Socialisez

FacebookTwitterRSS

Barack Obama veut dialoguer “avec le reste du monde”

Auteur/Source: · Date: 24 Mar 2009
Catégorie(s): Monde

James Jones est le conseiller à la sécurité nationale du président des Etats-Unis. Ancien général du corps des marines, il a été le commandant suprême des forces de l’OTAN en Europe de 2003 à 2006.

De quelle manière les Français peuvent-ils aider M. Obama ?

Les circonstances sont très bonnes entre nos deux pays. Il y a une certaine camaraderie entre Nicolas Sarkozy et Barack Obama, qui se comprennent très bien. Nous avons des quantités de choses en commun, et notamment un même point de vue sur les problèmes en Afghanistan. Au sommet de l’OTAN (les 3 et 4 avril), il y aura l’annonce de la réintégration de la France au sein du commandement intégré de l’Alliance. Cela nous réjouit beaucoup ici, aux Etats-Unis. Les chefs d’Etat vont parler de l’Afghanistan : comment faire pour commencer à travailler plus efficacement en insistant moins sur l’aspect militaire et beaucoup plus sur la reconstruction civile, avec davantage de gendarmes, d’aide à la société et pour lutter contre la drogue.

Alors quels sont vos besoins ?

D’avoir une philosophie commune. C’est ce que nous sommes en train de développer, non seulement au niveau présidentiel, mais aussi entre (les) ministres (des différents pays). Nous avons des discussions presque chaque jour, ça marche très bien.


Bernard Kouchner

a parlé d’“afghanisation”. Cela correspond-il à la stratégie envisagée par les Etats-Unis ?

C’est un élément primordial. Il faut créer une armée afghane capable de défendre le pays ainsi qu’un système judiciaire et policier qui assure la sécurité de la population. C’est cela l’“afghanisation”.

Sur la sécurité, nous avons progressé et nous allons continuer : 17 000 soldats américains supplémentaires vont arriver durant l’été. Sur la reconstruction, nous n’avons pas très bien fait les choses pendant les quatre ou cinq dernières années. L’aide doit être concentrée, coordonnée avec davantage de cohésion internationale. Nous proposons que cet effort soit dirigé par l’ONU. L’ambassadeur (des Nations unies) à Kaboul, Kai Eide, va être chargé de cette montée en puissance sur la reconstruction.

Troisièmement, il faut absolument créer un système judiciaire et combattre la drogue, la criminalité et la corruption.

Qui en sera chargé ?

Nous souhaiterions que le président afghan Hamid Karzaï et le gouvernement aient le courage de le faire. Ce sont des choses qu’ils peuvent et doivent faire.

Il y a quelques jours, Barack Obama a parlé de “stratégie de sortie”. Quels facteurs permettront de l’envisager ?

La fin de la présence de terroristes capables de lancer des attaques contre nos pays. Et un Afghanistan paisiblement gouverné par des responsables politiques capables de diriger leurs affaires.

Il faudra combien d’années ?

On verra. Il faut s’organiser de manière efficace, ce que nous n’avons pas fait jusqu’ici. L’effort consistait principalement en une présence militaire. Le gouvernement afghan doit montrer à la population qu’il peut lui assurer un meilleur avenir et diriger le pays.

La France a proposé que l’Europe assure la formation des gendarmes ? Quels effectifs seront nécessaires ?

C’est un sujet dont nous débattons : quel but ? combien d’hommes, pour combien de temps ? Et combien cela va-t-il coûter ? Ce sont des questions importantes. Notre point de vue sera annoncé avant la réunion de l’OTAN, mais en coordination avec nos alliés.

Sur l’Iran, que pensez-vous de la réaction du guide suprême

Ali Khamenei

à la “main tendue” du président Obama ?

Nous sommes en train d’en parler. Le président a fait un geste. On verra où le chemin nous mènera. Les Iraniens sont invités à la Conférence internationale du 31 mars (sur l’Afghanistan). Je ne sais pas s’ils ont dit “oui ou non”. Nous souhaitons qu’ils disent “oui”. Nous devons discuter avec eux de questions régionales.

Quel est votre bilan après deux mois en fonctions ?

