs boureaux que sont Bongo et Sassou.

    Une plate forme commune de reflexion afin de trouver non seulement les voies et moyens pour mettre fin a cette oppression mais aussi de reflechir sur comment ses deux pays pourrons gere l’apres dictature n’est elle pas necessaire?.

    Prenons notre destin en main et unissons nos forces pour vaincre les forces du mal.

    Alors sysy, ne nous limitons pas a ce forum et au virtuel. Si tu es partante nous pourons mener ensemble des actions qui n’auront d’autre but que de reflechir sur le destin de ces deux republiques soeurs contrainte a la separation par la colonisation.

    L’alliance Congolo-gabonaise ne doit pas etre enterree avec Edith et elle ne doit non plus pas se limiter au couple mafieux Bongo-Sassou.

    yes we can

  33. SySy

    20 Mar 2009 a 12:30

    Ibulu i mitsundu,

    Les mbochis sont une tribu du Congo; tribu a laquelle appartient SASSOU. Mais tous les congolais ne sont pas mbochis. Chez les mbochis, oui, BONGO aurait le droit de prendre une sœur d’EDITH pour épouse. Mais BONGO n’est pas congolais donc je pense qu’il n’est pas du tout concerné par tout ça. Il n’a pas à se soumettre aux coutumes congolaises; ça serait vraiment le comble de voir des choses comme ça ;-). Il n’est pas du tout obligé d’épouser une sœur d’EDITH ou une autre ; en plus en tant que chef d’état d’un GABON souverain, ça serait vraiment aberrant qu’il se laisse soumettre aux coutumes d’un autre pays :-).

    J’espère avoir répondu à ta question.

  34. Ibulu i mitsundu

    20 Mar 2009 a 12:11

    Madame Sisy
    Vous qui êtes congolaise pouviez nous éclairer sur les coutumes Mbochi, s’agit il de donner à notre cher président selon les coutumes congolaise une autre congolaise ou une sœur à Edith?

    Avec respect,

  35. Ibulu i mitsundu

    20 Mar 2009 a 12:06

    Madame Sisy
    Vous qui êtes congolaise pouviez nous éclairer sur les coutumes Mbochi, s’agit il de donner à notre cher président selon les coutumes congolaise une autre congolaise ou une sœur à Edith?

  36. peanceandlove

    20 Mar 2009 a 10:40

    Allez y sur le site:.Regarder bien a l’arrière plan,on aperçoit Robert bourgi(l’avocat du diable).Français d’origine libanaise.ce gar est une veritable peste.Il est le noeud ambiant entre la france et ses anciènne colonies.Ami des dictateurs africains:feu Mubutu,Bongo,Sassou…
    ce libanais est l’une des personnalité française qui bouffe sur notre dos.Veritable opportuniste c bourgi!

  37. Jean de Dieu

    20 Mar 2009 a 10:29

    Pourquoi Mengara ne mentionne-t-il pas le nom de Bongo Ondimba dans son message? Ces condoléances sont adressées à qui à la fin? Faut faire attention avec des gens comme Mengara qui manient le style comme on manie la langue. Je ne vois pas que ces condoléances sont adressées à notre cher président de la république qui est actuellement dans la douleur. C’est trop vague. Pourquoi ne pas dire directement condoléances au président de la république? Mengara souhaite les condoléances aux familles, c’est bien, mais là où il cite les nièces et les soeurs et les tantes, il ne mentionne pas le mari ou le père. doit-on comprendre que les condoléance sne sont pas adressées à Bongo?

  38. doyen d'oyem

    20 Mar 2009 a 08:48

    SYSY

    T’as tout à fait raison mais Je crois que cette fois ci,Dieu étendrait sa sur ses enfants(congolais et gabonais)et tout sera dans un calme absolu.Ses enfants ont trop souffert à cause de ces dictateurs remplis de haine.
    C’est pourquoi nous,la nouvelle génération,devrions être unis afin de ne pas leur ressemble au risque de conduire nos peuples dans une souffrance éternelle.

  39. SySy

    20 Mar 2009 a 08:37

    DOYEN D’OYEM,

    On dirait le début de la fin des deux règnes. Les opposants aux deux dictateurs doivent certainement “cogiter”. Qui sait…l’heure de la libération des peuples(Congo et Gabon) est peut etre en train de sonner…pourvu qu’il n’y ait pas de violences(guerres) nulle part…ni au Gabon ni au Congo.

    C’est le gros risque quand des pouvoirs sont renversés; ça ne se fait presque jamais dans le calme, je ne sais pas pourquoi ces dictateurs ne partent jamais volontairement; meme quand ils ne sont plus désirés, ils s’accrochent et provoquent des émeutes et des guerres…il préfèrent faire souffrir des gens plutot que d’accepter que le peuple ne les veut plus…c’est dommage quand meme…on a l’impression qu’au fond ils n’aiment pas leurs peuples…

  40. sven markus

    20 Mar 2009 a 06:42

    Les gabonais sont émus car l´argent public ne va plus contribuer au developpement d´oyo à l´achat des armes pour armer les cocoyes les ninjas et autres maquisars qui ont térorisés les populations civiles congolaises. M Lissouba doit se préparer à rentrer car sassou vient de perdre un appui de taille (OBO) pour perainiser son pouvoir.

