Socialisez

FacebookTwitterRSS

A Mes chers frères et soeurs gabonaises, par JEAN BAPTISTE NYONDA

Auteur/Source: · Date: 19 Mar 2009
Catégorie(s): Lamentations

A l’annonce de la disparition d’Edith Lucie Bongo, j’ai ressenti comme un grand soulagement étrange en rappport avec le combat que mène l’opposition gabonaise (particulièrement en France) dans l’espoir d’éradiquer le leadership infâme de l’indécent Bongo qui aura en quarante ans fait sombrer l’étoile de notre beau petit Gabon. En effet, la perte de cette dame vient sceller au fer rouge le début de la déroute indéniable de l’abominable “Maestro” lequel aura tout au long de sa scandaleuse vie politique fait précipiter nombre de nos ainés dans l’abîme de la mort. Pour ne citer que quelques uns, on ne peut que se souvenir du brillant Germain Mba (qui fut en même temps dauphin politique d’Houphouet Boigny), éxécuté crapuleusement devant son domicile dans un macabre bain de sang, de Doukakass Nziengui, de l’intraitable fomenteur de coup d’Etat Mandza à qui Bongo avait imposé qu’il implore à genoux sa clémence mais qui n’avait trouvé mieux à faire que de cracher au visage du dictateur, du Général d’Armée Ba Oumar avec qui j’avais eu à partager le petit déjeuner le matin du jour de son décès “organisé” en plein Conseil des Ministres, du notable Michel Fanguinoveny, à l’époque Maitre de la Maçonnerie gabonaise, fauché dans un “accident” de voiture sur une autoroute française et dont Bongo aura forcé la famille attristée à l’exil en France, de Martine Olabou, enseignante résistante qui avait martelé son inclination pour des classes primaires de vingt élèves au plus dans tout le pays au lieu de ces classes-jungle dont le décor aurait plus évoqué un attroupement bruyant avec le “sorcier” Harry Potter qu’un cadre authentique de cours, de Martin Rédjambé, celui-là même qui aurait pendant la tenue de la Conférence Nationale Souveraine, sommé le fils “en vue” de Bongo, Ali Ben, de se justifier quant à ses origines douteuses, et de beaucoup d’autres vaillants gabonais qu’il aura fait jeter à la mer par le canal de macabres opérations militaires aéroporteés. C’est dire qu’aujourd’hui, le Gabon se trouve à la croisée des chemins et que le temps est venu d’affronter avec le plus de détermination possible ce Bongo déjà miné par l’age et la maladie, saigné par la pègre, vieilli par la corruption et l’insoutenable médisance et enfin attéré par le vide que lui laisse la disparition de sa distinguée compagne de basses besognes.

Chers frères et soeurs gabonaises, aussi étrange que peut paraitre mon propos, ce deuil d’Edith Bongo n’est pas le notre car l’union de cette dame avec Bongo avait eu pour socle un contrat ordurier visant à piller les fortunes de notre pays, lesquels milliards seraient destinés à être planqués dans les paradis fiscaux du Monde entier très indexés en ce moment. Aussi les conséquences désastreuses que pourrait entrainer ce décès de la fille d’un Chef d’Etat étranger sur notre sol ne devraient qu’interpeller les responsables dudit complot, c’est à dire Bongo et sa famille (cela les congolais doivent bien le comprendre). Parce qu’en vérité, Bongo n’a jamais incarné à l’image du Père du Gabon Libre, Léon Mba, les valeureux traits culturels de notre Nation, ni hier, ni aujourd’hui. Il n’aura été que cet homme insignifiant de bas étage à l’esprit vénal arrivé de toutes et de nulle part qui, placé à la tête d’une énorme manne financière, se sera attelé à la tâche de briser l’essor de talentueux gabonais (l’exemple épatant de la longue assignation à résidence de Vincent de Paul Nyonda, Père du Théâtre gabonais aux côtés de sa famille dans son village natal de Mandji après la mort de Léon Mba, n’ est que trop révélateur de l’épouvantable caractère du salopard). Donc chers frères et soeurs, si vous pourriez un brin vous ressaisir, il serait mieux indiqué que vous laissiez le soin aux congolais de pleurer leur soeur laquelle aurait pu vivre plus longtemps eût elle préconisé un différent choix de vie. A ce moment, elle aurait peut être réalisé comme l’ont compris en silence beaucoup de Sages gabonais que tout ce que Bongo “touche ou approche” a toujours eu, sans doute à cause de son karma mal connecté à Dieu, cette curieuse tendance à virer au cauchemar. Dommage que l’argent diabolique de ce dernier ait eu raison d’elle pour au final lui faire vivre un destin aussi invraisemblablement tragique.