Nous avons bien commencé. Le voyage que le président Obama entreprend en Europe (début avril) est déterminant. Nous ferons une mise au point après. Dans les deux premiers mois, l’essentiel est d’avoir une bonne organisation. Nos émissaires pour l’Afghanistan, le Moyen-Orient, l’Iran, ont déjà commencé leur travail. Les résultats sont bons. Nous attendons la formation du gouvernement israélien. Nous définissons avec nos alliés une nouvelle stratégie pour l’Afghanistan. Mais il y aussi le Pakistan, qui constitue un problème régional de taille.

Comment caractériser la diplomatie de Barack Obama ?

C’est une approche différente. Nous souhaitons avoir un dialogue avec le reste du monde sur les grands sujets auxquels nous devons faire face collectivement. Il s’agit d’une approche qui souligne le respect que nous avons pour tous nos alliés et les pays qui, par leur conduite, s’en montrent dignes. Elle prend en compte le fait que le monde est interdépendant et que les questions d’économie, d’énergie, de climat nous concernent tous. Avec le président Obama, les Etats-Unis souhaiteraient participer au débat en tant que pays qui tient compte de l’opinion des autres.


SUR LE MÊME SUJET
Suite à l'annonce de la rencontre prévue mercredi 8 juin 2011 à Washington entre Barack Obama et Ali Bongo Ondimba dans le cadre de la prise de Présidence du Gabon à la tête du Conseil de Sécurité des Nations Unies, la Communauté Gabonaise des Etats-Unis s'est mobilisée pour condamner cette rencontre. La Lettre ci-dessous, écrite par le Comité de Suivi de la Plateforme Citoyenne, a été dispatchée aujourd'hui 7 juin sur les faxes et emails de la Maison Blanche, du Département d'Etat, du Congrès et de certains médias en vue d'interpeller Barack Obama sur ses promesses quant à l'avenir démocratique du Gabon. PLATEFORME CITOYENNE The ...
Lire l'article
Les populations de Libreville attendent avec impatience depuis ce mardi matin l’investiture de Barack Obama, l’homme qui passe désormais pour être l’idole de la jeunesse du monde et de l’incarnation de leurs rêves. Les Gabonais de Libreville, jeunes comme vieux, affichent tous la même impatience et la même peur à quelques heures de l’investiture du 44ème président des Etats-Unis d’Amérique. Obama pour la majorité des jeune, incarne le rêve, la détermination et le succès. « Obama vient de montrer que tout le monde peut atteindre ses objectifs, à condition d’être prêt. C’est pourquoi nous avons hâte de le voir investi dans ...
Lire l'article
Le président élu Barack Obama présentera, lundi 1er décembre, son Conseil national de sécurité, avec notamment la nomination très attendue de son ancien rivale Hillary Clinton à la tête du département d'Etat. Les rumeurs faisant de Mme Clinton la nouvelle patronne de la diplomatie américaine se sont fait plus insistantes ces dernières semaines. Le choix de M. Obama d'inclure la sénatrice de New York dans son administration semble désormais quasiment acquis. Citant plusieurs sources au sein du Parti démocrate, le New York Times assure qu'Hillary Clinton sera bien nommée secrétaire d'Etat en remplacement Condoleeza Rice. Preuve supplémentaire, l'entourage de la sénatrice ...
Lire l'article
Gabon: Election présidentielle américaine 2008: les églises du Gabon en prière samedi pour Barack Obama. « Dieu a prévu de belles choses pour le continent noir d’où est originaire Barack Obama », a indiqué le révérend Kombil ajoutant que : « l’Afrique est le berceau de l’humanité ». Les ministres de Dieu prieront pour demander à l’Eternel de bénir le candidat, Barack Obama qui est engagé dans la course à la Maison blanche face à John Mc Cain, le candidat Républicain. La séance de prière se déroulera à l’immeuble Arambo de 9 à 15 heures. Des louanges, des prophéties et des prédications ...
Lire l'article
Barack Obama, candidat global ? "L'"obamania" est devenue un phénomène planétaire d'une ampleur peut-être plus grande que celle de la "dianamania"", a écrit Timothy Garton Ash, professeur d'études européennes à Oxford. C'est dire. Vu de l'étranger, l'homme séduit. D'abord, le sénateur de l'Illinois se distingue par son opposition résolue à la guerre en Irak. M. Obama l'a répété : une fois élu, il retirera les troupes américaines. Il marque les consciences collectives en nourrissant l'idée d'un véritable changement au Moyen-Orient. Ensuite, ses origines familiales et son parcours, de sa naissance à l'âge adulte, renvoient l'image d'un personnage politique nouveau. C'est un Américain ...