  41. doyen d'oyem

    20 Mar 2009 a 06:34

    Je pense que l’amitié Bongo et sassou ne sera plus que souvenir.
    Et c’est bien pour les peuples gabonais et congolais car c’est un début de libération

  42. Le patriote

    20 Mar 2009 a 06:33

    Je viens de vivre en direct à la télévision, le départ du Gabon de la dépouille de feu Mme Bongo.
    Moment très émouvant lors du décollage de l’avion.

    A voir partir cette dépouille, l’impression que l’on a arraché quelque chose de bien précieux aux gabonais se dégage du regard des populations venus pour l’ultime aurevoir.

    Bon voyage Madame

  43. doyen d'oyem

    20 Mar 2009 a 06:30

    Enfin,Bongo a quand même sauvé sa dignité en décidant de ne pas effectuer le départ pour le Congo.Ses parents ne sont pas non plus partis à Brazzaville

  44. SySy

    20 Mar 2009 a 06:17

    La xénophobie pure et simple se manisfeste en des personnes qui
    rechechent des endroits et personnes pour soulager toute cette haine destructrice et ce venin qui les habite car ils sont mal dans leur peau…ils en arrivent à intervenir sur les messages destinés aux autres tellement ils sont plein a ras bord de haine profonde, ils essaient tout pour s’accrocher avec les gens et se soulager en déversant leur animosité, méchanceté gratuite, haine,eninjuriant…mon dieu, comment peut-on etre un tel état d’esprit? C’est trop triste…quand on a compris ça…on ne leur répond que par le silence et l’indifférence…

  45. SySy

    20 Mar 2009 a 05:41

    Les xénophobes plein de haine continuent à lire des messages QUI NE LEUR SONT clairement PAS ADRESSES;dans l’unique but malsain de d’attirer l’attention sur eux,provoquer l’échange avc les auteurs des messges qui ne veulent pas échanger avec eux,injurier et vomir la haine profonde qui les habite et les dévore…mais malheureusement pour eux,ça ne marche…dommage :-)!!!

  46. sven markus

    20 Mar 2009 a 05:31

    Les squateurs de ce site refusent de comprendre que nous avons mieux à faire que de s´apitoyer sur des diables personnifiés que sont OBO et Sassou.

  47. SySy

    20 Mar 2009 a 03:47

    LYLY,

    J’ai trouvé ta réflexion intéressante et poussée, raison pour laquelle je me permets d’apporter mon opinion.
    Lyly, quand tu regardes le monde, nous allons vers une globalisation qui est irréfrénable, le nombre de mariages entre personnes d’origine différentes va grandissant. Les chefs d’état ne font exception à cette tendance qui dans le fond n’est pas un problème en soi.
    Les problèmes selon moi partent du fait que les conséquences de ce type de mariage ne sont peut être pas pleinement assumées et les mentalités de certaines personnes au sein des peuples ne suivent pas.

    Pascal Lissouba (ancien président du Congo) avait une femme antillaise pendant son règne, je ne pense pas qu’une congolaise aurait forcément fait plus de choses que cette femme ou que si que son mari avait une congolaise, la vie du congolais serait forcément plus belle. BIYA, SASSOU et autres ont des femmes de chez eux…la vie est-elle rose dans tous ces pays ?…Je ne pense pas Lyly.

    Ceci m’emmène à penser que c’est peut être aux peuples de faire preuve de maturité, d’évoluer et de comprendre que ces femmes ne sont pas forcément responsables de leur misère. Les familles de ces femmes doivent elles aussi faire preuve de maturité et de respect vis-à vis des autres. Elles acceptent que leur fille, nièce ou autre épouse un chef d’état d’un autre pays ; ces femmes de chefs vont représenter des nations qui ne sont pas celles de leur pays d’origine.
    Dans ce cas (EDITH BONGO) et dans d’autres, politiquement parlant, je pense que c’est à tout à fait légitime que certains gabonais trouvent anormal qu’on enterre la défunte Madame Bongo au Congo.