A 44 ans! Doux Jésus Edith Sassou! incontestable icône de grâce Noire et de charme exquis s’en est allée au plus fort de sa beauté énigmatique taillée dans la Pierre comme sur un simple claquement de doigts. Sous la houlette de Bongo le “MAGICIEN PHARAONIQUE”. Incroyable! Mais que peut-il encore rester d’exploits ignominieux à cet individu? Rayer le Gabon de la carte du Monde? Non chers frères et soeurs, il est préférable de laisser aux congolais la primauté de leur deuil et prendre vos distances vis à vis des simagrées “d’homme ému” que Bongo vous exhibe depuis avec son habituel manque de pudeur. Voyez vous, dans un certain registre, nos chers frères congolais là auraient du mal à saisir, que cette personne que vous jugiez très souvent trop “arrogante” dans sa congolité (à cause de Bongo qui lui aura donné l’aval de marcher sur le sang sacré de gabonais ordinaires) ait pu, par sa seule mort, déclencher en vous, en un aussi court instant, une douleur assomante devenue subitement trop grande!!!!!! On peut tricher avec beaucoup de gens, pas souvent avec des congolais.

Chers frères et soeurs gabonaises, même si à cause de l’apport considérable du “Vieux” dans notre Culture (parce qu’un pays inconscient de son passé marche sans boussole vers nulle part) le nom que je porte est au Gabon ce que les diamants sont aux femmes, je ne saurais vous garder plus longtemps rivés à mon discours et ceci par respect pour vos lourdes préoccupations. Pourtant je formulerai toujours le souhait que la beauté de vos coeurs transformée en infinies symphonies d’Amour puisse imprimer à loisir dans les esprits de nos enfants des générations actuelle et future, les Codes d’Honneur des Samouraïs japonais inscrits dans notre potentiel culturel (Mvet, Bwiti, Ndjembè, Mouïri,etc..) afin qu’un nouveau Gabon irradiant d’Excellence sorte de terre et que notre vénération du drapeau soit aussi touchante que cette image émouvante de nombreux Américains et Américaines, pleurant de joie en rêvant d’une Amérique plus rayonnante, et très “inconsolables” face à la spectaculaire prestation musicale de la Serénissime chanteuse noire Aretha Franklin sur le célèbre chant Gospel “MY COUNTRY ‘TIS OF THEE (voir dans Youtube), lors du jour inaugural qui aura porté un Noir au sommet de la plus grande puissance mondiale. Relayée en près de 21 H 30 minutes de direct télévisuel, cette inauguration est entrée dans la Légende comme étant l’évenement ayant été le plus suivi dans l’Histoire des Etats Unis. Et ce jour là, imaginant moi aussi une Autre A frique laquelle s’affranchirait des imbéciles du type Bongo, ce jour là mes chers frères et soeurs Africaines, ce jour là je vous dis, sur la tête de ma mère ce jour là, j’ai pleuré !