Lire l'article
Comme cela avait été annoncé au cours des derniers jours, la sénatrice de New York, Hillary Clinton, a profité d'un rassemblement, jeudi 7 juin à Washington, pour mettre un terme à sa campagne pour l'investiture démocrate à l'élection présidentielle et apporter son "plein soutien" à son ancien rival Barack Obama en vue du scrutin de novembre. Devant ses partisans et amis rassemblés au National Building Museum de Washington, Mme Clinton a déclaré qu'il était désormais temps de "mettre notre énergie, notre passion et nos forces pour faire tout ce que nous pouvons pour faire élire Barack Obama, le futur président des ...
Lire l'article
La sénatrice démocrate Hillary Clinton va apporter son soutien à Barack Obama en vue de l'élection présidentielle de novembre et appeler à l'unité du Parti démocrate contre le républicain John McCain vendredi 6 juin, a annoncé, mercredi, son équipe de campagne, dans un communiqué. "La sénatrice Clinton organisera vendredi à Washington une réunion au cours de laquelle elle remerciera ses partisans et apportera son soutien au sénateur Barack Obama ainsi qu'à l'unité du parti", indique le texte. Cette déclaration ne précise pas si Mme Clinton mettra formellement un terme à sa campagne ou suspendra seulement ses activités, mais semble confirmer que ...
Lire l'article
Ses propos vont certainement en étonner plus d'un, chez les démocrates, comme chez les républicains. Rupert Murdoch, bien connu pour ses allégeances politiques conservatrices, prédit une écrasante victoire démocrate en novembre prochain. Pire : un "raz-de-marée". A l'occasion d'un interview accordée au Wall Street Journal jeudi 29 mai, le patron de News Corp. ne tarit pas d'éloges envers le candidat démocrate Barack Obama qu'il qualifie de "rock star" et de personnage "fantastique". "Nous sommes probablement en présence d'un véritable phénomène dans ce pays", estime-t-il. M. Murdoch a, en revanche, peu d'égard pour le candidat républicain John McCain qu'il juge "imprévisible", ne ...
Lire l'article
"Déçu" puis "dégoûté" par Hillary Clinton, le cinéaste américain Michael Moore a décidé, lundi 21 avril, d'apporter son soutien au sénateur de l'Illinois Barack Obama dans la course à l'investiture démocrate. "Au cours des deux derniers mois, les actes et les propos de Hillary Clinton sont passés de décevants à écœurants", écrit le cinéaste sur son site Internet. Michael Moore qui avait exprimé de la sympathie dans ses livres pour Mme Clinton, se dit maintenant "triste" de la façon dont elle a mené sa campagne. Il explique que le débat télévisé diffusé la semaine dernière a été "la goutte d'eau qui ...
Lire l'article
Barack Obama a remporté, samedi 8 mars, les caucus qui ont eu lieu dans l'Etat du Wyoming devant sa rivale Hillary Clinton, selon plusieurs médias américains. Après dépouillement de 96 % des votes, M. Obama obtenait 59 % des voix contre 40 % à Mme Clinton, ont rapporté les chaînes de télévision Fox et CNN. Le Wyoming, un des Etats les plus républicains et les moins peuplés des Etats-Unis, désigne douze délégués sur les 2 025 requis pour obtenir l'investiture comme candidat du parti démocrate. Sept étaient désignés samedi et les cinq autres le seront lors d'une convention locale prévue le ...
Lire l'article
La Communauté gabonaise des Etats-Unis écrit à Barack Obama, condamne la rencontre avec Ali Bongo Ondimba
Gabon: Les Gabonais s’impatientent pour l’investiture de Barack Obama
Barack Obama s’apprête à faire d’Hillary Clinton sa secrétaire d’Etat
Gabon: Election présidentielle américaine 2008: les églises du Gabon en prière samedi pour Barack Obama
Barack Obama est le candidat que préfère le reste du monde
Hillary Clinton met un terme à sa campagne et apporte son soutien à Barack Obama
Hillary Clinton va soutenir Barack Obama
Pour Rupert Murdoch, Barack Obama est une “rock star”
Michael Moore soutient Barack Obama
Barack Obama remporte les caucus démocrates du Wyoming

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 24 Mar 2009
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*