    Peu importe qua ce soit un fait divers pour certains, que ça n’intéresse pas d’autres, ou que les gabonais acceptent ça….peu importe ; d’un point de vue purement politique, ce n’est pas très correct. Lyly, comment les coutumes mbochis (ou autre) peuvent primer sur tout le reste (nation, mari, enfants) ? Elle n’était pas au Gabon et ne représentait pas le Gabon à l’étranger en tant que mbochis ou je ne sais pas quoi…franchement je comprends ceux qui pensent que n’est pas normal…enfin…c’est juste une opinion…

    Concernant les chamailleries sur le net entre ressortissants de pays différents. Ce n’est pas le mariage entre BONGO et une congolaise qui est la cause de ces injures et de toute cette haine. La preuve est qu’il ya possibilité d’échanger de façon courtoise avec certains internautes et pas avec d’autres ; car chacun est avant tout le fruit de son éducation…le mariage BONGO et EDITH n’a rien à voir dans l’éducation de chaque individu. Pour éviter de perdre du temps à se faire injurier, à répondre aux injures dégoutantes et aux arguments macabres et inhumains (comme des guerres) ; je choisis les gens avec qui avoir un échange d’opinion et je demande aux personnes haineuses et xénophobes de ne pas répondre à mes messages et d’éviter d’échanger avec moi ca je ne suis pas sur ce forum pour eux.

  48. SySy

    20 Mar 2009 a 03:26

    LYLY,

    J’ai trouvé ta réflexion intéressante et poussée, raison pour laquelle je me permets d’apporter mon opinion.
    Lyly, quand tu regardes le monde, nous allons vers une globalisation qui est irréfrénable, le nombre de mariages entre personnes d’origine différentes va grandissant. Les chefs d’état ne font exception à cette tendance qui dans le fond n’est pas un problème en soi.
    Les problèmes selon moi partent du fait que les conséquences de ce type de mariage ne sont peut être pas pleinement assumées et les mentalités de certaines personnes au sein des peuples ne suivent pas.

    Pascal Lissouba (ancien président du Congo) avait une femme antillaise pendant son règne, je ne pense pas qu’une congolaise aurait forcément fait plus de choses que cette femme ou que si que son mari avait une congolaise, la vie du congolais serait forcément plus belle. BIYA, SASSOU et autres ont des femmes de chez eux…la vie est-elle rose dans tous ces pays ?…Je ne pense pas Lyly.

    Ceci m’emmène à penser que c’est peut être aux peuples de faire preuve de maturité, d’évoluer et de comprendre que ces femmes ne sont pas forcément responsables de leur misère. Les familles de ces femmes doivent elles aussi faire preuve de maturité et de respect vis-à vis des autres. Elles acceptent que leur fille, nièce ou autre épouse un chef d’état d’un autre pays ; ces femmes de chefs vont représenter des nations qui ne sont pas celles de leur pays d’origine.
    Dans ce cas (EDITH BONGO) et dans d’autres, politiquement parlant, je pense que c’est à tout à fait légitime que certains gabonais trouvent anormal qu’on enterre la défunte Madame Bongo au Congo.

    Peu importe qua ce soit un fait divers pour certains, que ça n’intéresse pas d’autres, ou que les gabonais acceptent ça….peu importe ; d’un point de vue purement politique, ce n’est pas très correct. Lyly, comment les coutumes mbochis (ou autre) peuvent primer sur tout le reste (nation, mari, enfants) ? Elle n’était pas au Gabon et ne représentait pas le Gabon à l’étranger en tant que mbochis ou je ne sais pas quoi…franchement je comprends ceux qui pensent que n’est pas normal…enfin…c’est juste une opinion…

    Concernant les chamailleries sur le net entre ressortissants de pays différents. Ce n’est pas le mariage entre BONGO et une congolaise qui est la cause de ces injures et de toute cette haine. La preuve est qu’il ya possibilité d’échanger de façon courtoise avec certains internautes et pas avec d’autres ; car chacun est avant tout le fruit de son éducation…le mariage BONGO et EDITH n’a rien à voir dans l’éducation de chaque individu. Pour éviter de perdre du temps à se faire injurier, à répondre aux injures dégoutantes et aux arguments macabres et inhumains (comme des guerres) ; je choisis les gens avec qui avoir un échange d’opinion et je demande aux personnes haineuses et xénophobes de ne pas répondre à mes messages et d’éviter d’échanger avec moi car je ne suis pas sur ce forum pour eux.

  49. emane

    20 Mar 2009 a 02:45

    nous sommes désolé pour sa famille.
    Nul n est immortel

  50. Ibulu i mitsundu

    19 Mar 2009 a 20:22

    Merci de le souligner ceux que les gabonais ont c’est la technique.
    Il suffit de voir un match des lions pour se rendre compte des limites de leurs techniques, les muscles prenant toujours le dessus sur la technique.
    le petit Gabon est allé vous battre dans votre stade a Yaoundé, ce jour le seul but de la partie fut inscrit par Nzamba Guy Roger.
    Tous les gabonais ne sont pas paresseux.Comme tous les CAMERS ne sont pas mafiosites…Edith sera enterrée dans son village, tout simplement parce que derrière cela il y a une affaire de sou, la pauvre Édith si elle était pas riche elle serait évidement enterré au Gabon.
    J’aime les congolais pour leur foi en Dieu, mais je n’aime pas leur petit coté profiteurs, mafiosite…
    Que Dieu soutienne notre président.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*