On est Ensemble,

JEAN BAPTISTE NYONDA


SUR LE MÊME SUJET
Attentat suicide à Damas : les Frères musulmans accusent le régime
Un attentat suicide a frappé vendredi un quartier historique du centre de Damas faisant au moins 25 morts et 46 blessés, selon la télévision syrienne. Il survient deux semaines après une attaque similaire imputée par les autorités à Al-Qaïda et par l'opposition au régime contesté de Bachar al-Assad. Les Frères musulmans syriens accuse le régime de Bachar al-Assad d'être derrière ce nouvel attentat et demandent l'ouverture d'une enquête internationale. "Nous demandons une enquête internationale et arabe sur cette explosion avant que les criminels ne cachent les preuves de leur crime", a indiqué le porte-parole des Frères musulmans Zouheir Salem dans un communiqué. "Nous ...
Lire l'article
Etait-il donc nécessaire de nous proposer, au menu de ces derniers jours de la tumultueuse année 2011, encore de la violence politique, des morts, et du gaz lacrymogène à volonté ? Le Sénégal et la République démocratique du Congo, à la une de cette actualité déprimante, éclipsent quelque peu les événements qui ont ravivé la foi que l’on nourrit encore en l’avenir de l’Afrique. Un premier mort, au Sénégal, en rapport direct avec la présidentielle de février prochain ! Des hommes de main, qui opèrent comme une milice privée, sont entrés en action, et cela n’augure rien de réjouissant. Et c’est ...
Lire l'article
Le Secrétaire Général du ministère du Budget, des Comptes Publics et de la Fonction Publique, Chargé de la Réforme de l’Etat, Yolande Nyonda, a déclaré ce vendredi que « 7874 dossiers ont été régularisés grâce aux conférences de planification et de programmation du recrutement dans la Fonction Publique » qui se verra renforcée en ressources humaines pour une meilleure efficacité. Ainsi, la phase pratique de cette opération a démarré ce vendredi et s’achèvera à la fin de l’année 2011. « L’enregistrement se fera au fur et à mesure et ce, pendant toute l’année 2011 », a-t-elle indiqué. Aussi, « sur les ...
Lire l'article
Le Gabon est l’un des pays les plus chers de la CEMAC
A en croire une source proche du Groupement inter patronal du Cameroun (GICAM), le Gabon et le Cameroun arrivent en tête d’un classement dit « Analyse comparative des coûts de facteurs en Afrique Centrale ». Ce classement prend en compte 12 indicateurs, entre autres, l’eau, le carburant, les transports, les services aux entreprises, le taux d’intérêt bancaire, la pression fiscale, les délais de paiements, la téléphonie locale, l’électricité et l’immobilier. Ces éléments plombent la productivité des opérateurs économiques et l’épanouissement des ménages. Pour la cherté de l’eau, le Gabon est en 3ème position ; 2ème pour l’électricité et l’appel local (télécommunications) ; 5ème ...
Lire l'article
Au terme du scrutin du 22 janvier, Jean Baptiste Bikalou a été porté à la présidence de la Chambre de Commerce du Gabon. Le directeur général de Pétro Gabon a été élu à l’unanimité en recueillant la majorité des suffrages exprimés. Le directeur général de Pétro Gabon, Jean Baptiste Bikalou, est le nouveau président de la Chambre de Commerce, d’Agriculture, de l’Industrie et des Mines du Gabon. Il a été élu au terme de l’élection organisée le 22 janvier, où il était le seul candidat en lice, en récoltant la majorité des suffrages exprimés, soit 38 voix. ...
Lire l'article
Dans le cadre de la mise en place de sa politique sociale, le gouvernement et plusieurs opérateurs du secteur devraient bientôt signer une convention portant sur la réduction des coûts de transport en faveur des personnes âgées et des Gabonais économiquement faibles (GEF). Les Gabonais économiquement faibles (GEF) et les personnes âgées pourraient bientôt être transportés quasi gratuitement selon les clauses d’une convention qui devrait être signée entre le gouvernement et plusieurs opérateurs du secteur des transports. Le ministre délégué aux Affaires sociales, Nziengui Mihindou, a reçu le 26 mai des responsables de la Société gabonaise des transports (SOGATRA) ; la ...
Lire l'article
Sur cette page, vous pouvez accéder aux articles contenant les tous derniers commentaires laissés par les visiteurs sur ce site. Les articles sont classés du plus récent article commenté (en haut) au plus vieux (en bas). Notre site dispose aussi de divers types de forums interactifs: Nos forums “Palabres” vous permettent de vous exprimer en toute liberté et de “palabrer” avec d’autres compatriotes sur des sujets d’intérêt national, régional, international ou multinational. Vous avez quatre choix de discussions: - Forum "Palabres" par email: Ce forum "liste de discussion" permet les débats directement par email. Les membres répondent aux messages des autres membres ...
Lire l'article
L’ancien 2ème vice président du Sénat (2ème chambre du parlement gabonais) Jean Baptiste Mintsa Mi Mba a reçu vendredi à Libreville, les ultimes hommages de la nation gabonaise, a constaté un journaliste de l’AGP. Dans une ambiance solennelle, empreinte de recueillement, vêtus de costumes noirs pour les hommes et de tailleurs sombre pour les femmes, les sénateurs les uns après les autres venaient s’incliner sur le cercueil du sénateur disparu pour un dernier hommage. Le cercueil de feu Mintsa Mi Mba couvert du drapeau gabonais (vert, jeune et bleu) était placé devant une chapelle ardente habillée d’un blanc doré, devant laquelle était ...
Lire l'article
Le Sénat a rendu hommage ce vendredi au Dr Jean-Baptiste Mintsa-Mi-Mba, 2ème Vice-président du Sénat, décédé le 10 février à Paris, a constaté GABONEWS. La dépouille de l'illustre disparu a été exposée au Sénat quelques heures après son rapatriement en terre gabonaise. Ses collègues et d’autres personnalités y étaient réunis pour un hommage solennel. Après les honneurs du Sénat, enseignants, étudiants et personnel de l’Université des Science de la Santé (USS) de Libreville ont exprimé la reconnaissance de l’institution au Docteur Jean Baptiste-Mintsa-Mi Mba, qui enseignait la Biologie transfusionnelle. Il fut à l'origine de la création du Centre national de transfusion sanguine (CNTS) ...
Lire l'article
Forums "Palabres" du BDP-Gabon Nouveau Nos forums "Palabres" vous permettent de vous exprimer en toute liberté et de "palabrer" avec d'autres compatriotes sur des sujets d'intérêt national, régional, international ou multinational. Vous avez trois choix de discussions: - Articles "Palabres": Vous pouvez vous exprimer sur chaque article publié sur notre site. Il suffit de cliquer sur le titre de l'article et d'aller au bas de la page pour poster un commentaire auquel d'autres pourront répondre de manière interactive. Tous les grands débats sur le Gabon, en toute franchise et sans langue de bois, directement sur ce site. Pour voir les articles avec les commentaires les plus ...
Lire l'article
Attentat suicide à Damas : les Frères musulmans accusent le régime
Chronique de Jean-Baptiste Placca: Elections bâclées et confiscation du pouvoir
7874 dossiers ont été régularisés dans la Fonction publique, selon Yolande Nyonda
Le Gabon est l’un des pays les plus chers de la CEMAC
Gabon : Jean Baptiste Bikalou à la tête de la Chambre de Commerce
Gabon : Bientôt des transports moins chers pour les démunis
Commentaires
Gabon: La nation rend un ultime hommage à feu Jean baptiste Mintsa Mi Mba
Gabon: Derniers hommages pour Jean-Baptiste Mintsa-Mi-Mba, 2ème Vice-président du Sénat
Forums

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne 4,33 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Mar 2009
Catégorie(s): Lamentations
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

18 Réponses à A Mes chers frères et soeurs gabonaises, par JEAN BAPTISTE NYONDA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*